Le chief digital officer en première ligne

Le cabinet de recrutement Haussmann Executive Search décrypte l’évolution de la fonction de chief digital officer (CDO). Un poste qui a le vent en poupe mais se révèle plus éphémère qu’attendu.

Le cabinet de recrutement Haussmann Executive Search décrypte l’évolution de la fonction de chief digital officer (CDO). Un poste qui a le vent en poupe mais se révèle plus éphémère qu’attendu.

Au moment où la quasi-totalité des secteurs d’activité fait face aux exigences de l’accélération digitale, Haussmann Executive Search publie les résultats de son étude sur les « leaders du digital » qui analyse les évolutions de la fonction de chief digital officer*. L’étude a été menée sur 250 sociétés dont le chiffre d’affaires dépasse 500 millions d’euros.

La fonction de CDO progresse au sein du CAC 40

Au sein du CAC 40, le nombre de nominations de CDO est en hausse de 12 %. L’évolution est toutefois contrastée lorsque l’on considère l’ensemble du panel. En effet, alors que lors de la première édition de l’étude, publiée en 2015, 96 % des entreprises du panel avaient constitué un département digital avec des ressources dédiées, elles ne sont plus que 85 % dans ce cas en 2017. De la même façon, si 75 % d’entre elles avaient nommé un CDO, ce chiffre tombe à 66 % en 2017.

L’étude fait par ailleurs ressortir une inégalité selon les secteurs d’activité. Le secteur de la construction et de l’immobilier apparaît en retard sur la nomination d’un CDO, de même que ceux de l’énergie et des technologies de pointe. L’automobile en revanche, en retrait en 2015, a rattrapé son retard.

Un poste éphémère ?

L’étude révèle la sensibilité du poste et un important turnover. 29 % des CDO ont pris leur poste depuis un an et 74 % de ceux qui sont en fonction ont moins de trois ans d’ancienneté.  « Parmi les premiers CDO, ceux de la "première vague", beaucoup ont quitté leur poste et évolué. Certains pour un nouveau challenge équivalent, d’autres ont totalement changé pour aller vers le conseil, parfois des grands groupes tels que Google, Facebook», précise l’étude.

Une des explications à ce phénomène tient à la particulière complexité du poste. « Il n’existe pas de descriptif de poste précis, ni non de feuille de route identique selon les sociétés. À chaque groupe son calendrier de projets, sa culture, sa vision, et ses contraintes internes. (…) La mission du CDO est de faire tomber les silos, or il arrive souvent que des conflits politiques internes freinent les avancées en cours, allant parfois jusqu’à provoquer le départ volontaire – ou négocié.» Au-delà, le CDO est souvent conçu comme un poste par nature éphémère, ayant vocation à disparaître une fois la mue digitale de son entreprise définitivement installée.

*http://www.haussmann-es.com/etude-chief-digital-officers-2017/

 

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

G. Payen, F. Chapus (EIM), "Les comités de direction ont été mis à rude épreuve, révélant des personnalités"

G. Payen, F. Chapus (EIM), "Les comités de direction ont été mis à rude épreuve, révélant des person...

La crise va impacter durablement chacune des fonctions de l’entreprise. Florent Chapus et Guillemette Payen, associés du cabinet EIM, leader européen...

L. Helouet et B. Janicek (Club XXIe siècle), "Il faut faire avancer la diversité par le pragmatisme"

L. Helouet et B. Janicek (Club XXIe siècle), "Il faut faire avancer la diversité par le pragmatisme"

À la fois think tank et do tank, le Club XXIe siècle promeut depuis sa création en 2004 une vision positive de la diversité et de l’égalité des chance...

Intéressement, participation : le partage en question

Intéressement, participation : le partage en question

Souhaité par le gouvernement de Jean Castex, le débat autour de l’intéressement et de la participation dépasse la question de la seule redistribution....

Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux

Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux

La contraction du marché de l’emploi va résoudre la problématique attractivité et fidélisation des jeunes diplômés dans les entreprises. À plus long t...

P. Berton (Maestrium) : "La crise représente un stress test grandeur nature de la solidité des comités de direction"

P. Berton (Maestrium) : "La crise représente un stress test grandeur nature de la solidité des comit...

En tant qu’Associé de l’agence de management de transition Maestrium, Philippe Berton côtoie autant de situations de crise que d’enjeux de croissance...

La qualité de travail à la maison, un nouveau défi pour les entreprises

La qualité de travail à la maison, un nouveau défi pour les entreprises

Les risques psychosociaux et les maux liés à des conditions de travail bouleversées constituent peut-être la troisième ou quatrième vague dont personn...

Infographie. Qui a peur du e-recrutement ?

Infographie. Qui a peur du e-recrutement ?

Comme bien d’autres domaines, le recrutement ne peut échapper à sa digitalisation. Si des freins à son avènement existent encore, le e-recrutement ouv...

Jacinda Ardern, le leadership bienveillant

Jacinda Ardern, le leadership bienveillant

La jeune Première ministre de Nouvelle-Zélande s’est imposée sur la scène internationale et médiatique grâce à un leadership alliant charisme et simpl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message