Le Corporate Venture, pas si capital ?

Le nombre de fonds de Corporate Venture Capital (CVC) ne cesse d’augmenter. Pourtant, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, les start-up préférant d’ailleurs le soutien des traditionnels VC…

Le nombre de fonds de Corporate Venture Capital (CVC) ne cesse d’augmenter. Pourtant, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, les start-up préférant d’ailleurs le soutien des traditionnels VC…

Pour Georges Nahon, PDG d’Orange Silicon Valley, les Corporate Venture Capital (CVC) ont failli dans leur mission première : générer de la croissance de chiffre d’affaires pour leur maison-mère. La principale difficulté des fonds à visée industrielle repose sur une forme de paradoxe. Plus l’impact stratégique des produits proposés par les start-up est fort, plus les répercussions financières sur les grands groupes sont difficiles à mesurer. Or, ces derniers semblent porter davantage d’intérêt aux aspects économiques de ces partenariats qu’à leurs apports technologiques… Malgré tout, les CVC sont toujours plus nombreux : leur communauté a crû de 70 % en quatre ans pour atteindre 1 153 structures en 2017.

Quantité n’est pas synonyme d’efficacité par ailleurs ! Les dossiers de place continuent de leur échapper. Les start-up préfèrent travailler avec les traditionnels VCs (capital-risque), jugés plus généreux et transparents dans leurs ambitions. Dès lors, le salut des CVC passe peut-être par l’adoption d’une politique d’acquisition pure et dure. Au moins, cette méthode a l’avantage d’être lisible par tous les intervenants : entrepreneurs, investisseurs, collaborateurs… Elle est aussi viable économiquement puisqu’elle constitue l’une des meilleures portes d’entrée vers de nouveaux métiers générateurs de synergies avec les activités de la maison-mère.             

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Jacques Neuer (Cabinet Neuer) : « La solution est de prévoir sa succession le plus en amont possible »

Jean-Jacques Neuer (Cabinet Neuer) : « La solution est de prévoir sa succession le plus en amont pos...

Si la suppression de l’ISF a rassuré les collectionneurs quant à l’exonération de leurs œuvres d’art, Jean-Jacques Neuer, avocat expert du marché de l...

Antoine Mahé (Artcurial) : « Les voitures de collection constituent un investissement sûr »

Antoine Mahé (Artcurial) : « Les voitures de collection constituent un investissement sûr »

Après des années de croissance exponentielle, la cote des automobiles de collection marque légèrement le pas. Pour Antoine Mahé, spécialiste chez Artc...

Vin : ruée vers l'or rouge

Vin : ruée vers l'or rouge

Devenue valeur refuge notamment depuis la crise, le vin est un actif qui attire de plus en plus d’investisseurs. Intimement lié au plaisir, il peut s’...

Art : collectionner sans s'exposer

Art : collectionner sans s'exposer

Solide depuis la crise des années 2000, le marché de l’art ne séduit plus seulement les riches passionnés. Amateurs et curieux en quête de diversifica...

Création de Clairmont Novus Avocats

Création de Clairmont Novus Avocats

Delphine Ganoote-Mary et Laurent Barissat unissent leur force et leurs expertises complémentaires en IP/IT pour créer Clairmont Novus Avocats.

Vanessa Benichou prend la tête de King & Spalding France

Vanessa Benichou prend la tête de King & Spalding France

L’avocate spécialiste du contentieux et de l’arbitrage international vient d’être nommée managing partner de l’équipe parisienne de King & Spalidi...

Gilles Le Gendre, l’idéal ?

Gilles Le Gendre, l’idéal ?

Successeur de Richard Ferrand à la tête du groupe LREM, le député de Paris doit remobiliser une majorité qui demande plus d’écoute de la part de l’exé...

Affaire Benalla : la Cnil s’en mêle

Affaire Benalla : la Cnil s’en mêle

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) lance un contrôle à propos du délai de conservation des images de vidéoprotection fou...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message