La veille urbaine du 4 janvier 2021

Unofi qui signe en VEFA le Centrium à Sophia Antipolis ; partenariat stratégique entre Oaktree, Paris Inn Group et Maison Albar Hotels ; Caroline Delgado-Rodoz qui rejoint REI Habitat… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 4 janvier 2021.

Unofi qui signe en VEFA le Centrium à Sophia Antipolis ; partenariat stratégique entre Oaktree, Paris Inn Group et Maison Albar Hotels ; Caroline Delgado-Rodoz qui rejoint REI Habitat… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 4 janvier 2021.

Unofi signe en VEFA le Centrium à Sophia Antipolis

Courtin Real Estate a signé, dans le cadre d’un process de vente off market organisé par BNP Paribas Real Estate (mandaté en exclusivité), la VEFA de l’actif immobilier Centrium au groupe Unofi pour le compte de la SCPI Notapierre. L’actif comporte 3 bâtiments interconnectés développant une surface totale de 12 600 m². Il sera livré mi 2022 à Sophia Antipolis. Centrium est précommercialisé à 60 % (Fitness Park, Noväa, Orsys, Umami et Flexo). Cette transaction, dont la promesse de vente a été signée le 17 décembre dernier, « est encore soumise aux conditions suspensives standards et doit être réitérée d’ici juin 2021 ». Dans cette transaction, Courtin Real Estate était représenté par l’étude notariale Michelez et Unofi-Gestion d’Actifs par Maître Bonduel. B&C a accompagné le groupe Unofi dans le cadre de cette transaction.

Nexity relève ses perspectives

Nexity a relevé les guidances présentées le 28 octobre à l’occasion de la publication de l’activité commerciale et du chiffre d’affaires 9 mois 2020. Le nombre de réservations de logements neufs en 2020 pour Nexity sera équivalent à celui de 2019, soit mieux que la prévision d’environ 20 000 annoncée, « et confirmant une forte augmentation de la part de marché. » Le volume des prises de commandes pour l’Immobilier d’entreprise en 2020 atteindra 1,5 milliard d’euros, « soit le plus haut niveau historique. » Nexity anticipe désormais pour 2020 un chiffre d’affaires autour de 4,7 Mds€ (au lieu d’au moins 4,2 Mds€), avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 5 % (au lieu d’un taux de l’ordre de 5 %) et pour 2021, un chiffre d’affaires à périmètre constant autour de 4,7 Mds€, avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 7 %. La dette financière nette (avant obligations locatives) sera inférieure à 800 M€ au 31 décembre 2020 (au lieu d’inférieure à 1,2 Md€). Enfin, le pipeline promotion (backlog + terrains sous promesse) sera de l’ordre de 20 Mds€ à fin 2020.

Partenariat stratégique entre Oaktree, Paris Inn Group et Maison Albar Hotels

Jean-Bernard Falco (président-fondateur Paris Inn Group), Céline Falco (vice-présidente Paris Inn Group) et Grégory Pourrin (directeur général associé paris inn group) /(©Stéphane de Bourgies)
Après deux années de travail, les fondateurs de Paris Inn Group, de Maison Albar Hotels, les membres fondateurs du groupe Albar crée en 1923 et Gregory Pourrin ont mis en place une nouvelle structuration institutionnelle. Le nouvel ensemble a pour dénomination « Centaurus ». Il comporte 5 pôles détenus à 100 %. Le premier, dédié à l’activité de gestion hôtelière, sera assurée par la société Paris Inn Group. Un deuxième aura pour objet de regrouper les sociétés hôtelières intégralement ou majoritairement détenues par les membres des familles Albar et Falco au travers de la société Centaurus et sa filiale, la société Centaurus Participations Majoritaires. Un troisième pôle regroupe les sociétés hôtelières détenues partiellement à raison de la présence d’investisseurs tiers au travers de la société Centaurus et sa filiale, la société « Centaurus Partenariats ». Un quatrième pôle regroupe les sociétés hôtelières exploitant des fonds de commerce hôteliers en location-gérance au travers de la société Centaurus et sa filiale. Un dernier pôle est dédié à la détention et à l’exploitation de la marque « Maison Albar Hotels ». Dans ce cadre, sous la houlette de leurs conseils financiers, Maya Global Markets, Centaurus et des fonds gérés par Oaktree se sont rapprochés pour discuter des modalités de refinancement du groupe Centaurus et de la structuration cible souhaitée. Oaktree envisage de souscrire dans les prochaines semaines à une émission obligataire de 115,2 M€ dont les obligations sont, sous certaines conditions, convertibles en actions de préférence à émettre par Centaurus. « L’investissement sera libéré en plusieurs tranches, en fonction des besoins de trésorerie au regard de la conjoncture économique et des projets de développement en cours », précise le communiqué. Paris Inn Group est à la fois gestionnaire et investisseur d'un parc de 35 hôtels 4 et 5 étoiles majoritairement situés à Paris représentant un total de plus de 2 000 chambres. La marque Maison Albar Hotels est opéré via 8 hôtels de catégorie 5 étoiles, dont 3 à l’étranger. 6 autres établissements sont actuellement en cours de développement. Centaurus a été conseillé par Maya Global Markets, Gide, Flusin & Associés, Cabinet Richard, Cabinet Job, Sinergys, Accomplys et KPMG. Oaktree a été accompagné par White & Case, PwC et Monassier et Associés.

Caroline Delgado-Rodoz rejoint REI Habitat

REI Habitat a nommé Caroline Delgado-Rodoz au poste de directrice générale, aux côtés du président et fondateur du groupe, Paul Jarquin. « Cette nouvelle direction accompagnera la stratégie de croissance du groupe qui a annoncé en novembre dernier l’entrée au capital d’AXA IM – Real Assets à hauteur de 49 % », précise le communiqué de presse. Caroline Delgado-Rodoz est diplômée d’un master spécialisé en maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière obtenu à l’ESTP et d’un DESS de droit de l’urbanisme de la faculté de droit d’Aix-Marseille. Elle a intégré Icade Promotion Tertiaire en 2001 en tant que directrice de projets. Rn 3009, au sein d’Icade Foncière Tertiaire, elle a occupé successivement les postes de directrice du développement et de directrice de l’asset management, avant de créer en 2017 la direction Synergies Urbaines by Icade dont la vocation est de définir la stratégie nationale de développement d’Icade Promotion et de développer les opérations tertiaires et les grands projets. Elle était, depuis octobre 2019, directrice générale déléguée chez Marignan, membre du directoire en charge du développement logements diffus et consultation en Île-de-France, résidences gérées en France et de l’innovation.

Elithis renforce son équipe de direction

Anne-Cécile Colin (à gauche) et Claire Cauchetier
Elithis renforce son équipe de direction avec l’arrivée d’Anne-Cécile Colin à la direction générale d’Elithis Solutions et de Claire Cauchetier à la direction de la marque et du développement du groupe. Anne-Cécile Colin, ingénieure, a fait sa carrière dans l'industrie au sein de groupes internationaux. Elle doit accompagner la mutation d’Elites en apportant des méthodes d’industrialisation opérationnelles et structurer le positionnement paneuropéen - international d’Elites Solutions. Claire Cauchetier, de son côté, définira la stratégie de la marque et sa mise en œuvre au sein du groupe. Elle aura aussi en charge le développement du groupe. Claire Cauchetier a travaillé aux côtés de dirigeants d'entreprise et d'hommes politiques en qualité de conseillère ou directrice de cabinet. Elle a travaillé ces deux dernières années chez Novaxia en tant que directrice de la communication et des relations institutionnelles.

Fabrice Le Roux rejoint Savills France au poste de head of Workthere

Fabrice Le Roux rejoint Savills France, à la direction de Workthere, conseil et plateforme dédiée à la recherche de bureaux flexibles et d'espaces de coworking pour l'ensemble du territoire national, lancée par Savills. Fabrice Le Roux occupe ses fonctions sous la direction de Bertrand Renaudeau d'Arc, head of agency France. Workthere a été lancé en France en 2017 et porté par Serge Vayer. Ce dernier, head of tenant rep, se concentrera sur le développement et la direction de son service, dédié aux clients utilisateurs. Avant de rejoindre Savills France, Fabrice Le Roux, 52 ans, était associé-fondateur chez Realers, une plateforme digitale de location de bureaux équipés pour les entreprises. Il a également occupé le poste de directeur commercial chez Wojo pendant 2 ans après avoir fait ses armes pendant près de 16 ans, en tant que directeur grands comptes internationaux, chez IWG Group (Regus).

Le gouvernement détaille le projet stratégique du nouvel ensemble portuaire Haropa

Annick Girardin, ministre de la Mer, et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, se sont rendus au Grand Port Maritime de Rouen. Au cours de ce déplacement, les deux ministres ont dévoilé le résultat de la première phase de la préfiguration d’Haropa. Le projet stratégique s’organisera autour de 4 axes : « la reconquête de parts de marchés grâce à un système portuaire et logistique de référence à destination des clients et partenaires internationaux ; l’accélération de la transition écologique par l’amélioration de l’efficacité énergétique et la production d’énergie verte ; l’innovation et la transition numérique pour déployer de nouveaux services numériques le long du corridor sur l’axe Seine ; l’accompagnement de la transition et le développement du capital humain. » Ce projet sera soutenu par un programme d’investissement « ambitieux » qui sera dévoilé lors du comité interministériel de la mer de fin janvier par le Premier ministre.

REPLAY << Les principales actualités parues entre Noël et le Nouvel An <<

Les logements autorisés à la construction reculent de 11,7 % en l’espace d’un an

De septembre à novembre 2020, les logements autorisés se sont nettement redressés (+18,7 %) par rapport à la période de juin à août selon les chiffres dévoilés par le ministère de la Transition écologique. Le rebond a été particulièrement marqué au mois de novembre, où les autorisations ont pour la première fois légèrement dépassé (+ 1 %) le niveau moyen des trois mois précédent le premier confinement. Toujours de septembre à novembre, les logements commencés sont estimés en repli de 8, 6% par rapport aux trois mois précédents où ils avaient connu un très fort rebond (+ 63 %). Sur un an, de décembre 2019 à novembre 2020, le ministère estime que les autorisations ont diminué de 51 500 logements (- 11,7 %) et les mises en chantier de 24 200 unités (-6 %) par rapport aux 12 mois précédents.

Korian conclut un partenariat immobilier avec BNP Paribas Cardif & EDF Invest

Korian a conclu un accord avec BNP Paribas Cardif et EDF Invest prévoyant un investissement de long terme au sein d’un véhicule immobilier contrôlé et géré par Korian. Cette structure dédiée détient 81 actifs répartis entre la France, l’Allemagne, l’Italie et la Belgique pour une valeur d’1 Md€. Le portefeuille comprend des maisons de retraite et des cliniques, dont un tiers a été construit ou rénové il y a moins de 5 ans et dont environ la moitié est située dans les principales villes européennes (Paris, Rome, Lyon, Bruxelles…). BNP Paribas Cardif et EDF Invest ont investi, chacun pour la moitié, un total de 336 M€ représentant 49% du véhicule immobilier. L’accord, d’une durée de 15 ans prorogeable, prévoit une période minimum de détention de 7 ans pour les investisseurs. La rémunération annuelle attendue est d'environ 4,5 %, avec un rendement minimum garanti pour BNP Paribas Cardif et EDF Invest Invest et un plafond de rémunération à la sortie des investisseurs, « ce qui permet à Korian de pouvoir bénéficier d’une éventuelle augmentation significative de la valeur immobilière du portefeuille d’actifs à long terme », précise le communiqué de presse. Au 30 juin 2020, Korian détenait 23 % des murs de son réseau, représentant environ 2,3 Mds€, avec un rapport prêt/valeur de 55 %.

Cofinimmo s’associe à la Croix-Rouge française

Cofinimmo est entrée au capital d’une société civile immobilière créée par la Croix-Rouge française et détenant six cliniques de soins de suite et de réadaptation dont deux ont également des activités de médecine, de chirurgie et d’obstétrique. Tous les biens sont loués à la Croix-Rouge française. Pour chaque site, un bail de type double net a été signé pour une durée fixe de 12 ans. Les 6 sites comptent une trentaine de bâtiments (hors annexes), tous construits ou rénovés entre 1998 et 2019. Quelques annexes datent d’avant 1998. L’ensemble offre une surface de près de 91 000 m² et 858 lits. La valeur du portefeuille s’élève à plus de 190 M€. Pour Cofinimmo, il s’agit d'un investissement de 46 M€ représenté par une participation de 39 % dans le capital de la SCI.

Real I.S. signe 3 bâtiments logistiques de 123 000 m² près d’Orléans

Real I.S. AG a fait l'acquisition d'une plateforme logistique à Mer (45), pour le compte des fonds BGV VIII Europa et Realisinvest Europa. Le portefeuille est composé de trois bâtiments à vocation logistique, d'une surface locative totale d'environ 123 000 m², dont 118 000 d'espaces de stockage. Les bâtiments sont entièrement loués à trois locataires « dotés d'excellentes notations financières » : DB Schenker (bâtiment A, 36 900 m²), Agediss (bâtiment D, 36 700 m²) et But (bâtiment E, 49 300 m²). Tous les baux de location ont été signés pour dix ans minimum. Le portefeuille a été cédé par AXA IM - Real Assets, qui a agi pour le compte de clients. Les bâtiments A et D ont été finalisés en juillet 2020, et le bâtiment E, au quatrième trimestre 2019. Le portefeuille a été développé par Baytree Logistics Properties. Pour cette transaction, Real I.S. AG s'est adjoint les conseils de SBKG et associés, de Fidal, de C&C Notaires, du cabinet d'avocats allemand Noerr (chargé du droit de surveillance) et du cabinet munichois K&L Gates. Arcadis a apporté son conseil technique, Cushman & Wakefield son conseil commercial. Le vendeur a été accompagné par Wargny Katz et par JLL et CBRE.

Argan acquiert deux plateformes logistiques de 130 000 m²

Argan a annoncé l’acquisition d’un portefeuille de deux plateformes logistiques totalisant 128 000 m². Le premier entrepôt, localisé à Neuville-aux-bois (45) s’étend sur 84 000 m² et est intégralement louée à FM Logistic pour 9 ans fermes. La seconde plateforme, située près de Nancy, a été construite en 2018 et développe une surface de 44 000 m². Elle accueille Cora sur 6 cellules avec un bail d’une durée ferme résiduelle de 9 ans, et Vigneron Logistique, entreprise de stockage et distribution dans la région du Nord et du Grand Est de la France, sur une cellule.

Batipart acquiert Le Sloop à Lille pour 22 M€

(©Studios d'Architecture Ory & Associés)
Batipart a acquis en VEFA l’immeuble de bureau Le Sloop à Lille (59) pour 22 M€ environ. Cet ensemble immobilier, d’une surface de 8 000 m², est situé au sud de Lille, près de la Porte des Postes et à proximité du nouveau centre commercial Lillenium. Sa livraison est prévue pour le 1er trimestre 2023. Conçu par l’agence Ory et réalisé par le développeur KIC, l’immeuble sera certifié BREEAM Very Good, et bénéficiera du label WELL. Il offrira à ses utilisateurs des jardins, un rooftop, et plus de 1 000 m² de terrasses extérieures. « Cette acquisition vient renforcer le patrimoine bureau de Batipart, et marque notre volonté de poursuivre le développement du groupe au sein des grandes métropoles françaises qui, malgré un contexte difficile, restent attractives pour les utilisateurs », déclare Louis Bayon, directeur immobilier du groupe Batipart. Dans cette opération, l’acquéreur a été accompagné dans sa stratégie immobilière par wip!city et par l’étude notariale Cheuvreux. Le vendeur a été conseillé par BNP Paribas Real Estate, et la SCP Jacques Adrover, Nicolas de Broucker et Marion Stien à Tourcoing.

Swiss Life AM France signe trois emphytéoses et une acquisition en Belgique

(©Groupe Befimmo)
Swiss Life Asset Managers France a signé trois emphytéoses long terme (99 ans) et l’acquisition en pleine propriété d’un quatrième immeuble auprès du Groupe Befimmo, à Bruxelles. Les droits réels seront acquis pour deux fonds dédiés. Ces immeubles modernes sont, tous les quatre, localisés au cœur du Quartier Léopold aussi dit le « Quartier Européen ». Ils sont situés Rue Guimard 9, Rond-point Robert Schuman 3, Rond-point Robert Schuman 11, et Rue Froissart 95 (pour un fonds détenu par le groupe MAIF). Ces immeubles seront « très prochainement » certifiés BREEAM In-Use en complément de leur certification BREEAM construction. Pour cette opération off market, Swiss Life Asset Managers France a été conseillé par Loyens & Loeff (juridique et structuration), l’étude notariale Vroninks, Ricker & Weyts, Widnell Europe (technique), BelSquare (étude marché), et BNP Paribas Real Estate Valuation (expertises).

Réalités lève 10 M€ auprès de ses managers

Yoann Choin-Joubert, PDG de Réalités, a décidé, pour la troisième fois, d’ouvrir le capital du groupe à ses managers. Avec le concours de la Banque Palatine et de la BRED, 49 managers (sur 90 sollicités) se sont regroupés au sein de la société « Grand R », dotée de 10 M€ (7 M€ apportés par les cadres et 3 M€ par un emprunt) qui se répartissent entre 4,875 M€ au capital de Réalités et 4,8 M€ euros au titre d’une obligation TSSDI sur Réalités. Cette augmentation de capital, en plus de celle réalisée par les fondateurs au mois de juillet pour un peu moins de 15 M€, renforce les capitaux propres du groupe. Yoann Choin-Joubert s’est engagé auprès du CSE à mener une réflexion sur une ouverture du capital accessible à l’ensemble des collaborateurs du groupe. « Il va de soi que d’autres opérations auront lieu au cours des prochaines années sur le capital du groupe pour assurer un équilibre constant entre la solidité financière de l’entreprise et sa croissance », conclut le communiqué de presse.

Olivier Pelat, Laurent Dumas et Pauline Duval distingués dans les nouvelles promotions de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite

Pauline Duval (©D.R.)
3884. C’est le nombre de personnes qui ont été distinguées dans la Légion d’honneur et l’ordre national du Mérite le 1er janvier 2021. Parmi elles, Olivier Pelat (président d’Euroequipements) a été promu au grade commandeur et Laurent Dumas (président du groupe Emerige) nommé au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Pauline Duval (directrice générale du Groupe Duval) a quant à elle été nommée chevalier de l’ordre national du Mérite.  

Le gouvernement fixe les caractéristiques minimales des dispositifs de recharge des véhicules électriques dans les bâtiments neufs

Le ministère de la Transition écologique a adopté le 23 décembre 2020 le décret n°2020-1696 relatif aux caractéristiques minimales des dispositifs d’alimentation et de sécurité des installations de recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ce décret est paru au Journal Officiel le 26 décembre 2020 et ses dispositions entreront en vigueur le 11 mars 2021. « Ces équipements ou ouvrages sont dimensionnés de façon à pouvoir alimenter au moins 20 % de la totalité des emplacements de stationnement, avec au minimum un emplacement, précise notamment le texte. La configuration des emplacements de stationnement pré-équipés est compatible avec la mise en place ultérieure d'un pilotage des points de recharge. »

L’Etat publie le décret permettant aux régions de se voir transférer des petites lignes ferroviaires

Le décret d’application de l’article 172 de la loi d’orientation des mobilités, relatif aux transferts de gestion de lignes ferroviaires locales ou régionales à faible trafic et aux transferts de missions de gestion de l’infrastructure sur de telles lignes, au profit d’autorités organisatrices de transport ferroviaire qui en feront la demande, a été publié au Journal officiel. Cette parution « ouvre désormais la voie à la mise en œuvre effective du transfert de lignes ferroviaires locales ou régionales à faible trafic au profit des autorités organisatrices de transport ferroviaire intéressées », assure le gouvernement.

40 communes lauréates du programme « Petites villes de demain » en Île-de-France

Le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé que 40 communes d’Île-de-France bénéficieront des financements du programme « Petites villes de demain ». Piloté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires, ce programme doté d’un budget de 3 Mds€ sur 6 ans, vise à revitaliser les communes de moins de 20 000 habitants qui exercent des fonctions de centralité au sein de leur territoire. « Les financements qui leur sont alloués dans le cadre de ce programme visent conforter leur rôle de centralité, renforcer le maillage du territoire et leur permettre de faire face aux enjeux économiques, démographiques et sociaux à venir, précise le communiqué de presse. Les communes engagées dans ce dispositif bénéficieront de l’appui des services de l’Etat, d’une offre d’aides financières et d’une mise en réseau de l’ensemble des acteurs nationaux et locaux engagés dans la revitalisation. »

François Perrigault et Clémentine Locastro

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 20 janvier 2021

La veille urbaine du 20 janvier 2021

Luc Bordereau qui rejoint Groupama Gan REIM au poste de head of fund management, le lancement des mesures de France Relance pour la rénovation des log...

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas en ce début...

La veille urbaine du 18 janvier 2021

La veille urbaine du 18 janvier 2021

EQT qui cède l’immeuble Trideca à Batipart, Amandine Dumont, Stéphanie Fauré et Catherine Rondot qui rejoignent Upside Partners, l'annonce des lauréat...

La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte