Le retour des banques centrales sur le marché de l’or

Après une année difficile sur les marchés financiers, et des tensions géopolitiques toujours palpables, les banques centrales ont fait le choix de se tourner vers l’or, valeur traditionnelle par excellence. Le début d’un retour aux fondamentaux ?

© DR

Après une année difficile sur les marchés financiers, et des tensions géopolitiques toujours palpables, les banques centrales ont fait le choix de se tourner vers l’or, valeur traditionnelle par excellence. Le début d’un retour aux fondamentaux ?

La ruée vers l’or des banques centrales se poursuit en 2019. Les institutions monétaires n’avaient jamais acheté de telles quantités d’or depuis 1967 et la fin des accords de Bretton Woods. Selon le Conseil mondial de l’or, 615 tonnes d’or sont venues s’ajouter aux coffres de plusieurs banques centrales. Désormais, elles possèdent près de 34 000 tonnes d’or cumulées au niveau mondial, ce qui équivaut à près de 1 400 milliards de dollars, si l’on se base sur le prix moyen de l'once d'or en 2018 sur le marché.

Cette soif aurifère constatée depuis la crise financière de 2008 ne faiblit pas.

Le phénomène d’attrait pour cette valeur démontre que 2018, année difficile sur les marchés de la gestion d’actifs, a laissé des traces. Les inquiétudes des investisseurs persistent. Cela les conduit à maintenir une politique « risk off » et à ignorer les valeurs à risques pour favoriser les obligations d’État. Les tensions économiques et géopolitiques mondiales comme le conflit sino-américain, font les beaux jours du métal jaune. L’ensemble de ces facteurs créent une volonté marquée de se « dé-dollariser » chez les acteurs du marché. Historiquement, l’or est en effet une valeur refuge. Cet actif traditionnellement sécuritaire se décorrèle de l’évolution des actions ou des placements alternatifs ayant dernièrement eu le vent en poupe... La capacité de l’or à conserver sa valeur en période de turbulence en fait un réel outil de diversification des portefeuilles.

Après deux décennies de vente de l’or, les grandes banques centrales deviennent acheteuse depuis neuf ans, autrement dit depuis la crise financière de 2008. On constate un retour triomphant de la Russie sur ce marché, avec l’achat de 274,3 tonnes d’or en 2018 qui constitue un véritable record. Son stock avoisinerait celui qu’on prêtait à l’URSS en 1990.

Dans la même lignée, se trouve également la Chine, absente du marché depuis deux ans, mais sixième plus gros détenteur d’or du monde, derrière la France et la Russie dans un classement dominé par les États-Unis. Le mouvement est tel que l’on constate de nouveaux entrants comme les banques centrales polonaise et hongroise.

Force est de constater, que l’or à de beaux jours devant lui.

TC

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Affacturage : Factofrance étend son offre aux États-Unis

Affacturage : Factofrance étend son offre aux États-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou paneuropéen, ce nouveau produit permet aux entreprises de financer le développement de leurs fil...

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le taux de personnes sans emploi par rapport à la population active est tombé au plus bas depuis une décennie. Un mouvement entamé depuis 2015 et qui...

Crédit Suisse annonce deux recrutements

Crédit Suisse annonce deux recrutements

Credit Suisse Private Banking & Wealth Management France annoncé l’arrivée de Vincent Friès et Arnaud de Calatchi. Ils ont rejoint l’établissement...

Amundi : Yves Perrier commente les résultats annuels

Amundi : Yves Perrier commente les résultats annuels

Malgré une décollecte de 7 milliards d’euros au dernier semestre le leader européen de la gestion d’actifs parvient à présenter des résultats encourag...

Hildegard Verhoeven nommée directrice financière de Dream Yacht Charter

Hildegard Verhoeven nommée directrice financière de Dream Yacht Charter

L'entreprise de location de bateaux renforce son équipe de direction avec l'arrivée d'une nouvelle DAF.

Cédric Boisne rejoint Julhiet Sterwen

Cédric Boisne rejoint Julhiet Sterwen

Le cabinet Julhiet Sterwen, spécialisé dans le conseil en transformation, annonce l’arrivée de Cédric Boisne en tant que Partner. Cédric vient en part...

Le M&A tire les performances de Lazard

Le M&A tire les performances de Lazard

Malgré une année difficile sur les marchés de la gestion d’actifs, la banque d’affaires garde le sourire grâce aux opérations de fusions-acquisitions....

Aéronautique : Ardian s’offre Revima auprès d’Argos Wityu

Aéronautique : Ardian s’offre Revima auprès d’Argos Wityu

La société de gestion française devient actionnaire majoritaire du spécialiste de la maintenance des avions aux côtés du dirigeant et d’Argos, qui réi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message