Le propriétaire de Lacoste s’offre The Kooples

Le groupe familial suisse, Maus Frères, étend sa gamme de marques de luxe en acquérant The Kooples à la famille Elicha et LBO France.

Le groupe familial suisse, Maus Frères, étend sa gamme de marques de luxe en acquérant The Kooples à la famille Elicha et LBO France.

Maus Frères International est entré en phase de négociations exclusives pour l’acquisition de la totalité du capital de la marque de prêt-à-porter française, The Kooples. Le groupe helvète devrait débourser 115 millions d’euros dans cette opération. L’actionnaire majoritaire, la famille Elicha, va céder 80 % du capital de l’enseigne textile qu’elle a fondée en 2008, les 20 % restants seront vendus par LBO France, entré au capital en 2011. L’acquisition de la griffe de prêt-à-porter branchée « rock’n’roll » s’inscrit dans l’extension de l’offre de marques premium de luxe accessible du groupe familial suisse. The Kooples va donc rejoindre Lacoste, Gant et Aigle dans l’escarcelle de Maus Frères, qui a pour objectif de bâtir un ensemble qui génèrera un volume d’affaires de plus de quatre milliards d’euros. Afin d’avoir une offre globale, les enseignes garderont leur indépendance et se complèteront selon leur positionnement sur le marché. Ainsi, le succès de l’enseigne tricolore auprès de la clientèle féminine devrait être complémentaire avec celui de la marque au crocodile auprès de la clientèle masculine qui représente 70% des ventes. Lacoste par ailleurs enregistre cette année une augmentation de ses ventes de l’ordre de 26 %.

 

Cette cession à l’amiable semble tomber à point nommé pour tous les acteurs de la transaction. En plus de l’élargissement de son offre sur le luxe accessible, Maus Frères pourra en effet profiter de l’image de marque de la griffe française représentée par ses égéries internationales qui comptent chacune plus d’un million d’abonnés sur Instagram. C’est cette notoriété mondiale que le groupe familial souhaite conserver et consolider, il aura à sa disposition les 334 magasins The Kooples répartis à travers le monde. De son côté, LBO France pourra céder la dernière ligne de son programme d’investissement White Knight VIII. Malgré les 227 millions d’euros de vente enregistrées en 2018 par la marque française, la marge d’Ebitda n’était que de 16 millions d’euros. Une déception   en termes de rentabilité pour le fonds qui, en outre, récupère moins de la moitié de sa mise initiale en 2011 (50 millions d’euros). Cette contreperformance s’ajoute aux autres revers du fonds de LBO dans le domaine du retail avec notamment la cession d’IKKS à ses créanciers. Toutefois sur les autres secteurs comme l’agroalimentaire, le fonds d’investissement a fait forte impression. On notera en particulier la cession de Materne-Mont Blanc au groupe Bel pour quatre fois la somme initiale investie.

S.A

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Setbon (Ostrum AM) : "Le mouvement de concentration dans la gestion d’actifs ne fait que commencer"

P. Setbon (Ostrum AM) : "Le mouvement de concentration dans la gestion d’actifs ne fait que commence...

Récemment arrivé à la direction générale d’Ostrum AM, Philippe Setbon a reçu la rédaction de Décideurs Magazine pour évoquer la stratégie de développe...

Luca de Meo, le renouveau de Renault ?

Luca de Meo, le renouveau de Renault ?

Fin connaisseur des marchés et des produits, « homme de la bagnole » et leader charismatique, Luca de Meo, ex-patron de Seat pressenti pour succéder à...

La culture de l’éthique gagne du terrain en entreprise

La culture de l’éthique gagne du terrain en entreprise

Le Cercle d’éthique des affaires, en partenariat avec le groupe La Poste, a dévoilé le 10 janvier dernier les résultats de son huitième Baromètre sur...

F. Smith (AFTPM) : "Le terme de tierce partie marketeur n’est pas toujours utilisé à bon escient"

F. Smith (AFTPM) : "Le terme de tierce partie marketeur n’est pas toujours utilisé à bon escient"

L’association française des tierces parties marketeurs (AFTPM) est animée par quelques acteurs bien établis : Alfi Partners, Investeam, Amadé Global P...

Fusion entre Altaprofits et Cosevad

Fusion entre Altaprofits et Cosevad

La société de courtage d'assurance et de conseil en gestion de patrimoine, Cosevad, filiale de Generali France et Altaprofits, acteur du courtage sur...

P.Baussant (Baussant conseil) : "Le label Greenfin n’est pas une démarche philanthropique"

P.Baussant (Baussant conseil) : "Le label Greenfin n’est pas une démarche philanthropique"

Porté par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le label Greenfin, lancé en Juin 2019 a pour objectif de garantir la qualité verte de...

Nomination de Christophe Basse à la présidence du CNAJMJ

Nomination de Christophe Basse à la présidence du CNAJMJ

Christophe Basse, mandataire judiciaire et vice-président du CNAJMJ, vient d’être nommé à la tête du Conseil national des administrateurs judiciaires...

Nouvelle levée de fonds de 14 millions d’euros pour Naïo Technologies

Nouvelle levée de fonds de 14 millions d’euros pour Naïo Technologies

Naïo Technologies, start-up toulousaine de robotique agricole, lève 14 millions d’euros pour conserver son leadership et se développer aux États-Unis...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message