Le géant Saudi Aramco donne le coup d’envoi de son introduction en Bourse

En donnant son accord pour l'entrée sur le marché local de la compagnie pétrolière, Saudi Aramco, le régulateur saoudien confirme le lancement de la plus grosse opération boursière au monde.

En donnant son accord pour l'entrée sur le marché local de la compagnie pétrolière, Saudi Aramco, le régulateur saoudien confirme le lancement de la plus grosse opération boursière au monde.

C’est sans aucun doute l’opération la plus attendue de l’année. Le régulateur saoudien a anfin approuvé la demande d’introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco. Selon les analystes, la valorisation boursière devrait atteindre 1 500 à 1 800 milliards de dollars. La société devrait céder 1 à 2 % de son capital - et jusqu’à 5 % en cas d’une éventuelle cotation sur une place financière internationale - sur le marché national de Tadawul à Riyad. L’Arabie saoudite espère ainsi lever 20 à 40 milliards de dollars. Annoncée depuis 2016, l’opération avait fait l’objet de multiples reports. Fluctuations du marché pétrolier, conformité aux obligations de transparence ou encore doutes de la famille royale au regard de la privatisation, constituaient autant d’obstacles à surmonter avant l’introduction sur les marchés de la société la plus rentable au monde. Ce lancement constitue aujourd’hui le fondement d’un programme de réformes, dénommé « MBS », promu à l’initiative du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui, outre les fonds récoltés, souhaite inscrire la vente dans une logique de privatisation de l’économie saoudienne.

La fin de la dépendance à l’or noir ?

Entre 1973 et 1980, la compagnie Aramco a été complètement rachetée par l’Arabie saoudite. Avec l’une des plus grandes réserves de pétrole au monde et une incroyable capacité de production à des coûts défiant toute concurrence, Saudi Aramco assure sa position à l’international grâce au monopole sur son territoire. En effet, l’entreprise est pratiquement désendettée, dispose de technologies de pointe, et se présente comme la société la plus bénéficiaire au monde avec 46,9 milliards de dollars de résultat au premier semestre malgré la baisse du prix du pétrole – contre 2,9 milliards de bénéfices pour Total. Avec une économie reposant sur l’or noir, le pays cherche désormais à changer de modèle en écartant tout risque à son développement. C’est ce à quoi s’emploie le prince Mohammed ben Salmane avec un programme baptisé « Vision 2030 », qui entend diversifier les ressources du royaume.

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lary Page, programmé dès l'enfance

Lary Page, programmé dès l'enfance

L’Américain a marqué l’histoire de l’informatique et, grâce à Google, a grandement influencé nos vies. Retour sur le parcours hors norme d’un homme qu...

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Il est celui qui a obtenu la suspension du projet de rachat par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Pour Décideurs Magazine, Zoran Ilic revi...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

Le spécialiste français de l’hydrogène, McPhy, lève 180 millions d'euros

Le spécialiste français de l’hydrogène, McPhy, lève 180 millions d'euros

Le groupe McPhy réalise, auprès de ses actionnaires historiques et de deux nouveaux entrants, Chart International Holdings et Technip Energies, un tou...

J. Le Louët (Fonds de Garantie des Victimes) : "Les obligations convertibles jouent un rôle d’amortisseur"

J. Le Louët (Fonds de Garantie des Victimes) : "Les obligations convertibles jouent un rôle d’amorti...

Exerçant des missions d'intérêt général, le fonds couvre des risques lourds et relativement longs et peut donc se permettre des pondérations en action...

Conformité : de nouveaux visages chez Gras Savoye et Société générale

Conformité : de nouveaux visages chez Gras Savoye et Société générale

Gras Savoye Willis Watson Towers et la Société générale nomment respectivement Isabelle Mury et Grégoire Simon-Barboux au poste de responsable de la c...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte