La veille urbaine du 30 octobre 2020

La Poste qui renouvelle son bail dans le parc de Popey à Bar-le-Duc, Procivis Nord qui finalise sa prise de participation majoritaire dans Nacarat… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 30 octobre 2020.

La Poste qui renouvelle son bail dans le parc de Popey à Bar-le-Duc, Procivis Nord qui finalise sa prise de participation majoritaire dans Nacarat… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 30 octobre 2020.

Icade Promotion livre 163 logements sociaux à Sainte-Marie de La Réunion

Icade Promotion a livré 163 logements sociaux à Sainte-Marie de La Réunion (97), première tranche de l’opération des « Berges de Flacourt ». « Les Berges de Flacourt », développées pour la société d'économie mixte Sodiac, en co-promotion avec Immoplus Promotion, comptera à terme 220 logements sociaux dont une partie à destination des seniors, dans le centre-ville de Sainte-Marie. Ils seront répartis en 8 immeubles pour une surface totale de 12 500 m² et un investissement total de 30 M€. L’opération est certifiée NF Habitat.

La Poste renouvelle son bail dans le parc de Popey à Bar-le-Duc

Cromwell a signé une prolongation de bail au niveau du parc de Popey à Bar-le-Duc. Le locataire, la Poste, a récemment renouvelé son bail 3/6/9 de 15 444 m². Il a récemment réalisé des investissements dans des machines hautement spécialisées, « faisant du parc de Popey l'un des plus importants centres de distribution de colis industriels de la région. »

 

Groupe Sebban renouvelle les annulations de loyer de ses locataires

En mars dernier, le Groupe Sebban avait annulé les loyers de ses locataires jusqu’à leur réouverture. Après l’annonce d’un nouveau confinement, la foncière d’immobilier commercial a annoncé un renouvellement de cette mesure de soutien. Elle concernera dans un premier temps tous ses locataires commerçants indépendants ou sous franchise. Selon les accords négociés dans les jours à venir avec ses partenaires financiers, la foncière pourra élargir cette mesure à ses autres locataires. « Ce soutien lors du premier confinement a été vertueux : le groupe n’a connu aucun défaut parmi ses locataires, et le paiement des loyers a repris dès la réouverture, précise le communiqué de presse. Le groupe souhaite que les restrictions puissent être levées avant la période importante des fêtes de fin d’année. » Fondée en 2012 à Aix-en-Provence, le Groupe Sebban investit notamment à Aix-en-Provence, Marseille, Toulon, Bordeaux et Paris. Elle possède plus de 12 000 m² de locaux et accompagne plus de quatre-vingts commerçants. 

BNP Paribas Real Estate nommé conseiller immobilier exclusif par Proximus

BNP Paribas Real Estate a été mandaté par Proximus, dans le cadre de leur réorganisation immobilière relative à leur siège social à Bruxelles. Cette mission fait partie intégrante de la stratégie #inspire2022 de la société de télécommunication. La mission de BNP Paribas Real Estate consistera à accompagner Proximus dans la réflexion et la mise en œuvre de leur programme immobilier relatif à leur nouveau siège. Même si toutes les solutions sont encore envisageables, la réflexion s’oriente actuellement vers la mise en place d’un partenariat avec un développeur. Ce partenariat s’inscrirait soit dans un scénario de sale and rentback après la modernisation du site actuel selon les besoins futurs, soit par la prise en occupation d’un nouveau site après avoir vendu les Tours Proximus. L’ensemble immobilier est composé de 3 immeubles développant une surface hors sol de 105.000 m². La prise en occupation du nouveau siège est prévue à l’horizon 2023-2025. « Cela ne veut pas dire que les bureaux offriront forcément moins de mètres carrés, mais des mètres carrés plus adaptés aux méthodes de travail de demain. Nous allons effectivement vers une hybridation encore plus marquée avec un succès confirmé pour le télétravail et une essentialisation du siège social », explique Bertrand Cotard, director letting & sales chez BNP Paribas Real Estate.

