La veille urbaine du 3 juin 2020

Le coup de sifflet final des travaux de médiation entre bailleurs et locataires commerçants, Nuveen Real Estate qui signe trois actifs logistiques en France, Julien Drouot-l’Hermine qui prend la présidence de Perl, Iberdrola qui va investir entre 3 et 4 Mds€ en France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 3 juin 2020.

Le coup de sifflet final des travaux de médiation entre bailleurs et locataires commerçants, Nuveen Real Estate qui signe trois actifs logistiques en France, Julien Drouot-l’Hermine qui prend la présidence de Perl, Iberdrola qui va investir entre 3 et 4 Mds€ en France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 3 juin 2020.

Les actualités liées au coronavirus

Coup de sifflet final pour les travaux de médiation entre bailleurs et locataires commerçants

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a annoncé la finalisation des travaux de médiation entre bailleurs et locataires commerçants. Ils ont conduit la rédaction d’une charte encadrant les reports et annulations de loyers pour la période de confinement et la période de reprise jusqu’au 30 septembre 2020. Cette charte doit permettre aux commerçants et aux bailleurs de se référer à un accord cadre commun et des règles de bonne conduite pour leurs discussions de gré à gré. La charte a reçu l’adhésion des fédérations de bailleurs (CNCC, SFIF, UNPI, AFG, ASPIM, FFA) et de fédérations de commerçants (Confédération des commerçants de France, Commerçants et artisans des métropoles de France, fédérations de l’habillement, de l’équipement du foyer, des détaillants de la chaussure, de la photographie, la fédération des marchés de gros, le syndicat national des antiquaires, le Comité des galeries d’art). Certaines fédérations de commerçants qui ont été associées à la médiation, n’ont pas souhaité adhérer à la charte, et préfèrent poursuivre la négociation avec leurs bailleurs sans se référer à ce cadre. Une analyse détaillée est à retrouver ici.

Le taux moyen des crédits immobiliers progresse de 7 points de base en mai

Le taux moyen des crédits immobiliers a augmenté de 7 points de base en mai du fait de  la montée des risques de défaut des emprunteurs et de l’incertitude sur les évolutions macroéconomiques et financières associés à la crise économique actuelle selon l’Observatoire Crédit Logement / CA. Depuis la mi-mars, les conséquences de la mise en œuvre du confinement se sont conjuguées avec les recommandations du HCSF. La déformation de la structure de la production de crédit qui s’observait depuis le début de l’année, s’est donc accentuée en mai, dans le contexte d’une chute de la production de crédits semblable à celle qui fut observée au moment de la crise des subprimes. Ainsi, la part des emprunteurs modestes ou des primo-accédants, faiblement dotés en apport personnel, a encore reculé. « Ceci a partiellement neutralisé la remontée annoncée des taux et le taux moyen n’a augmenté que de 13 points de base sur l’ensemble du marché depuis décembre 2019, précise le communiqué de presse. Cette remontée met ainsi un terme aux deux années durant lesquelles le taux moyen s’était régulièrement maintenu sous l’inflation. »

La fréquentation cyclable explose avec le déconfinement

Vélo & Territoires, coordinateur du réseau national cyclable, a dévoilé son deuxième bulletin de fréquentation vélo et déconfinement, qui propose une analyse comparative de la situation dans quelques villes et métropoles où « la pratique cyclable s'installe véritablement, trois semaines après le début du déconfinement ». Les niveaux de fréquentation d'avant-crise sont dépassés sur la plus grande partie du territoire français : +87 % de fréquentation cyclable par rapport à la moyenne de la période précédant le confinement et +28 % de passages de vélos par rapport à la même période en 2019. A Paris, la progression par rapport à l'année précédente est de 54 %.  Le bulletin note également que « de nouvelles habitudes semblent se mettre en place en milieu urbain ».

EDF résilie les contrats de trois fournisseurs alternatifs

Nouvel épisode dans le combat qui oppose EDF aux fournisseurs d'énergie alternatifs sur les contrats d'accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh). Le fournisseur historique a notifié ce jour la résiliation des contrats Arenh le liant aux fournisseurs d'énergie Alpiq, Gazel et Total Direct Energie. L'électricien précise, dans son communiqué, qu'une telle résiliation est prévue « en cas de suspension de ces contrats au-delà d'une période de deux mois ». L'entreprise ajoute que la décision a été prise « à titre conservatoire afin de préserver les droits d’EDF » et EDF qu'elle conteste toujours « fermement l'existence d'un cas de force majeure dans le cadre des contrats Arenh et a fait appel de ces ordonnances auprès de la Cour d'appel de Paris ».

Les collectivités concédantes et régies présentent leur plan de relance

Au tour de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) de présenter son plan de reprise. Plaidant pour un « plan national de travaux de proximité, portés par les collectivités locales et leurs groupements, qui seront fortement créateurs d'emplois et de dynamisme local », la FNCCR a ainsi présenté 14 propositions (notamment des freins réglementaires à lever et instruments financiers) couvrant les domaines de l'énergie, de l'eau, du numérique, et de l'éclairage public. Afin d'appuyer son propos, la fédération a également présenté 29 exemples de travaux de proximité « d'ampleur financière variable, de quelques dizaines de milliers à une centaine de millions d’euros, avec pour caractéristiques communes de répondre à des besoins essentiels tout en s'inscrivant dans des logiques de cohésion et solidarité territoriales ». La liste des propositions et travaux est consultable ici.

Le reste des actualités

Nuveen Real Estate signe trois actifs logistiques en France

Nuveen Real Estate vient d'acquérir trois actifs logistiques en France, pour le compte d'un de ses véhicules logistiques européens. Ces trois acquisitions correspondent à un investissement global de plus de 135 M€. Le premier actif, acquis en VEFA auprès de Virtuo, se situe à 30 km au Sud de Paris dans l'Essonne, au sein du hub du Plessis Pâté, et concerne une plate-forme multi-températures d'un peu plus de 10 000 m². Le site est entièrement loué à une enseigne internationale qui l'utilisera comme zone de stockage et de distribution pour alimenter la région parisienne. Dans cette transaction, Nuveen a été conseillée par l'étude notariale Panhard & Associés, Gide Loyrette Nouel (juridique), Arsène Taxand (fiscal), Etyo (technique), ERM (environnement), ICF (ICPE). Cushman & Wakefield est intervenu en tant qu'agent. Le deuxième actif, d'une superficie d'environ 49 000 m², est situé à Port-Saint-Louis du Rhône au sein de la zone industrielle Distriport, à proximité du port industriel de Marseille. La plateforme est entièrement louée à trois occupants, « bien implantés dans la Région ». Dans cette transaction, Nuveen a été conseillée par Screeb Notaires, BG2V (juridique et fiscal), Etyo (technique), ERM (environnement), et SD Environment (ICPE). Arthur Lloyd et EOL sont intervenus en tant qu'agents. Située à Valence, à 100 km au Sud de Lyon, la troisième acquisition logistique, totalisant près de 87 000 m² et accessible par les autoroutes A7 et A49, est occupée par « le leader de la vente de pneus en ligne ». Cette plateforme est intégrée au Parc Multimodal Sud Rhône-Alpes. Nuveen a été conseillée, pour cette deuxième transaction par C&C Notaires, BG2V (juridique), Arsene Taxand (fiscal)), Etyo (technique), ERM (environnement), et Airelles Environment (ICPE). Sodica est intervenu en tant qu'Agent. « Suite à la crise sanitaire que nous traversons, nous constatons une forte hausse pour les actifs de stockage, notamment pour les acteurs du ecommerce et de la distribution alimentaire, explique Christel Zordan, head of France pour Nuveen Real Estate. Nous sommes ravis d'avoir ajouté ces trois plates-formes logistiques de catégorie A à notre portefeuille français en pleine expansion. Tenant compte de leurs localisations stratégiques respectives et de leurs occupants de qualité, nous prévoyons d'atteindre les taux de rendement cibles de nos investisseurs. Dans cette lancée, nous poursuivons toujours la recherche de nouvelles opportunités sur le marché de la logistique en France. »

L’immeuble Maille Nord 1 change de propriétaire à Noisy le Grand

Un institutionnel français a cédé, à une SCPI, l’immeuble « Maille Nord 1 » situé à Noisy le Grand. Cet actif est situé 6, avenue Montaigne à Noisy-le-Grand. Datant des années 90, il a été totalement rénové (certification BREEAM). Il développe une surface utile d’environ 13 000 m², et bénéficie de 240 emplacements de parking. L’ensemble est loué à la RATP et Gras Savoye dans le cadre de baux fermes. Le vendeur était conseillé par l’étude Thibierge et l’acquéreur par l’étude Chevreux. La transaction a été réalisée par BNP Paribas Real Estate dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec CBRE.

Trans’Actif Immobilier remporte un marché de vente de logements intermédiaires à la découpe

Trans’Actif Immobilier, filiale de conseil et de transaction immobilière du groupe ICF Habitat, a été sélectionnée par In’li, filiale d’Action Logement, pour conduire une opération de vente de logements intermédiaires à la découpe. Trans’Actif Immobilier est l’un des quatre ensembliers retenus par In’li, la filiale de logement intermédiaire du groupe Action Logement, pour piloter et commercialiser à la découpe un ensemble de 6 000 à 8 000 logements. La mission s’étalera sur 4 ans et représente 1 500 à 2 000 lots à commercialiser par ensemblier. « Nous sommes très fiers d’avoir été choisis par In’li pour cette opération qui marque clairement une étape dans le développement de Trans’Actif Immobilier, souligne Cyril Gonzalez-Rocher, dirigeant de Trans’Actif Immobilier. Elle confirme notre capacité à répondre à des marchés d’envergure et nous permet d’accélérer notre développement dans la vente de logements intermédiaires. »

Pascale Roque rejoint Atream

Atream a nommé Pascale Roque, en qualité de directrice générale tourisme. Rattachée à Martin Jacquesson, directeur général adjoint de la gestion d’actifs, elle aura la charge de l’investissement et de l’asset management touristique. Forte de 18 années d’expérience dans l’industrie du tourisme, Pascale Roque a travaillé pour le groupe Pierre & Vacances de 2009 à 2013 en tant que directrice générale des résidences Pierre & Vacances. Elle a ensuite rejoint le groupe B&B Hotels en qualité de directrice générale France avant de reprendre la direction générale de Pierre & Vacances Tourisme en 2016. Diplômée de l’ESSEC (1984), Pascale Roque a débuté sa carrière chez Air France dans des fonctions marketing et opérationnelles avant de rejoindre le groupe Accor en tant que directrice des ventes internationales puis directrice générale d’Etap Hotel et Hotel F1 France.

Julien Drouot-l’Hermine prend la présidence de Perl

Perl, filiale du groupe Nexity, a annoncé l’arrivée de Julien Drouot-l’Hermine en qualité de président. Il aura pour mission de déployer le modèle de l’investissement en nue-propriété adossé à de l’usufruit locatif social (ULS), de développer et diversifier la production de logements de Perl, ainsi que de concrétiser le rôle sociétal de l’entreprise. Il conserve ses fonctions de président d’iSelection, filiale de Nexity spécialiste de l’immobilier patrimonial. Julien Drouot-l'Hermine, 46 ans, est diplômé de l’ESSEC. Outre des expériences professionnelles à New York et au Caire, il a découvert l’immobilier de placement au sein du groupe Pierre & Vacances. En 2013, il devient directeur général, puis président d’iSelection, société spécialisée dans l’immobilier de placement dont l’activité aura triplé en 7 ans, jusqu’à dépasser 3 500 logements commercialisés en 2019.

Colliers International France nomme Patrick Leniston directeur business development

Colliers International France nomme Patrick Leniston au poste de directeur business development. Cette nomination s’inscrit dans la volonté du groupe de structurer son organisation en France. Diplômé de l’école des Ponts et de l’Université de Southampton, Patrick Leniston, 44 ans, a effectué la majeure partie de sa carrière au sein d’Arcadis, tout d’abord en qualité d’associé gérant et directeur de division des activités bâtiments en France et Europe Sud (conseil & audit, gestion de projets & conduite d’opérations, design & ingénierie), avant d’être nommé directeur stratégie et développement Europe Sud. Chez Colliers International France, il aura sous sa responsabilité les équipes sales et grands comptes, marketing & communication, études & recherche et corporate solutions. Patrick Leniston rejoint également le comité de direction de Colliers International France. Cette nomination s’inscrit dans le cadre de l’évolution de l’équipe dirigeante de Colliers International France, présidée par Gilles Betthaeuser : « L’arrivée de Patrick Leniston s’inscrit dans notre volonté forte de valoriser et renforcer les synergies entre nos activités de conseil, transactions et gestion de projets ». Patrick Leniston ajoute : « Je souhaite abattre les silos historiques de l’immobilier, gagner en compétences avec notre écosystème d’aujourd’hui et de demain et offrir le meilleur de Colliers : ses collaborateurs et son savoir. »

Iberdrola va investir entre 3 et 4 Mds€ en France

« La France est un pays stratégique pour nous ». Cette phrase a été prononcée par Ignacio Galán, président d'Iberdrola, lors de sa participation virtuelle à la réunion « Choose France », organisée par le gouvernement français pour discuter avec une douzaine de grands représentants du monde des affaires de la nécessité de promouvoir la reprise verte. Dans le prolongement de sa déclaration, Ignacio Galán a également indiqué qu’Iberdrola prévoit d'investir entre 3 et 4 Mds€ au cours des quatre prochaines années pour continuer à croître dans le secteur des énergies renouvelables aussi bien dans l'éolien onshore et offshore, que dans le solaire. « Nous investissons déjà 2,4 Mds€ dans le développement du parc éolien offshore de Saint-Brieuc et nous avons des projets éoliens onshore déjà opérationnels et d'autres en développement », a-t-il souligné. Et d’ajouter : « Notre société est très intéressée pour participer à tout nouvel appel d'offres à venir afin de développer des parcs éoliens offshore dans le pays. »

CMA-CGM met le cap sur la neutralité carbone

Le 2 juin 2020, Rodolphe Saadé, président de CMA-CGM, est intervenu lors d'une conférence en ligne organisée par le Global Compact des Nations Unies. A cette occasion, il a annoncé que l'armateur français s'était fixé l'objectif d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. Cela constitue une nouvelle étape pour le groupe qui s'est déjà engagé à réduire de 40 % d'ici 2030 ses émissions de gaz à effet de serre par tonne transportée au kilomètre, tandis que les émissions du groupe ont baissé de 6 % en 2019. Il a également annoncé que le groupe utiliserait 10 % de carburant alternatif dès 2023.

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 29 septembre 2020

La veille urbaine du 29 septembre 2020

BNP Paribas REIM qui signe une plateforme logistique de 23 000 m² à Carquefou, Pierre-Yves Guice nommé directeur général de l’établissement public Par...

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

Déployer des technologies à l’échelle planétaire pour modifier la composition de notre atmosphère ou la météo, afin d’empêcher un cataclysme climatiqu...

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Avec son sourire modeste et son ton mesuré, Antoine Frérot passe aisément pour le patron le plus flegmatique du CAC 40. Ne pas s’y fier toutefois. Hab...

La veille urbaine du 28 septembre 2020

La veille urbaine du 28 septembre 2020

Sofidy qui acquiert un immeuble de 20 500 m² à Amsterdam, CDC Habitat qui crée une foncière dédiée à l’immobilier médico-social, le budget "vert" du g...

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

La veille urbaine du 25 septembre 2020

La veille urbaine du 25 septembre 2020

L'Autorité environnementale qui rejette un recours de BNP Paribas Immobilier pour le projet Tribequa à Bordeaux, Anne-Sophie Sancerre et Vincent Ravat...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message