Lagardère ne sait quoi vendre !

Le groupe spécialisé dans la distribution de contenus hésite entre la vente de ses activités « médias » ou « sports ». Certains votent pour l’une et l’autre.

Le groupe spécialisé dans la distribution de contenus hésite entre la vente de ses activités « médias » ou « sports ». Certains votent pour l’une et l’autre.

Il faudra bien qu’Arnaud Lagardère, président du groupe éponyme, se décide à rationaliser son portefeuille d’activités afin de relancer ses capacités d’autofinancement et d’investissement – le titre a perdu près du quart de sa valeur en cinq mois malgré un résultat opérationnel en légère hausse à 403 millions d’euros (6,7 %). Mais par où commencer ? Peut-être du côté de Lagardère Active, la filiale chapeautant les médias (« Elle », « Télé 7 Jours », « JDD », « Gulli »…) étant celle qui rencontre le plus de difficultés. Certes, sa marge a grimpé à 5,3 % en 2017 mais elle reste faible par rapport aux autres et surtout, elle brulerait jusqu’à 20 millions d’euros de cashflow selon un analyste interrogé par Les Echos. Précisément, Arnaud Lagardère souhaiterait conserver « Paris Match », le « JDD » et « Europe 1 », mais il serait enclin à céder « France Dimanche », « Elle », voire des actifs de la branche dédiée à la production audiovisuelle. Aussi, dans l’ombre, la direction regarderait le potentiel de valorisation de la filiale « sports » du groupe, Lagardère Sports & Entertainment (sponsoring, événements, stades…). Au total, la vente de l’une et l’autre filiale pourraient rapporter autour de 1,25 milliard d’euros à Lagardère. Selon Jérôme Bodin, analyste chez Natixis, « une cession en bloc permettrait d’optimiser la valeur ». L’italien Mondadori se serait déjà manifesté dans l’optique de fusionner les titres de Lagardère avec Marie Claire, ce qui créerait une société pesant plus d’un milliard d’euros de revenus.       

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte