La veille urbaine du 7 janvier 2020

Savills IM qui signe une plateforme à Réau pour 83 M€, la promotion de Marine Bureau au sein de Groupe Babylone, l'adoption définitive du budget 2020 de SNCF Réseau… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 7 janvier 2020.

Savills IM qui signe une plateforme à Réau pour 83 M€, la promotion de Marine Bureau au sein de Groupe Babylone, l'adoption définitive du budget 2020 de SNCF Réseau… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 7 janvier 2020.


Savills IM signe une plateforme à Réau pour 83 M€

(© BNP Paribas Real Estate)

Savills Investment Management a acquis une plateforme logistique au sein du Grand Paris, pour le compte de son fonds paneuropéen European Logistics Fund 3 (ELF3). L’actif a été signé pour un montant de 83,8 M€ auprès de Barings. Cette plateforme située à Réau (77) développe une surface d’environ 67 000 m² et est entièrement louée à deux prestataires de services logistiques dans le cadre de baux long terme. Barings avait acquis ce centre de distribution en novembre 2018 en VEFA pour le compte d'investisseurs institutionnels et avait réussi à louer les espaces vacants au cours de l'été 2019. L’actif a obtenu la notation BREEAM « Very Good ». Il s'agit de la deuxième transaction pour Savills IM avec Barings en France. Savills IM a été conseillé par JLL, Wargny Katz, Gide Loyrette Nouel et Savills. Barings était conseillée par Oudot & Associés. « Nous sommes ravis d’avoir réalisé cette opportunité exceptionnelle en off-market, précise Pierre Escande, head of Investments France et BeLux de Savills IM. Le succès de l’opération précédente avec Barings, grâce à laquelle nous avons gagné leur confiance, nous a permis de mener à bien cette transaction et son financement en un temps record. Nous continuons à cibler des opportunités similaires dans ce secteur, et sommes déjà en négociations exclusives pour acquérir un autre actif sécurisé par un bail long terme dans une localisation prime. » Et Séverine Maumy-Laffineur, directrice générale, responsable de l'immobilier France de Barings, d’ajouter : « Cette cession complète notre business plan bien avant la date prévue et offre des rendements exceptionnels à nos investisseurs. Elle valide notre approche stratégique de capitaliser sur la forte demande d'actifs logistiques Prime en région parisienne, et contribue à la bonne année de Barings en France, qui a réalisé un montant total de 325 millions d'euros de transactions en 2019. »

 

Un fonds d’investissement britannique acquiert le 36 rue de Picpus à Paris 12e


Un fonds d’investissement britannique accompagné par Valream, a fait l’acquisition auprès de Primonial REIM, d’un ensemble immobilier de Bureaux de 5 500 m² situé au 36, rue de Picpus à Paris 12e, à proximité de la Place de la Nation. Il est actuellement entièrement occupé par plusieurs locataires. Valream assistera l’investisseur dans la gestion stratégique et la valorisation de cet actif. Les acquéreurs ont été conseillés dans le cadre de cette opération par le cabinet d’avocats Badier-Perrin, l’étude de Notaires Lasaygues et Theop. Le vendeur a lui été conseillé par BNP Paribas Real Estate, dans le cadre d'un mandat co-exclusif avec Groupe Babylone, et l’étude Lexfair.

 

Turenne Hôtellerie cède le Novotel Suites Paris CDG Airport Villepinte

(©D.R.)

Turenne Hôtellerie, l’équipe hôtellerie du Groupe Turenne, accompagnée par Bpifrance Investissements, a cédé le Novotel Suites Paris CDG Airport Villepinte****. Cet arbitrage est le troisième du fonds Turenne Hôtellerie 1, lancé en 2013 et constitué de 6 hôtels. Situé dans la zone aéroportuaire Villepinte CDG, l’établissement est classé 4 étoiles et composé de 173 suites entièrement rénovées, une réception, ainsi qu’une salle de petit-déjeuner. Il accueille une clientèle affaires et loisirs. « Au cours de ces six dernières années, l’hôtel a connu une progression significative de son chiffre d’affaires de +35 % », selon le communiqué de presse. Le repreneur, Central Hôtel, est un groupe familial propriétaire d’hôtels et restaurants en Ile-de-France et en Bourgogne. Dans cette opération, Turenne Hôtellerie a été conseillée par le cabinet Sekri Valentin Zerrouk.

 

Stop & Work ouvre un nouveau centre à Versailles Chantiers


Stop & Work a annoncé l’ouverture d’un nouvel espace Stop & Work à Versailles Chantiers. Ce nouveau site de coworking sous la marque Stop & Work, née de l’association de Regus, Orange et la Caisse des dépôts, est installé au 2-12 parvis colonel Arnaud Beltrame et propose une surface de 1 767 m² répartie entre 212 postes de travail en bureaux individuels ou privatisables, 3 salles de réunion, et un espace de coworking de 300 m². Situé au pieds de la gare de Versailles Chantiers, l’immeuble, labellisé WELL, a été conçu par l’architecte Christian de Portzamparc. Cette ouverture représente le dixième centre Stop & Work de France et vient compléter l’offre des autres marques du groupe – International Workplace Group (IWG) - dans la région parisienne. Elle intervient après l’ouverture en 2019 de 4 centres Stop & Work à Bezons, à Maisons-Laffitte, à Alfortville et à Saint Quentin en Yvelines.

 

Marine Bureau devient directrice grands comptes utilisateurs du Groupe Babylone


Marine Bureau est promue directrice grands comptes utilisateurs. Elle sera en charge entre autre d’animer les relations avec les acteurs du coworking/flex office, de fidéliser notamment les utilisateurs à travers la réponse aux appels d’offres et développera une nouvelle offre de services destinée à ces grands comptes. Titulaire d’un master en commerce internationale de l’ISEG Paris, Marine Bureau a débuté sa carrière en 2012 chez Evolis avant de rejoindre en 2014 Groupe Babylone. Elle a dans un premier temps occupé le poste de consultante Ile de France Ouest avant de se voir attribuer la responsabilité de cette équipe pendant quatre années.

 

La hausse des prix n’a pas empêché une évolution record du nombre de transactions résidentielles en 2019


Alors que le nombre de transactions a augmenté de 8,1 % en 2019 selon l’observatoire des prix immobiliers dans le neuf et l’ancien de l’association LPI, son baromètre fait été d’une hausse des prix pour l’ancien de 4,7 %. L’augmentation a été plus modérée dans le neuf (+2,7 %) mais toujours en progression par rapport à 2018 (+2,2 % en 2018). Du point de vue géographique, le dynamisme sur la façade Ouest a été porté par Rennes (+10,4 % en 2019), Brest (+12 %), Angers (+11 %) et Nantes (+9.5 %). A contrario, l’observatoire note une décélération sur Bordeaux (4 702€/m², +0,2 % en 2019 contre +9,6 % en 2018). « La belle endormie » demeure toutefois sur le podium des villes de plus de 100 000 habitants les plus chères, notamment derrière Paris (10 403€/m², +5,8 %) et Lyon (5 065€/m², +7,7 %). Pour 2020, l’observatoire anticipe une progression moins rapide des prix pour l’ancien, de l’ordre de +4 % au plus, et une hausse plus rapide des prix du neuf, au moins +3 %. Quant au nombre de transactions, il resterait élevé mais en légère baisse, de -5 % à -8 %.

 

Le budget 2020 de SNCF Réseau définitivement adopté


SNCF Réseau a réuni son conseil d’administration ce mardi. Il a définitivement adopté le budget 2020, après avis de l’Autorité de régulation des transports, et a mis en place la nouvelle gouvernance de l’entreprise. La réforme ferroviaire annoncée par le Premier ministre prévoyait un investissement de 3,6 Mds€ par an pour régénérer le réseau existant et les gares. Dans le budget 2020 voté par le Conseil d’administration de SNCF Réseau, ce montant est respecté. Le budget représente ainsi 91 M€ de plus qu’en 2019 (augmentation de 23 M€ sur la régénération des voies). Ce conseil d’administration a également permis de préparer la transition entre l’actuel PDG Patrick Jeantet, appelé à d’autres fonctions, et son successeur. Il a ainsi délibéré, sur proposition de l’Etat, pour désigner le candidat pressenti comme nouveau PDG. Il s’agit de Luc Lallemand, actuellement directeur général d’Infrabel. Celui-ci a été élu ce jour administrateur de l’entreprise et pourra être proposé officiellement au poste de PDG lors d’une séance ultérieure, après avis de l’autorité de régulation des transports.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 15 juin 2021

La veille urbaine du 15 juin 2021

BE REAL Investment Management s'empare d'une résidence étudiante à Marseille, ICF Habitat Sud-Est Méditerranée acquiert 74 logements auprès de CDC Hab...

A. Gaudillère (Enerlis) : "La notion de réglementation paraît indispensable"

A. Gaudillère (Enerlis) : "La notion de réglementation paraît indispensable"

Les problématiques environnementales se faisant de plus en plus vives et pressantes, l’exécutif français continue de légiférer sur le sujet : décret t...

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

Emmanuel François, président de la Smart Building Alliance, nous donne son approche concernant l’évolution des bâtiments suite à la crise, tant du poi...

La veille urbaine du 11 juin 2021

La veille urbaine du 11 juin 2021

Argan poursuit ses investissements dans l’Orléanais avec la livraison d’un nouvel entrepôt de 22 000 m², IDEC remet les clés à AREFIM d’un entrepôt de...

La veille urbaine du 10 juin 2021

La veille urbaine du 10 juin 2021

Gecina pré-commercialise l’immeuble “Biopark” à Paris 13, Serris Reim acquiert un ensemble de 5 345 m² à Aurillac pour 2,5 M€, Cogedim prend 10 engage...

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

La réduction de l'empreinte immobilière des entreprises semble convaincre une majorité de dirigeants de l'intérêt du télétravail. Anciennement réfract...

La veille urbaine du 9 juin 2021

La veille urbaine du 9 juin 2021

Eurazeo signe une promesse de vente avec l'AESN pour l’immeuble “Côté Jardin” à Courbevoie, GSE construit le nouveau centre européen de distribution d...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte