Le grossiste en ligne Ankorstore devient la 24e licorne française

L’année 2022 commence sous les meilleurs auspices pour la French Tech. Quelques jours seulement après Payfit, la place de marché Ankorsore atteint le statut de licorne après un tour de table de 250 millions d’euros mené auprès des fonds d’investissements internationaux Bond et Tiger Global, et avec la participation d’Eurazeo et Index Ventures, Bain Capital Ventures, GFC, Alven et Aglae.

© Ankorstore

Les fondateurs d'Ankorstore : Nicolas Cohen, Pierre-Louis Lacoste, Nicolas d'Audiffret, Mathieu Alengrin

L’année 2022 commence sous les meilleurs auspices pour la French Tech. Quelques jours seulement après Payfit, la place de marché Ankorsore atteint le statut de licorne après un tour de table de 250 millions d’euros mené auprès des fonds d’investissements internationaux Bond et Tiger Global, et avec la participation d’Eurazeo et Index Ventures, Bain Capital Ventures, GFC, Alven et Aglae.

Le cercle de moins en moins fermé des licornes françaises – start-up valorisée à plus d’un milliard d’euros – vient d’accueillir son 24e membre. La plateforme permet à ses 200 000 commerçants indépendants d’acheter auprès de fournisseurs, moyennant un panier minimum de 100 euros, de nouvelles marques en quelques clics. Une véritable aubaine pour ces dernières, puisque le service proposé favorise l’accès à un nombre d’acheteurs potentiels plus important.

Une levée au service des ambitions d’Ankorstore

Menée tambour battant auprès de plusieurs fonds de capital-risque prestigieux tels que Tiger Global et Bond, l’opération permet de lever 250 millions d’euros. Un tour de table auquel d’autres grands investisseurs dont Eurazeo, Coatue, Index Ventures, Bain Capital Ventures, GFC, Alven et Aglae, se sont associés. Cette levée, qui porte la valorisation d’Ankorstore à plus de 1,75 milliard d’euros, lui permet d’atteindre le statut de licorne en à peine deux ans dans un contexte où la Banque de France pointe le niveau d’exubérance de certains indicateurs de valorisation boursière.

La plateforme compte ainsi raffermir sa position de leader sur le marché. D’ores et déjà, une partie des fonds sera consacrée à l’amélioration de l’expérience client. Une clientèle qu’elle souhaite fidéliser en investissant massivement dans l’exploitation des données afin d’émettre des recommandations plus pertinentes et un service de meilleure qualité. Sur le plan européen, après l’ouverture de bureaux à Londres, Stockholm, Berlin, Amsterdam, la marketplace prévoit son expansion en Italie et en Espagne dans les prochains mois. Ces bureaux renforceront sa position sur le Vieux Continent où la nouvelle licorne n’a aucun autre concurrent aussi bien financé.

Une ascension fulgurante

L’aventure commence il y a deux ans, lorsque, Nicolas Cohen, Nicolas d'Audiffret, Pierre-Louis Lacoste et Mathieu Alengrin, quatre entrepreneurs expérimentés dans le BtoB, fondent cette start-up tricolore qui se veut plus qu’une simple place de marché. Outre la mise en relation des détaillants avec plus de 15 000 marques, Cette jeune pousse propose des services financiers et de digitalisation aux commerçants indépendants. Souvent inquiétés par des problèmes de trésorerie, le site, qui permet aux détaillants de payer en 60 jours leurs commandes, règle à la livraison la marque auprès de laquelle la commande a été effectuée. Ce rôle d’apporteur d’affaires lui permet de se rémunérer via une commission de 10 % à 20 % sur les ventes réalisées par les marques. "Nous agrégeons énormément de volume, donc nous sommes capables d’obtenir des coûts logistiques et de financement plus faible que lorsque ce sont les commerçants qui y vont directement " rappelle Nicolas d’Audiffret co-fondateur et CEO de la start-up.

La crise sanitaire n’aura pas non plus été un frein à l’ascension d’Ankorstore qui, dès décembre 2020, lève 25 millions d’euros. Selon Nicolas d’Audiffret, la marketplace "a accompagné les détaillants pendant les périodes de confinement afin de les aider à contrôler étroitement leur flux de trésorerie, à être plus réactifs et à optimiser la gestion de leur stock ". La société a su tirer son épingle du jeu lors de la pandémie de Covid-19, levant 84 millions d’euros en série B en mai 2021.

Sur la période 2021-2022, l’entreprise, qui ne communique pas sur son chiffre d’affaires, assure avoir vu son volume d’affaires augmenter de 950 %, passant d’environ 5 000 marques représentées auprès de 50 000 détaillants à respectivement 15 000 marques et 200 000 commerçants dont 40 % situés en France. Une croissance vertigineuse pour cette start-up française qui en 2 ans passe de 20 à 400 salariés et prévoit d’ici un an d’en compter entre 1 000 et 1 500 de plus.

Georges Milolo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement renforce ainsi son expertise dans le cycle de l’eau industrielle et élargit son offre de services. Montant de la transaction : 40...

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners vont vendre à Five Arrows Principal Investments leurs participations respectives dans le groupe EDH, aux côté...

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo se retire du capital de Bimedia, acteur des solutions d'encaissement et de gestion dédiées aux commerces de proximité et aux buralistes, au pr...

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Nommé ministre délégué au Budget, le trentenaire hérite d'un poste qui sert de tremplin.

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

L'entrée sur le marché réglementé d’Euronext® à Paris, a permis à la start-up d'effectuer une augmentation de capital d’un montant de 110 millions d'e...

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message