La veille urbaine du 8 juin 2020

La fréquentation qui continue à progresser dans les centres commerciaux, le lancement du projet de réalisation des nouvelles pistes d’essais à Satory, Hines qui renforce son équipe acquisition investissement… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 8 juin 2020.

La fréquentation qui continue à progresser dans les centres commerciaux, le lancement du projet de réalisation des nouvelles pistes d’essais à Satory, Hines qui renforce son équipe acquisition investissement… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 8 juin 2020.

Les actualités liées au coronavirus

La fréquentation continue à progresser dans les centres commerciaux

Pour la quatrième semaine de réouverture après la fin du confinement, les centres commerciaux, selon l’indice national Quantaflow/CNCC, enregistrent une fréquentation de 79 % par rapport à la même période de l’année dernière, soit une hausse de près de 10 % par rapport à la troisième semaine. « Cette tendance très encourageante peut s’expliquer de différentes façons : une clientèle rassurée par le strict respect des mesures barrières mises en place, l’envie de retrouver le plaisir de consommer après deux mois d’ascèse et d’épargne contrainte, des efforts promotionnels de la part des commerçants et enfin une météo favorable, précise le communiqué de presse. Les informations communiquées par les enseignes adhérentes font par ailleurs ressortir de bons taux de transformation avec des paniers moyens élevés. » Gontran Thüring, délégué général du Conseil national des centres commerciaux, conclut : « Dans ces conditions et si cette évolution se confirme, on peut espérer pour la rentrée un retour à des niveaux d’activités proches de ceux de l’année 2019. »

Nouvelles incitations pour le covoiturage

(©D.R.)
Afin de « rendre nos déplacements plus vertueux et lutter contre l'usage individuel de l'automobile », Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat chargé des Transports, ont annoncé poursuivre la mise en place d'un cadre favorisant le déploiement du covoiturage au quotidien en complétant le « forfait mobilités durables » par la signature de décrets permettant la mise en place d'incitations financières par les collectivités pour les passagers comme pour les conducteurs. L'objectif affiché par le gouvernement est de tripler le nombre de trajets réalisés en covoiturage du quotidien d'ici 2024 pour atteindre les 3 millions, ce qui permettrait d'économiser « l'équivalent du chauffage de 2,8 millions d'appartements de 50 mètres carrés ». Deux nouveaux décrets d'application de la Loi d'orientation des mobilités permettent ainsi aux autorités organisatrices de la mobilité, aux régions et à Ile-de-France Mobilités la mise en place d'incitations financières pour le conducteur comme pour le passager. Ils précisent également la nature des frais pouvant être partagés.

Jour du dépassement : trois semaines plus tard

(©D.R.)
Annonce désormais rituelle, le jour de dépassement, date à partir de laquelle l'humanité a épuisé toutes les ressources renouvelables de la planète peut créer en douze mois, devrait cette année tomber le 22 août. Pour la première fois depuis que l'ONG Global Footprint Network la calcule, cette échéance tombera trois semaines plus tard que l'année précédente (29 juillet 2020). Ce « recul historique » est directement dû au ralentissement de l'activité dû à la crise sanitaire et aux mesures de confinement. L'ONG admet toutefois que les calculs sont plus approximatifs cette année, la pandémie ayant rendu « les changements dans la demande de ressources beaucoup plus radicaux, nécessitant des recherches plus détaillées, rendant le modèle moins robuste que lors d'une année ordinaire. »

Le reste des actualités

Lancement du projet de réalisation des nouvelles pistes d’essais à Satory

(©EPA Paris-Saclay / Alticlic)
Dans le cadre de l’aménagement de la ZAC de Satory Ouest à Versailles, l’EPA Paris-Saclay a lancé une procédure avec négociation afin d’identifier, de définir et de retenir la meilleure solution technique, écologique, financière et juridique pour cet ouvrage, en vue de l’attribution en fin d’année 2020, d’un marché de conception/réalisation des nouvelles pistes d’essais de Satory Ouest. L’EPA Paris-Saclay a d’ores et déjà retenu dans le cadre de cette consultation, trois équipes pluridisciplinaires de conception/réalisation, portée respectivement sous le mandat de Colas, Eurovia, Eiffage. Chacune des équipes est composée d’un bureau d’études technique, d’un paysagiste, d’un écologue, d’un économiste, d’un concepteur BIM, d’un OPC rattaché à la coordination du projet, d’une entreprise de VRD, d’une entreprise de terrassement ayant des références en gestion de terres polluées, d’une entreprise d’espaces verts ayant des compétences en conception et suivi écologique, d’une entreprise de démolition. Un comité d’expert constitué par l’EPA Paris-Saclay et composé majoritairement des utilisateurs actuels des pistes (ministère des Armées, Nexter, Arquus, Vedecom, PSA Motorsport, IFSTTAR) sera chargé d’étudier les offres remises par les groupements sélectionnés. Les nouvelles pistes d’essais de Satory sont prévues pour être mises en service à la fin de l’année 2022. Le plateau de Satory, situé sur la commune de Versailles, a vocation à accueillir un pôle économique d’innovation s’appuyant sur les filières de la mobilité et de la Défense. Aménagée par l’EPA Paris-Saclay, la ZAC Satory Ouest accueillera ainsi plus de 200 000 m² de nouvelles activités économiques s’appuyant sur l’écosystème existant, plus de 4 000 logements, ainsi que des commerces, services et équipements publics.

Nice : le Conseil d'État rejette les recours contre l'Écovallée

(©Sou Fujimoto architects / Pitch Promotion / Myluckypixel)
Après cinq ans de procédure, le Conseil d'État a rejeté définitivement la demande présentée par le collectif associatif pour des réalisations écologiques (Capre 06) demandant l’annulation du projet stratégique opérationnel (PSO) de l'Établissement public d'aménagement Nice Écovallée. Le juge administratif suprême a estimé que le Projet stratégique opérationnel (PSO) est un document interne de pilotage dénué de valeur juridique et qui ne peut être assimilé à un document d’urbanisme ou de planification et ne peut donc pas faire l'objet d'un recours juridique. Christian Estrosi, maire de Nice et président du conseil d'administration de l’EPA Nice Écovallée s'est dit satisfait d'une « décision de justice vient confirmer la réalité de la démarche environnementale de ce vaste projet d'urbanisme et d'aménagement qui permet de conjuguer écologie et économie en créant les conditions durables d'attractivité en un seul et même lieu, de l'innovation, des échanges et de la création. »  Sylvie Bonaldi, présidente du collectif associatif, s'est quant à elle dite déterminée pour continuer le combat.

Elisabeth Borne désigne 306 nouveaux projets lauréats pour l’énergie photovoltaïque sur bâtiment

Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a désigné 306 projets lauréats pour l’énergie photovoltaïque sur bâtiment, pour une puissance de 152 MW. Ces lauréats vont bénéficier d’un soutien public pour l’électricité renouvelable produite. Le prix moyen de cet appel d’offres est de 93,98 €/MWh pour la famille des projets d’une puissance entre 100 kWc et 500 kWc et 83,06 €/MWh pour la famille entre 500 kWc et 8 MWc. Cette désignation se fera de manière dématérialisée grâce à un nouvel outil développé par le ministère de la Transition écologique et solidaire. « En complément, afin de soutenir les porteurs de projets d’énergies renouvelables confrontés à des difficultés du fait de la crise sanitaire, le ministère a pris diverses mesures de simplification, notamment en accordant des délais supplémentaires pour finaliser et mettre en service les projets », précise le communiqué de presse. La liste des lauréats est à retrouver ici

Virtuo va développer une plateforme de 36 000 m² à Miribel

(©Virtuo)
Les travaux de déconstruction du prochain V Park en région lyonnaise ont démarré. C’est sur un ancien site industriel que la future plateforme logistique baptisée V Park Miribel devrait voir le jour au 2e trimestre 2021. Sur ces terrains achetés à Intermarché juste avant le confinement, Virtuo va réaliser une plateforme logistique de 36 000 m² « de dernière génération. » « Dans un marché lyonnais où l’offre est rare ce redéveloppement est une réelle opportunité », indique Grégory Blouin, président de Virtuo. L’opération a été lancée en blanc, en partenariat avec CBRE Global Investors. Lors de la transaction, Virtuo était conseillé par Seven Immobilier. Le bâtiment est d’ores et déjà ouvert à la commercialisation Ce bâtiment classe A bénéficiera d’une certification environnementale BREEAM very good.

Herrmann Frères et Fils Immeubles et Wilson Finance cèdent le 96 rue de Turenne à Paris 3e

Herrmann Frères et Fils Immeubles et Wilson Finance ont vendu leur immeuble situé au cœur du quartier du Marais. Cet immeuble de 1 900 m² a été acquis il y a une année et a fait l'objet d'un programme de revalorisation. L'acquéreur est un institutionnel français. Les deux parties étaient conseillés par JLL.

Predictis se lance en immobilier

Courtier français en assurances de personnes, spécialisé dans les solutions patrimoniales, l’épargne retraite, la prévoyance et spécialiste sur le marché de l’assurance retraite Madelin, Predictis, filiale du groupe Premium, a lancé son activité immobilière. Cette proposition couvrira aussi bien les besoins en défiscalisation qu’en achat de résidence principale ou investissements immobiliers. Un comité de sélection des programmes a été mis en place. Pour piloter cette nouvelle activité, Predictis a recruté un responsable immobilier, Benjamin Korchia. Cette nouvelle offre sera déployée sur l’ensemble de l’Hexagone. Les mandataires partenaires de Predictis pourront couvrir l’ensemble de la France métropolitaine en proposant pas moins de 500 programmes immobiliers en Ile de France, dont des programmes neufs sur Paris et en Corse, ainsi que dans toutes les grandes villes de province.

Samia Oulmane rejoint Nacarat en tant que directrice administrative et financière

Diplômée de Skema Business School, Samia Oulmane est nommée au poste de directrice administrative et financière de Nacarat. Elle succède à Céline Caudron, secrétaire générale de Nacarat. Samia Oulmane débute sa carrière en 2010 en tant qu’auditrice chez Deloitte sur des missions de contrôles internes et d’audit légal. Elle rejoint ensuite Intériale Mutuelle en 2015 au poste de contrôleur financier avant d’être nommée responsable comptable et fiscal chez SMRC France en 2017. Au sein de Nacarat, elle prend en charge la direction administrative et financière de l’entreprise, composée d’une vingtaine de collaborateurs. Dans le cadre de sa mission, elle assure, en lien avec la direction générale, le pilotage de la stratégie définie, afin d’accompagner la croissance et le développement de l’entreprise.

Hines renforce son équipe acquisition investissement

Agnès Isberie et Valentin Latouche
Hines a nommé Agnès Isberie en tant qu'associate director et Valentin Latouche au poste d'associate. Ils viennent rejoindre l'équipe « acquisition & investissement ». Agnès Isberie et Valentin Latouche seront chargés des acquisitions toutes classes d'actifs confondues : bureau, high street retail, living et logistique. Ils seront sous la responsabilité de Matthieu Reffay. Diplômée de l'ESSEC, Agnès Isbérie a débuté sa carrière en fusions acquisitions au sein de la banque d'affaires Perella Weinberg Partners à Londres. En 2016, elle rejoint le groupe Casino au sein de l'équipe de transactions immobilières où elle a participé à des opérations de rotation d'actifs et de partenariats immobiliers. Ces deux dernières années, elle a contribué au volet immobilier du plan de cessions d‘actifs non stratégiques lancé par le groupe en juin 2018. Diplômé de l'ESSEC puis de l'université Paris-Dauphine, Valentin Latouche dispose de plusieurs expériences dans l'univers de l'immobilier. Il développe notamment depuis 2017 une expertise professionnelle au sein des entreprises Ivanhoé Cambridge, Real Estech et Allianz Real Estate où il travaillé en tant qu'asset manager puis analyste.

Guillaume Macher rejoint Procivis

A la suite du départ de Julien Pontier, Guillaume Macher assurera auprès de Yannick Borde président de Procivis UES-AP et Philippe Petiot, directeur général de Procivis UES-AP et Procivis Immobilier, la direction des missions sociales du réseau et des relations institutionnelles, ainsi que la coordination des relations presse. Guillaume Macher était dans ses fonctions les plus récentes chef de cabinet/conseiller spécial du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, chef de cabinet/conseiller politique auprès de la ministre des Sports, conseiller stratégie et communication du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, conseiller discours et prospective de la ministre en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion.

Etienne Cadestin reprend la direction de la filiale France & Belux de Longevity Partners

Alors que Longevity Partners a doublé ses effectifs et triplé son chiffre d'affaires global en 2019 (s'élevant désormais à 3,4 M€), son président et fondateur Etienne Cadestin a repris la direction de la filiale France & Belux. Depuis 2015 Longevity Partners accompagne les investisseurs, les promoteurs, les constructeurs et les institutions publiques, en leur apportant des solutions en termes d'innovation énergétique, de gestion de risque climatique, de responsabilité sociale et de durabilité. Les équipes basées à Londres, Paris et Amsterdam gèrent actuellement la certification environnementale de portefeuilles immobiliers d'une valeur dépassant 90 Mds$, dans 33 pays et pour plus de 65 clients (parmi lesquels Klépierre, Invesco, et Redevco). Lancée il y a deux ans et basée à Paris, la filiale française est en développement avec l'intégration de trois nouveaux collaborateurs depuis le début de la crise. Récemment, elle a livré la mise en conformité énergétique pan-européenne d'un grand groupe du CAC 40 et assure la conception durable de plus de 400 000 m² de bâtiments logistiques responsables en cours de construction.

