La veille urbaine du 4 juin 2020

Citynove et Keys REIM qui signent un partenariat pour transformer les Galeries Lafayette à Lyon Bron, Primonial qui lance un fonds immobilier institutionnel paneuropéen dédié aux infrastructures sociales, le Sénat qui fait six recommandations suite à l’incendie de l’usine Lubrizol… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 4 juin 2020.

Citynove et Keys REIM qui signent un partenariat pour transformer les Galeries Lafayette à Lyon Bron, Primonial qui lance un fonds immobilier institutionnel paneuropéen dédié aux infrastructures sociales, le Sénat qui fait six recommandations suite à l’incendie de l’usine Lubrizol… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 4 juin 2020.

Les actualités liées au coronavirus

Moral en berne pour les entreprises de travaux publics

La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a publié aujourd'hui les résultats d'une nouvelle enquête. Si la quasi-totalité des entreprises est désormais de nouveau en activité, l'activité n'est pour autant pas revenue à la normale, le chiffre d'affaires du mois de mai 2020 ne représentant que 68 % de celui de mai 2019. Elles visent une montée en puissance pour l'été, mais à des niveaux « très en deçà des prévisions antérieures à la crise ». Ainsi, seule la moitié d'entre elles pensent retrouver leur niveau d'activité dans les prochains mois, tandis qu'elles anticipent un chiffre d'affaires 2020 inférieur de 20 % à celui de l'année dernière. La filière se dit particulièrement inquiète par la faiblesse des appels d'offres (pour 75 % des entreprises interrogées) et anticipe un coup dur en matière d'emploi : 20 % des entreprises pensent diminuer leurs effectifs permanents.

Les grèves de décembre et le coronavirus ont coûté plus de 4 Mds€ la SNCF


MAPIC Italy et The Happetite 2020 annulés

Reed MIDEM, organisateur du MAPIC Italy et THE HAPPETITE, a annoncé que les éditions 2020 de ces deux évènements, qui devaient se dérouler les 1er et 2 juillet à Milan, sont annulées en raison des inquiétudes persistantes liées au Covid-19. « Malgré l'assouplissement des mesures de confinement en Italie, l'organisation d'événements fait toujours l'objet de restrictions, c’est pourquoi nous estimons que les conditions pour offrir un environnement professionnel optimal aux participants du MAPIC Italy et THE HAPPETITE ne sont pas réunies en juillet, explique Filippo Rean, directeur de la division immobilier de Reed MIDEM. Les prochaines éditions du MAPIC Italy et THE HAPPETITE auront lieu en 2021.

Le reste des actualités

Citynove et Keys REIM signent un partenariat pour transformer les Galeries Lafayette à Lyon Bron

(©Agence Moatti-Rivière)
Keys REIM, société de gestion de portefeuilles du Groupe Keys Asset Management et Citynove, la foncière du groupe Galeries Lafayette, ont signé un partenariat pour transformer le site Galeries Lafayette Lyon Bron. Construit dans les années 1960 et situé dans l’agglomération lyonnaise, à Bron, à la bordure du 8e arrondissement de la ville, le bâtiment de 27 500 m² accueille aujourd’hui les Galeries Lafayette, Monoprix et trois autres commerces de détail. D’ici 2024, cet ensemble commercial historique sera transformé en un lieu « adapté aux nouveaux modes de vie ». Le bâtiment sera repensé par l’agence d’architecture Moatti-Rivière. La nouvelle façade ouvrira sur la ville et accompagnera une offre d’enseignes et de services renouvelés « et adaptés à leur écosystème ». Le magasin Galeries Lafayette, qui restera ouvert pendant toute la durée du chantier, sera redéployé sur un format plus resserré. Le projet Lyon Bron Galeries Lafayette est porté à 70 % par l’un des fonds géré par Keys REIM et à 30 % par le groupe Galeries Lafayette. Citynove sera l’asset manager de l’opération jusqu'à l'ouverture au public du centre rénové, en 2024. « Keys REIM et le groupe Galeries Lafayette partagent la même vision d’un immobilier commercial centré sur la relation avec le client et la même volonté de réintégrer les enjeux d’environnements naturel, social et culturel trop longtemps négligés, souligne Eric Costa, président de Citynove. Le site des Galeries Lafayette de Lyon Bron restera pratique et animé mais il deviendra plus agréable, plus esthétique et plus utile à la communauté. » Pierre Mattei, président de Keys REIM, ajoute : « Cet accord marque la capacité de notre groupe à se positionner sur des actifs majeurs et à anticiper les besoins de demain en termes de commerces, ainsi que notre agilité dans une période particulière. » Clearwater International a conseillé le groupe Galeries Lafayette et sa foncière Citynove dans cette opération. 

AXA Investment Managers - Real Assets acquiert 919 logements dans la région de Madrid

AXA Investment Managers - Real Assets a conclu, pour le compte de ses clients, l’acquisition d'un portefeuille de 919 logements dans la région de Madrid en Espagne pour 150 M€. Les vendeurs sont Tectum Real Estate et Locare Real Estate. Le portefeuille comprend sept actifs dont un déjà livré, trois en cours de construction et trois autres qui ont obtenu les permis de construire. Devant être livré entre 2020 et 2022, chaque actif sera transféré à AXA IM - Real Assets une fois achevé et entièrement loué. Toutes les unités du portefeuille seront proposées dans le cadre du régime officiel de logement protégé de la Communauté de Madrid, VPPB et VPPL. Chaque actif comprendra un mix d'appartements d'une, deux et trois chambres. Les locataires auront accès à une gamme d'équipements dont un concierge sur place, des piscines, des aires de jeux pour enfants, des unités de stockage privées et un parking pour les résidents. Le portefeuille résidentiel ibérique d'AXA IM - Real Assets compte désormais 2 700 appartements situés à Madrid, Barcelone et Lisbonne.

Primonial lance un fonds immobilier institutionnel paneuropéen dédié aux infrastructures sociales

 (©Wikipedia - Les Martres-de-Veyre [CC BY-SA 4.0])
Primonial a lancé ESI, un fonds immobilier ouvert paneuropéen dédié aux infrastructures sociales, englobant majoritairement de l’immobilier de santé mais aussi de l’immobilier d’éducation et de l’immobilier résidentiel « abordable ». L’objectif de ESI est d’atteindre un encours de l’ordre de 1 Md€ à l’horizon 2022 « pour soutenir l’effort collectif au service des acteurs de la santé et les besoins de financement futurs en matière d’infrastructures sociales en Europe ». ESI compte d’ores et déjà près de 450 M€ d’investissements réalisés - ou en cours de réalisation - portant sur des actifs de santé (cliniques, maisons de retraite…). ESI s’adresse à une clientèle d’investisseurs institutionnels, locaux ou internationaux, à la recherche de revenus récurrents et de valorisation du capital investi sur le long terme. Le fonds vise un taux de distribution annuel cible de 5 %. Le fonds ESI a vocation à investir à l’échelle européenne, avec une surpondération des pays d’Europe du Nord qui représenteront 80 % de l’allocation cible (pays euro zone : Allemagne, Autriche, Pays-Bas, France,…). En termes de typologie d’actifs, ESI sera investi à 80 % dans de l’immobilier de santé et dans l’hébergement des seniors (cliniques, centres médicaux, EHPAD, résidences services seniors…), 15 % en immobilier d’éducation (écoles, centres de formation, crèches…) et 5% en logements abordables. La poche santé doit permettre d’assurer une récurrence de revenus grâce à des baux à long terme signés avec des opérateurs de santé d’envergure nationale ou européenne tandis que la poche éducation et logement doit offrir potentiellement une valorisation du capital « par la sélection d’emplacements aux fondamentaux attractifs en termes de démographie, de demande locative et de niveau de prix ou de loyers ». Stéphanie Lacroix, directrice générale de Primonial REIM, précise : « Les infrastructures sociales renvoient à des biens immobiliers dont la raison d’être est de délivrer un service d’intérêt général à la communauté. Le fonds ESI, grâce à ses investissements en immobilier de santé, d’éducation et résidentiel, contribuera à cet objectif sociétal fort, avec un profil de performance long terme, soutenu par des tendances démographiques structurelles. Dans un contexte économique où les investisseurs sont à la recherche de rendements réguliers avec une volatilité maitrisée, ESI répond à cette attente en conjuguant investissements à valeur ajoutée financière et sociale. ESI illustre par ailleurs, parfaitement les valeurs de responsabilité et solidarité que porte et défend le groupe Primonial depuis sa création. »

Bécarré nomme Jean Jacques Remy nouveau directeur opérationnel

Jean-Jacques Remy, 43 ans, rejoint le promoteur indépendant francilien Bécarré en qualité de directeur opérationnel. Il exercera sous la supervision de Matthias Bertetto qui prend la direction générale du groupe. Jean-Jacques Remy est diplômé de l’ESTP Paris section conducteur de travaux bâtiment Eyrolles. Il a commencé sa carrière en 2001 chez Meunier Habitat au sein du service technique du pôle logement, avant d’intégrer Nexity en 2007 en tant que chef de groupe sur des projets de logements et d’hôtellerie, puis Bouygues Immobilier en 2013 au poste de responsable technique exécution. En mars 2015, Jean-Jacques Remy évolue vers la direction de programmes en intégrant Soferim, puis devient directeur opérationnel de Sepimo en 2017.

Des députés veulent instaurer un moratoire sur l’implantation de nouveaux entrepôts destinés aux opérateurs du e-commerce

Une proposition de loi a été déposée le 2 juin par des députés du nouveau groupe Écologie Démocratie Solidarité et quelques élus d’autres partis politiques* pour instaurer un moratoire sur l’implantation de nouveaux entrepôts logistiques destinés aux opérateurs du commerce en ligne. Dans le détail, le texte propose un moratoire de deux ans sur la délivrance de tout permis de construire pour les grands entrepôts logistiques du commerce en ligne, « afin de prévenir une déstabilisation supplémentaire des commerces physiques durement affectés par la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid‑19 et de donner au commerce de proximité le temps de développer des offres commerciales collectives, physiques ou utilisant les services numériques, adaptées aux nouvelles attentes des consommateurs ». Et la proposition d’ajouter : « Ces deux années doivent également être mises à profit pour permettre à l’État et aux collectivités territoriales de définir la stratégie d’aménagement du territoire la plus pertinente pour les services liés au commerce en ligne, afin de mettre fin à des stratégies d’implantation anarchiques, de favoriser leur sobriété environnementale et d’optimiser l’utilisation d’infrastructures existantes (proximité de gares, livraison au dernier kilomètre, reconversion de friches industrielles…). » Au‑delà du terme de ce moratoire, la proposition prévoit également de « remédier aux importantes carences constatées dans la législation, qui constituent une distorsion de concurrence dont profitent les grands opérateurs du commerce en ligne ». Il s’agirait de soumettre à une concertation préalable et donc à un débat citoyen tout projet d’implantation d’entrepôt destiné au commerce en ligne, d’assujettir ces entrepôts à « toutes les règles d’urbanisme commercial et d’autorisation d’exploitation commerciale auxquelles ils échappent actuellement, ainsi qu’à la fiscalité afférente, à savoir la taxe sur les surfaces commerciales ».

Le fonds Capenergie 4 signe deux nouveaux investissements en Europe

Omnes a signé deux partenariats dans le photovoltaïque, via son fonds Capenergie 4, avec ILOS New Energy en Allemagne et Prosolia Energy en Espagne. D’autres opérations sont à l’étude à des stades très avancés. ILOS New Energy est un développeur solaire international, basé en Allemagne et fondé par Michael Winter et Nikolaus Krane, deux experts des centrales électriques de grande taille et de l’industrie solaire. L'objectif de ce partenariat est de créer une plateforme de projets solaires pan-européenne dépassant 1,5 GW. La société dispose déjà d'un pipeline de projets de plus de 500 MW à différents stades d'avancement aux Pays-Bas, en Irlande, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Omnes accompagne la société pour qu'elle devienne un producteur d'électricité indépendant dans une approche pays par pays. Basé en Espagne et créé en 2003, Prosolia Energy est un acteur du secteur de l’énergie solaire en Europe, avec la péninsule ibérique comme marché principal. Le groupe développe des projets de production d’énergie solaire photovoltaïque, en assure la construction et l’exploitation. La société dispose d'un pipeline de projets de plus de 1 GW en Europe. L'objectif de l’opération est de permettre à la société de devenir un producteur d'électricité indépendant et de développer, construire et exploiter la plupart de ses projets. Le fonds d’Omnes dédié aux énergies renouvelables, compte désormais trois opérations en portefeuille après l’investissement réalisé en décembre 2019 dans le fournisseur d’énergie solaire danois Better Energy.

Pas de zone blanche pour la transition écologique

Réuni aujourd'hui, le conseil d'administration de l'Agence de la transition énergétique (Ademe) a validé la convention de coordination avec l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). Cette convention précise et organise la contribution de l’Ademe aux programmes nationaux de l'ANCT, à sa contractualisation avec les territoires et à l'accompagnement sur-mesure des collectivités, afin de pouvoir accompagner « tous les territoires, quelle que soit leur taille, et contribue à la cohésion territorial ». Elle définit en outre le fonctionnement coordonné entre les deux agences au bénéfice de l’accélération de la transition écologique dans les collectivités. Le conseil d’administration a validé son soutien à 11 projets « d’envergure dans les territoires », totalisant plus de 373 M€ d’investissements.

Le Sénat fait six recommandations suite à l’incendie de l’usine Lubrizol…

L’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, dans la nuit du 26 septembre 2019, a remis sur le devant de la scène les dangers potentiels de certaines activités industrielles dangereuses. Dès le 10 octobre, à l’unanimité des groupes politiques et des commissions, le Sénat a décidé de créer une commission d’enquête afin de dresser un bilan détaillé de la gestion de cette crise par les services de l’État. La commission avait également pour mission de proposer de nouvelles règles afin de franchir une nouvelle étape dans la prévention des risques industriels. À l’issue de ses travaux, la commission d’enquête a publié ses conculsions. Elle déplore les manquements graves qui nuisent à l’efficacité des mécanismes créés il y a près de quarante ans et renforcés depuis. La commission d’enquête a également formulé six axes de recommandations destinées à ce « qu’à l’instar du risque terroriste ou du risque sanitaire, le risque industriel soit réellement pris en compte par tous - État, entreprises, collectivités territoriales et citoyens » : améliorer la gestion de la crise, améliorer la politique de prévention des risques industriels, créer une véritable culture du risque industriel, assurer une meilleure coordination entre l'Etat et les collectivités territoriales, s'interroger sur les moyens de prise en compte de l'intégralité des préjudices subis, assuer un véirtable suivi sanitaire des populations touchées par un accident industriel. 

… et s’inquiète pour SNCF Réseau

A l'issue de la première audition parlementaire de Luc Lallemand, PDG de SNCF Réseau, par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, cette dernière s'est montrée « inquiète quant à l’avenir de la trajectoire financière du gestionnaire d’infrastructure et la possible remise en cause des montants prévus pour la rénovation du réseau ». L'absence de garantie sur le maintien des 3,6 Mds€, qui doivent être investis annuellement dans le renouvellement du réseau, a particulièrement retenu l'attention des sénateurs, lesquels se sont également inquiétés du retard de l'actualisation du contrat de performance entre l’État et SNCF Réseau alors que le retour à l'équilibre financier de ce dernier prévu à l'horizon 2024 semble se compliquer. Les difficultés rencontrées par le fret ferroviaire ont également soulevé de nombreuses questions. « Nous attendons des engagements précis du Gouvernement sur le ferroviaire et en particulier sur la trajectoire financière de SNCF Réseau et sur les efforts en matière de rénovation du réseau, explique Hervé Maurey, président de la commission. Il n'est pas admissible de naviguer à vue sur un sujet aussi crucial. »

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

*Delphine Batho (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Annie Chapelier (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Hubert Julien‑Laferrière (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Sébastien Nadot (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Frédérique Tuffnell (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Yolaine De Courson (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Martine Wonner (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Delphine Bagarry (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Jennifer De Temmerman (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Cédric Villani (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Paula Forteza (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Albane Gaillot (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Matthieu Orphelin (Groupe Écologie Démocratie Solidarité), Philippe Berta (Mouvement Démocrate et apparentés), Benoit Potterie (La République en Marche), Sonia Krimi (La République en Marche), Jean‑Hugues Ratenon (La France Insoumise), Dominique Potier (Socialistes et apparentés), Anne‑France Brunet (La République en Marche), Patrick Vignal (La République en Marche), David Lorion (Les Républicains), Erwan Balanant (Mouvement Démocrates et apparentés), François‑Michel Lambert (Libertés et Territoires), Jimmy Pahun (Mouvement Démocrate et apparentés), François Ruffin (La France Insoumise), Mathilde Panot (La France Insoumise), Émilie Bonnivard (Les Républicains), Loïc Prud’homme (La France Insoumise).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 31 juillet 2020

La veille urbaine du 31 juillet 2020

Tristan qui acquiert une cinquantaine de sites logistiques en France, LaSalle qui cède l’immeuble Sainte-Cécile à Paris 9e, Engie qui va se recentrer...

La veille urbaine du 30 juillet 2020

La veille urbaine du 30 juillet 2020

In’li et Axa IM – Real Assets qui créent une foncière de développement, BNP Paribas REIM qui lève le voile sur sa feuille de route RSE pour 2024, Infr...

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra de créer de la valeur"

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra...

DTZ Investors France anime régulièrement le marché de l’investissement immobilier. Alban Liss, son président, partage ses convictions au regard de la...

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse correspond à 60 % de la consommation d’EnR en Europe, soit plus que les énergies solaire et éolienne combinées, selon Eurostat. Pourtant,...

D. Maixandeau (Groupe Maixandeau) : "Nous espérons doubler la taille de notre patrimoine d’ici trois ans"

D. Maixandeau (Groupe Maixandeau) : "Nous espérons doubler la taille de notre patrimoine d’ici trois...

Le Groupe Maixandeau s’est distingué ces dernières semaines avec l’acquisition de quatre galeries commerciales avec De Watou et la signature d’un entr...

La veille urbaine du 29 juillet 2020

La veille urbaine du 29 juillet 2020

La Française REM qui acquiert un immeuble de 20 000 m² à Malakoff, STAM Europe qui lance la JV Highlands II, France Mobilités qui fait 7 propositions...

A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours des 12 prochains mois"

A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours...

Trois ans après sa création, OFI Pierre entame une nouvelle phase de développement avec l’arrivée d’Aymeric Thibord à sa tête. Ce dernier livre à Déci...

La veille urbaine du 28 juillet 2020

La veille urbaine du 28 juillet 2020

Unibail-Rodamco-Westfield qui va installer son siège dans la tour Trinity, Procivis Nord en passe d’acquérir Nacarat, Nexity qui met en place un nouve...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message