La veille urbaine du 7 février 2020

Poste Immo qui va reconvertir d’anciens sites postaux en résidences services seniors, Charles de Guerry qui rejoint Meeschaert Capital Partners, l’emplacement de la future gare de La Défense identifié… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 7 février 2020.

Poste Immo qui va reconvertir d’anciens sites postaux en résidences services seniors, Charles de Guerry qui rejoint Meeschaert Capital Partners, l’emplacement de la future gare de La Défense identifié… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 7 février 2020.


Poste Immo retient Les Jardins d’Arcadie pour reconvertir d’anciens sites postaux en résidences services seniors

Le projet de valorisation et de reconversion de l’Hôtel des Postes de Strasbourg (©Weber & Keiling Architectes)

Poste Immo, filiale immobilière du Groupe La Poste, est entrée en négociation exclusive avec Les Jardins d’Arcadie, acteur du marché immobilier séniors, pour étudier le lancement de futures résidences services seniors. La Poste possède dans de nombreuses communes des bâtiments situés en centre-ville. Ces lieux, aujourd’hui libérés en partie de leur activité postale, font partie d’un projet de reconversion en résidences services seniors non médicalisées. Fin 2018, Poste Immo a lancé une consultation auprès du marché avec l’objectif de vérifier la pertinence du projet et de sélectionner un exploitant en phase avec les valeurs du Groupe La Poste. Les Jardins d’Arcadie ont ainsi été placés en tête de cette consultation pour accompagner le démarrage du développement de ce projet. Dans les prochains mois, Poste Immo et Les Jardins d’Arcadie travailleront sur des accords de coopération, en préciseront le périmètre, établiront une liste de sites et lanceront les premières études de faisabilité. « À terme, les bâtiments sélectionnés et transformés apporteront de nombreux avantages facilitant la vie des résidents et permettront de recréer une centralité au cœur des territoires : situés en hyper centre-ville, ils renforceront la vie sociale et les liens entre résidents et habitants, dotés d’une qualité architecturale remarquable et marqués par l’histoire de la ville et des territoires, ils constitueront un élément de fierté, notamment pour leurs habitants, bien équipés, ils permettront un accès direct et sans déplacement à des services fournis par La Poste comme par exemple la livraison de repas, la conciergerie, la connexion aux tablettes numériques », assure Poste Immo. Le projet de valorisation et de reconversion de l’Hôtel des Postes de Strasbourg en 2022 marquera la réalisation de la première résidence services séniors. En partenariat avec Les Jardins d’Arcadie et Bouygues Immobilier, la résidence comprendra 84 logements (avec restaurant, salle d’animation, salles de sport et bien-être) et s’intégrera au sein d’un programme mixte de logements sociaux et en accession, d’espaces tertiaires et un bureau de poste rénové. « Avec nos partenaires actionnaires Acapace et Bouygues Immobilier, nous sommes très heureux d’avoir été sélectionnés à la suite de l’appel d’offres organisé par Poste Immo, indique François Georges, président des Jardins d’Arcadie. Ce projet comporte potentiellement des sites d’un très grand intérêt correspondant parfaitement à notre stratégie de développement ; nous allons y consacrer tous nos efforts et notre expérience. » Rémi Feredj, directeur général de Poste Immo, ajoute : « L’objectif est d’imaginer pour nos bâtiments vacants, aux qualités patrimoniales et architecturales remarquables, de nouveaux usages, une centralité retrouvée qui répondent à la fois aux enjeux du Groupe La Poste en matière de silver economie et aux besoins de la société, explique. Cette nouvelle offre sera positive pour les territoires et qualitative pour les résidents. » Ce partenariat s’inscrit dans la stratégie de développement du Groupe La Poste autour de la silver économie : de nouveaux services seront proposés grâce aux 70 000 facteurs (portage de médicaments, livraison de repas et visites à domicile…), à des activités de services à la personne, des applications digitales ou encore l’acquisition d’entreprises de santé à domicile (Asten Santé, Diadom).

 

HSBC REIM acquiert l’immeuble Synergies à Montigny-le-Bretonneux

La SCPI Elysées Pierre, gérée par HSBC REIM, acquiert auprès d’Angelo Gordon et Arizona l’ensemble immobilier Synergies situé au 8 avenue de Lunca, à Montigny-le- Bretonneux. Dessiné par Hubert Godet Architecte et livré en 2009, cet immeuble développe une surface totale d’environ 14 700 m² et est entièrement loué depuis sa livraison à Saipem. L’immeuble bénéficie d’un label BREEAM. La SCPI Elysées Pierre était conseillée par l’étude Allez & Associés. Angelo Gordon et Arizona étaient conseillées par l’étude Attal & Associés. La transaction a été réalisée par Catella Property Consultants dans le cadre d’une mission de conseil à l’acquisition.

 

Groupama Immobilier acquiert le 43-45 avenue d’Iena à Paris 16e pour Agrica


Groupama Immobilier a acquis un hôtel particulier de la fin du XIXe développant une surface globale de plus de 2 600 m². L’actif est situé au 43-45 avenue d’Iena dans le 16e arrondissement de Paris. Le volume de la transaction s’élève à près de 38,5 M€ et a été réalisé pour le compte du groupe Agrica. « Cet ensemble haussmannien à redévelopper de bureaux et d’habitation bénéficie d’une localisation exceptionnelle en plein cœur du quartier central des affaires parisien, à quelques pas seulement de la place de l’Etoile, précise Alexandre Reinbold, directeur des investissements de Groupama Immobilier. Grace à la réactivité des conseils d’administration d’Agrica, notre mandant a saisi une opportunité rare dans un marché de l’investissement très compétitif sur cette classe d’actifs. De l’ordre de 38,5 M€ hors droits, cette opération offre un fort potentiel de création de valeur. » Frédéric Hérault, directeur général du groupe Agrica, complète : « Le 43-45 Iéna fera l'objet d'une opération complète de restructuration pour positionner l'actif aux standards prime du marché. » Pour cette transaction, réalisée par Cushman & Wakefield (en co-exclusivité avec Crédit Foncier), Groupama Immobilier était conseillé par l’étude notariale Oudot et Associés et le vendeur par l’étude Lembo et Associés.

 

Vinci Immobilier et Europequipements cèdent en VEFA l’hôtel 4* de To Lyon

Vue Place Béraudier (©ArchiGraphi)

Vinci Immobilier, en partenariat avec Europequipements, a signé avec la société Hôtel Athena Part-Dieu, la vente en l'état de futur achèvement de l’hôtel 4* situé dans le socle de la tour To Lyon. L’établissement comprendra 168 chambres réparties sur 8 étages. Conçue par Dominique Perrault Architectes, la façade plissée de l'immeuble, composée de modules en verre transparent et émaillé, doit créer reliefs et profondeurs pour donner un effet kaléidoscopique à l'ensemble. L’hôtel comprendra un espace fitness, des salles de réunion, un patio ainsi que trois terrasses végétalisées. Un bar-restaurant situé au rez-de-chaussée sera accessible aux clients de l’établissement, aux voyageurs et aux riverains, notamment la clientèle ders bureaux. Le programme vise la certification BREEAM Very Good. L’ouverture est prévue en 2024.

 

Meeschaert Capital Partners accueille Charles de Guerry au sein de l’équipe Real Estate


Charles de Guerry rejoint Meeschaert Capital Partners, en tant que directeur associé, aux côtés d’Antoine Schwin, associé, pour diriger l’équipe Real Estate, qui est actuellement en cours de levée d’un nouveau fonds avec une stratégie value-add, dédié à des opérations immobilières valorisées jusqu’à 150 M€. La stratégie du fonds Real Estate correspond au développement d’opérations immobilières de réhabilitation et de promotion, à usage tertiaires et résidentiels, situées majoritairement à Paris, Ile-de-France et accessoirement dans les grandes agglomérations de l’hexagone. Hervé Fonta et Antoine Schwin, respectivement Président Fondateur et Associé, commentent : « Nous sommes ravis d’accueillir Charles au sein de Meeschaert Capital Partners. Son recrutement assoie nos ambitions dans le Real Estate et renforce la dynamique de l’équipe dans son succès et son développement. » Charles de Guerry, directeur associé, ajoute : « Je suis enthousiaste de rejoindre Meeschaert Capital Partners, acteur reconnu du Private Equity, qui a déjà levé deux fonds immobiliers discrétionnaires pour des stratégies à création de valeur, et a des ambitions grandissantes pour son activité Real Estate. » Charles de Guerry a une expérience de près de 14 ans en immobilier dont 12 années passées au sein de MGPA devenu BlackRock Real Estate en 2013. Il y a exercé différentes fonctions, tant en asset management qu’en acquisitions, avant de prendre en charge la plateforme française d’investissement immobilier. Son track record inclut notamment des projets tels que la restructuration du Madeleine (ex Trois Quartiers), du Jour dans le 14e arrondissement, de la Tour Europe à la Défense, du Clever à Gennevilliers ou plus récemment d’une partie de la Grande Arche de la Défense. Charles de Guerry est diplômé de l’EM Lyon.

 

La fréquentation des non-résidents recule nettement dans les hôtels au T4 2019


Au quatrième trimestre 2019 en France métropolitaine, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, augmente faiblement (+0,8 % par rapport au quatrième trimestre 2018) selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), après deux trimestres de hausse plus soutenue. Comme au trimestre précédent, la croissance est tirée par la clientèle résidant en France (+2,7 %) alors que la fréquentation des non-résidents est en retrait (−3,8 %). Au quatrième trimestre 2019, les nuitées dans l’hôtellerie augmentent de +1 % en glissement annuel, après +0,4 % au trimestre précédent. La fréquentation de la clientèle résidant en France est en hausse (+3,9 %) et compense le recul du tourisme des non-résidents (−4,7 %). Les hôtels haut de gamme, classés 3, 4 ou 5 étoiles, tirent leur épingle du jeu : le nombre de nuitées progresse, grâce à la fréquentation de la clientèle résidente (+6,7 %). La fréquentation de la clientèle non résidente est bien orientée dans les hôtels 4 et 5 étoiles, alors qu’elle baisse dans les 3, 2 et 1 étoiles. La fréquentation est en retrait en Île-de-France (-0,9 %). Le recul de la clientèle non résidente y est particulièrement marqué (−4,9 %), alors que l’activité progresse pour les résidents (+3,8 %). La fréquentation augmente dans les hôtels situés dans les espaces urbains de province (+1,8 %). La dynamique est portée par la clientèle résidente (+4,3 %) alors que les nuitées des non-résidents diminuent nettement (−7,3 %). La progression est très forte dans les hôtels situés dans les massifs de ski, tant pour la clientèle résidente que non résidente, mais la part de ces massifs dans la fréquentation totale est faible. La fréquentation des autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) se stabilise (+0,1 %) après deux trimestres de croissance soutenue (+2,6 % sur un an), du fait des résidences de tourisme. Le nombre de nuitées chute en Île-de-France (−6,2 %), en raison de la baisse de la clientèle non résidente. L’activité recule également sur le littoral (–4,2 %). En revanche, les hébergements situés dans les massifs de ski et dans les « autres espaces » enregistrent une hausse de leur fréquentation. Tous types d’hébergements confondus, la fréquentation fléchit en octobre par rapport à l’année précédente, plus particulièrement dans les AHCT. En revanche, l’activité touristique est en hausse sur les mois de novembre et de décembre en comparaison des mêmes mois de 2018, au plus fort du mouvement des gilets jaunes. « La progression de la clientèle résidente sur ces deux mois permet de compenser la moindre fréquentation des non-résidents », conclut l’Insee.

 

Stabilité de la fréquentation des centres commerciaux pendant les soldes d’hiver


Pendant les quatre semaines des soldes d’hiver de 2020, les centres commerciaux ont enregistré une fréquentation quasi-équivalente à celle observée durant la même période de 2019 (-0,3 %) selon l’indice CNCC/Quantaflow. Un écart entre la région francilienne à +2,6 % (rattrapage suite aux grèves des transports de décembre selon le CNCC) et les autres régions (-1,2 %) est à noter, tout comme une progression de la fréquentation à l’échelle nationale sur la période : -3,6 % pour la première semaine, +1,9 % pour dernière avec des pointes à +9 % le mercredi et +6 % le dimanche. « Le raccourcissement de 4 à 6 semaines auquel le CNCC était favorable a été, de ce point de vue, bénéfique, selon le communiqué de presse. Et Gontran Thüring, délégué général du Conseil national des centres commerciaux, de conclure : « Une fois de plus, les centres commerciaux affichent de meilleurs résultats par rapport à l’ensemble du commerce pendant la période des soldes qui vient de se terminer. Leurs fondamentaux en termes de marketing-mix leur permettent en effet de surperformer : communication mutualisée, facilité d’accès, confort d’achat et variété de l’offre. »

 

L’ANRU valide 10 projets de quartiers supplémentaires


L’année 2020 de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) débute sur les chapeaux de roue. Ainsi, dix quartiers supplémentaires en renouvellement urbain ont vu leur projet validé en janvier au titre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) dont ceux de Noisy-le-Sec, Epinay-sur-Seine et Creil examinés par le comité d’engagement national. Depuis le lancement de la phase opérationnelle du programme il y 20 mois, ce sont ainsi 381 quartiers qui ont vu leur projet examiné et validé par l’ANRU et ses partenaires. Pour mener à bien ces projets, 9,7 Mds€ de concours financiers de l’ANRU ont été mis à disposition des collectivités territoriales et des bailleurs sociaux. L’ensemble des opérations validées à ce stade conduiront à plus de 32,6 Mds€ d’investissements dans ces quartiers par tous les financeurs concernés.

 

L’emplacement de la future gare de La Défense sur la ligne 15 identifié


La Société du Grand Paris a publié le premier avis d’appel public à la concurrence relatif à la procédure de dialogue compétitif pour le premier marché de conception-réalisation de la ligne 15 Ouest qui couvre l’ensemble du tronçon sud de cette ligne entre Pont de Sèvres et La Défense. Ce marché comprend une tranche « ferme » pour la conception et la réalisation des gares de Saint- Cloud, Rueil-Suresnes Mont-Valérien, Nanterre La Boule et Nanterre-La-Folie mais aussi pour environ 10 kilomètres de tunnel, 11 ouvrages de service et un ouvrage d’entonnement. Une tranche « optionnelle » est également prévue dans ce marché pour la gare de La Défense, les tunnels de part et d’autre de cette gare sur un linéaire total d’environ 4 kilomètres ainsi que 6 ouvrages de service. L’emplacement de la gare de La Défense qui est retenu dans cette tranche « optionnelle » du marché de conception-réalisation est situé sous la RN 1013 entre le secteur de la Rose de Cherbourg à Puteaux et la dalle du secteur de La Défense. Cette tranche « optionnelle » sera notifiée après obtention de la modification de la déclaration d’utilité publique de la ligne 15 Ouest initialement accordée en novembre 2016, qui est nécessaire pour tenir compte de ce nouvel emplacement de la gare. Le dossier de demande de modification de la DUP sera déposé par la Société du Grand Paris au cours du 2ème trimestre 2020. L’instruction sera menée sous l’égide des services de l’État parallèlement à la procédure de dialogue compétitif et comprendra notamment une enquête prévue début 2021. « La publication de cet appel à candidatures est une étape décisive dans la réalisation du tronçon le plus chargé en trafic du Grand Paris Express, souligne Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris. Les entreprises peuvent désormais s’organiser et se regrouper pour se déclarer candidates et concourir dans le cadre du dialogue compétitif qui sera lancé. Conformément à nos engagements, les collectivités sont actuellement associées à la définition du programme technique et fonctionnel des différents marchés. » La mise en service de l’ensemble de la ligne 15 Ouest est prévue à l’horizon 2030, conformément à la feuille de route fixée par le Premier ministre en 2018. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 11 mars 2020. Le marché devrait être notifié au 2e trimestre 2022.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 25 février 2020

La veille urbaine du 25 février 2020

Union Investment qui lance son premier développement logistique en France, BNP Paribas REIM qui renforce son organisation européenne, le lancement du...

Prologis poursuit sur sa lancée en France

Prologis poursuit sur sa lancée en France

La country manager France de Prologis a dévoilé les résultats 2019 du géant mondial de l’immobilier logistique dans l’Hexagone et sa stratégie pour le...

M-C.Dalloz (Députée LR) : "Taxer l'immobilier n'est pas la meilleure option"

M-C.Dalloz (Députée LR) : "Taxer l'immobilier n'est pas la meilleure option"

Marie-Chistine Dalloz, députée LR du Jura et secrétaire de la commission des Finances revient sur la politique fiscale administrée par Emmanuel Macron...

La division ascenseurs de Thyssenkrupp en passe d’être cédée à des fonds d’investissement

La division ascenseurs de Thyssenkrupp en passe d’être cédée à des fonds d’investissement

Dans le cadre de son démantèlement, Thyssenkrupp a refusé de vendre ses ascenseurs à son concurrent finlandais, Kone. Conséquence de l’intransigeance...

La veille urbaine du 24 février 2020

La veille urbaine du 24 février 2020

Linkcity qui vend l’intégralité de l’opération Ilot Fertile, Kristelle Wauters qui rejoint Mercialys, les première estimations de l’impact du coronavi...

Changement d'actionnaires pour Altixia REIM

Changement d'actionnaires pour Altixia REIM

La société de gestion immobilière voit ses quatre principaux dirigeants entrer à son capital de façon majoritaire.

La veille urbaine du 21 février 2020

La veille urbaine du 21 février 2020

Olivier Petreschi qui quitte GDG Investissements, les propositions de la FFB à l’occasion des élections municipales, l’Etat qui mobilise 280 M€ pour g...

La veille urbaine du 20 février 2020

La veille urbaine du 20 février 2020

InfraRed et Hemisphere qui vendent Konect, Redman qui nomme Rosine Vanwalscappel DG des activités en IDF, la stratégie du gouvernement pour les petite...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message