Le Qatar se retire de l’Opep et défie l’Arabie saoudite

Membre depuis 1961, le Qatar va quitter l’Opep. Une annonce choc faite par le ministre de l’Énergie, le lundi 3 novembre. Cette déclaration s’inscrit dans un climat de tension entre l’émirat et son voisin saoudien qui lui impose un embargo économique depuis un an.

Membre depuis 1961, le Qatar va quitter l’Opep. Une annonce choc faite par le ministre de l’Énergie, le lundi 3 novembre. Cette déclaration s’inscrit dans un climat de tension entre l’émirat et son voisin saoudien qui lui impose un embargo économique depuis un an.

Le ministre de l'Énergie qatari, Saad Sherida Al-Kaabi, a affirmé que Doha allait quitter l’Opep. Le Qatar souhaiterait désormais concentrer ses efforts de développement énergétique sur le gaz. Malgré une relative modestie sur le plan pétrolier, le Qatar est devenu un acteur majeur des hydrocarbures : actuellement quatrième producteur mondial de gaz naturel, le pays est aussi leader mondial du gaz naturel liquéfié. Une position que l’émirat compte renforcer d’ici 2024. 

Cette annonce s’inscrit également dans un contexte de baisse des cours pétroliers, l'organisation devant se réunir à Vienne le 6 décembre pour tenter de parvenir à un accord afin d'endiguer cette chute. Le retrait du Qatar ne devrait pas menacer cet objectif, l’émirat n’étant que le treizième plus gros producteur de pétrole de l’Opep sur les quinze membres que compte le cartel. Néanmoins, plusieurs questions d’ordre politique se posent. Officiellement, Doha se retire afin d’effectuer une réorganisation stratégique autour du gaz. Pour les experts, il s’agit plutôt d’un acte de défiance envers le voisin saoudien un an après que ce dernier ait imposé un embargo économique sur le Qatar.  

Ce départ pose aussi la question d’un réalignement politique régional. Les intérêts des pays du Golfe et ceux du cartel de manière plus générale ont toujours semblé convergé autour de ceux de l’Arabie Saoudite. Longtemps figure de proue de l’Opep, le Royaume paraît moins à même de fédérer les pays de la péninsule que par le passé et semble plus isolé que jamais. 

Jérémie Amsallem

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sobriété : comment en faire Plus ?

Sobriété : comment en faire Plus ?

A4MT lance un programme inédit de recherche : Promouvoir les usages soutenables (Plus), en partenariat avec le Shift Project. L’objectif : recenser et...

Telaqua : la start-up qui coule de source

Telaqua : la start-up qui coule de source

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Telaqua.

Canicule : parlons climat, pas météo

Canicule : parlons climat, pas météo

Pour faire face au réchauffement climatique, le dernier rapport du Giec recommande, entre autres, le remplacement des énergies fossiles, la limitation...

A.K Amadou (OYA) : "Le continent africain, ce géant et nain électrique"

A.K Amadou (OYA) : "Le continent africain, ce géant et nain électrique"

Appelé à juste titre le "continent des paradoxes" par Christine Heuraux, l’Afrique possède des ressources naturelles capables de faire face aux besoin...

Dimitri Boulte nommé directeur général de SFL

Dimitri Boulte nommé directeur général de SFL

Dimitri Boulte a été nommé directeur général de SFL. Anciennement directeur général délégué, il succède à Nicolas Reynaud qui poursuivra d'autres proj...

French Tech Green20 : la promotion 2022 dévoilée

French Tech Green20 : la promotion 2022 dévoilée

Comment réconcilier technologie et écologie ? Les vingt-deux start-up de l’écosystème greentech français, sélectionnées dans le cadre de la deuxième é...

La lutte contre le greenwashing arrive aux portes de la finance

La lutte contre le greenwashing arrive aux portes de la finance

La France l’a inscrit dans le champ des pratiques commerciales trompeuses, l’Union européenne peaufine ses textes, la justice allemande a franchi l’ét...

Buildrz : changer la donnée

Buildrz : changer la donnée

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Buildrz.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message