La veille urbaine du 6 février 2020

Paref Gestion qui acquiert un portefeuille de 11 actifs, la nouvelle organisation de Segro France, Antoine Derville élu président de l’ORIE, le lancement du fonds Eiffel Gaz Vert… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 6 février 2020.

Paref Gestion qui acquiert un portefeuille de 11 actifs, la nouvelle organisation de Segro France, Antoine Derville élu président de l’ORIE, le lancement du fonds Eiffel Gaz Vert… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 6 février 2020.


Paref Gestion finalise l’achat d’un portefeuille de 11 actifs


Paref Gestion a finalisé l’acquisition pour le compte de la SCPI Interpierre France du portefeuillle « Lumière » composé de 11 actifs et pour un montant total de 41,7 M€. Situé en France dans des zones tertiaires et d’activités telles que Bordeaux, Grenoble, Lyon et Nantes, le portefeuille est composé de 10 actifs à usage mixtes, 1 actif de bureaux, et totalise une surface supérieure à 40 000 m². Ce portefeuille présente un taux d’occupation de 99 %. Près de la moitié des baux présentent une maturité au-delà de 9 ans. Suite à cette acquisition, le montant de l’actif sous gestion de la SCPI Interpierre France augmente de 36 % pour atteindre 150 M€. Pour cette transaction, Paref Gestion a acquis le portefeuille auprès de Diderot Real Estate et a été conseillé par l’étude Oudot et Associés.

 

Société de la Tour Eiffel cède un portefeuille de 5 actifs à Round Hill Capital


Engagée depuis mi 2019 dans un programme de vente d'actifs « non-stratégiques », la Société de la Tour Eiffel a réalisé la cession d'un portefeuille de 5 immeubles à Round Hill Capital. Cet arbitrage concerne des immeubles logistiques situés en région et loués dans leur totalité : trois centres de tri et bureaux d'accompagnement situés à Saint Gibrien (51) d'une surface de 51 510 m², à Ingré (45) d'une surface de 4 570 m² et à Toulouse (31) d'une surface de 13 810 m². Une plateforme de messagerie et logistique comprenant 2 immeubles, d'une surface totale de 28 160 m², situés à Etupes (25) complète le portefeuille. « Cette nouvelle opération, s'inscrit dans l'exécution annoncée de notre plan de cessions d'actifs de 190 M€ qui vise à renforcer notre structure financière et réaffirmer notre positionnement d'acteur de référence dans l'immobilier tertiaire, se félicite Thomas Georgeon, directeur général de la Société de la Tour Eiffel. Sa mise en œuvre rythmée affiche déjà, à ce jour, plus de 50 % d'actifs vendus ou sous promesse. Ce plan porte principalement sur des immeubles situés en dehors des implantations stratégiques du groupe, bureaux, plateformes logistiques ou commerces. » Allez et Associés, Gide Loyrette Nouel et BNP Paribas Real Estate sont intervenus comme conseils de la Société de la Tour Eiffel. Round Hill Capital a été accompagné par Monassier & Associés, Linklaters, Franklin, Deloitte, Allen & Overy, REAAS et JLL. Il s'agit du premier investissement de Round Hill Capital en France. 

 

Groupama Gan REIM acquiert un ensemble immobilier mixte à Bordeaux


Groupama Gan REIM, pour le compte de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1, a acquis, en VEFA, auprès de Groupe Duval Atlantique, un ensemble immobilier mixte de bureaux et de commerces d’environ 6 400 m² situé au cœur du quartier d’affaires de Mériadeck à Bordeaux. Loué à Bordeaux Métropole et à McDonald’s France sur la base de baux long terme, l’actif, livrable courant 2021, disposera de la certification HQE « Rénovation ». Cet investissement s’élève à 21,6 M€ (droits inclus). « Cette nouvelle acquisition permet à l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 de renforcer ses investissements en bureaux et en commerces et de démontrer la capacité d’origination de Groupama Gan REIM qui a réalisé en 2019, pour l’ensemble des FIA gérés, plus de 215 M€ d’investissements », précise Soufiane Tenouri, gérant de portefeuilles immobiliers de Groupama Gan REIM. Pour cette transaction, l’acquéreur a été conseillé par l’étude notariale Thibierge, le cabinet Baker & McKenzie pour les aspects juridiques et la société Setim pour les aspects techniques.

 

LFPI REIM s’offre le Galilée à Mérignac


LFPI REIM a acquis auprès de La Française REM un ensemble immobilier intégralement loué composé de deux immeubles développant 4 896 m² à usage exclusif de bureaux. Livré par le groupe Thalium en 2004 et situé à mi-chemin de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac et de la zone commerciale de Mérignac Soleil, le Galilée est constitué d’un premier bâtiment (A) en R+2 de 3 007 m², et d’un second bâtiment (B) en R+1 de 1 889 m², sur une emprise foncière développant 10 556 m². Le vendeur était représenté par le département capital markets régions / Bordeaux de Cushman & Wakefield, dans le cadre d’un mandat tri-exclusif avec CBRE Agence de Bordeaux, et BNP Paribas Real Estate Transaction Bordeaux. La vente a été reçue par l’étude Michelez, Richard Renault, notaire à Paris, qui assistait l’acquéreur, avec la participation de Guillaume Cartier qui assistait le vendeur.

 

La foncière CEptentrion signe l’immeuble Dreamwork à Villeneuve-d’Ascq


La foncière CEptentrion, filiale d’investissement immobilier de la Caisse d’Epargne Hauts de France, a récemment acquis auprès du groupe Edouard Denis un immeuble de bureaux 100 % bois, baptisé Dreamwork. Bâtiment R+2 de plus de 3 000 m², il est situé au 6 avenue de Flandres à Villeneuve-d’Ascq. Conçu par l’agence O Architecte et labellisé BREEAM « Very Good », l’immeuble offre différentes commodités : salon écologique, permaculture, ruches, espace ludique (espace de réception, terrain de pétanque, etc…). La foncière CEptentrion proposera prochainement à la location les espaces de travail. L’emménagement des futurs locataires est prévu à horizon du 1er trimestre 2021. « Cette acquisition permet à la foncière de renforcer sa présence sur le secteur des Grands Boulevards de la Métropole lilloise où l’offre neuve reste très limitée », souligne Jean-Christophe Denis, directeur général de la foncière CEptentrion. Dans cette transaction, le groupe Edouard Denis et la foncière CEptentrion étaient conseillés respectivement par l’étude de Maître Cappelaere et l’étude Foch – Maître Malbezin. Le cabinet Tostain & Laffineur était également le conseil des deux parties.

 

Segro France dévoile sa nouvelle organisation

Laurence Giard

Dans le cadre du plan stratégique de Segro France, Laurence Giard, directrice générale, a annoncé la création de deux pôles distincts. Le premier sera consacré à la distribution urbaine & parcs d’activités. Sa direction sera assurée par Édouard Ancel. Ce dernier a rejoint Segro il y a une douzaine d’années et occupé plusieurs fonctions dont la direction de l’investissement. Le deuxième pôle est dédié à la grande logistique. Il sera codirigé par Julien Meynadier, directeur du développement, fort de ses 15 années d’expérience dans le développement logistique, et par Louis Szyjewski, directeur de l’asset management qui évolue depuis plus de 10 ans chez Segro. La direction de l’investissement France soutiendra les efforts de ces deux nouveaux pôles, avec, à sa tête, Flavien Caminati, dont la stratégie s’inscrira dans la continuité des axes de développement de Segro France. Enfin, Quentin Liu prend la responsabilité du service technique & construction afin de coordonner les aspects techniques et les projets transverses (environnement, health & safety,...) liés aux deux nouveaux pôles. De plus, Segro France ouvrira un bureau à Lyon dans les prochains mois. Segro France gère un portefeuille d’actifs de plus d’1,2 million de m², composé de plates-formes dédiées à la distribution urbaine, de parcs d’activités ainsi que d’ensembles dédiés à la grande logistique essentiellement localisés sur la dorsale Lille – Paris – Lyon – Marseille. La nouvelle organisation a pour objectif « de renforcer les équipes et de poursuivre la croissance du portefeuille français, prenant en compte les spécificités des deux grandes classes d’actifs que sont la grande logistique et la distribution urbaine / les parcs d’activités ».

 

Sully Promotion devient Sully Immobilier


Sully Promotion, groupe familial dirigé par Ivain Le Roy Liberge, devient Sully Immobilier afin de prendre en compte l’évolution de ses métiers. Sully Immobilier a livré plus de 600 logements en 2019, avec un effectif de plus de 40 salariés, pour un chiffre d’affaires d’operations livrées qui devrait atteindre 98 M€ en 2019. La couverture territoriale englobe désormais les régions Ile-de-France (24 %), Centre-Val de Loire (26 %), Lyonnais (25 %), les Alpes (24 %) et Nouvelle Aquitaine (1 %). Sully Immobilier compte désormais 45 programmes actifs, 30 à venir, pour un portefeuille de 3 750 logements. Les domaines d’activités du groupe sont le résidentiel (en collectif, maisons individuelles et aménagement), les dispositifs « complexes » (démembrement, PLS, PSLA, PLI, Pinel), ainsi que la réhabilitation d’immeubles de bureaux en logements. Sully Immobilier se développe également sur les marchés des commerces, résidences services, maisons de santé et crèches. « Notre démarche est à la fois structurelle et stratégique, explique Ivain Le Roy Liberge. Elle nous consolide sur nos bases, mais elle nous procure aussi un tremplin. Nos objectifs à court et moyen termes sont de dépasser les 1000 logements livrés par an, d’étendre notre périmètre à un ou deux territoires supplémentaires, d’élargir les nouveaux métiers de la promotion immobilière et de développer les outils permettant l’excellence de la relation client, dans une démarche citoyenne et écologique. Tout cela, en gardant nos valeurs et notre croissance maitrisée. »

 

Covivio lance une application mobile en partenariat avec MonBuilding


Covivio s’est associé à la startup MonBuilding pour mettre à disposition des occupants une application mobile qui centralise l’ensemble des services proposés au sein de ses immeubles de bureaux. Covivio digitalise ainsi son parcours clients. Parmi les premiers immeubles à proposer cette application, figurent ceux qui accueillent notamment les cinq espaces Wellio français (Paris, Marseille et Bordeaux) et le futur espace Wellio à Milan.

 

Vivarte cède San Marina et SMC Services


A l’issue des négociations exclusives engagées en octobre dernier, Vivarte confirme le rachat de l’enseigne de chaussures San Marina et de SMC Services par le trio d’entrepreneurs Thierry Le Guénic, Stéphane Collaert et la société SIG, Société d’Investissement Grimonprez. Créée en 1981, la société San Marina est depuis 2000 une filiale à 100 % de Vivarte. SMC Services, logisticien et prestataire de services des marques de chaussures de centre-ville de Vivarte, est également une filiale à 100 % de Vivarte basée à Aubagne. Avec cette opération, San Marina rejoint le projet industriel mis en œuvre par les trois spécialistes de la mode et de la distribution retail. San Marina avait conclu l’année 2019 avec un chiffre d’affaires de 105 M€, réalisé grâce à la vente de plus d’un million de paires de chaussures au travers d’un réseau de 218 points de vente en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, 12 à l’international et un e-shop.

 

Antoine Derville élu président de l’ORIE


Antoine Derville a été élu à l'unanimité à la présidence de l’Observatoire régional de l’immobilier d’entreprise en Île-de-France (ORIE). Il succède à Christophe Canu. Antoine Derville a travaillé chez Auguste Thouard, devenu BNP Paribas Real Estate, entre 1987 et 2001, puis chez CBRE jusqu’en 2012 où il a été membre du directoire. Il rejoint DTZ en 2013 et devient président de la structure. Suite à la fusion de DTZ et Cushman & Wakefield, il prend la fonction de Head of France en 2015 de la nouvelle entité. Antoine Derville a rejoint le comité exécutif EMEA de Cushman & Wakefield fin 2018.

 

Nicolas Vignau-Loustau devient directeur conseil du pôle Kardham Occupier Solutions


Le groupe Kardham a nommé Nicolas Vignau-Loustau en qualité de directeur conseil de son pôle conseil en stratégie immobilière d'entreprise, Kardham Occupier Solutions. Sa mission au sein de Kardham Occuper Solutions sera d'accompagner les entreprises sur l'ensemble de leurs enjeux liés à leur immobilier d'exploitation : audit des besoins immobiliers, définition des stratégies immobilières et schémas directeurs, évaluation de portefeuilles, conseil et assistance en transaction, etc. Avant de rejoindre Kardham, Nicolas Vignau-Loustau a évolué chez JLL pendant 19 ans en tant, notamment, que responsable de l'équipe grands projets et responsable de l'équipe business development France, accompagnant des entreprises comme EDF, Orange, Natixis, Alstom, Lagardère Active, ou encore Heineken France. Il a débuté sa carrière chez Arthur Loyd - Brice Robert après avoir été diplômé, en 1996, de l'INSIM (Institut supérieur de l'immobilier de Toulouse). « Kardham confirme sa stratégie d'offrir toujours plus de valeur ajoutée dans le conseil immobilier en amont de la chaîne de valeur - en continuant à exclure, comme depuis l'origine de sa création, les missions de commercialisation d'immeubles stricto sensu », se félicite Jean-François Couëc, président du groupe Kardham.

 

CBRE nomme Caroline Ceccaldi à la tête du client care et du développement entreprise


CBRE renforce son département dédié aux grandes entreprises françaises et internationales et nomme Caroline Ceccaldi en qualité de « directrice client care et business development ». Cette nomination s’inscrit dans la stratégie de développement de CBRE auprès des grandes entreprises afin de leur apporter un conseil et un accompagnement sur l’ensemble de leurs enjeux immobiliers, sur toutes les classes d’actifs et toutes les géographies en France, et à l’international. Actuellement à la tête du client care au sein du département GLS dirigé par Didier Malherbe, Caroline Ceccaldi sera désormais en charge de l’optimisation de la relation avec les grandes entreprises. A ce titre, elle couvrira toutes les classes d’actifs : bureau, logistique, retail et de tous les métiers délivrés par CBRE. « Cette vision à 360°des enjeux de nos grands clients permet d’offrir un conseil sur-mesure et l’accès à l’ensemble des compétences du groupe CBRE, commente Fabrice Allouche, président de CBRE France. De grandes entreprises françaises, à l’instar de L’Oréal ou de Sanofi, bénéficient déjà de cet accompagnement. Notre ambition est de devenir le véritable partenaire de confiance de tous nos clients.» Dirigeante d’Afilog pendant 9 ans, Caroline Ceccaldi, a rejoint CBRE en 2012 en qualité de directrice adjointe du conseil utilisateurs global logistics services. Elle est titulaire d’une maitrise de gestion et d’un master de management immobilier de l’Essec.

 

Stéphanie Manac'h-Tromeur rejoint Nexity Conseil et Transaction


Stéphanie Manac'h-Tromeur rejoint Nexity Conseil et Transaction (NCT) en tant qu’associée et membre du comité de direction. Elle dirigera la ligne corporate solutions. Placée sous la responsabilité de William Morelli, directeur général adjoint en charge des lignes bureaux et conseil, elle aura pour principales missions de développer et mettre en œuvre l’accompagnement des clients dans leurs stratégies immobilières. Diplômée de l’École supérieure des sciences commerciales d’Angers, Stéphanie Manac'h-Tromeur a exercé le métier de broker chez Cushman&Wakefield pendant 5 ans avant de rejoindre les équipes de tenant rep de JLL pour se focaliser sur le conseil aux Utilisateurs.

 

Élisabeth Borne désigne 306 nouveaux lauréats d’un appel d’offres dédié aux installations solaires photovoltaïques sur bâtiment


Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé lors du 21ème colloque du Syndicat des énergies renouvelables la désignation de 306 lauréats de la neuvième période de l’appel d’offres installations solaires photovoltaïque sur bâtiment pour un volume de 146,8 MWc. Ces projets lauréats devraient valoriser l’électricité produite à un prix moyen de 96,49 €/MWh pour la famille 100kWc/500kWc (-1 % par rapport à la période précédente) et 86,17 €/MWh pour la famille 500kWc/8MWc (-0,4 %). « Parce qu’ils mobilisent des surfaces déjà artificialisées, les projets photovoltaïques sur bâtiments constituent une véritable opportunité d’atteindre les objectifs de développement du photovoltaïque tout en respectant les autres enjeux de limitation de l’artificialisation des sols et la préservation des terres agricoles et naturelles », précise Elisabeth Borne.

 

Le fonds Eiffel Gaz Vert sur les rails


Eiffel Investment Group, la Banque des Territoires, GRTgaz, Société Générale Assurances et ADEME Investissement ont lancé le fonds Eiffel Gaz Vert. Ce véhicule entend participer au développement de la filière du gaz renouvelable en France et en Europe en finançant de 50 à 100 unités de méthanisation via des prises de participation minoritaires et d’autres apports en capital ou quasi-capital. Eiffel Gaz Vert est, dès son lancement, doté de plus de 115 M€ d’engagements et vise à terme 200 M€. Une première opération de 8M€ a déjà été réalisée dans un projet porté par Naskeo dans le Doubs. La Banque européenne d’investissement et ProBTP étudient, à terme, une entrée dans ce fonds. Eiffel Gaz Vert peut intervenir à tous les stades de développement ou d’exploitation, et doit permettre l’optimisation de la structure de capital des projets au fur et à mesure de la réduction du risque industriel. La Banque des Territoires est à l’initiative du fonds et a investi 40 M€. GRTgaz a également investi 40 M€. Kramer Levin Naftalis & Frankel a agi comme conseil pour la constitution du fonds.

 

Eiffage et Vinci Energies vont réaliser les infrastructures électriques des premiers tronçons des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express


Le groupement Aline, piloté par Eiffage au travers du GIE Eiffage Énergie Systèmes Ferroviaires, en partenariat avec Vinci Energies via sa filiale SDEL Transport Grands Projets, a remporté le contrat pour la réalisation de l’architecture électrique des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express pour un montant de plus de 68 M€. Le marché porte sur la portion de la ligne 16 comprise entre la gare de Saint-Denis Pleyel et la gare de Clichy Montfermeil, et intègre le centre d’exploitation d’Aulnay-sous-Bois. Pour la ligne 17, il concerne le tronçon nord compris entre la gare Le Bourget RER et la station Triangle de Gonesse. Les deux lignes cumulent 30 kilomètres de voies, 10 gares et 32 ouvrages annexes. Au-delà des exigences techniques, le contrat implique l’organisation d’une logistique de chantier complexe en milieu urbain dense, dans le respect d’un planning s’étalant sur plus de 7 ans (87 mois). Ceci, afin d’assurer la mise en service des tronçons de lignes fin 2027, après une ouverture partielle pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

 

Décès de Bruno Léchevin


L’ancien président de l’agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) est décédé. Diplômé de Sciences Po, Bruno Léchevin avait commencé sa carrière chez EDF en 1979 comme magasinier à Lyon. À l’âge de 24 ans, il avait entamé une carrière syndicale notamment au sein de la Confédération française démocratique du travail (CFDT). Avant d’assurer la présidence de l’agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) de 2013 à 2018, Bruno Léchevin avait été membre de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Il avait été également membre du conseil d'administration d'EDF.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 25 février 2020

La veille urbaine du 25 février 2020

Union Investment qui lance son premier développement logistique en France, BNP Paribas REIM qui renforce son organisation européenne, le lancement du...

Prologis poursuit sur sa lancée en France

Prologis poursuit sur sa lancée en France

La country manager France de Prologis a dévoilé les résultats 2019 du géant mondial de l’immobilier logistique dans l’Hexagone et sa stratégie pour le...

M-C.Dalloz (Députée LR) : "Taxer l'immobilier n'est pas la meilleure option"

M-C.Dalloz (Députée LR) : "Taxer l'immobilier n'est pas la meilleure option"

Marie-Chistine Dalloz, députée LR du Jura et secrétaire de la commission des Finances revient sur la politique fiscale administrée par Emmanuel Macron...

La division ascenseurs de Thyssenkrupp en passe d’être cédée à des fonds d’investissement

La division ascenseurs de Thyssenkrupp en passe d’être cédée à des fonds d’investissement

Dans le cadre de son démantèlement, Thyssenkrupp a refusé de vendre ses ascenseurs à son concurrent finlandais, Kone. Conséquence de l’intransigeance...

La veille urbaine du 24 février 2020

La veille urbaine du 24 février 2020

Linkcity qui vend l’intégralité de l’opération Ilot Fertile, Kristelle Wauters qui rejoint Mercialys, les première estimations de l’impact du coronavi...

Changement d'actionnaires pour Altixia REIM

Changement d'actionnaires pour Altixia REIM

La société de gestion immobilière voit ses quatre principaux dirigeants entrer à son capital de façon majoritaire.

La veille urbaine du 21 février 2020

La veille urbaine du 21 février 2020

Olivier Petreschi qui quitte GDG Investissements, les propositions de la FFB à l’occasion des élections municipales, l’Etat qui mobilise 280 M€ pour g...

La veille urbaine du 20 février 2020

La veille urbaine du 20 février 2020

InfraRed et Hemisphere qui vendent Konect, Redman qui nomme Rosine Vanwalscappel DG des activités en IDF, la stratégie du gouvernement pour les petite...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message