La veille urbaine du 9 septembre 2020

Allianz qui acquiert deux immeubles dans Citylights pour 500 M€, La Française Real Estate Managers qui se dote d’une nouvelle organisation, Méka Brunel qui prend la présidence de l’EPRA, l’Etat qui vole au secours des transports franciliens… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 9 septembre 2020.

Allianz qui acquiert deux immeubles dans Citylights pour 500 M€, La Française Real Estate Managers qui se dote d’une nouvelle organisation, Méka Brunel qui prend la présidence de l’EPRA, l’Etat qui vole au secours des transports franciliens… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 9 septembre 2020.

Le décrochage de la construction neuve se poursuit

Malgré le déconfinement, le décrochage de la construction neuve se poursuit. Il s’accélère même dans le logement neuf. De fait, en glissement annuel sur sept mois à fin juillet 2020, les mises en chantier reculent de 14,9 % et les permis chutent de 20,1 %. Pire, ces derniers affichent -27,3 % en glissement annuel sur les trois derniers mois, alors qu’à l’amont de la filière, en comparant par rapport à la même période de 2019, les ventes s’effondrent de 18,1 % sur sept mois à fin juillet 2020 en diffus chez les constructeurs de maisons individuelles et de 30,9 % sur le premier semestre 2020 dans la promotion immobilière. Le tableau semble encore plus sombre pour le non résidentiel neuf. Ainsi, hors locaux agricoles, en cumul de janvier 2020 à juillet 2020 par rapport à la même période un an auparavant, les surfaces commencées et autorisées abandonnent respectivement 22,1 % et 29,8 %, sans changements de rythme sur les trois derniers mois. Tous les segments de ce marché participent au mouvement de baisse. Le marché de l’amélioration-entretien se contracte un peu moins vite. En glissement annuel sur le deuxième trimestre 2020, l’activité chute de 18,1 %, après -10,8 % au premier trimestre. Par ailleurs, les perspectives pour le troisième trimestre 2020 ressortent assez bien orientées, du moins pour le logement, et le resteraient pendant plusieurs trimestres, au moins sur le volet de la rénovation énergétique du fait du déblocage des dossiers MaPrimeRénov’ pendant l’été 2020, puis grâce au Plan de relance. Au global, en 2020, le bâtiment enregistrerait une perte d’activité d’environ 15 % en volume, avec des disparités importantes entre segments : le logement neuf et le non résidentiel neuf afficheraient des baisses respectives de 23,6 % et 23,0 %, alors que l’amélioration-entretien se replierait de 7,6 %.

Allianz acquiert deux immeubles dans Citylights à Boulogne-Billancourt pour 500 M€

Allianz Real Estate, agissant pour le compte de plusieurs sociétés du groupe Allianz, a acquis deux immeubles de bureaux qui font partie du campus de bureaux Citylights à Boulogne-Billancourt. Cette transaction hors marché d’environ 500 M€ représente la plus importante transaction de bureaux qu'Allianz Real Estate ait conclue en Europe. Dans le détail, Allianz a acquis le City 1 de 23 étages et le City 3 de 9 étages, offrant une surface locative brute de 48 500 m² et représentant environ 60 % de l'ensemble du développement. Anciennement connu sous le nom des Tours du Pont de Sèvres, le complexe a été construit en 1978 avant d'être réaménagé et rénové en 2014 et 2015 par l'architecte internationalement reconnu Dominique Perrault. Les bâtiments disposent de certifications telles que HQE Exceptionnel et BREEAM Excellent. Les bâtiments de bureaux sont reliés par un accès central desservant trois halls d'entrée. « Citylights est un actif de bureau unique sur un marché fort qui offre à ses locataires une qualité supérieure en termes d'architecture, de design, de commodités, de durabilité et d'expérience utilisateur, souligne Alexander Gebauer, directeur général pour l'Europe de l'Ouest d’Allianz Real Estate. Nous sommes convaincus qu'en offrant aux utilisateurs de nos immeubles une qualité et des services supérieurs, nous assurerons notre succès continu. » Sébastien Chemouny, responsable France d'Allianz Real Estate, ajoute : « Paris, et plus particulièrement le Grand Paris, continue d'être très attractif dans le cadre de la stratégie de développement d'Allianz Real Estate, c'est pourquoi nous avons augmenté notre portefeuille en France avec cette acquisition importante. Plus largement, les actifs core offrent des rendements à long terme attrayants et nous prévoyons d'élargir encore notre portefeuille avec des immeubles durables de haute qualité comme Citylights, sur des marchés forts et résistants comme à Boulogne. » Allianz Real Estate a été conseillée par JLL, Prud’homme & Baum, Gide, KPMG et Arcadis.

SFL rachète pour 160,7 M€ d’obligations

L’offre de rachat lancée par SFL sur deux souches obligataires à maturité novembre 2021 et novembre 2022 a été clôturée. Cette opération permet à SFL de racheter une partie de ces obligations pour un montant nominal global de 160,7 M€, dont 100,3 M€ sur la souche 2021 à un prix de rachat de 101,797 % du nominal des obligations 2021 et 60,4 M€ sur la souche 2022 à un prix de rachat de 104,15 % du nominal des obligations 2022.

Anaxago lance une obligation verte destinée aux investisseurs particuliers en France

L’écoquartier « Cœur de Ville » sur l’île de la Réunion
La plateforme de financement Anaxago a lancé, en partenariat avec le développeur immobilier Alsei, « la première obligation verte destinée aux investisseurs particuliers ». D’un montant de 5 M€, l’émission obligataire proposée par Anaxago fera l’objet d’un taux réduit de 8,5 % pour les souscripteurs. Le produit de l’émission obligataire sera alloué au financement de la poursuite de la construction de l’écoquartier « Cœur de Ville » sur l’île de la Réunion. Ce dernier a été désigné lauréat du prix développement durable au Smart Island World Congress et lauréat national aux Green Solutions Awards. « Après avoir investi activement dans la réhabilitation environnementale depuis plusieurs années, nous avons décidé d’aller encore plus loin en proposant une offre de financement adaptée aux programmes exemplaires en matière environnementale et notamment la lutte contre le réchauffement climatique et la contribution à la transition vers une économie bas carbone », explique Edouard Le Scanff, directeur associé d’Anaxago.

Amaury Blaire nommé directeur de portefeuille au sein du pôle résidentiel de Gecina

Gecina a annoncé la promotion d’Amaury Blaire, actuel directeur des risques et de la conformité, au poste de directeur de portefeuille au sein du pôle résidentiel du groupe. Il prendra ses nouvelles fonctions au 15 septembre 2020. Membre du comité de direction, il sera rattaché à Franck Lirzin, directeur exécutif résidentiel. Amaury Blaire est titulaire d’un diplôme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes (DEC). Il a complété cette formation par un certificat en management, contrôle interne et maîtrise des risques obtenu à l’ESCP Europe et plus récemment par un Executive MBA obtenu à HEC Paris en 2020. Agé de 41 ans, Amaury Blaire a rejoint Gecina en 2010 en tant que chef de mission à l’audit interne avant d’évoluer en 2018 en qualité de directeur des risques et de la conformité. Il a démarré sa carrière en 2005 en tant qu’auditeur financier chez Deloitte puis PwC.

La Française Real Estate Managers se dote d’une nouvelle organisation

Aujourd’hui regroupé sous une même enseigne en France et à l’International, La Française Real Estate Managers, le pôle immobilier du groupe La Française se restructure « et favorise une organisation délibérément orientée clients ». Deux directions dédiées à des segments de clientèles distincts ont ainsi été créées. La direction « retail » couvre l’ensemble de l’offre immobilière à destination des clients particuliers et plus particulièrement les SCPI. Celle « institutionnelle » couvre l’offre de gestion de mandats immobiliers dédiés aux institutionnels sur des stratégies core/core+, value added et opportunistes en France et à l’international. Marc-Olivier Penin, directeur général de La Française Real Estate Managers, a la responsabilité du pôle immobilier dédié à la clientèle retail en France et à l’international et notamment de la gestion de la gamme SCPI du groupe. Il renouvelle la structure managériale de son pôle : Thierry Molton, succède ainsi à Eric Allard, à la suite de son départ en retraite, et est nommé directeur des actifs immobilier entreprise. David Rendall, prochainement nommé directeur général de La Française Real Estate Managers, prend quant à lui la responsabilité de la plateforme immobilière en France et à l’international dédiée aux investisseurs institutionnels. Depuis l’intégration de Cushman & Wakefield Investors en 2014 par La Française, David Rendall a contribué au développement de l’expertise immobilière du groupe à l’international, notamment en Asie où La Française dispose d’un bureau à Séoul. Son équipe est renforcée par l’arrivée de Leslie Villatte, directrice investissements et développement business immobilier institutionnels – France. La Française, dispose de trois centres de gestion, en France, en Allemagne et au Royaume Uni et d’une équipe de développement et de levée de fonds couvrant les marchés de l’Europe, l’Asie et du Canada. La Française a également mis en place une direction transverse « recherche et ISR - immobilier » sous la responsabilité de Virginie Wallut.

Primonial recrute Fabrizio Bonavita

Primonial a nommé Fabrizio Bonavita en qualité de directeur de l’immobilier pour l’activité d’asset management du groupe en Italie. Il est directement rattaché à Laurent Flechet, directeur général délégué de Primonial en charge de l’activité immobilière. Fabrizio Bonavita aura pour missions de valoriser le portefeuille immobilier de Primonial localisé en Italie, représentant près de 700 M€ d’encours sous gestion et composé majoritairement d’actifs immobiliers de santé, d’éducation et de commerces. Il sera également en charge d’identifier de nouvelles opportunités d’investissement en Italie, afin d’accompagner le développement immobilier européen du Groupe et de porter ses ambitions de croissance, notamment sur les secteurs de l’immobilier de santé, d’éducation et de l’immobilier résidentiel. Il sera basé à Milan. Avant de rejoindre le groupe Primonial, Fabrizio Bonavita était depuis 2017 le vice-président de SEDCO Capital. Basé à Londres, il y dirigeait l'activité de gestion et d'acquisition d'actifs européens et américains, « avec un rôle clé » dans l'établissement des opérations et la mise en place de l'équipe d'investissement immobilier chargée de déployer des capitaux sur l'ensemble du spectre de risques. Précédemment, il a passé 9 ans chez AIG Global Real Estate à Londres où il était responsable de l’origination et de la structuration des investissements immobiliers. Il y a géré ou conseillé des transactions (acquisitions, cessions ou restructurations) pour une valeur totale supérieure à 2 Mds$. Fabrizio Bonavita a démarré sa carrière en 2001 à Milan avant d’intégrer BNP Paribas Investment Banking à Paris puis Cushman & Wakefield à Londres. Agé de 45 ans, de nationalité italienne et française, Fabrizio Bonavita est diplômé de la Cass Business School de Londres, de la NYU Stern School of Business et de l'université Bocconi à Milan.

Michel Bertrand devient conseiller du président chez Socri REIM

(©Nick Youngson - Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])
Michel Bertrand, ancien directeur général adjoint du Crédit Agricole du Languedoc, rejoint les équipes Socri REIM en tant que conseiller du président Nicolas Chambon sur les sujets financiers et immobiliers. Il sera secondé par Souad Hajji qui assure les fonctions de directrice adjointe finances & asset management. « François Matray, qui pilotait jusqu’alors la direction financière du groupe, a saisi une opportunité professionnelle afin de pouvoir rejoindre Paris pour son projet de vie », précise le communiqué de presse.

Xavier Mahieu quitte Colliers International France

Après 3 années de collaboration et d’un commun accord avec la direction de l’entreprise, Xavier Mahieu a quitté Colliers International France fin juillet 2020 pour poursuivre une aventure entrepreneuriale. Il avait jusque-là la responsabilité du pôle transaction qui regroupe les activités d’agence, de capital markets et de tenant rep. « Je le remercie pour son implication, l’énergie déployée pour créer avec succès l’équipe agence de Colliers et sa forte contribution dans l’orchestration de nombreuses missions stratégiques, précise Gilles Betthaeuser, président de Colliers International France. Une nouvelle organisation se mettra en place très prochainement dont nous communiquerons les éléments. »

 

PlanRadar choisit Matthieu Walckenaer pour diriger sa filiale française

(©Sylvain Bardin)
Après une levée de fonds de 30 M€ en mars 2020, et son implantation en France en juin dernier, PlanRadar vient de nommer Matthieu Walckenaer Country Manager France. Basé à Paris, il a pour mission d’orchestrer le développement des activités en France, un marché stratégique pour l’entreprise basée à Vienne depuis 2013. Âgé de 41 ans et père de 3 enfants, Matthieu Walckenaer est diplômé de Neoma Business School. Il est doté d’une connaissance du secteur du numérique acquise ces 7 dernières années en tant que co-fondateur et CEO de Nudge APM, éditeur de logiciels dédiés à la gestion des performances des applications. Il avait auparavant occupé pendant plus de 11 ans des fonctions commerciales à dimension internationale chez Sagemcom puis Solutions 30 dont il a assuré la direction commerciale pendant 4 ans. À ce titre, il a notamment été en charge de l’ouverture de nouveaux marchés, de la création de nouvelles filiales en Europe et mené des opérations de croissance externe.

Méka Brunel prend la présidence de l’EPRA

(©D.R. Gecina)
Méka Brunel, CEO de Gecina, prend la présidence de l’European Public Real Estate Association (EPRA). Membre du conseil d’administration de l’EPRA, elle succède à Rolf Buch (CEO de Vonovia). Pendant son mandat, elle mettra l'accent sur les initiatives en matière de développement durable, de diversité et d'inclusion dans le secteur immobilier européen.

Xavier Lépine élu à la présidence de l’IEIF

Le conseil d’administration de l’IEIF a élu Xavier Lépine, ancien président du groupe La Française comme président de l’institut. Il succède à Laurent Batsch, qui a présidé l’IEIF pendant 8 ans, et demeure administrateur. « Face aux défis majeurs que représentent les mutations de l’économie et de son financement, accélérées par la crise sanitaire, et le rôle clé des différents segments de l’immobilier dans le monde de demain, je suis heureux d’accompagner plus directement le développement de l’IEIF, avec le conseil et aux côtés de l’équipe de direction, pour conforter son positionnement unique dans l’analyse des tendances fondamentales – macro-économiques, financières, sociétales et environnementales » déclare Xavier Lépine. « Fort de 35 ans d’existence, l’IEIF a engagé depuis plusieurs années de nouveaux développements : élargissement du spectre de ses analyses, digitalisation de ses contenus, lancement de nouveaux services sur le Résidentiel, les financements immobiliers professionnels ou la formation, le tout pour soutenir les acteurs dans leurs prises de décisions… A la fois développeur d’entreprises et penseur engagé, Xavier connaît bien l’IEIF. Sa connaissance large de l’ensemble des classes d’actifs et des acteurs institutionnels, ses idées innovantes, permettront à l’IEIF de renforcer son rôle de think-tank indépendant au service de l’industrie immobilière », précise Christian de Kerangal, directeur général de l’IEIF.

Ardian prend une participation dans Wintics

Ardian a acquis une participation minoritaire dans Wintics. Le groupe investit aux côtés d’un groupe de business angels. Fondé en 2017, Wintics utilise des algorithmes de deep learning pour recueillir des données à partir de caméras fixes installées sur les routes, immeubles ou ailleurs dans les villes. La technologie de Wintics fournit notamment une solution pour optimiser la gestion du trafic, « réduisant ainsi la congestion et la pollution, et pour surveiller et intégrer efficacement les solutions de mobilité douce dans les villes. » Cette technologie permet à Wintics de fournir des données « stratégiques » aux opérateurs de mobilité et aux autorités publiques. Ces données doivent leur permettere une gestion plus efficace et plus sécurisée de leurs infrastructures. Wintics a lancé sa levée de fonds au printemps 2020 avec pour objectif de continuer le développement de sa technologie et d'accélérer sa croissance en France et à l'international.

La CDC lance une nouvelle obligation durable

La Caisse des Dépôts, a lancé ce jour avec une nouvelle obligation durable d’un montant de 500 millions d’euros et d’une maturité de cinq ans. Pour la CDC, il s’agit de la 3ème obligation ESG émise depuis 2017 et dont le livre d’ordre aurait déjà réuni 110 investisseurs. Ces fonds levés permettront, selon le communiqué de financer « des projets verts (à 90 %) et sociaux (10 %) », dans des secteurs « fondamentaux » : tels que les infrastructures de production et de stockage d’énergie verte et de chaleur, l’immobilier vert, les transport et mobilité durable, centres de données éco-efficients, l’accès au numérique, ainsi que santé et le médico-social.

L’Etat vole au secours des transports franciliens

Île-de-France Mobilités l’appelait de ses vœux depuis des mois, c’est maintenant chose faite. L’Etat a annoncé aujourd’hui qu’il apporterait « soutien financier à IDFM pour toutes les pertes subies en 2020 en raison de la crise sanitaire, à deux niveaux ». Concrètement, cela signifie que l’Etat va verser 2,5 milliards d’euros à Île-de-France Mobilités. S’agissant des pertes subies au titre de la moindre perception du versement mobilité liée au chômage partiel dans le confinement un premier acompte de 425 millions d’euros vient d’être versé tandis quelLe solde de la compensation au titre de l’année 2020 sera versé au plus tard en 2021, pour un montant total estimé entre 700 et 980 millions d’euros. En ce qui concerne les pertes subies au titre de la baisse des recettes de billets payés par les voyageurs à l’occasion de la crise sanitaire, l’Etat versera une avance remboursable estimeé à ce jour entre 1,175 et 1,455 milliards d’euros.

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Les îlots de chaleur urbains, ou comment dompter la canicule

Les îlots de chaleur urbains, ou comment dompter la canicule

Sûrement l’un des plus grands défis urbains découlant du changement climatique, les îlots de chaleur urbains mettent en difficulté les villes des quat...

La veille urbaine du 19 octobre 2020

La veille urbaine du 19 octobre 2020

DeA Capital qui acquiert Le Cap à la Plaine Saint-Denis, le conseil de surveillance d’URW qui rejette le plan des « activistes », la RATP qui teste un...

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Il est celui qui a obtenu la suspension du projet de rachat par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Pour Décideurs Magazine, Zoran Ilic revi...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

La veille urbaine du 16 octobre 2020

La veille urbaine du 16 octobre 2020

Primonial qui signe trois cliniques MCO pour son fonds ESI, Mickaël Nogal qui prend la présidence du Conseil national de l’habitat, Engie à l’heure de...

L’opération Westfield, créatrice de valeur ou boulet pour Unibail-Rodamco-Westfield ?

L’opération Westfield, créatrice de valeur ou boulet pour Unibail-Rodamco-Westfield ?

Un consortium d’investisseurs emmené par Léon Bressler et Xavier Niel s’oppose frontalement à la stratégie des dirigeants d’Unibail-Rodamco-Westfield....

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte