La veille urbaine du 29 octobre 2020

Bruno Le Maire présente le crédit d’impôt destiné aux bailleurs, les dernières VEFA signées à Lyon, Antoine Onfray qui va quitter son poste de directeur général délégué du groupe Paref, le début d’une nouvelle étape pour les travaux du Grand Paris Express… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 29 octobre 2020.

Bruno Le Maire présente le crédit d’impôt destiné aux bailleurs, les dernières VEFA signées à Lyon, Antoine Onfray qui va quitter son poste de directeur général délégué du groupe Paref, le début d’une nouvelle étape pour les travaux du Grand Paris Express… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 29 octobre 2020.

Bruno Le Maire présente le crédit d’impôt destiné aux bailleurs

« Nous introduirons dans le projet de loi de finances pour 2021 un crédit d’impôt pour inciter les bailleurs à annuler une partie de leurs loyers ». Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance a détaillé les contours du dispositif annoncé en début de semaine. Cette mesure bénéficiera aux entreprises de moins de 250 salariés fermées administrativement ou appartenant au secteur HCR (hôtellerie, cafés, restauration). « Tout bailleur qui sur les trois mois d’octobre, novembre et décembre 2020, accepte de renoncer à au moins un mois de loyer, pourra bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % du montant des loyers abandonnés, a ajouté le ministre. Cela évite au bailleur de se retrouver confronté à un défaut de paiement ou à des impayés du locataire. Cela permet à l’entreprise de bénéficier de loyers considérablement réduits. Cette aide sera cumulable avec le fonds de solidarité. Nous évaluons la dépense de l’Etat pour ce crédit d’impôt à environ 1 Md€ au total. »

La Compagnie de Phalsbourg réaffirme la gratuité des loyers pour ses clients touchés par le confinement

Après avoir annulé à compter du 16 mars les loyers dûs par la quasi-totalité de ses clients-enseignes concernés par les fermetures administratives qui se sont tenues jusqu’au 11 mai, la Compagnie de Phalsbourg a décidé à nouveau d’annuler les loyers des magasins, restaurants, salles de sport et de spectacles concernés par les nouvelles fermetures administratives, soit à ce jour du 1er au 15 novembre 2020. « Ces annulations sous forme d’avoirs ne concerneront que les magasins fermés administrativement et s’adresseront uniquement aux clients qui seront à jour de leurs loyers, charges et taxes au 30 octobre, et qui ne sont pas en préavis de fin de bail », précise Philippe Journo, président-fondateur de la Compagnie de Phalsbourg Concernant les commerçants de l’Outlet The Village, seuls les commerçants utilisant la plateforme digitale “thevillageoutlet.com”, à jour de leurs loyers charges et taxes, pourront bénéficier de la gratuité des loyers. Par ailleurs, conformément aux directives du Président de la République, La Compagnie de Phalsbourg demande à ses clients de s’inscrire sur les plateformes digitales de ses centres opérées par la société Wishibam, afin d’assurer la continuité du service aux consommateurs. La société annonce d’ailleurs que ces plateformes seront gratuites jusqu’à la fin de l’année pour les enseignes qui vont s’y inscrire pendant les périodes de confinement. La Compagnie de Phalsbourg maintiendra une surveillance de ses sites et assurera leur sécurité́. Les charges seront appelées et les économies éventuelles seront rendues lors des redditions annuelles.

Perial AM poursuit ses acquisitions au 89-91 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris 8e

Perial Asset Management enrichit le patrimoine de la SCPI PF Grand Paris par une nouvelle acquisition au sein de l’immeuble du 89-91 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris 8e auprès d’un investisseur privé. C’est la troisième acquisition de PF Grand Paris dans cet immeuble de bureaux en 2020 qui détient désormais 25 % de l’actif. L’acquisition porte sur le 1er étage de l’immeuble de bureaux d’une surface totale de 470 m² ainsi que sur cinq emplacements de parking situés en sous-sol. Cette opération vient compléter les deux premiers achats réalisés cet été par la société de gestion. Dans cette transaction réalisée par l’intermédiaire de ARP, Perial Asset Management était conseillé par l’étude Lexfair.

BNP Paribas REIM signe Le Bretagne à Lille

BNP Paribas REIM a acquis, pour le compte de la SCPI France Investipierre, l’immeuble Le Bretagne situé avenue de Bretagne à Lille (59) au centre de la zone tertiaire d’Euratechnologie. L’immeuble d’une surface de 6 121 m² a été livré en 2014 et est certifié bâtiment basse consommation (BBC). Ce bien immobilier intégralement loué est à usage principal de bureau et accueille également des commerces en rez-de-chaussée. L’actif permet d’accueillir à la fois des start-ups en phase de développement mais aussi des grandes entreprises. « Cette acquisition est parfaitement en phase avec les cibles de la SCPI France Investipierre qui, dans le cadre de la politique de rotation active de son patrimoine, privilégie les investissements dans des immeubles récents et situés dans les métropoles les plus dynamiques », se félicite Carlos Camurça, directeur des investissements de BNP Paribas REIM France. La transaction a été réalisée par CBRE. Les parties ont été conseillées par les études Thierge et Rochelois, et le cabinet Racine (conseil acquéreur).

Keys REIM acquiert auprès de Bouygues Immobilier deux immeubles de bureaux à Lyon

Keys REIM a acquis auprès de Bouygues Immobilier, pour le compte de l’un de ses fonds, deux immeubles de bureaux en blanc en VEFA au cœur de la zone de Lyon Confluence (69). Développant une surface totale de 4 900 m², ces deux immeubles, nommés Plug’In et Pylote, se situent au cœur de l’ilot Sollys, développé par Bouygues Immobilier et Linkcity sur 33 000 m². Ce programme a été conçu dans le cadre d’Eurêka Confluence (programme national DIVD : démonstrateur industriel de la ville durable) co-piloté par Bouygues Immobilier et l’aménageur, la SPL Lyon Confluence. « Ces 3 îlots à énergie positive, intègrent 3 thématiques spécifiques ; îlot « actif », îlot « participatif » et îlot « santé » et proposent une programmation mixte, voire parfois réversible », souligne Bérengère Bouvier, directrice régionale de Bouygues Immobilier. Les travaux ont démarré en octobre 2020 et se termineront au 1er semestre 2023. Les architectes sont David Chipperfield Architects, Agence Aires Mateus et Atelier VERA et Associés. Pour cette transaction, Bouygues immobilier et Keys REIM ont été conseillés par CBRE dans le cadre d’un mandat co exclusif avec JLL. Keys REIM a été conseillée par l’étude notariale Lazaygues. Le financement a été mis en place par la Banque Postale.

Cogedim cède en VEFA « La Tannerie » au groupe LIP à Lyon

Cogedim Grand Lyon a vendu au groupe LIP, société spécialisée dans l’intérim, un immeuble de bureaux d’une superficie de 3 500 m² situé à Lyon (69) dans le quartier de Gerland. La livraison est prévue pour le second trimestre 2022 avec un démarrage des travaux en novembre de cette année. Situé à 500 mètres du Pôle d’échange Jean Macé dans le 7e arrondissement lyonnais, cet immeuble de bureaux en R+3 peut accueillir environ 300 personnes. Imaginé par l’agence Z Architecture, le bâtiment est organisé en L à l’angle de l’impasse de l’Asphalte et du Passage Faugier abritant un espace vert en cœur d’îlot. L’implantation et le travail de la volumétrie permettront de libérer deux terrasses accessibles sur les toits du R+1 et du R+2. En plus de la participation d’un écologue pour optimiser le potentiel « biodiversité » du projet, le site vise les certifications HQE niveau Excellent et BREEAM Very Good.

P3 signe un portefeuille de 33 actifs logistiques en Allemagne

P3 Logistic Parks (P3), gestionnaire et développeur à long terme d'entrepôts européens, entièrement détenu par GIC, le fonds souverain de Singapour, a signé un accord pour acquérir un portefeuille d’actifs immobilier dans la logistique en Allemagne. D'une superficie de plus de 650 000 m², le portefeuille Matrix comprend 33 actifs dans des emplacements urbains au sein des principales villes allemandes, dont Berlin, Dortmund, Nuremberg, Hambourg, Hanovre, Cologne, Dresde et Leipzig. Le portefeuille sera géré par P3. L'acquisition devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre 2020, sous réserve des conditions de clôture habituelles et des autorisations réglementaires requises.

