Droit social : tout dépend de la structure d'exercice

Les experts du droit social peuvent emprunter différentes voies professionnelles, lesquelles ont une incidence sur les niveaux de rémunération. Le métier d’avocat reste l’un des mieux gratifiés.

Les experts du droit social peuvent emprunter différentes voies professionnelles, lesquelles ont une incidence sur les niveaux de rémunération. Le métier d’avocat reste l’un des mieux gratifiés.

En entreprise

Les rémunérations en droit social grimpent-elles facilement avec le temps ? « Il faut bien négocier son salaire au départ. Les augmentations restent limitées (2 % à 5 % par an, et 5 % c’est vraiment dans le meilleur des cas). Pour voir son salaire évoluer, il faut changer de poste, tous les quatre à cinq ans environ », prévient Constance Philippon, senior manager chez Robert Walters. À noter que même si les entreprises ont tendance à inclure des parts variables (5 % à 8 % du fixe pour les juristes en social) afin de fidéliser et d’intéresser les salariés à la bonne marche de l’entreprise, les bonus restent moins élevés sur des fonctions support que commerciales, par exemple. Pour ce qui est des évolutions de carrière, les juristes en droit social peuvent devenir DRH ou encore directeurs des relations sociales. « Il y a beaucoup de complexité dans les fonctions RH. On peut être directeur RH sur site, celui d’un pays. On peut s’occuper de la gestion des talents. Les possibilités sont nombreuses », selon Constance Philippon.

En cabinet d’avocats, au sein du département droit social

« En cabinet d’avocats d’affaires, il n’y a pas de rémunérations spécifiquement dédiées aux collaborateurs en droit du travail. Sauf exception, à séniorité équivalente, les collaborateurs ne sont pas traités différemment les uns des autres lors de leur embauche », explique Florence Ropion, senior manager de la division avocats chez Robert ­Walters. Les variations au sein même de la fourchette de rémunération sont souvent liées à l’expérience et au parcours du collaborateur. « Un profil qui se détache, un docteur en droit ou un avocat qui aura eu une expérience supplémentaire en entreprise par exemple, pourra parfois le valoriser », poursuit Florence Ropion.L’écart total peut néanmoins aussi se jouer sur les bonus, qui dépendent du nombre d’heures facturées et atteignent parfois jusqu’à trois mois de rétrocessions d’honoraires HT dans les cabinets full service. Dans les boutiques spécialisées en droit social, les grilles de rémunération peuvent s’avérer moins élevées.
 



En cabinet d’avocats, au sein du département restructuring

Spécialité à cheval entre le droit social et le droit des sociétés, le restructuring est rémunérateur. Ce sont surtout les plus grands cabinets français et anglo-saxons qui disposent de départements consacrés entièrement à la matière. « C’est une spécialité. Sa pratique requiert une technique plus importante que lorsque l’on fait du droit social plus classique et les places sont moins nombreuses », rapporte Anne Sutter, responsable d’Upward Legal.

Si le créneau est rémunérateur, c’est aussi parce que les équipes ne comptent pas leur temps. Ou plutôt, si, mais dans la fourchette haute. Dans les grands cabinets, les collaborateurs doivent généralement facturer un minimum de 1 800 heures.

En dépassant les seuils fixés, les avocats peuvent espérer toucher un bonus, allant de 1 à 2 mois de rétrocession d’honoraires.

Les associés peuvent également bien gagner leur vie. « Ils affichent généralement des chiffres d’affaires moins élevés que ceux des associés en M&A. Ils ont généralement des dossiers prenant plus de temps et qui sont moins nombreux qu’en fusions-acquisitions, poursuit Anne Sutter. Contrairement au M&A, vous ne créez pas de business. Toutefois, vous pouvez faire gagner de l’argent aux entreprises grâce à votre valeur ajoutée. »

Olivia Vignaud

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Professions du droit : enquête sur les rémunérations édition 2019

Directeurs juridiques, juristes, compliance officers, avocats ou fiscalistes... quelle rémunération pour quel mode d'exercice du droit ? Décideurs publie la nouvelle édition de sa grande enquête : grilles de salaire, courbes de croissance, éléments de comparaison, analyse du marché de l'emploi et décryptages.
Sommaire Êtes-vous payé à votre juste valeur ? Droit en entreprise : quels salaires ? Fiscalité, une spécialité payante Experts du M&A, des rémunérations en hausse Avocats, quel modèle de cabinet pour quelle rémunération ? Français vs Anglo-saxons : le poids du droit Business development : une fonction incontournable pour les avocats À robe égale, rémunération égale Collaboration libérale : le casse-tête de la clientèle personnelle
N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

Rencontre avec Nicolas Hubert, le directeur général de la plus jeune banque privée de la Place. Retour sur 2020, perspectives 2021, satisfaction clien...

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Après douze ans d’exercice, François de Bérard quitte Darrois Villey Maillot Brochier où il avait commencé sa carrière pour rejoindre Lacourte Raquin...

Legal Suite s’offre l’assistant de rédaction de documents Osidoc

Legal Suite s’offre l’assistant de rédaction de documents Osidoc

L’éditeur de logiciels juridiques Legal Suite propose dorénavant à ses clients entreprises un outil pour générer automatiquement leurs contrats, docum...

Willkie Farr & Gallagher accueille Tiana Rambatomanga

Willkie Farr & Gallagher accueille Tiana Rambatomanga

Tiana Rambatomanga rejoint le cabinet en tant qu'associée au sein du pôle gestion d'actifs du bureau de Paris.

Squair accueille deux nouvelles associées

Squair accueille deux nouvelles associées

Louise Ferreira intègre le département corporate et Marion Grégoire la pratique pénal et contentieux des affaires de Squair, toutes deux en qualité d’...

S. Fasolo (ELEVA Capital) : "Le client se tourne de plus en plus vers les fonds à impact"

S. Fasolo (ELEVA Capital) : "Le client se tourne de plus en plus vers les fonds à impact"

Lancé fin 2020, le fonds ELEVA Sustainable Impact Europe est le dernier-né d’ELEVA Capital. À la barre, nous retrouvons Sonia Fasolo et Matthieu Détro...

Rivière Avocats Associés attire un ancien directeur général des services

Rivière Avocats Associés attire un ancien directeur général des services

Après avoir bâti sa carrière auprès de collectivités locales et territoriales, Pierrick Raude intègre Rivière Avocats Associés en tant qu’associé seni...

Clifford Chance renforce sa pratique private equity

Clifford Chance renforce sa pratique private equity

Clifford Chance renforce sa pratique private equity en accueillant Benjamin de Blégiers en qualité d’associé.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte