Le géant nippon Mitsui investit dans le cabinet de propriété industrielle Novagraaf

Mitsui, conglomérat japonais tentaculaire, a acquis une participation minoritaire dans Novagraaf. C’est l’occasion pour le cabinet de propriété industrielle de renforcer sa notoriété auprès des grands déposants de brevets et de marques basés dans l’archipel.

Mitsui, conglomérat japonais tentaculaire, a acquis une participation minoritaire dans Novagraaf. C’est l’occasion pour le cabinet de propriété industrielle de renforcer sa notoriété auprès des grands déposants de brevets et de marques basés dans l’archipel.

Les géants ont, par nature, un grand appétit. Le groupe japonais Mitsui, déjà présent dans les secteurs alimentaire, industriel, immobilier, financier et logistique, n’échappe pas à cette règle. Fidèle à la tradition des conglomérats nippons, le mastodonte (plus de quarante milliards de chiffre d’affaires) repousse une nouvelle fois ses limites pour investir l’univers des conseils en propriété industrielle. Avec une prise de participation minoritaire au capital du cabinet Novagraaf, la société s’offre un accès privilégié à ces experts reconnus dans la protection des marques et brevets.

Un partenariat atypique

La structure européenne, d’origine néerlandaise, avait tous les attraits du partenaire idéal. Dynamique et disposant d’une vision précise sur les meilleures pratiques du marché, le cabinet cherchait à se développer sur les marchés japonais, chinois et américains. Depuis un an, les discussions allaient bon train afin de nouer des relations de confiance et convenir d’un socle d’échanges de bons procédés entre les futurs partenaires. Peu banale, cette union des forces entre un industriel et un spécialiste de la PI a fait naître de grands espoirs. Et les retombées concrètes de cette union sont déjà palpables.

Au supervisory board de Novagraaf siège désormais un représentant de Mitsui tandis qu’au Japon, la filiale Novagraaf K.K. a été créée à l’occasion de ce rapprochement. Basée dans la région de Tokyo, cette nouvelle entité composée de trois membres permanents est dirigée par Arjen van Blokland. Pour Olivier Boland, président-directeur général de Novagraaf France, l’incursion du cabinet dans l’archipel est un excellente nouvelle pour le développement de ses affaires européennes : « Novagraaf K.K. ne déposera pas de brevet ou de marque au Japon. Notre but est de profiter du carnet d’adresse et du large réseau de Mitsui pour proposer nos services directement aux donneurs d’ordre locaux. » Plus qu’un simple bureau de représentants, l’initiative est stratégique afin de s’adapter aux spécificités des sociétés japonaises. « Cette proximité peut s’avérer décisive pour pénétrer ce marché conservateur » ajoute-t-il.

Le Japon, pays d’innovation

Derrière les entreprises américaines et allemandes, ce sont les groupes japonais qui ont déposé le plus de brevets en Europe auprès de l’Office européen des brevets (OEB) en 2016. Avec 21 007 dépôts, les représentants de l’empire du soleil levant comptent pour 13 % de l’ensemble des demandes enregistrées sur la période. Novagraaf, soixante-dix-huit millions d’euros de chiffre d’affaires l’année dernière, peut ainsi se reposer sur ses droits d’entrée au sein de la galaxie Mitsui pour gonfler ses résultats.

 

Thomas Bastin (@ThBastin)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), Véronique Puche a remporté le grand prix des Directeurs des systèmes d’information et du num...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

Le président de la société d’investissement familiale FFP a passé une grande partie de sa carrière au sein des marques Peugeot et Citroën. Cet ingénie...

Reed Smith renforce son pôle immobilier

Reed Smith renforce son pôle immobilier

L’avocate Carole Steimlé rejoint Reed Smith comme associée. Son arrivée poursuit la vague de recrutements opérée par le cabinet depuis le début d’anné...

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Le premier réseau d'écoles privées d'enseignement supérieur dédiées à la création et l’innovation, AD Éducation, acquiert deux sociétés, italienne et...

Le fonds américain Silver Lake s'offre Meilleurtaux

Le fonds américain Silver Lake s'offre Meilleurtaux

Avec cette acquisition comprise entre 700 et 800 millions d'euros, le fonds expert des technologies se promet un bel avenir.

Le fabuleux destin de Ginette Moulin

Le fabuleux destin de Ginette Moulin

Devenue en 2004 présidente du conseil de surveillance des Galeries Lafayette, Ginette Moulin est une héritière avisée qui perpétue les traditions fami...

Daniel Ek, le geek qui donne le la

Daniel Ek, le geek qui donne le la

Autodidacte, le Suédois de 37 ans a créé Spotify à partir de deux de ses passions : la musique et le code. Aujourd’hui, la plateforme de streaming aux...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte