Le géant Saudi Aramco donne le coup d’envoi de son introduction en Bourse

En donnant son accord pour l'entrée sur le marché local de la compagnie pétrolière, Saudi Aramco, le régulateur saoudien confirme le lancement de la plus grosse opération boursière au monde.

En donnant son accord pour l'entrée sur le marché local de la compagnie pétrolière, Saudi Aramco, le régulateur saoudien confirme le lancement de la plus grosse opération boursière au monde.

C’est sans aucun doute l’opération la plus attendue de l’année. Le régulateur saoudien a anfin approuvé la demande d’introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco. Selon les analystes, la valorisation boursière devrait atteindre 1 500 à 1 800 milliards de dollars. La société devrait céder 1 à 2 % de son capital - et jusqu’à 5 % en cas d’une éventuelle cotation sur une place financière internationale - sur le marché national de Tadawul à Riyad. L’Arabie saoudite espère ainsi lever 20 à 40 milliards de dollars. Annoncée depuis 2016, l’opération avait fait l’objet de multiples reports. Fluctuations du marché pétrolier, conformité aux obligations de transparence ou encore doutes de la famille royale au regard de la privatisation, constituaient autant d’obstacles à surmonter avant l’introduction sur les marchés de la société la plus rentable au monde. Ce lancement constitue aujourd’hui le fondement d’un programme de réformes, dénommé « MBS », promu à l’initiative du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui, outre les fonds récoltés, souhaite inscrire la vente dans une logique de privatisation de l’économie saoudienne.

La fin de la dépendance à l’or noir ?

Entre 1973 et 1980, la compagnie Aramco a été complètement rachetée par l’Arabie saoudite. Avec l’une des plus grandes réserves de pétrole au monde et une incroyable capacité de production à des coûts défiant toute concurrence, Saudi Aramco assure sa position à l’international grâce au monopole sur son territoire. En effet, l’entreprise est pratiquement désendettée, dispose de technologies de pointe, et se présente comme la société la plus bénéficiaire au monde avec 46,9 milliards de dollars de résultat au premier semestre malgré la baisse du prix du pétrole – contre 2,9 milliards de bénéfices pour Total. Avec une économie reposant sur l’or noir, le pays cherche désormais à changer de modèle en écartant tout risque à son développement. C’est ce à quoi s’emploie le prince Mohammed ben Salmane avec un programme baptisé « Vision 2030 », qui entend diversifier les ressources du royaume.

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Hôtellerie et restauration : la double peine

Hôtellerie et restauration : la double peine

Parmi les plus touchés par la crise, le secteur de la restauration et de l’hôtellerie est aussi parmi les tout derniers à émerger du confinement. Si c...

Liberty Global et Telefónica : une connexion à 35 milliards

Liberty Global et Telefónica : une connexion à 35 milliards

La crise n’a pas empêché les opérateurs américains et espagnols de dévoiler leur projet de rapprocher leurs activités britanniques Virgin Media et O2...

Tech et start-up : quel soutien ?

Tech et start-up : quel soutien ?

L’innovation, particulièrement dans le digital, se révélera l’une des clés de la relance économique. Pour ce faire, le gouvernement ne doit pas néglig...

C. Mayer-Lévi (France Invest) : "Le risk return de la dette privée devrait s’améliorer"

C. Mayer-Lévi (France Invest) : "Le risk return de la dette privée devrait s’améliorer"

En quête de rendements dans un environnement de taux très bas, de nombreux investisseurs se sont positionnés ces dernières années sur la dette privée....

Alain Roumilhac (Manpower) : "Le rebond de l’emploi passera d’abord par nous"

Alain Roumilhac (Manpower) : "Le rebond de l’emploi passera d’abord par nous"

La crise sanitaire a mis à l’arrêt le secteur de l’intérim dans sa grande majorité. Président de Manpower France, Alain Roumilhac attend avec impatien...

Contentsquare boucle une série D de 175 millions d’euros menée par BlackRock

Contentsquare boucle une série D de 175 millions d’euros menée par BlackRock

Le spécialiste français de « l’experience analytics » Contentsquare a récolté 190 millions de dollars dans le cadre d’une série D abondée par BlackRoc...

Xavier Rollet (Racine) : "Une transmission réussie doit être préparée en amont"

Xavier Rollet (Racine) : "Une transmission réussie doit être préparée en amont"

Différentes possibilités s’offrent à un entrepreneur lors de la transmission de son entreprise. Xavier Rollet, Co-Managing Partner du cabinet Racine r...

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

Pierre Loustric, président de Scentys, partage son expérience managériale des dernières semaines. Le chef d'entreprise revient également sur sa straté...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message