Institutional Shareholder Services livre ses recommandations aux actionnaires d'URW

Institutional Shareholder Services, société indépendante de conseil en vote, a recommandé aux actionnaires d'Unibail-Rodamco-Westfield (URW) de voter "pour" l'augmentation de capital de 3,5 Mds€ proposée par le groupe et qui sera soumise à l'approbation de l'assemblée générale extraordinaire du groupe qui se tiendra le 10 novembre 2020. Cette augmentation de capital constitue un élément du plan Reset de la foncière. ISS a égakelent appelé les actionnaires à voter pour l’intégration des trois candidats du consortium Refocus au conseil de surveillance.

Korian boucle son augmentation de capital de 400 M€

Korian a annoncé le succès de son augmentation de capital d’un montant d’environ 400 M€. L'opération a été sursouscrite avec un taux de souscription d'environ 136 %. « Cette opération permettra à Korian de poursuivre ses investissements visant à offrir des parcours de soin intégrés et innovants au plus près des attentes de ses résidents, de ses patients et de leurs proches, précise Sophie Boissard, directrice générale du groupe Korian. A cet égard, avec l’acquisition d’Inicea que cette opération finance, Korian devient un opérateur de référence dans la santé mentale à l’échelle française et demain européenne. Notre parcours de soin s’enrichit ainsi de nouvelles expertises complémentaires à celles développées dans nos activités en maisons de retraite, résidences service et réseaux de soins et services à domicile. Korian franchit de plus une étape majeure de son développement, en cohérence avec les valeurs de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) portées par notre projet d’entreprise, Le Soin à Cœur ». Les actionnaires de référence Predica et Holding Malakoff Humanis ont exercé la totalité de leurs droits soit un montant de souscription d'environ 128 M€, représentant environ 32 % du montant total de l’émission. En outre, l’ensemble des membres du comité de direction générale ont participé à l’opération à hauteur de leurs droits. L’augmentation de capital a été conduite par un syndicat bancaire comprenant HSBC et Morgan Stanley en qualité de coordinateurs globaux associés et BNP Paribas, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank et Société Générale en tant que teneurs de livre associés.

Meyer Bergman devient MARK

Meyer Bergman se rebaptise MARK et va étendre sa stratégie multiplateforme en ciblant de nouvelles opportunités immobilières alternatives dans la continuité de sa plateforme de logistique urbaine Crossbay. MARK gère actuellement 7,2 Mds€ d'actifs bruts, dont 4,3 Mds€ dans le résidentiel et 1 Md€ dans les bureaux, après avoir acquis son dernier actif retail pure play en 2014. MARK augmentera encore son exposition au résidentiel avec de nouvelles plates-formes spécifiques à chaque pays, et se développera dans de nouveaux secteurs tels que les sciences de la vie et l'immobilier numérique. Pour soutenir son développement, MARK a procédé à plusieurs recrutements cette année. Josip Kardun, ancien CEO de la plateforme paneuropéenne de gestion d'actifs Multi de Blackstone, a été notamment nommé directeur des investissements.

Yannick Tremouilles nommé directeur général adjoint promotion de Coffim

Coffim a nommé Yannick Tremouilles en tant que directeur général adjoint promotion, rattaché au directeur général, Thibault Dutreix. Il aura pour mission d’accompagner le développement de Coffim sur l’ensemble des activités de promotion immobilière et de commercialisation au niveau national avec notamment la responsabilité de l’agence Coffim en région PACA. Il devra aussi accompagner la transformation du groupe dans sa démarche d’innovation. Yannick Tremouilles a effectué l’intégralité de sa carrière dans la promotion immobilière. En 2016 il rejoint Coffim au poste de directeur opérationnel, puis intègre le comité exécutif du groupe comme directeur délégué promotion Île-De-France en 2019. Diplômé d’un Master II « droit immobilier de la construction » de l’université de Paris II, il a débuté chez Sefri-Cime avant de rejoindre en 2012 la société Altarea Cogedim en tant que directeur de programmes.

Antoine Onfray va quitter son poste de directeur général délégué du groupe Paref

Antoine Onfray, actuellement directeur général délégué du groupe Paref, a fait part au conseil d’administration de sa volonté de quitter ses fonctions. Ce changement sera effectif en novembre 2020. Le conseil d’administration et Antoine Castro, directeur général, ont pris acte de cette position « et ont tenu à remercier chaleureusement Antoine Onfray pour son apport au groupe ayant conduit à une réussite opérationnelle et financière sur les 3 dernières années. » Le groupe a procédé à plusieurs recrutements afin de renforcer le périmètre couvert par Antoine Onfray avec notamment l’arrivée de Magali Volet comme directrice financière et un nouveau directeur des investissements qui rejoindra le groupe d’ici fin d’année.

Ronen Journo rejoint Hines

Hines a nommé Ronen Journo au poste de directeur européen des opérations et senior managing director. Il se concentrera sur les interactions au sein de l’espace de travail pour les locataires du portefeuille de bureaux européen de Hines. Il sera également responsable des opérations de gestion immobilière plus larges et de l’optimisation de l'expérience utilisateur pour les occupants dans tous les secteurs du portefeuille multi-actifs de l'entreprise, y compris les actifs industriels, résidentiels et commerciaux. Ronen Journo sera basé dans les bureaux de Hines à Londres et à Paris. Il occupait dernièrement le poste de vice-président principal en charge des entreprises et des espaces de travail chez WeWork. Auparavant, il a été directeur général des ressources en milieu de travail et des opérations EMEA chez Cisco, entreprise où il a passé plus de vingt ans et a été responsable de l'immobilier d'entreprise dans la région EMEA. En plus de son poste chez Hines, Ronen Journo continuera de siéger au conseil d'administration de plusieurs Proptech, notamment SpaceOS, Basking Automation et Juce, ainsi que le fournisseur britannique de logements abordables Network Homes.

Début d’une nouvelle étape pour les travaux du Grand Paris Express

Le chantier du Grand Paris Express entre dans une nouvelle phase importante de travaux avec la mise en œuvre des systèmes de transport, symbolisée par la pose des premiers rails dans l’arrière-gare de Noisy-Champs. Cette étape marque le début du basculement des travaux de génie civil (matérialisés par le creusement des tunnels et la construction des gares) vers l’installation des équipements des tunnels. « Après le dévoilement du matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 début octobre, le démarrage des travaux de voie ferrée concrétise chaque jour un peu plus l’émergence du nouveau métro », se réjouit Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris Depuis février 2020, les équipes du groupement Coral, composé de Colas Rail (mandataire) et Alstom (co-traitant), ont posé 1 800 mètres de rails et traverses sur 4 voies dans l’arrière-gare de Noisy Champs, ainsi que les communications croisées permettant les retournements des métros dans l’arrière-gare. En novembre, ces équipes de pose de voies poursuivront leur activité à Champigny sur la voie de raccordement entre la ligne 15 Sud et le futur centre d’exploitation et maintenance. Sur le site de Noisy-Champs, elles laisseront la place aux travaux d’installation de la caténaire rigide, puis aux travaux d’équipements linéaires du tunnel (colonnes sèches, chemins de câble ...).

Le gouvernement s’attaque à la rente de certains contrats photovoltaïques

Le ministère de la Transition énergétique a confirmé sa volonté de déposer dans les jours qui viennent un amendement afin de réviser les tarifs d’achat dont ont bénéficié certains parcs photovoltaïques être 2006 et 2011. Tout en réaffirmant son « soutien constant à la filière », le ministère souhaite s’attaquer à la rente de certains projets qui « représentent moins de 5 % de la production d'électricité renouvelable et mobilisent un tiers du soutien public aux énergies renouvelables », bénéficiant de tarifs d’achats fixes pendant 20 ans alors que les coûts ont depuis considérablement baissés. Seuls les gros contrats, qui concernant des installations de plus de 250 kWc et « rentabilisés depuis longtemps » seraient concernés, environ au nombre de 800 et représentant une charge annuelle d’environ 600 millions d’euros, avec à la clef une économie budgétaire comprise entre 300 et 400 millions d’euros. Les contrats noués avec des particuliers, agriculteurs, et autres petits exploitants ne seraient donc pas concernés. La mesure pourrait entrer en vigueur courant 2021.

Troisième closing pour le fonds Infragreen IV

Rgreen Invest, société de gestion française dédiée aux investissements et au financement de projets d’infrastructures liés à la transition énergétique et l'adaptation aux changements climatiques, a annoncé le troisième closing de sa stratégie Infragreen IV. Le fonds, dont le montant total est porté à 480 M€, est sur le point d’atteindre son objectif de taille de 500 M€. Rgreen Invest ambitionne de continuer à lever des fonds jusqu’à la fin de la période de souscription (mars 2021) pour parvenir au montant maximal réglementaire (hard cap) de 650 M€. A date, ce sont plus de 150 M€ du fonds Infragreen IV qui sont investis et engagés dans des projets d’infrastructure européens, et notamment français, devant permettre de réduire les émissions de CO2. La Banque européenne d’investissement (BEI) a investi 75 M€ dans le fonds Infragreen IV. La BEI avait déjà investi 50 M€ lors du lancement du fonds Infragreen III, clôturé en décembre 2018 au-dessus de ses objectifs de levée de capital, pour un montant de 307 M€.

Skyline Renewables ajoute le projet solaire Galloway au Texas à son portefeuille

Skyline Renewables, une société d’énergies renouvelables indépendante, soutenue par Ardian, a annoncé le financement et la gestion de la construction d'un projet solaire de 250 mégawatts (MW) dans le Centre-Ouest du Texas. Acquis auprès de 8minute Solar Energy, le projet Galloway I Solar devrait être opérationnel d'ici la fin 2021. Soutenue par Ardian, cette dernière acquisition augmentera le portefeuille d’actifs d'énergie renouvelable de Skyline Renewables à plus de 1 050 MW de capacité contrôlée depuis sa création il y a deux ans. Skyline Renewables a effectué sa première acquisition en 2018 avec Whirlwind Energy, un projet de 60 MW dans le Nord-Ouest du Texas, puis a acquis peu après Hackberry Wind Farm, une ferme éolienne de 166 MW située dans la même région. Morgan Stanley Renewables Inc. est l’unique partenaire financier investissant en tax equity et Morgan Stanley Capital Group Inc., « ainsi qu'un important négociant en énergie non nommé », sécurisent la vente d’une partie de l’électricité générée par le projet. Un consortium de banques dirigé par CIT et rejoint par Rabobank, Commerzbank, DNB Capital et Siemens Financial fournit le financement de la construction.

Le groupe Caisse des Dépôts renforce l’encadrement de ses financements aux énergies fossile

La transition écologique constituant l’un des quatre axes prioritaires d’action du plan de relance de la Caisse des Dépôts, le groupe a aujourd’hui annoncé rehausser ses engagements climatiques sur des secteurs clés de la transition. A compter de 2021, la CDC exclura de ses financements et investissements les principales sociétés développant des activités reposant sur le charbon thermique, par l’application d’un seuil de production annuel de 10Mt de charbon thermique pour les sociétés minières et de 10 Gw de production électrique annuelle à base de charbon pour les entreprises de génération d’électricité. Les sociétés de ces secteurs développant plus de 300Mw de nouvelles capacités dans le secteur du charbon thermique seront également exclues. Plusieurs mesures ont également été prises concernant le pétrole et le gaz. Ainsi, le groupe n’investira pas et ne financera pas les entreprises dont l’exposition au pétrole et gaz de schiste, sables bitumineux et ressources issues de la zone arctique représente plus de 10% du chiffre d’affaires, ni aucun projet dédié d’énergie non conventionnelle, tandis qu’aucun nouveau financement ne sera dédié à des projets greenfield d’infrastructures pétrolières. Il a également été demandé aux entreprises du secteur détenues en portefeuille qu’elles rendent public « un plan de transition vers la neutralité carbone clair et crédible, matérialisé par des objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) sur un large périmètre d’activités intégrant leurs émissions indirectes ».

Lancement de l’Observatoire de la finance durable

Dévoilé à l’occasion du Climate Finance Day, l’Observatoire de la finance durable a été officiellement lancé aujourd’hui par représentés par Finance for Tomorrow et Paris Europlace. Qualifié de « première à l’échelle mondiale », il a pour ambition de contribuer à la transparence, au suivi et à l’évaluation de la transformation progressive du secteur financier, en recensant les réalisations et les engagements des acteurs financiers sur ces enjeux. Il rassemble d’une part, des données « qui rendent compte des actions des différents secteurs financiers sont classées en quatre thématiques », classées en quatre thématiques : gestion responsable, transition vers une économie bas-carbone, sortie du charbon, et offre de produits responsables ; et d’autre part les également les engagements publics en matière de finance durable de 355 acteurs volontaires. L’objectif à 5 ans est le suivant : « faire un suivi des engagements individuels, calculer l’alignement des portefeuilles d’investissement des acteurs de la Place sur les objectifs de l’Accord de Paris, et, dans la mesure du possible, enrichir les données par des mesures de l’impact sur l’économie réelle ».

VNF signe un contrat d’assistance technique et d’expertises avec le Cerema

Voies navigables de France (VNF) et le centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) ont annoncé aujourd’hui la signature d’un marché de quasi-régie actant la collaboration entre les deux établissements publics pour les quatre prochaines années. A la demande de VNF, le Cerema réalisera des prestations de conseil et d’accompagnement technique en matière d’optimisation de la gestion et de la modernisation du réseau fluvial. Il s’agira de prestations intellectuelles (études spécialisée, méthodologie, expertises, recommandations…) portant sur une liste de thématiques et de politiques techniques établie chaque année en commun accord.  Pour VNF, ces prestations seront utiles notamment pour gérer son patrimoine d’ouvrages, améliorer la maintenance préventive et l’exploitation du réseau, moderniser ses méthodes d’exploitation (téléconduite), optimiser la gestion hydraulique mais également prioriser ses investissements et optimiser sa stratégie de navigation. Pour cette première année, trois thématiques principales ont déjà été identifiées avec des actions concrètes : la modernisation des méthodes d’exploitation du réseau fluvial, la maintenance, et la gestion hydrolique.

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Logement : ministère amer

Logement : ministère amer

Malgré les interpellations multiples dénonçant une campagne au cours de laquelle la question du logement est restée très secondaire, en dépit des aler...

Agnès Pannier-Runacher, Amélie de Montchalin : mission environnement

Agnès Pannier-Runacher, Amélie de Montchalin : mission environnement

À Elisabeth Borne, Première ministre en charge de la planification écologique, Emmanuel Macron a décidé d’adjoindre Agnès Pannier-Runacher à la Transi...

Glowee : la nature en lumière

Glowee : la nature en lumière

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui, Glowee.

Aurélie Pouliguen rejoint LexCase en qualité d’associée

Aurélie Pouliguen rejoint LexCase en qualité d’associée

Le cabinet LexCase intègre une nouvelle expertise en droit immobilier avec l’arrivée d’Aurélie Pouliguen et de sa collaboratrice Alice Angelot. Explic...

Marché de l'investissement immobilier : et si, finalement, tout allait bien ?

Marché de l'investissement immobilier : et si, finalement, tout allait bien ?

Depuis quelques mois, l'immobilier d'entreprise voit deux discours s’affronter : l’un voudrait que la situation soit particulièrement catastrophique,...

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

En juin, le quinquagénaire issu du groupe en prendra la direction générale, tandis que l’actuel PDG, Benoît Potier, est appelé à conserver la présiden...

Décarbonation de l'économie : le Medef présente sa note

Décarbonation de l'économie : le Medef présente sa note

Alors qu'Elisabeth Borne vient d'être désignée Première ministre et sera chargée directement de la planification écologique, le Medef apporte sa pierr...

Oxford et Novaxia s'allient pour développer le secteur des life sciences en France

Oxford et Novaxia s'allient pour développer le secteur des life sciences en France

Oxford Properties Group et Novaxia annoncent un partenariat stratégique de co-investissement dans des actifs immobiliers life sciences pour accélérer...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message