Procivis Nord finalise sa prise de participation majoritaire dans Nacarat

Procivis Nord, le groupe Rabot Dutilleul et le Crédit Agricole Nord de France ont signé la prise de participation majoritaire de Procivis Nord dans l’entreprise de promotion immobilière Nacarat à hauteur de 81 %. Le groupe Rabot Dutilleul conserve 19 % des parts de l’entreprise. Pour Procivis Nord, cette acquisition doit renforcer son offre de produits et son implantation territoriale à l’heure où le groupe régional déploie un nouveau plan de développement. Une stratégie qui se traduit par une réorganisation et un changement de marque : Procivis Nord devient le groupe Tisserin. Pour Nacarat, qui conserve son identité et son organisation, cette prise de participation doit lui permettre de poursuivre son projet d’entreprise tout en bénéficiant des outils coopératifs propres à Procivis Nord. La dette d’acquisition a été structurée par la Caisse d’Epargne Hauts de France, seul arrangeur accompagné au closing par Arkea Banque Entreprises et Institutionnels et BNP Paribas Centre d’Affaires Nord de France Entreprises.

Le CNCC tacle sévèrement le gouvernement

« Les pouvoirs publics ont failli à instituer une concurrence loyale entre les formes de commerce. » Le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) a sévèrement critiqué le gouvernement après la décision de fermer des commerces « non-essentiels ». « Ils subventionnent le e-commerce en l'exonérant de fait des taxes que payent massivement les commerçants (90 taxes différentes ; 50 milliards d'euros versés), explique l’organisation. C'était déjà une anomalie inacceptable que le CNCC combattait depuis 2 ans, dans l'indifférence ou l'inaction générale. Aujourd’hui, de surcroît, en pleine saison haute des activités commerciales, on suscite un report massif des ventes du commerce vers le e-commerce, en fermant les uns et en faisant la promotion des autres. STOP. On ne peut maltraiter ainsi les 3 millions de personnes qui travaillent dans le commerce physique dont 525 000 d’entre-elles en centres commerciaux. » Le CNCC demande « l’interdiction immédiate du Black Friday prévu pour le 27 novembre ; la réouverture de tous les commerces physiques le 15 novembre ; la taxation massive de tous les reports opportunistes de chiffres d'affaires vers le e-commerce pendant le confinement (écart avec le chiffre d'affaires de 2019) et la redistribution aux commerçants physiques de cette ressource fiscale. » Et de conclure : « Dans un monde idéal, Amazon France, par exemple, serait bien inspiré d’interrompre spontanément et solidairement ses activités pour une période équivalente en 2021 à la fermeture du commerce physique en 2020 et favoriser ainsi la nécessaire convalescence de celui-ci ! »

Par François Perrigault (@fperrigault) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 6 mai 2021

La veille urbaine du 6 mai 2021

6e Sens Entreprises acquiert un ensemble immobilier de 18 000 m² à Lyon 9, Pictet Alternative Advisors et Immobel acquièrent un immeuble de bureaux au...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Projet de loi Climat : controversé mais adopté

Projet de loi Climat : controversé mais adopté

Le projet de loi “ Climat et résilience ” qui a fait l’objet de plus de 110 heures de discussion, l’un des records de la Ve République, a été adopté p...

La veille urbaine du 5 mai 2021

La veille urbaine du 5 mai 2021

Sogeprom lance les travaux de la tour “Alta” au Havre, GCC et Ossabois réalisent 2 bâtiments de logements en site occupé à Sartrouville, Check & V...

NGE, le ciment du collectif

NGE, le ciment du collectif

Chez NGE (Nouvelles Générations d’Entrepreneurs), la résilience n’est pas qu’un idéal un peu vain ou une prophétie à vocation autoréalisatrice. Elle s...

La veille urbaine du 4 mai 2021

La veille urbaine du 4 mai 2021

Spie batignolles livre, à Covivio, l’immeuble “Flow” situé à Montrouge, CBRE remporte la gestion de E-Valley, GSE en charge de l'extension du hub logi...

La veille urbaine du 3 mai 2021

La veille urbaine du 3 mai 2021

BlackRock Real Assets s'empare du 9-11 Villars à Paris 7, le Groupe Gambetta démarre la construction d’un programme de 30 logements à Marly-le-Roi, Un...

La veille urbaine du 30 avril 2021

La veille urbaine du 30 avril 2021

Real I.S. acquiert, auprès de MACSF, l’immeuble de bureaux “Le Virage” au cœur du pôle d’affaires du Prado à Marseille, le Groupe Brilhac Immobilier s...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte