Municipales, le PS voit la vie en rose

Bonne nouvelle pour le parti socialiste : il devrait conserver la plupart de ses bastions et peut-être remporter quelques villes. La fin de la spirale de l’échec ?

Bonne nouvelle pour le parti socialiste : il devrait conserver la plupart de ses bastions et peut-être remporter quelques villes. La fin de la spirale de l’échec ?

Un chemin de croix. Voilà à quoi ressemble le quotidien du Parti socialiste depuis la présidentielle de 2017 soldée par un pitoyable 6,35% pour son candidat Benoît Hamon. Les scrutins passent et les déconvenues se succèdent pour le parti à la rose. Les législatives se sont avérées un cataclysme qui a vu le groupe parlementaire passer de 331 à 30 députés et, lors des élections européennes, la liste menée par Raphaël Glucksmann a atteint 6,19%. Autant dire que lors de ce premier tour, le PS jouait gros : sa survie. Une nouvelle déconvenue aux municipales pourrait porter un coup fatal au parti de Jean Jaurès et François Mitterrand.

Des bastions solides

Le cauchemar d’une nouvelle débâcle est écarté. Le dirigé par Olivier Faure en bonne position pour garder les grandes villes qu’il contrôle. En plus de Paris, le PS peut nourrir plusieurs motifs de satisfaction. Les grandes villes macronistes de l’Ouest ont donné une confortable avance aux maires socialistes sortants. À Rennes, Nathalie Appéré, (32,77%) devance de 7 points la liste EELV et, à Nantes, Johanna Rolland, avec 32,77% (un score proche de 2014), devrait conserver son siège.

Dans le Nord, Martine Aubry devrait elle aussi être reconduite sans difficulté à moins d’une très hypothétique alliance EELV-LREM. Toujours dans ce département, les villes de Lens et Denain, convoitées par le RN, ont plébiscité les maires socialistes sortants réélus dès le premier tour.

Les éléphants du PS bénéficient de leur ancrage local

Fait notable, ce sont des figures emblématiques de l’ancien monde, deux « éléphants hollandais », qui réalisent les meilleurs scores socialistes. Au Mans, Stéphane Le Foll obtient 42% des suffrages tandis qu’à Dijon, François Rebsamen fait largement la course en tête avec 38% des voix.

Nouvelles conquêtes

Loin de se contenter de défendre ses bastions, les socialistes pourraient bien conquérir certaines grandes villes. À Nancy, Mathieu Klein a confirmé ses bons sondages en se plaçant devant le maire centriste Laurent Hénart (37,89% contre 34,71%). Si les Verts qui ont obtenus 10,24% jouent la carte de l’union de la gauche, cette ville gouvernée par le centre- droit depuis la Libération pourrait basculer.

Contre toute attente, Marseille est, elle aussi, dans le viseur de la gauche. Avec un score de 23,44%, Michèle Rubirola se place devant la candidate LR Martine Vassal (22,32%), dauphine de Jean-Claude Gaudin. Au second tour, Michèle Rubirola dispose d’un réservoir de voix : la liste EELV (8,94%) et l’ancienne socialiste Samia Ghali (6,47%) devraient monnayer leur soutien au prix fort.

Enfin, le PS pourrait prendre Saint-Denis aux communistes. Battu de justesse en 2014, Mathieu Hanotin obtient 35,32% loin devant Laurent Russier, candidat de la majorité sortante (24%) qui espère compter sur l’appui des Insoumis qui, pour leur part, ont présenté très peu de candidats aux municipales. Contrairement au PS pour qui le renouveau semble passer par l’ancrage local.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Municipales, les leçons du premier tour

Un
Sommaire LREM : ministres et ralliés sauvent la mise EELV part à l'assaut des grandes villes Municipales : le bilan mitigé du RN
Virginie Girod : "La parité dans les postes de direction n’est qu’une question de temps"

Virginie Girod : "La parité dans les postes de direction n’est qu’une question de temps"

L’historienne publie "Les ambitieuses, 40 femmes qui ont marqué l’histoire par leur volonté d’exister". L’occasion de revenir sur les notions d’émanci...

Éric Zemmour s’inspire de Donald Trump. Et ça ne marchera pas…

Éric Zemmour s’inspire de Donald Trump. Et ça ne marchera pas…

Dans son meeting de Villepinte ou dans sa vidéo de déclaration de candidature, Éric Zemmour semble très proche de Donald Trump : haine contre les élit...

Valérie Pécresse candidate LR : un danger pour Emmanuel Macron ?

Valérie Pécresse candidate LR : un danger pour Emmanuel Macron ?

La candidature de la présidente de la région Ile-de-France n’est pas la meilleure nouvelle pour le président de la République. Pour autant, ce dernier...

Éric Zemmour : l’homme seul

Éric Zemmour : l’homme seul

Des soutiens de la première heure qui prennent le large, une société civile qui n’adhère pas, des "professionnels" de LR et du RN qui le fuient, un pe...

Primaire LR : les votants plastiquent Bertrand

Primaire LR : les votants plastiquent Bertrand

Valérie Pécresse contre Éric Ciotti. Si la finale de la primaire LR peut surprendre certains, son issue ne fait guère de doute. Mais la probable victo...

Cédric O : "La France est revenue dans le jeu de l’économie de l’innovation"

Cédric O : "La France est revenue dans le jeu de l’économie de l’innovation"

Alors que la fin du quinquennat approche, Décideurs a rencontré Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique. L’occasion de faire le...

Guillaume Lacroix (PRG) : "L’approche intersectionnelle fait courir un danger à la gauche"

Guillaume Lacroix (PRG) : "L’approche intersectionnelle fait courir un danger à la gauche"

Intransigeant sur la laïcité et l’universalisme, le parti radical de gauche tente de préserver sa ligne au sein des partis de gauche. Selon son présid...

Procès Fillon : un an de prison ferme requis en appel

Procès Fillon : un an de prison ferme requis en appel

En appel, le parquet général a requis cinq ans d’emprisonnement dont quatre avec sursis, 375 000 euros d’amende et une peine de dix ans d’inéligibilit...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte