Le bâtiment veut être l’acteur de sa disruption

Le bâtiment veut être l’acteur de sa disruption

Quelles innovations techniques de rupture émergent dans le secteur du bâtiment ? La Smart Building Alliance, une association dont les membres appartiennent à toutes les filières de l’industrie du bâtiment, a organisé une rencontre sur ce thème. S’il n’y a pas encore de consensus, les initiatives et les idées foisonnent pour faire émerger le bâtiment de demain.

« Le bâtiment est maintenant soumis aux technologies internet », a posé d’emblée Emmanuel François, président et membre fondateur de Smart Building Alliance. Cette association a pour vocation de repenser la chaîne de valeurs du bâtiment face au  numérique, en réunissant tous les types d’acteurs de la filière. De l’ethernet à la philosophie du bâtiment, en passant par l’ingénierie de la construction, et le Li-fi, c’est-à-dire l’envoi de données numériques à partir d’un éclairage LED, les avis se multiplient et ne se ressemblent pas toujours. Toutefois, tous les intervenants se rejoignent sur un fait : la nouvelle réalité de l’obsolescence du bâtiment neuf. En effet, au vu des contraintes de temps de construction, de la nouveauté de l’application de certaines technologies à ce secteur et de l’absence de standards internationaux définis, un bâtiment devra désormais être « compatible » avec des technologies qui ne seront peut-être pas encore utilisées lors de sa conception. Car les cycles se raccourcissent et « tout s’accélère », martèle Emmanuel François. Une notion qui reviendra comme un refrain.  

Des technologies comme la réalité augmentée, l’impression en 3D ou la miniaturisation peuvent déjà disrupter le secteur. Grâce à leurs applications, les objets connectés, capteurs et services se multiplient, tout comme les interrogations sur la conduite à adopter. Faut-il revenir sur les bases et installer du courant continu dans les bâtiments ? Exploiter les infrastructures existantes et utiliser la LED dans son potentiel digital ? Repenser toute la relation du bâtiment à son énergie, et miser sur le stockage dynamique ? Les analogies pleuvent. « Récolter de la donnée, c’est avoir du pétrole brut. Il faut le raffiner » ou encore « le bâtiment, c’est comme le corps humain : il doit développer un niveau réactif et un cognitif ». Dans tous les cas, il faudra que les technologies soient évolutives pour éviter un réinvestissement à chaque cycle, surtout si ces derniers doivent un jour se compter en mois.

Un changement de paradigme se dessine et les acteurs de l’industrie du bâtiment en sont conscients, comme le témoigne des initiatives telles que celle de la Smart Building Alliance. Quelqu’un va disrupter le bâtiment, et les acteurs actuels ne comptent pas se laisser doubler.

 

S.E.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Le fabricant haut-savoyard de connecteurs Nicomatic est un exemple concret d'entreprise libérée en France. Olivier Nicollin, actuel PDG de cette entre...

Maison Henriot, chai d’œuvre

Maison Henriot, chai d’œuvre

Depuis plus de deux siècles, la maison Henriot cultive sa passion de la vigne et sa fierté du produit. Plus soucieuse de qualité que de volumes, elle...

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des c...

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Le milliardaire italien, président du conseil d’administration d’EssilorLuxottica s’est éteint à Milan à l’âge de 87 ans. Retour sur la success story...

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message