La veille urbaine du 8 janvier 2021

Les chiffres de l'immobilier d'entreprise francilien au quatrième trimestre, un nouveau délégué ministériel forêt-bois... Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 8 janvier 2021.

Les chiffres de l'immobilier d'entreprise francilien au quatrième trimestre, un nouveau délégué ministériel forêt-bois... Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 8 janvier 2021.

ImmoStat livre ses résultats pour le 4ème trimestre

Comme à son habitude, ImmoStat a publié ses résultats du dernier trimestre de l’année 2020. Celui-ci a totalisé 408 700 mètres carrés placés s'inscrivant ainsi en baisse de 40 % par rapport au quatrième trimestre 2019. AU total, sur l’année 2020, la demande placée de bureaux en Ile-de-France s’est élevée à 1 321 000 mètres carrés, soit une baisse de 45 % par rapport à l’année précédente. L’offre immédiate de bureaux en Ile-de-France au 31 décembre 2020 atteint quant à elle 3 683 000 mètres carrés, en hausse de 36 % par rapport à son niveau il y a un an. En ce qui concerne les loyers faciaux, ceux-ci s’établissent à 405 € HT HC/m²/an pour les biens de seconde main, soit une stabilité sur un an, et 406 € HT HC/m²/an pour les biens neufs ou restructurés, soit une hausse de 2 % sur un an. Côté investissement, le montant global investi en France en immobilier d’entreprise a été 26,3 milliards d’euros cette année, en baisse de 34 % par rapport à 2019. Pour l’Île-de-France, ce montant s’est établi à 19,1 milliards d’euros, accusant également une chute 33 %.

François Bonnet nommé délégué ministériel forêt-bois

La forêt et la filière bois jouent un rôle essentiel dans les politiques relatives au changement climatique et à la biodiversité. Le bois possède des atouts environnementaux indéniables (stockage carbone) qui en font un matériau privilégié pour la construction dans le contexte de la future RE2020. C’est aussi la première source d’énergie renouvelable. Pour répondre à ces enjeux, le ministère de la Transition écologique a recruté un délégué ministériel forêt-bois, François Bonnet, qui a passé plus de vingt ans à l’Office National des Forêts, dont il était le directeur général adjoint depuis septembre 2018. Rattaché à la directrice générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN), il contribuera à consolider une approche systémique et partagée de l’action conduite par l’ensemble des services du ministère sur tous les sujets relatifs à la forêt et au bois. Il agira en étroite interaction avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et l’ensemble des partenaires du domaine. Cela permettra de conforter la cohérence des politiques publiques concernées et d’accroître les synergies entre elles. Il participera aussi à l’animation et la coordination de l’agenda forêt national et international.

Foulques de Sainte Marie rejoint Mata Capital

(©Michel Blossier pour Atland)

Mata Capital a annoncé aujourd’hui la nomination de Foulques de Sainte Marie, 32 ans, pour prendre en charge la direction des fonds core plus. Ce dernier a commencé sa carrière chez Perial, en tant qu’analyste financier, avant de devenir Fund Manager de son Pôle Grand-Public et des trois SCPI du groupe. Il rejoint ensuite en 2017 le groupe Atland-Voisin en tant que Responsable Investissement, où il prend part à près d’une trentaine d’acquisitions. En parallèle, il a participé au développement d’une joint-venture entre Atland-Voisin et Drouot Estate, filiale d’AXA France : MyShareCompany. « Ce recrutement fait suite au partenariat noué en fin d’année avec Oddo-BHF et dans l’objectif d’investir 700 m€ de capital sur les 5 prochaines années sur nos fonds core plus », a déclaré Jean-Baptiste Pracca, fondateur de Mata Capital.

Les grandes banques mondiales accusées de trop financer le plastique

En amont du One Planet Summit, organisé en France la semaine prochaine, l’initiative portfolio.earth a publié un rapport dénonçant l’importance des financements accordés par les grandes banques mondiales à l’industrie du plastique. Ces derniers auraient atteint un total de 1 700 milliards de dollars entre janvier 2015 et septembre 2019, soit 790 millions de dollars (650 millions d’euros) chaque jour, principalement accordés à une quarantaine d’acteurs de la filière. Les acteurs clés pointés du doigt sont des producteurs de résines vierges, des fabricants d'emballages plastique, des fournisseurs de produits de grande consommation et des distributeurs. « Les banques contribuent à la crise de la pollution plastique. Elles ont développé des politiques sur les combustibles fossiles et les produits forestiers mais rien sur le plastique » déplore Liz Gallagher, de portfolio.earth. Trois demandes sont ainsi formulées : que les banques redirigent le financement du plastique à la mise en œuvre des meilleures pratiques dans le domaine ; que les gouvernements rendent les banques redevables des dommages environnementaux associés aux activités qu'elles financent ; et que les entreprises adoptent de meilleurs pratiques afin de réduire leur utilisation de plastique vierge et favoriser le réemploi des emballages plastique.

Boris Beltran et Clémentine Locastro

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 20 janvier 2021

La veille urbaine du 20 janvier 2021

Luc Bordereau qui rejoint Groupama Gan REIM au poste de head of fund management, le lancement des mesures de France Relance pour la rénovation des log...

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas en ce début...

La veille urbaine du 18 janvier 2021

La veille urbaine du 18 janvier 2021

EQT qui cède l’immeuble Trideca à Batipart, Amandine Dumont, Stéphanie Fauré et Catherine Rondot qui rejoignent Upside Partners, l'annonce des lauréat...

La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte