Laurent Faugérolas (Dechert) : « Je n’ai jamais été un théoricien borné du droit »

Laurent Faugérolas, associé au sein du cabinet Dechert, n’a pas été qu'avocat. L’homme a mis la robe entre parenthèses quelques années afin de se consacrer au métier de la banque d’affaires. Il revient pour Décideurs Magazine sur cette expérience.

Laurent Faugérolas, associé au sein du cabinet Dechert, n’a pas été qu'avocat. L’homme a mis la robe entre parenthèses quelques années afin de se consacrer au métier de la banque d’affaires. Il revient pour Décideurs Magazine sur cette expérience.

« J’ai toujours été à la croisée du droit et de la finance », explique Laurent Faugérolas. L'avocat associé spécialisé en M&A et en marchés de capitaux au sein du cabinet Dechert a, en effet, participé aux plus belles opérations de la place parisienne : il a ainsi conseillé Total dans son offre publique de retrait obligatoire sur Elf, ou bien Sanofi-Aventis dans ses acquisitions d’Oenobiol et Fovea. Laurent Faugérolas débute chez Gide puis rejoint Jones Day en 1995 en qualité d’associé. Quatre ans plus tard, il est recruté par Willkie Farr & Gallagher. Il intègre ensuite, en 2011, l’équipe corporate de Weil Gotshal aux côtés de Claude Serra et David Aknin. Mais fin 2012, une envie de changement le travaille : « J’ai voulu découvrir de nouveaux horizons », confie-t-il. Laurent Faugérolas s’installe alors à Londres afin « de vivre des expériences différentes ». Il ajoute : « On se demande toujours comment cela se passe quand on est en amont du closing. »

Cet ingénieur juridico-financier fonde alors sa propre boutique de corporate finance. Il accompagne des clients établis sur le continent européen, principalement pour des missions proches de l’avocature avec des conseils stratégiques sur des restructurations, des questions de corporate governance ou bien dans le cadre d’OPA. Progressivement, il travaille sur des missions lui permettant de proposer des opérations. « J’étais l’homme de confiance de dirigeants de sociétés cotées. J’étais très content de faire cela, se réjouit-il. Je vivais une vraie expérience entrepreneuriale. »

Toutefois, après quelques succès, Laurent Faugérolas s’interroge : « J’étais seul pour exercer mon métier. Cela confère une très grande autonomie, mais cela empêche de partager ses points de vue. » Certains clients, bien que satisfait de ses conseils, expriment aussi leur volonté de faire figurer « une grande signature » sur leurs opérations de taille plus significative. « Je me suis donc posé la question d’intégrer une vraie banque d’affaires ou de revenir en cabinet d’avocats. » L’homme entre en négociation avec plusieurs grands établissements. Au même moment, il est contacté par un chasseur de têtes. C’est alors qu’il rencontre Alain Decombe, managing partner du bureau parisien de Dechert. Laurent Faugérolas est tout de suite intéressé par sa vision du développement du cabinet. Pour autant, pas question pour lui de retourner à Paris : « Le cadre de vie londonien me plaisait et j’y avais créé de nouveaux contacts professionnels. »

Aujourd’hui, Laurent Faugérolas tire un bilan positif de cette expérience : « Cette parenthèse complète ma vision du métier d’avocats. Je n’ai jamais été un théoricien borné du droit, mais cela m’a permis de développer encore plus mon pragmatisme, de mieux comprendre les enjeux transactionnels et de renforcer ma relation avec les fonds. » Une initiative que la profession devrait donc envisager d’encourager. 

 

Mathieu Marcinkiewicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Legaltech : Hachette choisit Gino

Legaltech : Hachette choisit Gino

Le groupe d’édition français Hachette va déployer la solution de gestion du cycle de vie des contrats conçue par Gino Legaltech.

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

L'arrivée imminente d'un vaccin contre la covid-19 semble avoir plongé les investisseurs dans une douce euphorie. Fabrice Hammouche, Directeur des inv...

B. Boumaza (Accor) : "Un hôtel est aussi un abri"

B. Boumaza (Accor) : "Un hôtel est aussi un abri"

Premier groupe hôtelier en Europe, Accor a été très sévèrement touché par la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet le secteur du tourisme. Besma...

Barthélémy Avocats et Adven Avocats unissent leurs forces

Barthélémy Avocats et Adven Avocats unissent leurs forces

Le cabinet de niche en droit social Barthélémy Avocats et son homologue en droit des affaires Adven Avocats nouent un partenariat pour former une alli...

Avanty Avocats accueille une nouvelle counsel

Avanty Avocats accueille une nouvelle counsel

Hannah Revah intègre l’équipe « actionnariat salarié » chez Avanty Avocats en qualité de counsel, et y développera son savoir-faire en gestion de plan...

Squadra Avocats forme un pôle concurrence

Squadra Avocats forme un pôle concurrence

Squadra Avocats étoffe ses compétences avec Daniel Fasquelle à la tête d’un nouveau département de droit de la concurrence, de la distribution et des...

Vague de promotions internes chez Clifford Chance

Vague de promotions internes chez Clifford Chance

Clifford Chance promeut quatre avocats counsels au sein de ses différents départements parisiens.

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte