Le Conseil d'administration accepte le budget de l'AFITF pour 2019

Le Conseil d'administration a approuvé le budget initial de l'agence pour l'exercice 2019 à hauteur de 2,5 milliards d’euros.

Le Conseil d'administration a approuvé le budget initial de l'agence pour l'exercice 2019 à hauteur de 2,5 milliards d’euros.

Les moindres recettes issues des amendes radars, liées notamment aux fortes dégradations récentes de ces équipements, ont fait peser des risques importants sur la capacité à conclure un budget pour l’AFITF cette année.

Pour autant, le Gouvernement a souhaité que les investissements dans les transports ne soient pas tributaires de cet aléa. Après un important travail mené ces dernières semaines, l’Etat est ainsi parvenu à conclure un budget pour l’AFITF ambitieux, sincère et réaliste, qui correspond à l’ambition qu’avait fixée le Gouvernement.

Le budget approuvé aujourd’hui consacre ainsi une augmentation significative des investissements de l’Etat dans les transports, en hausse de 10% sur un an et de 31% par rapport à la moyenne annuelle exécutée sur 2013-2017. Ce budget permettra d’assurer l’ensemble des investissements sur lesquels s’était engagé l’Etat pour cette année. Il est en pleine cohérence avec les priorités de la programmation des investissements présentée dans le projet de loi d’orientation sur les mobilités, qui sera prochainement examiné au Sénat.

Le Conseil d'administration a ainsi pu délibérer sur 24 conventions et avenants pour un montant total engagé de 1,2 milliard d'euros, portant notamment sur :

1) la régénération routière et les opérations routières prévues dans le cadre des CPER et les aménagements prioritaires de la route Centre Europe Atlantique.

2) le secteur ferroviaire, dont les opérations prévues dans le cadre des CPER et CPIER, la sécurité ferroviaire, l’accessibilité ferroviaire;

3) le secteur fluvial, notamment la restauration et la modernisation du réseau fluvial et le financement des CPER.

4) le secteur maritime, notamment les opérations d’aménagement portuaire et la protection du littoral.

5) les projets de transports collectifs en site propre d’agglomération (15 conventions) issus des 2ème et 3ème appels à projets TCSP, le financement d’opérations de transports collectifs d’agglomération en Île-de-France (CPER) et le financement de modes doux dans le cadre des CPER.

Le budget prévoit également la tenue des engagements pris en 2018 en matière de renouvellement des matériels des trains d’équilibre du territoire ainsi que les études sur l’amélioration de plusieurs nœuds ferroviaires.

Ces décisions confortent l’engagement fort souhaité par le gouvernement sur ses orientations prioritaires dans les transports qu’il s’agisse de la préservation et modernisation des réseaux, l’amélioration des transports du quotidien et le désenclavement ou de la poursuite d’une politique volontariste sur le fret et la logistique.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 26 octobre 2020

La veille urbaine du 26 octobre 2020

Les mesures d’accompagnement qui progressent au T3 2020 dans les bureaux en IDF, Marc Bertrand qui succède à Jean-Marc Coly chez Amundi immobilier… Dé...

V. Bryant (Deepki), T. Molton et V. Wallut (La Française) : "Nous avançons étape par étape dans le cadre du décret tertiaire"

V. Bryant (Deepki), T. Molton et V. Wallut (La Française) : "Nous avançons étape par étape dans le c...

Alors que les professionnels ont jusqu’au 30 septembre 2021 pour transmettre leur première déclaration annuelle de consommations réelles dans le cadre...

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Avec une vingtaine de villes remportées et plus de 2 millions d’administrés, les Verts peuvent désormais mettre en œuvre leurs idées. Disséquer les pr...

La veille urbaine du 23 octobre 2020

La veille urbaine du 23 octobre 2020

Les 60 lauréats de l’AMI « Fabriques de territoires » dévoilés, la Société des Grands Magasins qui signe un portefeuille de 8 actifs en région, Gecina...

Unibail-Rodamco-Westfield : Léon Bressler et Xavier Niel confrontent les plans Refocus et Reset

Unibail-Rodamco-Westfield : Léon Bressler et Xavier Niel confrontent les plans Refocus et Reset

Quelques jours après la communication de la direction d’Unibail-Rodamco-Westfield assurant que "le plan Reset constitue la seule réponse crédible aux...

Le commerce spécialisé toujours en souffrance

Le commerce spécialisé toujours en souffrance

Le mois de septembre a marqué la fin du rebond pour le secteur du commerce spécialisé. Les métropoles, en particulier Paris, font face à de grandes di...

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pouvait devenir une faiblesse"

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pou...

Accélération digitale, 5G, effets de la crise sanitaire ou encore place de la data dans l’industrie, la présidente de Schneider Electric pour la Franc...

La veille urbaine du 22 octobre 2020

La veille urbaine du 22 octobre 2020

Foncière Atland qui acquiert Les Maisons de Marianne, Hortense Monnier qui rejoint Colliers Global Investors, Habitat en Région qui renforce sa présen...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte