Le fonds de pension canadien PSP allège sa participation chez Korian

Alors qu’il possédait 14 % des parts du leader européen des services d’accompagnement et de soins aux seniors, le fonds de pension canadien PSP vend la moitié du capital de Korian pour un montant avoisinant les 188 millions d’euros.

© DR

Alors qu’il possédait 14 % des parts du leader européen des services d’accompagnement et de soins aux seniors, le fonds de pension canadien PSP vend la moitié du capital de Korian pour un montant avoisinant les 188 millions d’euros.

Alors qu’il possédait 14 % des parts du leader européen des services d’accompagnement et de soins aux seniors, le fonds de pension canadien PSP vend la moitié du capital de Korian pour un montant avoisinant les 188 millions d’euros.

Korian a confirmé que le fonds de pension du secteur public canadien, Investissements PSP, a cédé fin juin plus de la moitié de sa participation, soit 7 % du capital, auprès d’investisseurs institutionnels. Le groupe Korian a publié la nouvelle répartition de ses principaux actionnaires suite au reclassement partiel de la participation du fonds de pension canadien.  Ce dernier précise qu’il a cédé 5,7 millions d’actions Korian au prix de 32,87 euros par action, représentant 7 % du capital, soit une décote de 5 % par rapport au cours de clôture du 20 juin 2019. À l’issue de la cession, PSP détient toujours 6,6 % du capital.

Un secteur qui attire

Cette opération, « qui reflète la nouvelle politique d’investissements de PSP », permet aux actionnaires de référence du groupe de renforcer leurs participations. C’est le cas de Predica, la filiale assurance-vie de Crédit Agricole Assurances, ainsi que de Malakoff Médéric Humanis. Ces derniers détiennent à eux seuls presque un tiers du capital de Korian, soit respectivement 24,2 % et 7,8 %. De plus, le flottant s’est élargi passant à 61,4 % du capital accroissant du même coup la liquidité du titre.  Par ailleurs, la future acquisition de l’opérateur de maisons de retraite Domidep par I-Squared, un fonds d’infrastructures américain, pour 1,15 milliard d’euros démontre la dynamique actuelle du secteur.

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

A. Latrive (Astoria Finance) : "Nous n’avons pas de raison d’arrêter nos acquisitions"

A. Latrive (Astoria Finance) : "Nous n’avons pas de raison d’arrêter nos acquisitions"

En multipliant les opérations de croissance externe, Astoria Finance s’impose comme un acteur majeur de la gestion de patrimoine. Antoine Latrive, Pré...

Libra : la Banque de France et le G7 réclament la fin des incertitudes

Libra : la Banque de France et le G7 réclament la fin des incertitudes

À l’occasion du sommet regroupant les ministres des finances des sept plus importantes économies mondiales, le gouverneur de la Banque de France Franç...

C.Barbe (Transavia France) : "Air France-KLM fait figure de précurseur en matière de norme IFRS 16"

C.Barbe (Transavia France) : "Air France-KLM fait figure de précurseur en matière de norme IFRS 16"

Alors que les pilotes ont récemment accepté de renégocier l’accord plafonnant à 40 le nombre d’appareils de Transavia, ouvrant ainsi la voie à la croi...

Henri Assila rejoint Neuflize OBC

Henri Assila rejoint Neuflize OBC

Doctorant en histoire à la Sorbonne, diplômé d’un Master of Science en relations internationales à la London School of Economics ainsi que d’un DU en...

Deux mouvements chez Natixis Wealth Management

Deux mouvements chez Natixis Wealth Management

Audrey Koenig et Philippe Guénet, deux historiques du groupe Natixis, viennent d’être nommés aux postes de directrice générale déléguée et directeur g...

Bernard Arnault devient la seconde fortune mondiale

Bernard Arnault devient la seconde fortune mondiale

Notre-Dame, femme, salaire... Voici l'essentiel à savoir sur Bernard Arnault . A la tête de LVMH, il est désormais la seconde fortune mondiale. Retour...

E.Jozan (Allianz France) : "Le marché s’approche d’une fin de cycle"

E.Jozan (Allianz France) : "Le marché s’approche d’une fin de cycle"

Pour Edouard Jozan, chief investment manager chez Allianz France, le marché s'approche d'une fin de cycle économique avec un atterrissage en douceur....

Dans la tourmente, EuropaCorp délaisse Pathé pour Vine

Dans la tourmente, EuropaCorp délaisse Pathé pour Vine

Sous pression face au remboursement de sa dette, Luc Besson privilégie l’offre du fonds américain Vine Alternative Investments aux dépens du groupe Pa...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message