Le chiffre du jour : 37,2 millions

C’est l’estimation du nombre d’hectolitres de vin qui sera récolté en France en 2017 selon Agreste, le service statistique du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

C’est l’estimation du nombre d’hectolitres de vin qui sera récolté en France en 2017 selon Agreste, le service statistique du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

Avec une baisse de 21 % du volume récolté par rapport à la moyenne des cinq dernières années, la production viticole française enregistre l’un de ses plus mauvais résultats. La faute à des conditions climatiqus mauvaises. Le gel tardif de fin avril, après un printemps relativement chaud (le troisième record depuis 1900), a affecté une partie des vignobles français dont la Gironde, les Charentes et le Jura tandis que depuis le début de l’été, les hautes températures et le déficit pluviométrique (d’environ 15 % selon Météo France) ont asséché les sols du Sud-Est métropolitain, du Beaujolais et de la Corse.

La qualité au rendez-vous

Malgré ces anticipations, la France représentera toujours 14 % de la production mondiale (267 millions d’hectolitres). Elle pourra ainsi maintenir son statut de leader à l’export, d’après l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV). Si le volume que les producteurs français vendent à l’étranger n’est que le troisième mondial avec 14 millions d’hectolitres, derrière l’Espagne (23 millions) et l’Italie (21 millions), la valeur de nos exportations est la plus élevée. À 5,88 euros le litre de vin, nos récoltes ont rapporté 8,2 milliards d’euros en 2016, contre 5,6 milliards pour l’Italie et 2,6 milliards pour l’Espagne, qui se concentre plus sur les vins de table. La France a d’ailleurs connu un fort volume d’importations en 2016 (huit millions d’hectolitres) et devrait continuer dans la même voie, signe de son déficit structurel en vins d’entrée de gamme, largement concurrencés par le vin espagnol. Toutefois, si ces conditions climatiques ont noirci le tableau viticole français, elles ont le mérite d’avoir totalement épargné la vigne de maladies dans la plupart des bassins. Faible quantité mais haute qualité, de bons millésimes restent à prévoir pour 2017.

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Dassault Systèmes, le français qui fait trembler IBM

Dassault Systèmes, le français qui fait trembler IBM

Le groupe dirigé par Bernard Charlès est le leader mondial des logiciels de simulation industrielle. Depuis quelques années, il se lance avec succès d...

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Atteint du "virus de l’entrepreneuriat", le Néerlandais est devenu milliardaire en moins de quinze ans grâce à sa dernière création : Adyen.

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

Le fournisseur mondial de produits et services logiciels d’entreprises confie la direction de la région EMEA à Emmanuelle Hose, jusque-là directrice r...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

Le 15 février 2021, Laurence Comte-Arassus a été nommée General Manager de GE Healthcare pour la zone France, Belgique, Luxembourg et Afrique francoph...

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners fête ses trois ans, l’occasion de revenir sur un modèle unique, à contre-courant de ce que propose la concurrence.

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience collaborateur

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience colla...

En adoptant l’Obsession Client, une entreprise qui investit dans l’expérience client ne doit pas négliger l’expérience collaborateur, au risque de pas...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte