Le chiffre du jour : 3,9 M€

C’est le montant des profits nets moyens générés par Samsung Electronics chaque heure au deuxième trimestre de 2017.

C’est le montant des profits nets moyens générés par Samsung Electronics chaque heure au deuxième trimestre de 2017.

Les batteries des compteurs d’activité de Samsung Electronics s’affolent, mais n’explosent pas encore... Entre avril et juin, le groupe a réalisé l’équivalent de quarante-sept milliards d’euros de chiffres d’affaires, pour un résultat net de 8,45 milliards d’euros. Soit 94 millions par jour. Ou 3,9 millions par heure. Cela correspond à une hausse de l’ordre de 89 % par rapport à 2016. Cette performance est d’autant plus exceptionnelle qu’elle a été réalisée au cours d’une année charnière pour le géant sud-coréen. L’affaire des batteries explosives de Samsung Note 7, qui l’avait contraint à rapatrier tous les téléphones de la gamme et à en cesser la vente, lui avait fait perdre 17 milliards de dollars de ventes d'après Reuters. Pendant ce temps, le P-DG de l’époque, Lee Jae-Yong, était embourbé dans un scandale de corruption monumental.

Hausse de 33 % de l’action en six mois

La filiale du principal chaebol coréen est parvenue à tirer son épingle du jeu grâce à sa position de leader mondial de l’électronique. En investissant en quasi-exclusivité dans des composants high-tech à très forte valeur ajoutée, Samsung Electronics s’impose de facto dans la chaîne de production de ses concurrents, qui n’ont d’autre choix que de se fournir chez lui. Ainsi, les ventes de cartes mémoire DRAM et SSD ou de diodes « OLED » ont explosé, de respectivement 65 % et 20 % en un an. Le Samsung S8 et sa version premium S8+ ont également contribué à cette réussite, à hauteur de 37 %, grâce à leurs fonctionnalités séduisantes comme la reconnaissance oculaire ou la capacité d’immersion dans l’eau. La confiance des marchés est donc retrouvée après la crise de l’automne 2016 et le groupe affirme être en mesure d’entretenir cet élan sur la durée. Les investisseurs devraient effectivement bénéficier de la hausse de 33 % de l’action depuis le début de l’année. Ils toucheront 20,60 euros de dividendes pour chacune d’entre elles, contre zéro au premier trimestre. La société avait opté pour la patience le temps de faire ses preuves : pari réussi.

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Mazzella (BlaBlaCar) : "Si je n’apprends pas, je me fane"

F. Mazzella (BlaBlaCar) : "Si je n’apprends pas, je me fane"

Décideurs s’est entretenu avec Frédéric Mazzella, fondateur et président de BlaBlaCar. L’occasion pour lui de revenir sur ses débuts d’entrepreneur, s...

Voici comment Microsoft a failli se faire disrupter

Voici comment Microsoft a failli se faire disrupter

Microsoft a bien failli se faire bousculer par plus agile. Comment le géant de Redmond est-il parvenu à inverser la tendance ? La réponse tient en deu...

Danone : Emmanuel Faber, ni exclu ni tout à fait sauvé

Danone : Emmanuel Faber, ni exclu ni tout à fait sauvé

Pour mettre fin à la fronde dont il fait l’objet, le PDG du groupe d’agroalimentaire a proposé le 1er mars de ne conserver que son poste de président....

F. Johner (Aldi) : "Nous assumons notre modèle de discounter et cherchons à le réinventer chaque jour"

F. Johner (Aldi) : "Nous assumons notre modèle de discounter et cherchons à le réinventer chaque jou...

Le secteur de la distribution connaît de grands remaniements. Le directeur général adjoint d’Aldi France, Franck Johner, revient sur la reprise de plu...

McKinsey se sépare de son patron

McKinsey se sépare de son patron

Les associés du cabinet de conseil n’ont pas voté le renouvellement du mandat de Kevin Sneader, selon le Financial Times. Le rôle joué par la firme am...

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement des entreprises"

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement...

Xavier Desmaison, président du groupe de stratégie de communication Antidox, et Jean Marc Bally, fondateur du fonds de venture capital Aster, ont réce...

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

Fondée en 1987 à San Jose, McAfee enregistrait en 2020 un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars, en hausse de 10 % sur un an. L’éditeur de lo...

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

Pernod Ricard a réalisé pas moins d’une douzaine d’acquisitions ces cinq dernières années. Philippe Prouvost, son directeur stratégie et M&A, déta...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte