Le géant chinois de la fintech, Ant Group, en passe de réaliser la plus importante IPO de l’histoire

Le bras financier d’Alibaba, Ant Group, s’apprête à réaliser une double IPO, sur les places de Hongkong et Shangaï. Une opération qui pourrait atteindre le montant de 34,5 milliards de dollars (29,2 milliards d’euros).

Le bras financier d’Alibaba, Ant Group, s’apprête à réaliser une double IPO, sur les places de Hongkong et Shangaï. Une opération qui pourrait atteindre le montant de 34,5 milliards de dollars (29,2 milliards d’euros).

Sans doute l’IPO la plus attendue de l’année. Celle du spécialiste chinois du paiement en ligne, Ant Group, qui annonce sa double offre publique avant son entrée en Bourse. Il met en vente 1,67 milliard de titres sur la place de Hongkong dès mardi 27 octobre au prix unitaire de 8,73 euros. À cela s’ajoute un nombre identique de titres sur la place de Shangaï, au prix unitaire de 8,67 euros cédés à partir du 5 novembre.

Ces opérations devraient permettre au géant chinois d’atteindre une valorisation de 315 milliards de dollars (265 milliards d’euros), sans parler de l’option de surallocation de 5,17 milliards de dollars. Un tel chiffre ferait de lui le groupe le mieux valorisé au monde, devant la banque américaine JP Morgan, elle-même valorisée à 316,4 milliards de dollars, ou la Bank of America à 215,7 milliards de dollars.

Un pari risqué

Pour autant, les dés ne sont pas joués. D’une part parce que la valorisation du groupe peut varier dans les semaines à venir. D’autre part, le risque d’un contrôle accru des autorités pour les activités de crédit n’est pas négligeable. Le groupe pourrait se voir placé sur la liste noire du département d’État américain, au même titre que l’application chinoise Tiktok.

Des investisseurs stratégiques engagés

Des risques qui n’ont, à ce jour, pas refroidi les investisseurs, faisant le pari d’une croissance continue du groupe et de ses activités. Parmi ces investisseurs, on retrouve notamment pour les actions émises sur la place de Shangaï, le fonds public de Singapour, Temasek, ainsi que les fonds souverains de Singapour et d'Abou Dhabi.

Au total, 80 % des titres seront acquis par 29 investisseurs stratégiques qui s’engagent à conserver les titres pendant une année. De quoi permettre d’augmenter les chances de réussite de l’opération. Enfin, pour ne pas perdre le contrôle de sa filiale, le groupe Alibaba prévoit d’acquérir 44 % des titres émis sur la place de Shangaï et devrait posséder 32 % des parts de Ant Group après cette double IPO.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M. Ducharme (Northleaf Capital Partners) : "En termes de valorisation, le pire est vraiment derrière nous"

M. Ducharme (Northleaf Capital Partners) : "En termes de valorisation, le pire est vraiment derrière...

La société d’investissement Northleaf Capital Partners opère sur les marchés privés dans trois classes d’actifs, le private equity, l’infrastructure e...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Les deux grandes chaînes de la distribution alimentaire, Intermarché et Casino, annoncent un partenariat stratégique pour une période de 5 ans, en mat...

Greg Abel, l’élu... de Warren Buffett

Greg Abel, l’élu... de Warren Buffett

Fumée blanche ! Après quinze années d’attente, Warren Buffet a désigné son successeur. Ce relatif inconnu est pourtant un rouage incontournable de la...

Solutech Industries : aux portes du succès

Solutech Industries : aux portes du succès

Lancement d’un nouveau produit, obtention de subventions... Cette PME du Tarn, qui subissait indirectement la crise du secteur aéronautique, a su rebo...

Chargeurs, des masques pour faire front

Chargeurs, des masques pour faire front

Dans l’ombre, le groupe tricolore peu connu du grand public participe à la lutte contre la Covid-19. Sa mission principale ? Fabriquer des masques. Be...

Les francs-tireurs de la résilience

Les francs-tireurs de la résilience

Pour résister à la crise, les entreprises montrent des trésors d’agilité. Ayant senti le vent tourner, certaines ont joué les fourmis qui préparent l’...

NGE, le ciment du collectif

NGE, le ciment du collectif

Chez NGE (Nouvelles Générations d’Entrepreneurs), la résilience n’est pas qu’un idéal un peu vain ou une prophétie à vocation autoréalisatrice. Elle s...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte