Le Medef s’attaque aux cyber-risques

À l’occasion du mois européen de la cybersécurité, le Medef a organisé un après-midi de conférences sur le sujet le 14 octobre, réunissant de nombreux spécialistes en la matière.

© Medef

À l’occasion du mois européen de la cybersécurité, le Medef a organisé un après-midi de conférences sur le sujet le 14 octobre, réunissant de nombreux spécialistes en la matière.

Ce lundi 14 octobre 2019, l’auditorium du Mouvement des entreprises de France (Medef) est comble et les retardataires peinent à trouver une place assise. Il faut dire que le sujet de la cybersécurité intéresse toutes les entreprises, des grands groupes aux PME et ETI. Comme l’expose en ouverture Guy-Philippe Goldstein, chercheur et consultant sur les questions de cybersécurité et de cyberdéfense, les incidents cyber représentent le risque le plus redouté par les entreprises françaises, selon le baromètre Allianz des risques 2019, faisant suite aux multiples attaques informatiques de ces derniers mois ayant infecté des milliers d’ordinateurs à travers le monde. Il précise que ce risque a un coût ainsi qu’un impact significatif sur la valeur de l’entreprise, ce que les leaders de l’économie ont bien compris.

La cybersécurité, un enjeu stratégique pour l’entreprise

Une cyberattaque « réussie » peut avoir des conséquences dramatiques sur l’image d’une société ainsi que sur la confiance de ses clients et de ses salariés. Il n’est donc plus permis aux entreprises de négliger ce risque qui peut mettre fin à leur activité en une poignée de seconds si leurs systèmes d’information ne sont pas assez protégés des menaces extérieures. « La question de la sécurité des systèmes d’information a été mise sur le devant de la scène par le monde financier » rappelle Nicolas Arpagian, VP stratégie et affaires publiques d’Orange Cyberdefense. Les dirigeants ont trop longtemps été tenus à distance de cette matière complexe traitée par les experts en informatique. Désormais, toutes les strates de l’entreprises sont mobilisées, du top management aux juristes : la dimension business de la cybersécurité ne doit plus être oubliée. Axel Castadot, chef adjoint de la division connaissance & anticipation de la sous-direction opérations de l'Agence nationale des systèmes de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) prône une « hygiène informatique » à laquelle les salariés doivent être attentifs, aussi bien au sein de leur entreprise que dans leur vie personnelle. Il s’agit de gestes simples qu’ils peuvent mettre en place pour veiller à la sécurité de leurs données.

Bien penser sa stratégie de sécurité cyber

Le cyber-risque est devenu stratégique et potentiellement mortel pour une entreprise. Il est donc essentiel de mettre la cyber-sécurité au cœur de sa transformation digitale, indique Fabien Caparros, chef de la division chargé des méthodes de management de la sécurité numérique à l'ANSSI. L’agence a ainsi récemment publié, en coopération avec la Cnil, un référentiel « SecNumCloud » en vue de permettre la qualification de prestataires de services d’informatique en nuage, à savoir le cloud, à la suite de l’entrée en vigueur du RGPD. Elle a également travaillé avec l’Amrae afin d’aider les risk managers à intégrer le risque cyber au sein de leur entreprise. Il est effectivement plus avantageux d’investir avant que le risque survienne, en créant par exemple des scenarios d’attaque pour se projeter sur la gestion de la crise. C’est pourquoi Fabien Caparros rappelle qu’il est important d’ « anticiper pour ne pas subir ».  

Margaux Savarit-Cornali

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Patrick Artus (Natixis) : "La dette devient gratuite"

Patrick Artus (Natixis) : "La dette devient gratuite"

Chef économiste et membre du comité exécutif de Natixis, Patrick Artus travaille depuis de nombreuses années sur les politiques monétaires menées par...

Qui sont les expatriés français ?

Qui sont les expatriés français ?

Publié par la Banque Transatlantique à la fin du mois de juin, le premier "Observatoire de l’expatriation", mené en partenariat avec Opinionway et l’U...

ACG Management s’offre une nouvelle identité et devient Smalt Capital

ACG Management s’offre une nouvelle identité et devient Smalt Capital

ACG Management, société de gestion créée en 2000 à Marseille et spécialisée dans le financement en fonds propres de PME non cotées dans la Région Sud,...

Igor de Maack quitte DNCA Finance

Igor de Maack quitte DNCA Finance

La société de gestion française DNCA Finance a annoncé, à la fin du mois de juin, le départ d’Igor de Maack qui était jusqu'à présent gérant et porte-...

Storelift lève 5 millions d’euros pour déployer ses magasins connectés et autonomes

Storelift lève 5 millions d’euros pour déployer ses magasins connectés et autonomes

Le premier magasin autonome de France devrait être français. C’est ce que promet Storelift, qui a réuni 5 millions d’euros pour commencer le déploieme...

R. Evangelista (Edmond de Rothschild) : "L’architecture ouverte est un combat d’arrière-garde"

R. Evangelista (Edmond de Rothschild) : "L’architecture ouverte est un combat d’arrière-garde"

De nouvelles obligations de transparence pèsent désormais sur les banques privées. Leurs clients sont ainsi en mesure de comparer l’ensemble des servi...

J-M. Peter (Sofidy) : "Les SCPI sont des véhicules adaptés pour traverser les cycles économiques"

J-M. Peter (Sofidy) : "Les SCPI sont des véhicules adaptés pour traverser les cycles économiques"

Le premier semestre 2020 fut très agité pour les sociétés de gestion immobilières. La période de confinement ayant eu des conséquences sur l'activité...

J.F Brochard (Roche France) : " la santé est un sujet collectif, le Covid-19 l’a prouvé"

J.F Brochard (Roche France) : " la santé est un sujet collectif, le Covid-19 l’a prouvé"

Laboratoire de référence dans le secteur de la médecine personnalisée et leader incontesté en biotechnologies, le groupe Roche s’est inscrit comme un...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message