La veille urbaine du 5 novembre 2020

Le Crédit Mutuel qui renonce à construire un IGH à Strasbourg, La FSIF qui répond aux critiques de Bruno Le Maire, Toulouse qui préside le Forum Mobilité du réseau des grandes villes européennes Eurocities… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 5 novembre 2020.

Le Crédit Mutuel qui renonce à construire un IGH à Strasbourg, La FSIF qui répond aux critiques de Bruno Le Maire, Toulouse qui préside le Forum Mobilité du réseau des grandes villes européennes Eurocities… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 5 novembre 2020.

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg soutiennent les opposants au projet Amazon à Ensisheim

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont réaffirmé leur soutien aux élu·e·s, citoyen·ne·s et associations locales qui s’opposent au projet de construction d'un entrepôt Amazon de 189 000 m² à Ensisheim (68). « Attachées à la transition écologique et au maintien de l’emploi sur notre territoire, la Ville et l’Eurométropole alertent la préfecture sur l’expansion de tels mastodontes de la vente en ligne qui provoquerait la destruction nette d’emplois et les impacts irréversibles de ce commerce mondial sur le plan climatique, précise le communiqué de presse. Les deux collectivités rappellent, dans ce contexte inédit, qu’il est plus que jamais nécessaire de défendre le commerce de proximité, le circuit-court, une consommation responsable et des initiatives innovantes qui protègent l'environnement. »

Le Crédit Mutuel renonce à construire un IGH dans le quartier du Wacken à Strasbourg

(©Wikipedia / Kevin B [CC BY SA 4.0])
Le Crédit Mutuel a décidé de renoncer au projet de construction d’un immeuble de grande hauteur dans le quartier du Wacken, dans le secteur dénommé « Archipel 2 », selon la mairie et l’Eurométropole de Strasbourg. « Cette décision de rigueur budgétaire a été prise dans le contexte économique particulier de cette année COVID, qui a entériné un nouveau mode de fonctionnement des entreprises tertiaires, déjà expérimenté mais désormais généralisé, celui du télétravail, détaille le communiqué de presse des collectivités. Cette décision, a tenu à préciser le Crédit Mutuel dans un courrier adressé à la maire et à la présidente, n’obère pas la " volonté d’accompagner [au Wacken] le développement d’un campus vert où il fait bon vivre et bon travailler et où le développement d’un transport raisonné est une priorité. » La banque mutualiste emploie sur place 2 500 salariés. « Cette annonce nous engage à poursuivre nos réflexions sur l’ensemble du programme Archipel 2, dans une stratégie concertée, respectueuse des actuels et futurs habitants et usagers, cohérence avec la vocation européenne de ce quartier, sous l’égide d’un ensemble d’élus rassemblés autour de Suzanne Brolly, adjointe à la maire de Strasbourg en charge de la ville résiliente et vice-présidente de l’Eurométropole en charge de l’habitat, ajoute le communiqué de la ville et de l’Eurométropole. Cette nouvelle stratégie devra faire de ce quartier un endroit où coexisteront diverses fonctions, habitat, emplois et services, commerces et restauration ; un quartier où le logement sera abordable, des espaces de nature très présents et des solutions de mobilité pensées en cohérence avec les flux à venir. »

La Française REM signe le projet Kaly à Villeurbanne

La Française Real Estate Managers (REM) a acquis en VEFA auprès de Sogelym Dixence deux immeubles à Villeurbanne (69), au 17/19 Avenue Albert Einstein. Les actifs, qui constituent le projet « Kaly », sont situés au pied du tramway T1 et T4 et en face du campus universitaire de La Doua. L’ensemble qui développera au total 14 802 m² comprendra un immeuble de bureaux et un établissement d’enseignement supérieur. Les deux immeubles sont entièrement loués dans le cadre de deux baux de 10 et 11,5 ans fermes. Dalkia occupera 10 000 m² (livraison en mai 2021) et l’école d’ingénieurs Cesi 5 000 m² (livraison en septembre 2021). L’opération sera certifiée BREEAM Very Good. Elle est signée AFAA Architecture. L’acquisition a été réalisée pour le compte de la SCPI Epargne Foncière. Pour cette opération, La Française REM a été conseillée par l’office notarial 14 Pyramides et le Cabinet Jeantet. Sogelym Dixence a été conseillé par l’office notarial Alcaix et Associés.

Icade Santé acquiert l’immobilier de la polyclinique de Navarre pour 35 M€

A l’occasion de la cession par le groupe Gaucher de l’exploitation des deux polycliniques (Navarre et Marzet) situées à Pau (64) au Groupe Bordeaux Nord Aquitaine (GBNA), Icade Santé a acquis les murs de la polyclinique de Navarre pour 35 M€. Dans ce cadre, Icade Santé a signé avec GBNA deux nouveaux baux d’une durée de 12 ans, l’un sur l’établissement nouvellement acquis et l’autre en renouvellement sur la Polyclinique Marzet, détenue depuis 2007. L’ensemble formé par les polycliniques Marzet et Navarre propose une palette complète de soins hospitaliers pour le territoire. La polyclinique de Navarre, construite en 2003, rénovée et étendue récemment, dispose d’un plateau technique innovant de 20 blocs opératoires et d’un pôle ambulatoire. La Polyclinique Marzet voit son rôle conforté sur les prises en charge d’oncologie, de médecine et de soins de suite. GBNA exploite, avant la reprise des 2 établissements de Pau, 6 cliniques (Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine, Polyclinique Bordeaux Rive Droite, polyclinique Bordeaux Caudéran, Nouvelle Clinique Bel Air, Clinique Ophtalmologique Thiers et la Clinique d’Arcachon) et 1 EHPAD.

Cap Ingénierie et le groupe Franc Architectures rachètent SFICA

Société d’ingénierie du bâtiment et des infrastructures, créée en 1966, ayant développé un savoir-faire aussi bien pour des opérations de constructions neuves que pour des réhabilitations, SFICA devient SFICA Ingénierie avec comme nouveaux partenaires CAP Ingénierie et le groupe Franc Architectures. Sfica Ingénierie dispose de l’ensemble des compétences tous corps d’état et intervient, tant en France qu’à l’étranger, pour assurer des missions de conseils, d'assistance à maîtrise d’ouvrage, de bureaux d’études techniques, d'économie de la construction, de direction de l’exécution des travaux, d'OPC, de synthèse, d’aide à la méthode, de management du BIM. La nature de ses projets est diversifiée, dans les domaines du tertiaire, de l’hôtellerie, du commerce, de la santé, des équipements culturels et de loisirs ou de l’habitat. Les missions réalisées depuis 15 ans satisfont à un objectif de qualités environnementales, de la certification HQE aux labels BREEAM, LEED, THPE, BBC, E+/C-… « Les enjeux pour SFICA sont désormais d’être en pleine capacité d’accompagner ses clients avec une vision à « 360° », dans leur développement immobilier tant pour des constructions neuves que pour des réhabilitations, explique Gabriel Franc, directeur du groupe Franc Architectures. La complexité technique, économique et architecturale de chaque opération, nécessitent de mettre en place des méthodologies de gestion de projet « pro actives ». En cela, SFICA est en mesure de proposer aux maîtres d’ouvrage une nouvelle approche, alliant expertise technique traditionnelle et intégration de process de conduite de projet tant en conception qu’en exécution. »

Comet Meetings lance Comet Hybrid Meetings

Comet Meetings lance une solution interactive 100 % digitale au service des entreprises : Comet Hybrid Meetings. « À la différence du mois de mars, où nous avions été surpris par les mesures gouvernementales et contraints de fermer nos lieux, nos clients ont aujourd’hui la possibilité de continuer à se réunir dans un environnement Comet et de vivre une expérience de travail collaboratif, même en étant éloignés les uns des autres, explique Victor Carreau, CEO et co-fondateur de Comet Meetings. Loin d’être un simple logiciel de conférence en ligne, Comet Hybrid Meetings est une réelle solution d’engagement 360° qui permet de fédérer les équipes et de faciliter la collaboration. Notre dispositif permet aux participants de se sentir réellement partie prenante de leur session de travail, de leur réunion ou de leur séminaire. » La solution, « déjà plébiscitée par plusieurs clients contraints de devoir repenser leurs séminaires et événements avec le reconfinement », propose une solution de visioconférence avec un panel de fonctionnalités interactives et l’écosystème de services Comet (accompagnement technique, accompagnement wellness, accompagnement succès). La formule Comet Hybrid Meetings (plateforme de visioconférence interactive + services Comet inclus) se caractérise par un forfait de 40€ HT par participant.