Christophe Rodriguez nommé DGA de l’IFPEB

Christophe Rodriguez rejoint l’Institut français pour la performance du bâtiment (IFPEB) en qualité de directeur général adjoint. Il aura en charge le pilotage du projet de développement de l’institut : nouvelles études collectives, démonstrateurs, approche holistique de la performance du bâtiment, « avec en vue un impact renforcé au sein de la profession pour les 10 prochaines années ». Après avoir travaillé sur de grands contrats de performance énergétique, début 2017, Christophe Rodriguez rejoint le comité de direction de Dalkia Smart Building en qualité de directeur technique et innovation. Il anime les activités d’ingénierie et prend en charge le marketing et la communication de l’entreprise. « Il contribue significativement au développement de nouvelles offres innovantes et pilote notamment le développement du premier double smart grid thermique & électrique en France (Nanterre Cœur Université, Bouygues Immobilier), ajoute le communiqué de presse. La garantie du résultat est par ailleurs au cœur de son parcours, s’étant engagé dans l'association internationale EVO (Efficiency Valuation Organization). »

Maxime Zerbib rejoint RCG au poste de directeur capital market

RCG a annoncé l’arrivée de Maxime Zerbib, 35 ans, au poste de directeur capital market. Il est rattaché à Estelle Briand, directrice générale retail. Après des études d’économie & gestion à PARIS IX Dauphine et un master spécialisé en finance de marché à l’Ecole supérieur de gestion, Maxime Zerbib intègre BNP Paribas New York comme credit manager puis EDRAM (Edmond de Rothschild Asset Management) comme co-gérant de portefeuille Middle Office. En 2010, il rejoint Groupe Babylone en qualité de consultant bureaux et commerces, où il a pris successivement les fonctions de responsable du département commerces en 2013, et directeur des grands comptes au sein du même département en 2015. Maxime Zerbib et ses équipes auront pour missions principales de prospecter des investisseurs (foncières cotées ou non cotées, compagnies d’assurances, fonds d’investissements, SGP, caisse de retraite…), des utilisateurs propriétaires d’immobilier (industriels, distribution, logisticien, opérateurs de santé, hôteliers…), des institutions publiques (État, Collectivités territoriales…), afin de proposer des mandats de cession, de restructuration de leur portefeuille immobilier ou des missions de conseil stratégique.

Stéphane Fritz nommé président du réseau Guy Hoquet l’Immobilier

Guy Hoquet l’Immobilier a nommé Stéphane Fritz à la présidence. Anciennement directeur général, Stéphane Fritz entend poursuivre le développement du réseau et de l’agence multi-services. Âgé de 53 ans, il a débuté sa carrière immobilière en 2008 au siège du réseau Century 21 comme consultant management en charge de l’activité entreprises et commerces france, puis comme responsable du développement dans les agences en Rhône-Alpes pendant deux ans. Arrivé en février 2015 au sein du réseau Guy Hoquet l’Immobilier, il a occupé les postes de directeur du développement, directeur exploitation et développement, avant d’être nommé directeur général en 2019. « Sous son impulsion, le réseau Guy Hoquet l’Immobilier a accueilli chaque année une centaine de nouveaux franchisés pour porter le nombre d’agences à 580, réparties sur l’ensemble du territoire », précise le communiqué de presse. En tant que président du réseau, Stéphane Fritz a pour objectif de poursuivre son déploiement en s’appuyant sur 3 axes : la formation des franchisés et des collaborateurs, la simplification du parcours client à travers le digital, et le changement de l’image perçue de l’agent immobilier.

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 4 décembre 2020

La veille urbaine du 4 décembre 2020

Les fédérations du commerce qui dénoncent la décision de reporter les soldes, Pierre Ducret qui succède à Gilbert Emont à la direction de l’Institut P...

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Un mois après l’annonce de son départ de Paref, Antoine Onfray a pris les fonctions de CFO Group chez Tikehau Capital. Retour sur son parcours.

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Le ministère chargé du Logement a mis en ligne une carte interactive des loyers moyens afin de palier au manque d’informations dans les petites villes...

La veille urbaine du 3 décembre 2020

La veille urbaine du 3 décembre 2020

Un budget de 2,7 Mds€ pour l'Anah en 2021, BNP Paribas REIM qui acquiert l'ensemble « Ilot 4B » à Euronantes, Antoine Onfray nommé CFO de Tikehau Capi...

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confinement

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confineme...

Métamorphosé par la pandémie, le monde du travail se réinvente avec la mise en place massive du télétravail. De cette pratique découle un abandon part...

La veille urbaine du 2 décembre 2020

La veille urbaine du 2 décembre 2020

WeWork qui ouvre un nouvel espace au 7 rue de Madrid à Paris 8e, Géraldine Ajax qui prend la direction de la marque du groupe Quartus, les pertes de l...

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte