Camion Tesla : ce qu’il faut savoir

Tesla ne planche pas seulement sur des voitures individuelles. La firme d’Elon Musk réfléchit également à un projet de semi-remorque. Prix, autonomie, accélération… Décideurs fait le point.

© REUTERS/Alexandria Sage

Tesla ne planche pas seulement sur des voitures individuelles. La firme d’Elon Musk réfléchit également à un projet de semi-remorque. Prix, autonomie, accélération… Décideurs fait le point.

Si tout se passe comme prévu (l’imprévu étant toutefois la norme chez Tesla), le constructeur américain produira dès 2019 un semi-remorque semi-autonome. Une innovation annoncée fin 2017 qui pourrait bouleverser le secteur du transport routier. Voici l’essentiel à connaître sur ce camion made in Elon Musk.

Prix : Tesla envisage de commercialiser le véhicule à un prix démarrant à 150 000 dollars soit 126 000 euros. Un modèle haut de gamme pourrait être commercialisé pour 200 000 dollars soit 168 000 euros.

Accélération : Une ligne fuselée qui rappelle les créations de la société aérospatiale Space X (dont Elon Musk est aussi le P-DG), des performances de vitesse et d’autonomie bluffantes, le Tesla Semi semble avoir quelques longueurs d’avance. Ainsi, il pourrait atteindre les 100 km/h en moins de cinq secondes sans sa remorque, et en vingt secondes lesté de 35 tonnes.

Autonomie : Le camion Tesla pourrait parcourir près de 1 000 kilomètres à vide et 800 kilomètres à charge pleine. Il pourrait aussi avaler une nouvelle distance de près de 650 kilomètres après une recharge de seulement trente minutes. La firme américaine met également en avant les bienfaits de son camion pour l’environnement. Avec son moteur électrique, les émissions de CO2 seraient considérablement réduites.

Un camion sans chauffeur ? Bien qu’elle ne soit pas mise en avant d’entrée de jeu, l’absence de chauffeur dans la cabine de pilotage laisse entrevoir aux transporteurs encore plus de possibilités de réduire leurs coûts de production. En l’état, le poids lourd n’est pas 100 % autonome. Pour des raisons de sécurité, la présence d’un conducteur reste nécessaire pour pallier d’éventuelles défaillances, maintenir une trajectoire ou effectuer un freinage d’urgence. Si cela n’était plus le cas, les économies réalisées seraient substantielles. Selon une étude publiée par PwC, le gain annuel monterait alors à plus de 30 000 euros par camion. Sachant que le transport de marchandises par voie routière représentait, en 2016, 88 % de l’acheminement des cargaisons, la filière dans son ensemble en tirerait un bénéfice considérable.

Reste à savoir à qui cela profitera vraiment. Quelles vont être les répercussions sur les tarifs pratiqués par les logisticiens aux distributeurs ? Quelles seront les incidences pour le consommateur sur les prix affichés en magasin ? Plus le gâteau est gros, plus grande est la tentation d’en manger la plus grosse part. Chacun des acteurs devra donc veiller à ce que sa gourmandise n’entrave pas la satiété de l’autre.

Enfin, d’autres questions incontournables restent en suspens. Quel sera le comportement de ce véhicule en milieu urbain confronté à des obstacles et des imprévus ? Faut-il prévoir un chauffeur qui prendrait le relais une fois quittés les axes routiers principaux ? De la même manière, comment assurer la distribution de la marchandise et la relation au client une fois le poids lourd arrivé à destination ? Quid de la maintenance quotidienne ?

Philippe Labrunie

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

Comment le digital peut-il répondre aux enjeux climatiques et, par exemple, participer à la protection de l’eau ? C’est le pari ambitieux du projet me...

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Investir dans BioNTech avant la pandémie rapporte gros. Ce n'est pas Thomas Strüngmann qui dira le contraire. Le vaccin anti-covid développé par la fi...

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for business

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for...

Skema Business School et Mines ParisTech / PLS Executive Education s’associent dans la création d’un programme de formation en ligne certifiant en dat...

Mirakl, la révolution du e-commerce

Mirakl, la révolution du e-commerce

Le spécialiste des logiciels de création de marketplaces est leader dans son secteur. Une réussite française que son cofondateur et CEO explique par u...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte