Le polonais AmRest avale Sushi Shop

Le groupe polonais dépense 240 millions d’euros pour racheter le français Sushi Shop, première chaîne européenne de restauration japonaise. La direction ne changera pas.

Le groupe polonais dépense 240 millions d’euros pour racheter le français Sushi Shop, première chaîne européenne de restauration japonaise. La direction ne changera pas.

AmRest, le groupe d’origine polonaise domicilié en Espagne depuis peu, construit doucement mais sûrement un empire de la restauration en Europe : après le rachat d’une cinquantaine de KFC en France et en Russie, de Telepizza en Pologne, des burgers Bacoa en Espagne, AmRest met la main sur le français Sushi Shop. L’acquisition intégrale des parts valorise la première chaîne européenne de restauration japonaise à 240 millions d’euros. Fondateur de l’entreprise à succès, Grégory Marciano cède ses actions en échange d’une participation au capital d’AmRest, pour un montant de 13 millions d’euros. Il restera d’ailleurs au sommet de la direction de Sushi Shop. Pour le reste, Naxicap Partners et les autres actionnaires réalisent leur plus-value. Sushi Shop comprend 165 points de vente à travers l’Europe dont un tiers exploité par des franchisés. 72 % des restaurants sont situés en France et le business model repose essentiellement sur la livraison et les plats à emporter (87 % des ventes). Le chiffre d’affaires s’élevait à 202 millions d’euros en 2017.     

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Atteint du "virus de l’entrepreneuriat", le Néerlandais est devenu milliardaire en moins de quinze ans grâce à sa dernière création : Adyen.

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

Le fournisseur mondial de produits et services logiciels d’entreprises confie la direction de la région EMEA à Emmanuelle Hose, jusque-là directrice r...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

Le 15 février 2021, Laurence Comte-Arassus a été nommée General Manager de GE Healthcare pour la zone France, Belgique, Luxembourg et Afrique francoph...

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners fête ses trois ans, l’occasion de revenir sur un modèle unique, à contre-courant de ce que propose la concurrence.

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience collaborateur

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience colla...

En adoptant l’Obsession Client, une entreprise qui investit dans l’expérience client ne doit pas négliger l’expérience collaborateur, au risque de pas...

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte