Le Groupe Duval met le cap sur le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2025

Alors que le Groupe Duval fête ses 25 ans, ses dirigeants ont dévoilé leur feuille de route pour continuer à se développer dans les cinq prochaines années. Analyse.
Eric Duval, président fondateur, et Pauline Duval, directrice générale du Groupe Duval (©D.R.)

Alors que le Groupe Duval fête ses 25 ans, ses dirigeants ont dévoilé leur feuille de route pour continuer à se développer dans les cinq prochaines années. Analyse.

« La diversification de notre groupe est un moteur de développement sur le long terme ». Éric Duval ne compte pas changer une formule qui gagne depuis 25 ans. L’an passé, le Groupe Duval a enregistré un chiffre d’affaires de 720 M€. Et son président ambitionne de passer le cap du milliard d’euros d’ici à 2025.

Les fondamentaux immobiliers

Le groupe détient un patrimoine immobilier de 2,3 Mds€ dans le commerce, les bureaux, la logistique, le résidentiel géré et l’hôtellerie. Présent sur l’ensemble du territoire français, il commence à se développer en Allemagne par le biais de la société BlueIMvest. « Nous investissons environ 400 M€ par an. Nos partenaires apprécient notre indépendance liée à notre dimension familiale et nos process très institutionnels », précise Matthieu Gueugnier, directeur général de la foncière Patrimoine & Commerce. Cette dernière constitue l’un des principaux véhicules d’investissement du Groupe Duval. Créée en 2010, elle affiche actuellement un patrimoine de 800 M€ à travers 76 retail parks low cost. « Avec un rythme moyen de progression de 18 % par an, la foncière devrait rapidement atteindre le milliard d’euros d’actifs détenus », ajoute Matthieu Gueugnier. Le pôle immobilier du Groupe Duval inclut également la promotion. « Nous intervenons sur toutes les typologies de bâtiments en couvrant l’ensemble du territoire métropolitain, la Guadeloupe, la Martinique et Cayenne », détaille Valérie Durbant-Küng, directrice générale en charge de cette activité. En 2019, le groupe a obtenu 31 permis de construire, livré 15 opérations et en a lancé 28 programmes. Et l’avenir s’annonce prometteur avec 148 projets maîtrisés, soit un pipeline de 3 Mds€.

Le Groupe Duval complète sa couverture de la chaine de création de valeur immobilière avec Alamo, assistant à maîtrise d’ouvrage, et Yxime, structure dédiée au property management. Cette dernière, désormais dirigée par Céline Buchart, gère 7,5 millions de m² et réalise un chiffre affaires annuel de 21 M€. « Nous allons aider nos collaborateurs à se recentrer sur le conseil en les déchargeant des tâches répétitives grâce à des robots. Nous développons également une nouvelle offre de services liée au décret tertiaire », cite la directrice générale parmi les projets qui doivent permettre de gagner de nouvelles parts de marché. Une ambition également valable pour le pôle exploitation du groupe.

Les opérateurs, un gisement de croissance prometteur

« Nos marques ont des positions de leaders sur leur marché et nous allons continuer à les développer », souligne Eric Duval. L’opérateur de golf Ugolf se présente comme le numéro 1 au niveau européen et ambitionne d’intégrer le top 10 mondial dans les trois prochaines années. Il exploite actuellement 56 golfs en France et en Espagne. « Il nous en faudrait 65 pour atteindre notre objectif », révèle Pierre-André Uhlen, DG de Ugolf. Autre filiale du Groupe Duval, Happy Senior compte actuellement trois résidences services seniors en exploitation dans les centres-villes de Castres, Valenciennes et Capinghem. Son pipeline en compte 35 autres. « Nous souhaitons être présent dans les grandes métropoles mais aussi dans les villes de taille moyenne et adresser 40 à 50 % de la population des seniors grâce à l’accompagnement que nous proposons en matière de valorisation de patrimoine, explique Guillaume Truong, le directeur général. Les synergies avec Ugolf et Odalys pourraient même nous permettre d’accélérer notre développement. »

Sur le marché de l’hébergement touristique, le groupe Odalys accueille chaque année plus de 2 millions de vacanciers sur ses 400 sites. Et il compte accélérer sa politique de développement. « En vingt ans d’existence, nous avons ouvert une résidence par mois en moyenne. Nous comptons poursuive sur ce rythme au cours des cinq prochaines années », résume Laurent Dusollier, directeur général du Groupe Odalys. En France, une stratégie de montée en gamme à la montagne a été décidée avec l’ouverture programmée de trois nouvelles résidences Prestige d’ici à 2022. En parallèle, le groupe compte déployer de nouveaux concepts intérieurs sur le marché des résidences urbaines et étudiantes (« Camp with us », « City « comme chez soi ») comme celui des domaines de plein air (« Nomad »). L’international doit également constituer un relai de croissance avec plus de trente ouvertes programmées à horizon 2025, notamment en Chine. L’Afrique figure aussi dans le scope. Un continent où le Groupe Duval est déjà présent.

Afrique, innovation et valeurs au coeur de la stratégie

« Nous préparons l’ouverture d’appart‘hôtels Odalys dans les capitales de 4 pays, lâche Pierre Carpentier, directeur général Afrique. Nous déployons également notre expertise en promotion immobilière, installation hydraulique, réalisation d’infrastructures, microfinances et assurances. » En immobilier commercial, le groupe a par exemple signé huit opérations dans cinq pays pour 400 M€ d’investissements engagés. Autre sujet transverse dans lequel intervient le Groupe Duval, l’innovation totalise une trentaine de prises de participation dans des entreprises françaises comme SmartHab ou Lydia. Outre un soutien financier, des moyens supports et des expertises métiers peuvent également être partagées pour aider ces sociétés à grandir. « Impulsée il y a six ans par Pauline Duval, cette stratégie aide notre groupe à poursuivre sa croissance tout en restant agile », argue Claudia Vlagea, responsable conseil et innovation auprès de la directrice générale.

« Notre performance dépasse les simples résultats financiers, conclut Pauline Duval, la DG du groupe. Nous sommes engagés à préserver nos valeurs humaines, la diversité et la mixité, mais aussi l’exigence éthique. Et nous sommes tous convaincus que cette façon d’appréhender la responsabilité sociale et le développement durable nous permet d’avoir une nouvelle source de croissance. » Ce ne sont donc pas les leviers de croissance qui manquent pour le Groupe Duval.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 21 avril 2021

La veille urbaine du 21 avril 2021

DTZ Investors vend l’immeuble “Equinox” à Clichy à un fonds d’investissement conseillé par HW Capital, Espaces Ferroviaires retient GA Smart Building...

La veille urbaine du 20 avril 2021

La veille urbaine du 20 avril 2021

La Française REM acquiert, auprès d’AG2R La Mondiale, un immeuble de bureaux à Montreuil, le Groupe Duval annonce le lancement des travaux du nouveau...

La veille urbaine du 19 avril 2021

La veille urbaine du 19 avril 2021

Kaufman & Broad livre un immeuble de bureaux de 10 000 m² à Arcueil, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Immobilier signent un partenari...

La veille urbaine du 16 avril 2021

La veille urbaine du 16 avril 2021

Barings acquiert un immeuble de bureaux à Paris 11 auprès du Groupe Financière JL, Bouygues Immobilier et Linkcity démarrent les travaux du projet “Le...

S. Vondière, J. Chavry :  "Refonder la ville sur la ville"

S. Vondière, J. Chavry : "Refonder la ville sur la ville"

Dans un contexte impacté par la crise sanitaire et soumis à un changement de municipalité, Lyon veut faire figure de chef de file en matière de réflex...

La veille urbaine du 15 avril 2021

La veille urbaine du 15 avril 2021

BlackRock Real Assets annonce la signature d’un bail de 5 500 m² avec la société Energies France à Gennevilliers, Poste Immo, la Banque des Territoire...

La veille urbaine du 14 avril 2021

La veille urbaine du 14 avril 2021

Copper and Co acquiert un parc de locaux d’activités de 4 323 m² à Chambly (60), Gecina se dote d’un Comité d’Orientation et de Prospective, l'agence...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte