Laure de La Raudière, nouvelle présidente de l'Arcep

Élue présidente de l’Arcep, le régulateur des télécoms, pour les cinq prochaines années, Laure de La Raudière prend officiellement ses fonctions. Depuis la création de l’Arcep, en 1997, l’ex-députée d’Eure-et-Loir devient la première femme à occuper ce poste.

Élue présidente de l’Arcep, le régulateur des télécoms, pour les cinq prochaines années, Laure de La Raudière prend officiellement ses fonctions. Depuis la création de l’Arcep, en 1997, l’ex-députée d’Eure-et-Loir devient la première femme à occuper ce poste.

Née Laure du Tillet à Neuilly-sur-Seine en 1965, elle manifeste sa passion pour le monde agricole. Après une classe préparatoire en agronomie à Versailles, elle sort diplômée de l’École normale supérieure en ingénierie des télécommunications.

C’est chez France Télécom que Laure de La Raudière commence sa carrière en 1990 où elle gravit les échelons. D’abord responsable du département clientèle d’affaires à la direction régionale de Paris Sud puis directrice grands comptes, elle prendra le poste de directrice départementale d’Eure-et-Loir avant de quitter l’entreprise. Un choix qui se justifie par l’intérêt qu’elle porte au milieu entrepreneurial. Après avoir été directrice de la start-up spécialisée dans le data-mining Pertinence Data Intelligence, elle fonde en 2003 l’entreprise Masidy et occupe en parallèle le poste de directrice générale de Navigacom, deux entreprises de conseils en réseau et télécommunications.

Engagée sur le front du haut débit numérique depuis plus de vingt ans

C’est lors de son troisième mandat à l’Assemblée nationale qu’elle participe à la rédaction de rapports d’informations sur le développement de l’économie numérique française. Laure de la Raudière est aussi à l’origine de propositions de loi, qui n’aboutiront pas, telles que le respect de la neutralité d’Internet à l’échelle nationale ou l’enseignement de cours de programmation et d’humanité numérique dès l’école primaire.

"On laisse crever nos territoires ruraux !"

En 2017, au cours d’une conférence de presse, Laure de la Raudière monte au créneau, estimant que l’exécutif a "baissé les bras" en matière d’Internet très haut débit, elle lâche : "On laisse crever nos territoires ruraux ! " Il en résultera une proposition de loi s’engageant à améliorer l’accessibilité numérique, en  promettant un "bon débit" à tous les Français d’ici 2022.

Jean-Louis Bore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jobexit, création d'un simulateur d’indemnités

Jobexit, création d'un simulateur d’indemnités

Créé par Jean Martinez et Éric de la Broise au mois de décembre 2020, Jobexit, un calculateur d’indemnités de rupture de contrat de travail, a accélér...

Deep Block passe un cap

Deep Block passe un cap

La legaltech Deep Block annonce l’officialisation d’un accord commercial et capitalistique auprès de Legal2Digital.

Secib arrive au Luxembourg

Secib arrive au Luxembourg

Secib déploie ses services au Luxembourg en nouant un partenariat avec Rcarré et Rcube Professional Services.

Legaltech : France Digitale parle d’hypercroissance

Legaltech : France Digitale parle d’hypercroissance

Selon l’association de start-up France Digitale, le secteur de la legaltech serait dopé par les demandes de solutions numériques des professions jurid...

N. Lemhachheche (Quintet Luxembourg) : "Nos expertises sont des atouts reconnus par les clients français et européens"

N. Lemhachheche (Quintet Luxembourg) : "Nos expertises sont des atouts reconnus par les clients fran...

Quintet Private Bank, maison fondée en 1949 au Luxembourg, est l’une des principales banques privées du Grand-Duché. Michael Savenay, CEO, Quintet Lux...

Dette privée : le marché se retourne

Dette privée : le marché se retourne

Selon le dernier baromètre Coller Capital, les grands investisseurs se montrent de plus en plus insatisfaits sur le marché mondial de la dette privée....

VisioConstat, nouvel outil de télé-constatation pour les huissiers de justice

VisioConstat, nouvel outil de télé-constatation pour les huissiers de justice

Amandine Guyot, Vincent Gallot et Nicolas Franchi s’associent pour créer VisioConstat. Développée à Saint-Étienne, l’application permet aux huissiers...

Valérie Valais quitte Dassault Système et rejoint Lacroix

Valérie Valais quitte Dassault Système et rejoint Lacroix

Après plus de douze ans passés chez Dassault Système, Valérie Valais prend le poste d’executive vice-president legal & compliance de l’équipementi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte