La veille urbaine du 27 mars 2020

Les enquêtes publiques reportées pendant la période d’état d’urgence sanitaire, CDC Habitat qui lance un appel à projets pour la construction de 40 000 logements… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 27 mars 2020.

Les enquêtes publiques reportées pendant la période d’état d’urgence sanitaire, CDC Habitat qui lance un appel à projets pour la construction de 40 000 logements… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 27 mars 2020.

Les actualités liées au coronavirus

Les enquêtes publiques reportées pendant la période d’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement a pris une ordonnance pour adapter les obligations et les procédures administratives au cours de la période d’état d’urgence sanitaire, notamment celles à caractère environnemental. « Afin de prendre en compte les circonstances particulières dans lesquelles se poursuivent les activités économiques pendant la période d’état urgence sanitaire, l’ordonnance suspend les délais de réalisation des contrôles et travaux pour se conformer à des obligations administratives », précise le communiqué de presse. Les délais reprendront normalement un mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire. Un décret viendra préciser les mesures de contrôle, d’analyse et de surveillance qui devront néanmoins être maintenues notamment pour des motifs de « sécurité, de salubrité publique et de protection de l’environnement ». Ainsi, les contrôles des équipements industriels à risque, notamment dans les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), devront se poursuivre. Par ailleurs, cette ordonnance permet de prolonger les autorisations administratives qui arrivent à échéance pendant cette même période. Par exemple, des délais additionnels seront octroyés pour la mise en service des installations d’énergie renouvelable « afin de ne pas pénaliser les retards d’achèvement des chantiers de construction liés à la crise ». Enfin, les enquêtes publiques en cours sont suspendues et les enquêtes publiques à venir sont reportées. « A titre exceptionnel, toutefois, les projets présentant à la fois un intérêt national et un caractère urgent, notamment pour des raisons de sécurité ou de protection de l’environnement, feront l’objet d’enquêtes publiques selon des modalités adaptées, précise toutefois le gouvernement. Afin de respecter les consignes sanitaires, ces enquêtes publiques seront alors réalisées par des moyens dématérialisés tout en maintenant la désignation d’un commissaire enquêteur qui prendra en compte les observations du public. »

CDC Habitat lance un appel à projets pour la construction de 40 000 logements

CDC Habitat, membre de la Banque des Territoires, va commander de 40 000 logements neufs. Les programmes seront réservés et lancés auprès des promoteurs immobiliers dans les 12 prochains mois pour soutenir l’économie des territoires. Le groupe mobilisera des partenaires, promoteurs et organismes de logement social membres du réseau « CDC Habitat Partenaires ». Dans le détail, 15 000 logements locatifs abordables contractualisés neufs et 10 000 logements locatifs intermédiaires neufs seront commandés, pour le groupe CDC Habitat et les fonds d’investissements gérés par sa filiale Ampere Gestion. L’effort portera également sur 15 000 logements sociaux neufs, pour le groupe CDC Habitat ou pour tout organisme de logement social membre du réseau « CDC Habitat Partenaires ». Ces logements seront construits en priorité dans les zones tendues (A bis, A et B1) et dans les communes du Plan Action coeur de ville. Ils seront commandés en VEFA auprès de l’ensemble des promoteurs immobiliers, dans le cadre notamment de partenariats à grande échelle permettant les achats en blocs. « Nous prendrons les mesures de simplifications et de réactivité qui s’imposent pour assurer une bonne fluidité des actions », indique André Yché, président du directoire de CDC Habitat.

In’li va acquérir 10 000 logements d’ici fin 2020

In’li, filiale dédiée au logement intermédiaire du groupe Action Logement, a acté un plan de relance qui se traduira par l’acquisition de 10 000 logements avant la fin de l’année auprès de promoteurs immobiliers en Ile-de-France. Cette capacité de financement est notamment possible grâce au prêt de 250 M€ accordé par la Banque européenne d’investissement et aux financements corporate déjà en place. Cette augmentation de la production a pour objectif de consolider l’objectif de produire 80 000 nouveaux logements intermédiaires. In’li s’engage à acquérir des stocks achevés ou en cours de travaux ou encore de sécuriser des opérations d’achat en bloc en cours de montage, tant en logement intermédiaire qu’en logement libre à loyers maitrisés.

Action Logement met à disposition des personnels des EHPAD plus de 600 logements

Le groupe Action Logement a identifié plus de 600 logements vacants pouvant être mis à disposition des personnels intervenant dans les Ehpad. « Dès le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, les ESH du groupe ont établi un bilan d’occupation des résidences meublées, temporairement vacantes, pour répondre aux difficultés quotidiennes que rencontrent les salariés des maisons de retraite qui habitent parfois très loin de leur lieu de travail », précise le communiqué de presse. Ce parc, principalement constitué de résidences étudiantes, est mis gracieusement à disposition pendant la durée de la crise. Action Logement, en lien avec les Agences régionales de santé, établit les priorités et organise l’attribution des logements.

Primonial REIM confiant sur la résilience du marché immobilier français

« Le marché immobilier français offre des facteurs de résilience spécifiques ». L’analysée est signée Daniel While, directeur recherche et stratégie de Primonial REIM. Il liste : « une prime de risque conséquente, une profondeur inégalée de son marché francilien, le plus grand quartier d’affaires européens (La Défense), une forte diversification sectorielle de ses locataires et une dynamique de hausse des loyers bureaux depuis 2 ans ». Des atouts avaient permis, en 2019, d’attirer un montant « significatif » de capitaux internationaux, dans le contexte du Brexit. « Les avantages comparatifs du marché français devraient perdurer », ajoute Daniel While. Au niveau européen, il estime que les investisseurs, « après une correction des prix et des loyers », pourront revenir sur des marchés aujourd’hui en difficulté. « En particulier, la prise de conscience de l’insuffisance des équipements de santé, dans les pays d’Europe du Sud mais également en France, doit se manifester dans le plan de relance, nécessairement européen, qui suivra la fin de la pandémie, avec en complément de l’offre publique une offre privée à développer ». Les annonces d’Emmanuel. Macron, le 25 mars, sur « un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières » hospitalières pourraient aller dans ce sens.

Les arrivées de touristes internationaux pourraient baisser de 20 à 30 % en 2020

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) s’attend à ce que les arrivées de touristes internationaux baissent de 20 % à 30 % en 2020 par rapport aux chiffres de 2019. Un recul attendu qui pourrait faire diminuer les recettes du tourisme international (exportations) dans des proportions comprises entre 300 et 450 Mds$, soit près d’un tiers des 1 500 Mds$ de recettes générées en 2019. Compte tenu des tendances passées du marché, le coronavirus ferait perdre de cinq à sept ans de croissance. En 2009, avec la crise économique mondiale, les arrivées de touristes internationaux ont baissé de 4 %, tandis que la flambée de SRAS a provoqué un repli de 0,4 % en 2003.

Le reste de l'actualité

ADP lance un emprunt obligataire de 2,5 Mds€

Aéroports de Paris a lancé le placement d'un emprunt obligataire en 2 tranches d'un montant total de 2,5 Mds€. La première tranche porte sur 1 Md€. Son taux annuel s’élève à 2,125 % et elle a une durée de 6,5 ans. Le deuxième emprunt porte sur 1,5 Md€ avec un taux annuel de 2,75 % et une durée de 10 ans. Aéroports de Paris est notée A (perspective négative) par Standard and Poor's.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 4 décembre 2020

La veille urbaine du 4 décembre 2020

Les fédérations du commerce qui dénoncent la décision de reporter les soldes, Pierre Ducret qui succède à Gilbert Emont à la direction de l’Institut P...

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Un mois après l’annonce de son départ de Paref, Antoine Onfray a pris les fonctions de CFO Group chez Tikehau Capital. Retour sur son parcours.

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Le ministère chargé du Logement a mis en ligne une carte interactive des loyers moyens afin de palier au manque d’informations dans les petites villes...

La veille urbaine du 3 décembre 2020

La veille urbaine du 3 décembre 2020

Un budget de 2,7 Mds€ pour l'Anah en 2021, BNP Paribas REIM qui acquiert l'ensemble « Ilot 4B » à Euronantes, Antoine Onfray nommé CFO de Tikehau Capi...

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confinement

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confineme...

Métamorphosé par la pandémie, le monde du travail se réinvente avec la mise en place massive du télétravail. De cette pratique découle un abandon part...

La veille urbaine du 2 décembre 2020

La veille urbaine du 2 décembre 2020

WeWork qui ouvre un nouvel espace au 7 rue de Madrid à Paris 8e, Géraldine Ajax qui prend la direction de la marque du groupe Quartus, les pertes de l...

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte