Droit en entreprise : quels salaires ?

Directeurs juridiques, juristes, compliance officers, les rémunérations ont connu une importante hausse il y a quelques années. Aujourd’hui stabilisés. Se distinguent les spécialistes de la conformité, dont les gratifications peuvent dépasser celles des directeurs juridiques.

Directeurs juridiques, juristes, compliance officers, les rémunérations ont connu une importante hausse il y a quelques années. Aujourd’hui stabilisés. Se distinguent les spécialistes de la conformité, dont les gratifications peuvent dépasser celles des directeurs juridiques.

« La montée en puissance de la fonction juridique en entreprise a connu un vrai boom il y a deux ou trois ans, constate Constance Philippon, responsable du recrutement des juristes chez Robert Walters. Nous constatons une stabilisation du marché. » Les directeurs juridiques devraient connaître une nouvelle hausse de leur rémunération fixe dans peu de temps.

Boom des bonus

En attendant, ce sont les bonus qui ont fortement progressé, pouvant aller jusqu’à 20 % de gratification annuelle supplémentaire. Alors qu’il y a quelques années encore, la rémunération d’un directeur juridique s’étalait sur treize mois avec un fixe, aujourd’hui, elle est beaucoup plus flexible. « Lorsqu’une entreprise veut attirer un profil très demandé, elle joue alors sur les avantages sociaux et l’actionnariat salarié. Il n’y a qu’en banque d’investissement en revanche que ces bonus peuvent atteindre jusqu’à 50 % de la rémunération lorsqu’ils dépendent de la réalisation des deals », ce qu’on ne trouve pas dans une société de services ou en industrie, poursuit la chasseuse de têtes. Le secteur bancaire étant à part, les grandes banques françaises se disputent les meilleurs juristes et le niveau de turn-over est très faible. À cela s’ajoute l’anticipation de certaines banques anglaises préparant leur arrivée à Paris, conséquence directe du Brexit. L’installation de succursales en France nécessiterait le recrutement de spécialistes du droit bancaire et financier.

L’élément à prendre en compte pour un directeur juridique demeure son positionnement au sein de la direction de l’entreprise. « Il y a dix ans, rares étaient les candidats à exiger leur présence en comex, explique Constance Philippon. Aujourd’hui, ils le demandent tous. Et même s’ils ne l’obtiennent pas tous dès leur embauche, ils négocient leur intégration à la direction après deux ans dans la boîte. » Le rapport du député LREM Raphaël Gauvain a relancé le débat sur la confidentialité des avis des juristes d’entreprise. Cette proposition pourra donner encore plus de poids à l’action des directeurs juridiques, et ainsi augmenter leur rémunération. Cela reste en attente.

Un marché de la compliance surévalué

En revanche, du côté des spécialistes de la réglementation anti-corruption, anti-fraude et de protection des données personnelles (RGPD), la fonction juridique monte en puissance. Déjà ancienne dans les secteurs particulièrement régulés comme la banque ou l’assurance, elle connaît un essor fulgurant dans les entreprises de conseil ou les industries. « Le marché est très tendu, et donc un peu surévalué », explique Ian De Bondt, directeur associé de Fed Legal. En d’autres termes, la rémunération d’un chief compliance officer peut atteindre celle d’un directeur juridique dans un grand groupe uniquement parce que les profils sont rares. Et ce d’autant plus que certaines entreprises recherchent des candidats ayant une expérience outre-Atlantique : la fonction compliance était plus développée aux États-Unis qu’en France il y a encore peu de temps. « Les entreprises qui rémunèrent le mieux les directeurs de la compliance sont celles qui sont sensibilisées à ces problématiques et à cette culture », précise Blandine Cordier Palasse, présidente de BCP Executive Search. Et pour les plus spécialisés, « la tendance actuelle est le recrutement d’équipes spécialistes du RGPD pour effectuer des audits », détaille Constance Philippon.


Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Professions du droit : enquête sur les rémunérations édition 2019

Directeurs juridiques, juristes, compliance officers, avocats ou fiscalistes... quelle rémunération pour quel mode d'exercice du droit ? Décideurs publie la nouvelle édition de sa grande enquête : grilles de salaire, courbes de croissance, éléments de comparaison, analyse du marché de l'emploi et décryptages.
Sommaire Êtes-vous payé à votre juste valeur ? Fiscalité, une spécialité payante Droit social : tout dépend de la structure d'exercice Experts du M&A, des rémunérations en hausse Avocats, quel modèle de cabinet pour quelle rémunération ? Français vs Anglo-saxons : le poids du droit Business development : une fonction incontournable pour les avocats À robe égale, rémunération égale Collaboration libérale : le casse-tête de la clientèle personnelle
Herbert Smith Freehills se renforce en financement de projets

Herbert Smith Freehills se renforce en financement de projets

Michaël Armandou rejoint Herbert Smith Freehills en qualité d’associé à Paris. Au sein du département finance de la firme, l’avocat travaillera sur le...

Fidal a définitivement tourné la page

Fidal a définitivement tourné la page

Le bouleversement des équipes parisiennes de Fidal provoqué par le départ d’une centaine d’avocats en janvier 2019 à destination de KPMG ne sera bient...

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Avec une fortune avoisinant les 5 milliards d’euros, Ariane de Rothschild est désormais seule à la tête du groupe Edmond de Rothschild, après la mort...

Un nouvel associé rejoint Consigny Monclin Bellour

Un nouvel associé rejoint Consigny Monclin Bellour

Quelques mois seulement après sa création, le cabinet Consigny Monclin Bellour accueille un nouvel associé en droit pénal des affaires : Benjamin Bohb...

BCLP accueille deux associés en contentieux des affaires

BCLP accueille deux associés en contentieux des affaires

Philippe Métais et Élodie Valette intègrent le pôle contentieux et investigations de Bryan Cave Leighton Paisner (BCLP) en qualité d’associés. Dans ce...

P-A. Poussier (Financiale gestion privée) : "Nous exerçons un métier de généraliste en réunissant des experts thématiques"

P-A. Poussier (Financiale gestion privée) : "Nous exerçons un métier de généraliste en réunissant de...

Financiale fête ses 10 ans et Pierre-Antoine Poussier détaille l’impact de la crise sur l’activité du cabinet et ses ambitions pour les prochaines ann...

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, Jérôme Deroulez se consacre aux problématiques de protection des données personnelles en France et en E...

Borrel Avocats devient Borrel d'Arche

Borrel Avocats devient Borrel d'Arche

Presque cinq ans après avoir rejoint Borrel Avocats, l’avocate Quitterie d’Arche est cooptée associée. À cette occasion, le cabinet change de dénomina...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte