Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie

Adepte de la finance comportementale, le nouveau lauréat du prix Nobel d’économie, Richard Thaler, a démontré que l'acteur économique n'est pas rationnel. Une consécration qui enterre définitivement l’homo economicus prôné par les théoriciens classiques.

Adepte de la finance comportementale, le nouveau lauréat du prix Nobel d’économie, Richard Thaler, a démontré que l'acteur économique n'est pas rationnel. Une consécration qui enterre définitivement l’homo economicus prôné par les théoriciens classiques.

En décernant son prix d’économie à Richard Thaler, la Banque de Suède entérine une véritable révolution de la pensée économique qui remet en cause la rationalité des agents économiques. Cette récompense distingue également un économiste atypique. Richard Thaler a été l’un des premiers à utiliser les outils économiques pour traiter de sujets divers, comme sa thèse sur la valeur d'une vie humaine.

Des biais sociologiques

C’est au cours de ses travaux qu’il réalisa que des biais pouvaient exister. Ainsi, si vous publiez dans le journal en novembre la photo d'une petite fille atteinte d'un cancer en disant qu’un million de dollars lui permettrait de prolonger sa vie jusqu'aux fêtes de Noël, les dons vont affluer. En revanche, si vous annoncez que vous allez augmenter les impôts locaux pour acheter une machine de nettoyage qui coûte un million de dollars et qui permettrait de réduire de 5 % le nombre de maladies nosocomiales dans un hôpital, les réactions ne seront pas les mêmes. Pourtant, la deuxième solution permettra de sauver plus de vie.  En 2008, il écrivait : « L’homo economicus des manuels d’économie ne possède ni le cerveau d’Einstein, ni les capacités de mémorisation du Big Blue d’IBM, ni la volonté du Mahatma Gandhi. » Son champ de recherche est d’autant plus révélateur d’un changement de paradigme qu’il s’agit d’un secteur, la finance, où les acteurs sont censés être les plus rationnels. Or, Richard Thaler a démontré qu’au-delà de biais cognitifs, l’investisseur pouvait aussi être influencé par des critères sociologiques, même lorsque celui-ci est abreuvé de données, qui devraient pourtant lui permettre d’avoir une pensée rationnelle. Désormais, seule l’émergence des robots traders pourrait remettre au goût du jour l’homo economicus… 

Vincent Paes

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Souvent relayés par les influenceurs sur leurs réseaux sociaux, les sites de revente de type "dropshipping" pullulent sur la toile... et les arnaques...

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Dominique Senequier, la grande dame du non-coté

Dominique Senequier, la grande dame du non-coté

Depuis plus de vingt ans à la tête d’Ardian, société d’investissement numéro un en Europe, Dominique Senequier est devenue une figure incontournable e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte