Le Brexit fait les beaux jours de l’immobilier de luxe parisien

Depuis l’annonce du Brexit de plus en plus de Français installés à Londres décident de revenir vivre à Paris. Et ce retour en masse n’est pas sans conséquence sur le marché immobilier de luxe parisien.

© DR

Depuis l’annonce du Brexit de plus en plus de Français installés à Londres décident de revenir vivre à Paris. Et ce retour en masse n’est pas sans conséquence sur le marché immobilier de luxe parisien.

L’immobilier haut de gamme parisien échappe aux variations du marché grâce à l’arrivée des Français, ou plus largement des Européens, de Londres. Les Français de retour dans la capitale représenteraient 10 à 15 % des acheteurs dans les quartiers résidentiels tels que le XVIème arrondissement de Paris, ou encore 5 à 10 % dans les quartiers en vogue comme le Marais. Le dynamisme de la croissance sur le marché des biens de prestige s’accélère au fur et à mesure de l’avancée des discussions concernant le Brexit.

Cependant, l’appétence de cette clientèle pour l’immobilier de luxe participe à une hausse des prix. Bien que l’immobilier à Londres reste plus cher, l’écart tend à se réduire. En effet, la capitale britannique est, aujourd’hui, 1,6 fois plus chère que Paris contre 2,8 fois il y a trois ans. Thibault de Saint Vincent, président de la société Barnes, leader international de l’immobilier résidentiel haut de gamme,  déclare à ce sujet « Grâce à l’arrivée de plusieurs dizaines, voire centaines de famille à fort pouvoir d’achat, 2019 sera une excellente année pour l’immobilier. »

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Échapper aux lieux communs

Échapper aux lieux communs

Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mai, une partie des locaux de Dassault situés à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, faisaient l’objet d’un...

Enthémis : une fusion pour une offre complète

Enthémis : une fusion pour une offre complète

Cinq avocats bien installés se sont associés pour offrir à leurs clients un panel de services.

E. Cosserat (Perial) : "Les incertitudes liées au Brexit redistribuent les cartes"

E. Cosserat (Perial) : "Les incertitudes liées au Brexit redistribuent les cartes"

Avec une collecte de 2,085 Md€ au premier trimestre 2019, les SCPI ont le vent en poupe. Faut-il s'en inquiéter ? Comment les sociétés de gestion s'ad...

Interprofessionnalité : une première conférence pour les métiers du droit

Interprofessionnalité : une première conférence pour les métiers du droit

Quatre syndicats professionnels (avocats, notaires, conseils en propriété industrielle et experts-comptables) organisent le 8 juillet un événement pou...

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Le PDG de LVMH a commencé sa carrière à 25 ans dans l’entreprise familiale. 45 ans plus tard, le voilà à la tête de la plus grosse fortune d’Europe. C...

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

Présent depuis 2008 dans le recrutement de CFO & CEO pour les participations de fonds, ABAQ a ouvert son champ d’intervention aux autres fonctions...

Une Canadienne chez Teynier Pic

Une Canadienne chez Teynier Pic

Sara Nadeau-Seguin rejoint le cabinet Teynier Pic en qualité de counsel.

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

En mai 2018, Barclays France est devenu officiellement Milleis Banque avec à son capital le fonds d’investissement britannique spécialisé dans le sect...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message