La FSIF répond aux critiques de Bruno Le Maire contre les grandes foncières

La FSIF et ses adhérents ont pris connaissance de la déclaration du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance selon laquelle « un certain nombre de foncières ne jouaient pas le jeu » de la solidarité et du soutien aux entreprises touchées par la crise sanitaire et économique. Elle souhaite « rappeler avec force que, bien au contraire, les adhérents de la FSIF ont, depuis le début de la crise sanitaire, entamé un dialogue ouvert avec leurs locataires, en particulier les petits commerçants ainsi que les TPE/PME, selon les recommandations publiées par le ministère de l’Economie et procédé à d’importants reports (étalements sur 12 ou 24 mois) et abandons de loyers. » Les foncières adhérentes de la FSIF ont apporté des soutiens à leurs locataires de commerce pour un total, au 30 septembre, de 430 M€, dont presque la moitié d’abandons (48%). Au sein de ce total, ce sont 92 % des 5 000 locataires de commerce TPE qui ont bénéficié de mesures de soutien : 43 % des loyers appelés au titre des 2e et 3e trimestres 2020 ont fait l’objet de mesures, dont 75 % d’abandons. « Cette dynamique de solidarité s’est également traduite par un grand nombre d’initiatives parmi lesquelles : mise à disposition d’hôtels, résidences étudiantes au bénéfice notamment du personnel soignant, dons de masques et matériel, soutiens à diverses associations, ajoute la fédération. Un nouveau confinement et de nouvelles restrictions à l’égard des commerçants viennent d’être mis en place. » Et de conclure : « Eux-mêmes fragilisés par la crise, les adhérents de la FSIF ont largement « joué le jeu » en faisant preuve d’une grande solidarité à l’égard de leurs locataires et vont bien sûr poursuivre leur accompagnement dans le cadre des restrictions liées au 2e confinement. La négociation entre bailleurs et locataires est nécessaire, souhaitée et réelle : laissons-la opérer ! La FSIF et ses adhérents expriment le souhait de rencontrer Monsieur le Ministre pour lui apporter tout complément d’information à ce sujet. »

Carmila suspend son objectif de variation de résultat récurrent pour 2020

Alors que le gouvernement français a décidé la fermeture des commerces « non essentiels » à compter du 31 octobre, et en Espagne et en Italie, le renforcement des mesures fait également l’objet de décisions régionales. Ces nouvelles mesures « rendent difficiles à ce jour la visibilité et l’estimation des résultats 2020 » pour Camila. En conséquence, la foncière a suspendu son objectif de variation de résultat récurrent 2020 dans une fourchette comprise entre -14% et -18%  publié le 30 juillet 2020.

Le consortium Refocus met en demeure le directoire et le conseil de surveillance d’URW

Flagship Retail Investment et Rock Investment, les entités qui forment le consortium Refocus, ont mis en demeure Unibail-Rodamco-Westfield SE « de se conformer à ses obligations en matière d’information du marché et des actionnaires en corrigeant sa présentation trompeuse des recommandations d’Institutional Shareholder Services ». Dans une lettre envoyée aux membres du directoire et du conseil de surveillance, avec l’AMF et Gouvernance en action en copie, ils indiquent : « Contrairement aux allégations de la société et de ses mandataires, ISS n’émet pas de recommandation inconditionnelle en faveur de l’augmentation de capital mais recommande la nomination au conseil de surveillance des candidats proposés par le Consortium et conditionne son soutien à l’adoption de la résolution donnant délégation au directoire pour décider d’une augmentation de capital à un réexamen de l’opportunité de cette augmentation par le conseil de surveillance une fois celui-ci élargi aux candidats proposés par le consortium. Il est de la responsabilité des membres du directoire et du conseil de surveillance de corriger (ou de faire corriger) la communication trompeuse diffusée au sujet des recommandations d’ISS et susceptible de fausser le vote de la première résolution de l’assemblée générale du 10 novembre prochain et de cesser toute diffusion de fausse information directement ou par l’intermédiaire de Gouvernance en Action ou de toute autre société mandatée par URW. »

Novaxia devient une entreprise à mission

Le « Wonder Building » de Novaxia à Bagnolet (©MIR pour Coldefy & Associés)
Novaxia a annoncé être « la première société d’investissement immobilier à adopter le statut d’entreprise à mission. » Après plus plusieurs années de réflexion, Novaxia a organisé un vote et les salariés ont voté à l’unanimité « oui » pour devenir entreprise à mission. « J’ai créé Novaxia en 2006 avec un projet de transformation de bureaux en logements, avec plusieurs investisseurs et à partir d’une ancienne tannerie obsolète à Strasbourg, explique Joachim Azan, président de Novaxia. La transformation a permis un impact positif sur l’environnement et le territoire, tout en permettant de garder l’histoire et l’âme des lieux. Novaxia est né de cette conviction qu’il fallait développer l’investissement dans le renouvellement urbain au bénéfice du plus grande nombre. Aujourd’hui, je suis fier du vote unanime de l’ensemble des salariés. » Depuis plusieurs années, Novaxia a engagé un travail sur sa responsabilité sociale et s’est dotée d’une stratégie environnementale et sociétale, consistant à développer et évaluer les impacts positifs de ses projets urbains et des fonds immobiliers de la société de gestion Novaxia Investissement. « Chez Novaxia, les équipes sont engagées pour déployer des projets qui ont du sens. Chaque salarié est un directeur du développement durable, ajoute Vincent Aurez, directeur du développement durable et de l’innovation. La mission de notre entreprise est simple : développer l’investissement dans le renouvellement urbain au bénéfice du plus grand nombre. En l’intégrant aujourd’hui dans nos statuts, nous nous engageons à continuer systématiquement cette action. » La mission de Novaxia consiste ainsi à « développer l’investissement dans le renouvellement urbain au bénéfice du plus grand nombre. » Les quatre engagements clés de Novaxia sont « élaborer et gérer des fonds immobiliers innovants dédiés au renouvellement urbain ; développer l’urbanisme transitoire par les occupations temporaires de bâtiments vacants ; privilégier la réhabilitation plutôt que la démolition ; accélérer la production de logements grâce à la transformation de bureaux en logements. » D’ici 18 mois, Novaxia sera auditée par un organisme tiers indépendant pour contrôler et évaluer la bonne mise en place des engagements pris par la société. Novaxia a la volonté d’intégrer la Communauté des entreprises à mission.

JLL enrichit et européanise sa solution digitale NXT Office

JLL a enrichi son application NXT Office avec de nouvelles fonctionnalités et propose différents critères de recherche : loyer prime et moyen ; taux de vacance ; zone de déplacement (isochrone) ; transports existants et futurs, y compris les pistes cyclables ; calcul du temps de transport ; points d’intérêts (hôtels, restaurants, écoles, hôpitaux, bornes électriques, parking…) ; qualité de l’air, risques d’inondation ; visite virtuelle et modélisation 3D. Ainsi, peu importe la localisation, les entreprises pourront sélectionner et visiter leurs futurs bureaux partout en Europe depuis les espaces NXT de Paris, Lyon, Londres, Madrid et bientôt Francfort. Par ailleurs, l’expérience NXT Office se vit en plusieurs dimensions grâce à une connexion multicanale. Elle peut en effet s’effectuer à distance, par visioconférence, puisque l’application existe aussi en version desktop. L’expérience NXT s’enrichit par ailleurs de l’outil Commuter qui permet de comparer plusieurs actifs pressentis en fonction du lieu d’habitation des collaborateurs. Les entreprises peuvent enfin évaluer l’impact de leur futur bureau sur leur empreinte carbone.

BNP Paribas Real Estate obtient la mention « Gold » d'EcoVadis pour la performance de sa politique RSE

BNP Paribas Real Estate a obtenu la mention « Gold » avec une note de 72/100 pour sa stratégie RSE, de la part de la plateforme de notation RSE EcoVadis. Ce score permet à BNP Paribas Real Estate de se classer parmi les 2 % des entreprises les mieux notées du secteur de l’immobilier. Ce résultat repose sur une méthodologie qui analyse et note la performance des politiques de responsabilité sociale des entreprises et la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans leurs activités. Elle évalue les entreprises selon quatre thématiques : l’environnement, le social et les droits de l’Homme, l’éthique et les achats responsables. La stratégie RSE de BNP Paribas Real Estate a été évaluée dans chacun de ces quatre domaines à travers ses politiques, ses actions et ses résultats. Avec le score de 72/100, BNP Paribas Real Estate marque une progression de 8 points par rapport à 2019.

Damien Revon et Christophe Gellé rejoignent le board de Cushman & Wakefield France

Damien Revon (à gauche) et Christophe Gellé
Cushman & Wakefield France a annoncé la nomination de Damien Revon, directeur asset services France, et Christophe Gellé, président de C&W Design + Build, au board France de Cushman & Wakefield. Ce dernier est actuellement composé de 7 membres : Barbara Koreniouguine, présidente de Cushman & Wakefield France, Ludovic Delaisse, directeur général et directeur agency leasing, Nils Vinck, directeur général et directeur capital markets, Jean-Philippe Carmarans, président France et chairman EMEA de Valuation & Advisory France & EMEA, Marie Avon, head of legal, Benoît Choyer, head of human resources & facilities, Christian Dubois, directeur retail services. Damien Revon dirige le pôle asset services de Cushman & Wakefield France depuis 2018. Le département compte près de 80 collaborateurs et gère 322 actifs pour 4,2 millions de m². Christophe Gellé est président de la société Cushman & Wakefield Design + Build. Cette filiale spécialisée en conception et aménagement d’espaces compte 110 collaborateurs. Elle a réalisé une centaine de projets en 2019 pour 70 M€ de travaux suivis et 70 000 m² de surfaces rénovées.

Dior et Terres Rouges reçoivent le Prix Versailles 2020 pour le magasin des Champs-Elysées

Le Prix Versailles, prix mondial de l'architecture et du design, a récompensé Terres Rouges pour la scénographie de la boutique Dior Avenue des Champs-Elysées (catégorie magasins). Une façade en trompe l’œil qui permet à la filiale du Groupe Pigments de rentrer en lice pour les titres mondiaux décernés en décembre. L’habillage événementiel de la nouvelle boutique Dior reproduit, sur les Champs-Elysées, la façade du « 30 avenue Montaigne », adresse historique de la Maison Dior, actuellement en rénovation. La façade éphémère de la nouvelle maison de haute couture a été recouverte d’une charpente métallique, habillée de toiles imprimées et d’éléments architecturaux recréés sur-mesure qui donnent un trompe-l’œil et un effet d’optique réalistes.

Eiffage désigné adjudicataire pressenti d’une section de l’autoroute E18 en Norvège

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Génie Civil, vient d’être désigné adjudicataire pressenti par Nye Veier, société détenue par le ministère des Transports norvégien, pour le contrat du tronçon d’autoroute E18 qui reliera les villes de Langangen à Rugtvedt, pour un montant d’un peu plus de 190 M€. Ce contrat en conception-construction comprend notamment la réalisation, sur environ 7 kilomètres de ce tronçon autoroutier en 2x2 voies, de 4 viaducs totalisant 1,5 kilomètre, dont le nouveau pont de Grenland doté d’une travée haubanée de 330 mètres, de 0,9 kilomètre de tunnel à excaver et de 3,3 kilomètres de tunnels à équiper. Une tranche additionnelle de près de 260 M€ pourrait être attribuée au groupe d’ici un an après une phase d’études complémentaires en exclusivité pour la réalisation d’une section de 10 kilomètres intégrant 5,8 kilomètres de tunnels bitube. La signature de ce contrat, visant une certification Ceequal niveau « Excellent », est prévue en décembre 2020. La livraison devrait intervenir à l’été 2025.

Eurovia remporte deux contrats de travaux ferroviaires en Allemagne

THG, filiale allemande d’ETF (Eurovia), a remporté deux contrats de travaux ferroviaires auprès de la Deutsche Bahn représentant un montant total de 67 M€. Le premier contrat concerne le réaménagement de la gare de Bonn Beuel. Les travaux, qui débuteront au premier trimestre 2021 et s’achèveront en 2023, consistent à renouveler deux voies, rénover les quais, construire deux passages piétons souterrains, réaliser des accès pour personnes à mobilité réduite et installer des murs anti-bruit. Le deuxième contrat concerne le renouvellement de huit kilomètres de voies et la création de 3,3 kilomètres de nouvelles voies sur la ligne reliant Leverkusen-Rheindorf à Langenfeld-Berghausen. Ces travaux doivent permettre de porter la vitesse des trains à 160 km/h. Le contrat prévoit également l’installation de plus de 8 000 m² d’écrans acoustiques.

Le groupement Poma-Egis va réaliser le premier téléphérique urbain de Mongolie

(©Poma)
Le groupe français Poma, leader mondial du transport européen par câble, a remporté le marché de construction d’un téléphérique urbain à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie. Ce projet sera réalisé en groupement avec l’entreprise d’ingénierie Egis. Cette ligne, longue de 6,1 kilomètres, desservira trois stations grâce à 122 cabines. Le contrat, estimé entre 30 et 50 millions d’euros, est financé par la direction générale du Trésor « dans un objectif de développement de la mobilité urbaine ». Un protocole financier a ainsi été signé en mai 2020, suivi des accords commerciaux en juin. Poma, mandataire du groupement, sera en charge de la fourniture et de l’installation du système de transport, incluant l’ensemble des véhicules et les ensembles électromécaniques, tandis qu’Egis s’occupera des études, de la construction des stations et de leurs fondations en clé-en-main. Il s’agit du quatrième projet commun entre les deux entreprises.

Toulouse préside le Forum Mobilité du réseau des grandes villes européennes Eurocities

Jean-Claude Dardelet, adjoint au maire de Toulouse et vice-président de Toulouse Métropole en charge de l’attractivité, du tourisme, de l’Europe et de l’international a été élu président du Forum Mobilité-Transport des grandes villes européennes. Ce réseau, qui rassemble près de 200 grandes villes dans une quarantaine de pays, a vocation à porter leur voix auprès de l'Union européenne, favoriser les échanges et le développement des projets urbains. « Cette présidence s’inscrit dans l’ambition toulousaine en faveur de mobilités innovantes et accessibles au plus grand nombre, précise le communiqué de presse. Toulouse Métropole investit dans les transports publics et l’aménagement urbain pour répondre aux défis de son développement : 3e ligne de métro, téléphérique, réaménagement du centre-ville, solutions numériques. Toulouse est au cœur de plusieurs initiatives européennes comme le programme d’innovation COMMUTE ou le rattachement de Toulouse aux réseaux européens des corridors Atlantique et Méditerranée via Bordeaux-Toulouse et Toulouse-Narbonne. Lauréate de grands programmes nationaux, forte d’un écosystème de la mobilité et systèmes embarqués d’excellence (académie, recherche et industrie), au plus haut des podiums européens en matière d’investissements, la métropole toulousaine accueille les acteurs de la mobilité de demain (Hyperloop TT, Easymile, constructeurs de taxis-drones...). »

Le Salon des maires passe en 100 % digital

Compte tenu de la crise sanitaire et des mesures de confinement, le Salon des Maires et des Collectivités Locales, qui se tiendra les 24, 25 et 26 novembre prochains, bascule sur un format 100% digital. Le programme de conférences online portera sur les thématiques suivantes : développement territorial ; protections, santé, solidarités ; transition énergétique ; transition écologique ; infrastructures et mobilités ; transition numérique. Environ 500 entreprises, fédérations et associations apporteuses de solutions, devraient être présentes pour échanger avec les élus.

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 15 juin 2021

La veille urbaine du 15 juin 2021

BE REAL Investment Management s'empare d'une résidence étudiante à Marseille, ICF Habitat Sud-Est Méditerranée acquiert 74 logements auprès de CDC Hab...

A. Gaudillère (Enerlis) : "La notion de réglementation paraît indispensable"

A. Gaudillère (Enerlis) : "La notion de réglementation paraît indispensable"

Les problématiques environnementales se faisant de plus en plus vives et pressantes, l’exécutif français continue de légiférer sur le sujet : décret t...

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

Emmanuel François, président de la Smart Building Alliance, nous donne son approche concernant l’évolution des bâtiments suite à la crise, tant du poi...

La veille urbaine du 11 juin 2021

La veille urbaine du 11 juin 2021

Argan poursuit ses investissements dans l’Orléanais avec la livraison d’un nouvel entrepôt de 22 000 m², IDEC remet les clés à AREFIM d’un entrepôt de...

La veille urbaine du 10 juin 2021

La veille urbaine du 10 juin 2021

Gecina pré-commercialise l’immeuble “Biopark” à Paris 13, Serris Reim acquiert un ensemble de 5 345 m² à Aurillac pour 2,5 M€, Cogedim prend 10 engage...

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

La réduction de l'empreinte immobilière des entreprises semble convaincre une majorité de dirigeants de l'intérêt du télétravail. Anciennement réfract...

La veille urbaine du 9 juin 2021

La veille urbaine du 9 juin 2021

Eurazeo signe une promesse de vente avec l'AESN pour l’immeuble “Côté Jardin” à Courbevoie, GSE construit le nouveau centre européen de distribution d...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte