Le chiffre du jour : 755 M$

C’est le montant que pourrait coûter à Google le boycott publicitaire de YouTube sur l’ensemble de l’exercice 2017 selon une note du cabinet Nomura Instinet.

C’est le montant que pourrait coûter à Google le boycott publicitaire de YouTube sur l’ensemble de l’exercice 2017 selon une note du cabinet Nomura Instinet.

Une récente enquête du journal britannique The Times avait révélé que des publicités avaient été accolées à des vidéos diffusant des contenus haineux ou extrémistes sur YouTube, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Dans la foulée, les filières britanniques de grands groupes comme Havas (sixième groupe de communication mondial), L'Oréal, HSBC ou encore McDonald's ont suspendu leurs investissements publicitaires sur la plate-forme de peur de voir leur image écornée. Au total, 250 marques ont arrêté leur achat d’espace sur YouTube et menacent de poursuivre le mouvement si rien n'est fait pour sécuriser la plate-forme à long terme. Un véritable désastre pour Alphabet (maison mère de Google) qui pourrait voir ses revenus baisser de 7,5 % en 2017 au Royaume-Uni. Quant à sa capitalisation boursière, elle est déjà en chute libre : - 23 milliards de dollars depuis la semaine dernière.

 

Pour l’heure, en France, même si la grogne des annonceurs publicitaires monte, les grandes entreprises à l’instar de Publicis se montrent prudentes et ne souhaitent pas remettre en cause leur partenariat avec le mastodonte américain, qui détient à lui seul la moitié du marché digital mondial. Afin d’enrayer la crise, Google a d’ores et déjà annoncé le renforcement de ses moyens humains et de contrôle pour répondre à la demande de responsabilisation des acteurs du marché publicitaire.

 

G. P.-C.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M&A : évolution du contrôle de concentration

M&A : évolution du contrôle de concentration

La vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager l’avait annoncé lors du renouvellement des commissaires fin 2019 : le droi...

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Bpifrance Le Lab et Rexecode interrogent chaque trimestre les patrons sur leur trésorerie et leurs anticipations de croissance. Les prévisions concern...

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Passé par un cabinet ministériel, homme d’affaires et chef d’entreprise, Jacques Veyrat a changé de cap en quittant la direction du groupe Louis-Dreyf...

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Des entreprises historiquement industrielles peuvent pivoter peu à peu leur business model. En France, c’est notamment le cas de Schneider Electric, p...

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Le fondateur de la société de gestion et d'investissement Tikehau Capital est parvenu en une quinzaine d’années à créer une structure capable d’affich...

DNCA Finance recrute une nouvelle gérante crédit

DNCA Finance recrute une nouvelle gérante crédit

La société de gestion de portefeuilles DNCA Finance a annoncé aujourd’hui l’arrivée de Nolwenn Le Roux, spécialiste crédit, en vue de renforcer l’équi...

Amiral Gestion met le cap sur Efires et l'investissement responsable

Amiral Gestion met le cap sur Efires et l'investissement responsable

Véronique Le Heup et Nadia Tihdaini, co-fondatrices du cabinet de conseil Efires spécialisé dans l’investissement responsable, vont rejoindre la socié...

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners est entré en négociations exclusives avec le groupe Crystal, principalement détenu par son équipe dirigeante et par les groupes OFI et A...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message