La veille urbaine du 5 février 2021

Le gouvernement qui met Action Logement à contribution financière pour répondre à la crise, DWS qui signe un immeuble mixte de 2 500 m² place du marché Saint-Honoré à Paris 1er, Châlons-en-Champagne qui lance la construction de son réseau de chaleur avec une offre décarbonée… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 5 février 2021.

Le gouvernement qui met Action Logement à contribution financière pour répondre à la crise, DWS qui signe un immeuble mixte de 2 500 m² place du marché Saint-Honoré à Paris 1er, Châlons-en-Champagne qui lance la construction de son réseau de chaleur avec une offre décarbonée… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 5 février 2021.

Le gouvernement met Action Logement à contribution financière pour répondre à la crise

Le ministère du Logement, le ministère de l’Economie, des finances et de la relance, le ministère délégué aux Comptes publics et les partenaires sociaux d’Action Logement ont décidé d’amplifier les interventions du groupe. Cet accord avec l’État, qui fera l’objet de la signature d’un avenant à la Convention quinquennale, comprend quatre axes majeurs d’intervention : un accompagnement de 20 000 salariés accédant à la propriété d’un logement neuf par le versement d’une aide de 10 000 € (sous conditions de ressources et de nature de l’acquisition) ; un soutien supplémentaire à la production de 250 000 logements sociaux et abordables en deux ans pour 1,17 Md€ ; l’augmentation du montant de l’enveloppe destinée à l’accompagnement des salariés en difficulté couplée à l’extension du bénéficie de l’aide mobilité de 1 000 € et l’élargissement de la garantie Visale ;  la mobilisation de 1,4 Md€ supplémentaires pour intensifier les opérations de rénovation urbaine et de mixité sociale portées par l’ANRU dans les quartiers prioritaires de la ville. « Le gouvernement et les partenaires sociaux vont désormais entamer des discussions pour poursuivre la modernisation du modèle d’Action Logement et des relations entre l’État et le groupe », conclut le communiqué de presse.

DWS signe un immeuble mixte de 2 500 m² place du marché Saint-Honoré à Paris 1er

DWS a acquis fin 2020 un immeuble « Core + » parisien, pour le compte de l’un de ses fonds sous gestion, situé le 1er arrondissement de Paris. Cet immeuble d’angle, à usage mixte, d’une surface locative de 2 500 m², se situe au 35 place du marché Saint-Honoré et a été arbitré par BNP Paribas selon CFNews. Il est intégralement loué sur la partie commerce par Maison Plisson, et vacant depuis novembre 2020 sur la partie bureau, qui fera l’objet d’une restructuration. La livraison est prévue à la fin du premier trimestre 2022. Avec cette acquisition, DWS a réalisé ou sécurisé pour 445 M€ de transactions en France en 2020 et porte ses actifs immobiliers sous gestion en France à plus de 2 Mds€.

La Française REM investit un complexe tertiaire de 6 466 m² à Marquette-Lez-Lille

La Française Real Estate Managers (REM) a acquis auprès de la SCI du Pont de l’Abbaye associant Batixia, la Caisse d’Epargne Hauts de France et la Caisse des Dépôts un ensemble immobilier de bureaux multi-locataires situé au 300 rue de Lille à Marquette-Lez-Lille (59), dans le parc tertiaire Riveo. Cet ensemble immobilier d’une surface globale de 6 466 m² comprend deux immeubles en R+3 offrants des plateaux divisibles. Les actifs sont certifiés HQE tertiaire. Cette acquisition a été réalisée pour le compte de SCI LF Multimmo Invest. Pour cette opération, La Française REM a été conseillée par l’office notarial Graf Notaires. La SCI du Pont de l’Abbaye a été conseillée par l’office notarial Arsenal Notaires Associés à Lille.  Cette transaction a été réalisée par l’intermédiaire du cabinet conseil Beaumaris à Lille dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec BNP Paribas Real Estate.

Ouverture de l’offre publique de retrait de Sofidy sur Selectirente

Les actionnaires de Selectirente peuvent désormais apporter leurs actions à l’offre publique de retrait initiée par Sofidy. Cette opération, au prix de 87,3 € par action s’inscrit dans le cadre de la réorganisation de Selectirente « pour devenir une foncière européenne de référence dans les commerces de proximité en centre-ville. » La société a soumis à ses actionnaires un projet d’évolution de sa forme juridique de société anonyme à société en commandite par actions. Ce projet a été approuvé par l’assemblée générale des actionnaires de Selectirente. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a pour sa part déclaré l’offre publique de retrait conforme, et a apposé son visa sur la note d’information de Sofidy et sur la note en réponse de Selectirente. Le conseil de surveillance de Selectirente s’est réuni le 14 janvier 2021 et a émis un avis favorable à l’offre publique de retrait. L’offre publique de retrait étant déclenchée uniquement par la transformation de Selectirente en société en commandite par actions, le conseil de surveillance a cependant recommandé aux actionnaires de ne pas apporter leurs actions à l’offre. Cet avis motivé a été rendu notamment après avoir pris connaissance du rapport de l’expert indépendant, le cabinet Ledouble.

Olivier Rico nommé DG d’Action Logement Services, David Delage directeur général délégué

Le conseil d’administration d’Action Logement Services a désigné Olivier Rico au poste de directeur général. Précédemment directeur général délégué, il succède à Jean-Michel Royo « que des éléments personnels ont conduit à quitter son mandat. » Après un parcours dans le secteur bancaire, Olivier Rico a rejoint le groupe en octobre 2017. David Delage, précédemment secrétaire général d’Action Logement Services depuis mars 2017, a quant à lui été nommé directeur général délégué. Les prises de fonction sont immédiates. Olivier Rico et David Delage auront notamment pour mission d’accompagner la mise en œuvre des initiatives présentées par le groupe pour soutenir la reprise économique (voir la brève en haut de la veille urbaine de ce jour).

Stéphane Dauphin et Kevin Levaire nouveaux co-présidents de la FNAIM Entreprises 35

Stéphane Dauphin, gérant de l’agence Cushman & Wakefield à Rennes, partage désormais la présidence de la FNAIM Entreprises 35 avec Kevin Levaire (BNP Paribas Real Estate) pour une durée de deux ans. Stéphane Dauphin (président de la FNAIM Entreprises 35 de 2016 à 2018) et Kevin Levaire succèdent à Hervé Kermarrec (groupe Kermarrec) et Stéphanie Renet (BNP Paribas Real Estate). Le bureau est composé de quatre membres actifs : Stéphane Dauphin, Kévin Levaire, Hervé Kermarrec et Laurent Giboire. Stéphane Dauphin a débuté sa carrière à Paris en 1994 chez DTZ, conseil international en immobilier d’entreprise. En 2003, il crée sa propre agence à Rennes, sous le label DTZ (Dauphin immobilier) qui changera de marque en 2015 pour devenir Cushman & Wakefield. Kevin Levaire, a rejoint le secteur immobilier en 2006 avant d’intégrer en 2018 BNP Paribas Real Estate Transaction France à Rennes au poste de consultant activité avant d’être promu directeur adjoint de cette entité depuis le 1er octobre dernier 2019.

Emmanuelle Wargon, 7 associations de collectivités territoriales et 30 villes s’accordent sur une feuille de route commune sur les meublés de tourisme

A l’invitation d’Emmanuelle WARGON, ministre déléguée chargée du Logement, une feuille de route autour des meublés de tourisme, fixant un programme de travail commun entre l’Etat, 7 associations de collectivités territoriales, et 30 villes, agglomérations et métropoles a été adoptée. Les plateformes de location et leurs fédérations sont désormais appelées à se prononcer et à s’engager sur la mise en œuvre de cette feuille de route. Elaborée à partir des contributions reçues au cours de cette concertation, cette feuille de route propose plusieurs actions concrètes : le lancement d’une interface numérique de partage des données, la publication d’un guide sur la réglementation relative aux meublés de tourisme, le développement d’engagements mutuels sur la lutte contre les nuisances sonores, la meilleure régulation du développement des meublés de tourisme. Un groupe de travail permanent, rassemblant les signataires, s’assurera de la mise en œuvre de cette feuille de route.

Châlons-en-Champagne lance la construction de son réseau de chaleur avec une offre décarbonée

(©Wikipedia / Marc Ryckaert [CC BY-SA 4.0])
La signature entre la Ville de Châlons-en-Champagne, Engie Solutions et la Société Champenoise d'Energie (SCE) amorce la construction d'un nouveau réseau de chaleur, qui doit permettre à ses clients qui le souhaitent de souscrire à une offre décarbonée et locale. Dès 2024, 10 000 équivalents logements châlonnais devraient avoir accès à une énergie renouvelable issue à plus de 70 % de la valorisation énergétique des déchets ménagers châlonnais. La Ville de Châlons-en-Champagne a comme objectif de devenir une ville « zéro carbone ». Cette équation est possible via deux leviers : en augmentant ses capacités de captation du carbone, avec notamment la plantation de 26 000 arbres et en réduisant ses émissions grâce, notamment, au développement des énergies renouvelables. L'idée est d’utiliser la chaleur émise pour brûler nos déchets pour chauffer Châlons (équipements publics comme l'Hôpital et des logements collectifs par exemple), et ainsi, remplacer 82 000 MWh d'énergie fossile par une énergie renouvelable. Les équipes d'ENGIE Solutions et celles de la SCE commenceront les travaux à l'été 2021 pour une livraison de chaleur renouvelable aux premiers clients fin 2022.

François Perrigault et Clémentine Locastro

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 4 mars 2021

La veille urbaine du 4 mars 2021

Le marqueur de fermeture des centres commerciaux passe de 20 000 m² à 10 000 m² dans les départements à risque, la nomination de Séverine Chapus au di...

Sophie Rosso, promotrice de sens

Sophie Rosso, promotrice de sens

Après être passée par Bouygues Immobilier, la mairie de Paris et Quartus, Sophie Rosso vient de rejoindre le promoteur Redman. Un parcours guidé par s...

La veille urbaine du 3 mars 2021

La veille urbaine du 3 mars 2021

Gulf Islamic Investments qui signe son entrée sur le marché français en acquérant la tour Altaïs à Montreuil, les territoires urbains prêts à investir...

Bye Bye le bail classique, bienvenue dans le flexible

Bye Bye le bail classique, bienvenue dans le flexible

Bonjour télétravail ! Depuis un an, le monde de l’entreprise entrait à marche forcée dans l’ère du travail à distance. En 2021, et avec une situation...

S. Perron : "Foncière Magellan vise 3 Mds€ d’actifs sous gestion hors croissance externe à horizon 2025"

S. Perron : "Foncière Magellan vise 3 Mds€ d’actifs sous gestion hors croissance externe à horizon 2...

Foncière Magellan a dépassé le seuil du milliard d’euros d’actifs sous gestion en 2020 malgré un contexte sanitaire et économique dégradé. Steven Perr...

La veille urbaine du 2 mars 2021

La veille urbaine du 2 mars 2021

Paris qui dévoile son nouveau pacte pour la construction, Aviva Investors qui loue 42 000 m² à ID Logistics à Nanteuil-le-Haudouin, les expérimentatio...

Paul Jarquin, promoteur du bois mais pas seulement

Paul Jarquin, promoteur du bois mais pas seulement

En l’espace d’une dizaine d’années, Paul Jarquin s’est imposé comme l’une des figures de proue de l’interprofession forêt-bois en France. Mais, joigna...

Hydrogène décarboné : la France dans le peloton de tête

Hydrogène décarboné : la France dans le peloton de tête

D’après l’analyse comparative des co-présidents du Conseil national de l’hydrogène, la France est en tête des pays les plus avancés dans la mise en œu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte