Le CSA lance l’Observatoire de la haine en ligne

Le régulateur de l’audiovisuel met en place un organe chargé de quantifier, de favoriser le partage d’information et d'améliorer la compréhension de la haine en ligne. L’Observatoire s’est réuni pour la première fois le jeudi 23 juillet.

Le régulateur de l’audiovisuel met en place un organe chargé de quantifier, de favoriser le partage d’information et d'améliorer la compréhension de la haine en ligne. L’Observatoire s’est réuni pour la première fois le jeudi 23 juillet.

Mis en place par l’article 16 de la loi Avia du 24 juin 2020, largement critiquée et retoquée par le Conseil Constitutionnel, l’Observatoire de la haine en ligne, lancé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), a réuni pour la première fois le jeudi 23 juillet des chercheurs, des représentants des réseaux sociaux, des associations ainsi que l’État afin de lutter contre les contenus haineux sur internet. 

Les missions de ce nouvel organe sont clairement définies : analyser et quantifier les contenus relatifs à la haine, améliorer la compréhension du phénomène en suivant son évolution et partager les informations des différents acteurs concernés, tant publics que privés. Pour faciliter les échanges opérationnels et remplir ses missions, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui assure la présidence et le secrétariat de l’Observatoire de la haine en ligne, a mis en place des groupes de travail thématiques. On peut compter parmi ceux-ci le collège des associations, celui des administrations ou encore celui des opérateurs qui regroupent des grands noms du secteur comme Facebook, Google, Linkedin, Snapchat, TikTok ou encore Twitter. Des associations telles que la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), SOS Racisme ou la ligue des droits de l’homme sont également représentées. 

Massilva Saighi

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ollyns : naissance d’un cabinet d’avocats 3.0

Ollyns : naissance d’un cabinet d’avocats 3.0

David Pitoun, Cyrille Garnier, Geoffroy Lacroix et Amandine Joulié sont les quatre associés à la tête d’une structure qui vient d’ouvrir ses portes :...

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners est entré en négociations exclusives avec le groupe Crystal, principalement détenu par son équipe dirigeante et par les groupes OFI et A...

Gowling WLG renforce son pôle fiscal grâce à deux nouvelles arrivées

Gowling WLG renforce son pôle fiscal grâce à deux nouvelles arrivées

Après une croissance en 2020 de Gowling WLG Paris, marquée par l’arrivée de plusieurs nouveaux associés, la firme continue de se développer et accueil...

FTPA recrute cinq nouveaux associés

FTPA recrute cinq nouveaux associés

FTPA accueille cinq nouveaux associés, accompagnés de leurs collaborateurs, pour renforcer ses départements dédiés au droit public, social et fiscal.

Seban & Associés accueille Benoît Roseiro

Seban & Associés accueille Benoît Roseiro

A partir du 21 septembre, Benoît Roseiro sera le nouvel avocat directeur du département droit social du cabinet Seban & Associés.

X.Legendre (Hogan Lovells) : "Je souhaite développer davantage l’esprit de conquête"

X.Legendre (Hogan Lovells) : "Je souhaite développer davantage l’esprit de conquête"

L’associée fiscaliste Xénia Legendre a succédé à Marie-Aimée de Dampierre à la tête du bureau parisien d’Hogan Lovells il y a deux ans. Dans la contin...

Bersay promeut une nouvelle associée

Bersay promeut une nouvelle associée

Le cabinet d’avocats indépendant Bersay coopte Mathilde Cousteau comme associée.

Pintat Avocats coopte une nouvelle associée

Pintat Avocats coopte une nouvelle associée

Julie Mestres devient la troisième associée du cabinet de niche en droit public des affaires Pintat Avocats, aux côtés de Pierre Pintat et Alexandre L...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message