Le chief digital officer en première ligne

Le cabinet de recrutement Haussmann Executive Search décrypte l’évolution de la fonction de chief digital officer (CDO). Un poste qui a le vent en poupe mais se révèle plus éphémère qu’attendu.

Le cabinet de recrutement Haussmann Executive Search décrypte l’évolution de la fonction de chief digital officer (CDO). Un poste qui a le vent en poupe mais se révèle plus éphémère qu’attendu.

Au moment où la quasi-totalité des secteurs d’activité fait face aux exigences de l’accélération digitale, Haussmann Executive Search publie les résultats de son étude sur les « leaders du digital » qui analyse les évolutions de la fonction de chief digital officer*. L’étude a été menée sur 250 sociétés dont le chiffre d’affaires dépasse 500 millions d’euros.

La fonction de CDO progresse au sein du CAC 40

Au sein du CAC 40, le nombre de nominations de CDO est en hausse de 12 %. L’évolution est toutefois contrastée lorsque l’on considère l’ensemble du panel. En effet, alors que lors de la première édition de l’étude, publiée en 2015, 96 % des entreprises du panel avaient constitué un département digital avec des ressources dédiées, elles ne sont plus que 85 % dans ce cas en 2017. De la même façon, si 75 % d’entre elles avaient nommé un CDO, ce chiffre tombe à 66 % en 2017.

L’étude fait par ailleurs ressortir une inégalité selon les secteurs d’activité. Le secteur de la construction et de l’immobilier apparaît en retard sur la nomination d’un CDO, de même que ceux de l’énergie et des technologies de pointe. L’automobile en revanche, en retrait en 2015, a rattrapé son retard.

Un poste éphémère ?

L’étude révèle la sensibilité du poste et un important turnover. 29 % des CDO ont pris leur poste depuis un an et 74 % de ceux qui sont en fonction ont moins de trois ans d’ancienneté.  « Parmi les premiers CDO, ceux de la "première vague", beaucoup ont quitté leur poste et évolué. Certains pour un nouveau challenge équivalent, d’autres ont totalement changé pour aller vers le conseil, parfois des grands groupes tels que Google, Facebook», précise l’étude.

Une des explications à ce phénomène tient à la particulière complexité du poste. « Il n’existe pas de descriptif de poste précis, ni non de feuille de route identique selon les sociétés. À chaque groupe son calendrier de projets, sa culture, sa vision, et ses contraintes internes. (…) La mission du CDO est de faire tomber les silos, or il arrive souvent que des conflits politiques internes freinent les avancées en cours, allant parfois jusqu’à provoquer le départ volontaire – ou négocié.» Au-delà, le CDO est souvent conçu comme un poste par nature éphémère, ayant vocation à disparaître une fois la mue digitale de son entreprise définitivement installée.

*http://www.haussmann-es.com/etude-chief-digital-officers-2017/

 

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à...

G. Halpern (philosophe), "L’hybridation représente une stratégie de survie"

G. Halpern (philosophe), "L’hybridation représente une stratégie de survie"

Classes, évènements, télétravail, formations, etc : la crise sanitaire a consacré le règne de l’hybride. Mais comment dissocier ce qui en relève vraim...

"Oui, malgré le télétravail, le bureau reste indispensable"

"Oui, malgré le télétravail, le bureau reste indispensable"

Certains, conquis par le télétravail, ne veulent retourner au bureau qu'avec parcimonie. Pour autant, le bon vieil open space semble promis à un bel a...

F. Zocchetto (PayFit) : "Nous voulons devenir leader européen des solutions RH"

F. Zocchetto (PayFit) : "Nous voulons devenir leader européen des solutions RH"

En mars 2021, la start-up française PayFit a bouclé une nouvelle levée de fonds de 90 millions d'euros. L'entreprise, qui a connu une croissance à deu...

S. Spindler (Tryba) : " La digitalisation, sans les hommes,  cela ne fonctionne pas "

S. Spindler (Tryba) : " La digitalisation, sans les hommes, cela ne fonctionne pas "

Les forces commerciales du spécialiste des menuiseries Tryba ont réussi à tirer leur épingle du jeu pendant la crise sanitaire grâce à la digitalisa...

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus, prendra la tête du leader mondial de la beauté à compter du 1er mai. La récompense ultime pour ce fidèle de la maison qui a grimpé...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entreprises"

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entrepri...

Avec Rosaly, l’entrepreneuse Arbia Smiti se lance dans une aventure engagée et engageante. Focus sur une application qui se propose d’améliorer le bie...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte