La veille urbaine du 27 mai 2020

Le Printemps Haussmann autorisé à rouvrir, le groupement mené par Bouygues Bâtiment IDF retenu pour construire l’Arena Porte de la Chapelle, Nuveen qui pré-loue "Liberty", Aviva Investors qui recrute Grégoire Bailly-Salins, KKR qui lance une plateforme dédiée aux data centers… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 27 mai 2020.

Le Printemps Haussmann autorisé à rouvrir, le groupement mené par Bouygues Bâtiment IDF retenu pour construire l’Arena Porte de la Chapelle, Nuveen qui pré-loue "Liberty", Aviva Investors qui recrute Grégoire Bailly-Salins, KKR qui lance une plateforme dédiée aux data centers… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 27 mai 2020.

Les actualités liées au coronavirus

Les entrepreneurs du bâtiment font un bilan très dégradé de leur activité récente

Une vaste majorité des chefs d’entreprise du bâtiment interrogés en mai 2020 par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) signalent que leur activité a baissé au cours des trois derniers mois. En mai 2020, les entrepreneurs portent une appréciation bien plus négative que le mois précédent sur leur activité passée : le solde correspondant chute fortement et se situe désormais à son plus bas niveau depuis que la série existe (1975). Néanmoins, les entrepreneurs sont moins pessimistes que le mois précédent quant à leur activité prévue : le solde d’opinion correspondant se redresse nettement après une très lourde chute en avril. Il demeure toutefois très au-dessous de sa moyenne. En mai 2020, les entrepreneurs sont bien plus nombreux qu’en avril à indiquer avoir baissé leurs effectifs au cours des trois derniers mois : le solde correspondant chute à son plus bas niveau depuis octobre 2016. De plus, les perspectives d’emploi pour les trois prochains mois sont jugées aussi détériorées qu’en avril : le solde d’opinion relatif aux effectifs prévus se situe à son plus bas niveau depuis avril 2016, bien au-dessous de sa moyenne. En mai 2020, les entrepreneurs du bâtiment sont encore plus nombreux que le mois précédent à juger que le niveau de leurs carnets de commandes est inférieur à la normale : le solde correspondant, déjà bien au-dessous de sa moyenne de longue période, baisse de nouveau et atteint son plus bas niveau depuis mars 2017. Cependant, compte tenu de leurs effectifs, les entrepreneurs estiment que les commandes assurent 7,4 mois de travail, légèrement plus que le mois précédent et nettement plus qu’en moyenne sur longue période (5,7 mois).

La FNCCR lance un programme de 100 M€ pour la rénovation énergétique des collectivités

Dans le cadre du plan de relance national, la FNCCR territoire d’énergie a lancé le programme ACTEE 2, officialisé par la publication de l’arrêté du 4 mai 2020, au Journal Officiel du 27 mai. Par la rénovation du patrimoine des collectivités, ACTEE est un outil dédié à la transition énergétique. Doté de 100 M€, il doit permettre de rénover partiellement ou entièrement environ 50 000 bâtiments. ACTEE 2 prolonge et renforce le premier programme ACTEE 1, doté de 2,5 TWh, avec une multiplication par 8 des objectifs, pour viser 20 TWh cumac en décembre 2023. « ACTEE est désormais le plus important programme de CEE voué à améliorer les patrimoines publics des collectivités », précise le communiqué de presse. Les objectifs d’ACTEE 2 sont de créer et animer une cellule de soutien des collectivités dans la transition énergétique ; et de créer des passeports de la rénovation énergétique avec des nouveaux appels à projets spécifiques (appel à manifestation d’intérêt – ami), notamment des Bâtiment municipaux (écoles, salles des fêtes, mairies, gymnases) et des hôpitaux publics, EPHAD publics. Enfin, ACTEE 2 doit permettre de développer des sous-programmes spécifiques.

Le Printemps Haussmann autorisé à rouvrir le 28 mai

 (©D.R.)
Après avoir conseillé les sociétés Apsys Beaugrenelle et SNC Beaugrenelle Patrimoine et obtenu la réouverture du centre commercial Beaugrenelle dans le 15e à Paris, c’est aux côtés du Printemps que l’équipe droit public du cabinet August Debouzy, menée par Vincent Brenot, associé, a introduit avec succès un référé-liberté devant le Tribunal administratif de Paris contre l’arrêté du Préfet de Police de Paris. Ce dernier avait ordonné le 13 mai dernier la fermeture des centres commerciaux Aéroville, Italie Deux, Beaugrenelle et le Forum des Halles ainsi que les grands magasins parisiens jusqu’au 10 juillet. « Le tribunal administratif a tenu compte du fait que le Printemps est constitué de plusieurs îlots « homme » et « femme », d’une part, et « maison », d’autre part, totalement séparés par la fermeture des passerelles les reliant et qui disposent chacun d’une entrée et d’un accès d’évacuation, précise le communiqué de presse du cabinet d’avocats. En outre, le Printemps a fait valoir qu’en l’absence de touristes sa réouverture n’occasionnera pas de déplacements significatifs de population et qu’un protocole sanitaire rigoureux a été mis en place en amont, afin d’assurer la sécurité de ses collaborateurs et visiteurs. » Le grand magasin Printemps Haussmann va donc pouvoir ouvrir dès le jeudi 28 mai à 11h (à l’exception des activités de restauration qui ne sont pas encore autorisées à le faire).

Les calendriers de déploiement des réseaux numériques devront être respectés

A l’occasion de l’audition de Julien Denormandie par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat qui auditionnait, le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie a apporté son soutien à la demande des sénateurs, affirmant que seuls les retards pleinement justifiés par la période de confinement écoulée pourraient être tolérés. « Nous maintenons une très forte pression dans le tube », a‑t‑il martelé. Le ministre a ainsi annoncé que les opérateurs devraient réaliser « dans les deux semaines à venir » un état des lieux de l’avancée des programmes de déploiement. Une attention particulière sera portée aux échéances fixées pour 2020, comme la livraison des premiers pylônes de résorption des zones blanches mobiles prévue par le New Deal ou la couverture fibre intégrale des zones peu denses, pour lesquelles les opérateurs avaient formulé des engagements contraignants. Les reports d’échéance ne pourront être actés que si les retards sont strictement justifiés par les opérateurs. En tout état de cause, ces reports ne devront pas dépasser les « trois mois et demi », a prévenu Julien Denormandie. Pour les sénateurs de la commission, l’attention doit également se porter sur les moyens à mobiliser pour relancer les programmes de couverture numérique du territoire dans les mois à venir. Pour Patrick Chaize, « il est indispensable que le « guichet » France très haut débit soit enfin doté des crédits nécessaires à la généralisation de la fibre sur l’ensemble du territoire d’ici 2025, comme l’avait d’ailleurs proposé le Sénat lors de la dernière loi de finances ». Et le communiqué de presse du Sénat d’ajouter : « Au‑delà de ces enjeux financiers, l’État devra également lever certains freins réglementaires pour accélérer la reprise des déploiements. La base adresse nationale (BAN) doit enfin être généralisée pour faciliter le raccordement des Français à la fibre ; l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) devra ainsi accompagner les collectivités territoriales dans l’adressage de l’ensemble des locaux de notre territoire. »

Le reste des actualités

Grand-Orly Seine Bièvre planche sur la création d’une structure patrimoniale de portage d'immobiliers

L’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre a lancé un appel d’offre pour la réalisation d’une étude de préfiguration en vue de la création d’une structure patrimoniale de portage d'immobiliers à vocation économique. L’étude en question aura pour objet d’évaluer la faisabilité économique et juridique d’une structure patrimoniale et de portage à vocation économique et les conditions de montage de cette dernière. Cette structure a vocation à « pallier la carence du secteur privé, faciliter la sortie de produits immobiliers innovants et à loyers modérés, favoriser le développement d’immobilier productif (dont les rdc d’actifs), maîtriser l’occupation et l’animation des quartiers/secteurs urbains stratégiques ». L’étude doit permettre de définir son champ d’intervention, les modalités de sa mise en œuvre ainsi que la modélisation financière et l’approche de sa rentabilité.

Le groupement mené par Bouygues Bâtiment Île-de-France retenu pour construire et exploiter l’Arena Porte de la Chapelle

(©SCAU / NP2F)
La commission d’appel d’offre de la Ville de Paris s’est prononcée sur l’attribution du marché global de conception, réalisation et exploitation technique de l’Arena Porte de la Chapelle au groupement mené par Bouygues Bâtiment Île-de-France et les agences d’architecture SCAU et NP2F. La réalisation de cette nouvelle salle multifonctionnelle de 8 000 places assises constitue un engagement de la candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et permettra d'accueillir les épreuves de badminton, de para taekwondo et de para badminton. Cet équipement sera également ouvert au sport de proximité et aux habitants du quartier en intégrant en son sein deux gymnases destinés à répondre aux besoins locaux. Outre ces équipements sportifs, un programme complémentaire de 2 600 m² sera destiné à une offre de loisirs et de commerces résolument tournée vers le quartier. Elle se situera au sein d’un nouveau quartier mixte entre les Portes de la Chapelle et d’Aubervilliers, avec la création de ZAC Gare des Mines-Fillettes. L’Arena Porte de la Chapelle a vocation à accueillir dès son ouverture en 2023 des compétitions sportives de niveau national ou international, le Paris Basketball en résidence, ainsi que des concerts, des spectacles ou encore des congrès. Selon les critères de sélection de la consultation, le projet retenu a été classé en première position en raison de ses qualités architecturale, paysagère, fonctionnelle et environnementale ainsi que sur ses engagements en matière de performances énergétiques et de la qualité de son programme de maintenance, la durée d’exploitation courant sur 10 années. Le résultat de la consultation et le choix du lauréat ont permis de confirmer le prix de conception-réalisation de l’Arena Porte de la Chapelle estimé en candidature des Jeux à 90 M€ HT en valeur 2016 et rappelé lors de la signature du pacte financier entre l’ensemble des contributeurs. Ce pacte prévoit un financement à 50 % par la SOLIDEO, avec des contributions de la Ville de Paris, de l’État et de la Région Île-de-France, et à 50 % par la Ville sur son budget propre. L’indexation usuelle implique une actualisation du prix à 98 M€ HT en valeur 2020. En complément, la Ville de Paris a décidé de porter sur son budget la conception-réalisation des deux gymnases pour un montant de 20 M€ HT et du programme d’activités de proximité, de loisirs et de commerces de 7,2 M€ HT. L’exploitation commerciale se fera via une délégation de service public actuellement en cours d’instruction pour permettre une association du futur exploitant commercial à la conception et à la réalisation de l’ouvrage. La construction de l’Arena est programmée en juin 2021 pour une livraison en juillet 2023.

SVM Groupe se lance dans l’immobilier d’entreprise

SVM Groupe élargit son offre en créant le département SVM Entreprise dédiée à la promotion immobilière d’entreprise et signe sa première opération à Taverny (95). « Nous avons choisi de développer un concept de parc d’activité sous le nom de SVM Park, souligne Madjid Amghar, directeur du département SVM Entreprise. L’ensemble des parcs d’activité que nous développons répondent aux réels besoins du marché local. Dans cette démarche chaque opération intègre les critères suivants : proposer des solutions qui favorisent le développement économique des territoires en intégrant une dimension environnementale à chacun de nos projets ; apporter la réponse la mieux adaptée à la typologie de foncier et de son marché ; proposer des actifs adaptés et adaptables offrant une pérennité dans le temps. » SVM Groupe a signé avec Grand Paris Aménagement l’acquisition d’un foncier de 8 845 m² pour réaliser un parc d’activités, Business Park, de quatre bâtiments pour le compte de Grand Paris Aménagement. Le parc d’activités est situé dans la ZAC des Ecouardes, sur la commune de Taverny. « Cette première signature atteste la pertinence de la nouvelle offre bureaux et activités de SVM Groupe et de son attractivité auprès d’un aménageur tel que Grand Paris Aménagement », se félicite précise Sébastien van Moere, président et fondateur de SVM Groupe. SVM Entreprise a obtenu en avril un permis de construire pour un deuxième parc d’activités de 5 500 m² SVM Park Val D’europe situé à Bailly-Romainvilliers - Val d’Europe agglomération (77) qui sera lancée en septembre. Un autre permis de construire a également été obtenu et purgé pour un projet de 2 200 m² de bureaux à Houilles (78) et un permis de construire est en cours de purge pour un projet de 6 600 m² de bureaux à Meyzieu (69).

Nuveen Real Estate pré-loue l'intégralité de « Liberty » à Paris 9e

Nuveen Real Estate, pour le compte du fonds pan-européen CHOP (Cityhold Office Partnership), vient de signer deux BEFA de 9 ans fermes, pré-louant ainsi l'intégralité de l'immeuble de bureaux Liberty, 18 mois avant sa livraison. L’ensemble situé au 36 rue Lafayette à Paris 9e totalise 9 200 m² d'espaces de travail et de services. Il accueillera Ekimetrics, société de data science, et le cabinet d'avocats Bryan Cave Leighton Paisner. Suite au départ de son ancien locataire AXA), l’immeuble fait l'objet d'une rénovation complète permettant de créer 900 m² de surface utile supplémentaire. Cette transformation a pour objectif principal de rétablir la communication entre le bâtiment et son environnement, notamment en ouvrant son entrée principale vers la rue Lafayette, puis en travaillant les perspectives vers les entrées secondaires (rue Provence et Pelletier, Paris 9). Les travaux en cours doivent aussi permettre de s'affranchir des contraintes structurelles pour un gain de modularité. Ils s'articulent autour d'un atrium de 12 mètres de hauteur. L'immeuble sera labellisé BREEAM Excellent, WELL Gold, et a obtenu la labellisation WiredScore Silver. « Cette opération démontre aussi la capacité de Nuveen Real Estate à transformer son patrimoine pour créer de la valeur, en s'inscrivant dans la stratégie built-to-core du fonds CHOP », commente Nicolas Bastid, directeur asset management en charge de cette opération. Le projet architectural du 36 Lafayette a été pensé par Bouchaud Architectes et la décoration par Art Qad Architectes, sous la supervision du Modtheop. La construction a été confiée à l'entreprise Dumez. Cette commercialisation a été assurée par BNP Paribas Real Estate et Cushman & Wakefield, avant la crise sanitaire, mandatés dans le cadre d'une co-exclusivité. Les utilisateurs étaient représentés par Strategies and Corp et Colliers.

Icade signe un nouveau bail avec France Télévisions sur le Ponant

Icade a signé avec France Télévisions un bail portant sur 3 300 m² de bureaux dans l’immeuble Le Ponant, situé au pied du Parc André Citroën dans le 15e arrondissement de Paris. Le bail, à prise d’effet immédiate, a été renouvelé « dans des conditions en ligne avec le précèdent bail ». La signature a été finalisée pendant la phase de confinement avec une signature 100 % dématérialisée.

Advenis REIM acquiert un immeuble de bureaux loué à Bosch à Reutlingen

La SCPI Eurovalys, gérée par la société de gestion Advenis Real Estate Investment Management (Advenis REIM) et investie principalement en Allemagne, a réalisé un nouvel investissement à Reutlingen pour un montant de plus de 23 M€ hors droits. L’actif est un ensemble immobilier à usage principal de bureaux, construit en 2003. La surface locative totale est de 11 250 m² et le bâtiment dispose également de 134 places de parkings. L’immeuble a fait l’objet, juste avant l’acquisition, de travaux d’aménagement sur la partie gauche et sur l’arrière avec la création de nouveaux espaces de bureaux, de locaux de développement et d’un centre de recherche. Des baies vitrées sur les façades ouest et nord ont également été installées. L’immeuble est entièrement loué à la société Bosch dans le cadre d’un bail commercial ayant débuté en 2016 pour une durée d’engagement ferme de 14 ans, soit une fin de bail prévue pour 2030.

Eternam lance un nouveau fonds dédié au secteur de l'hôtellerie

Forte de son expérience d’investissement dans le secteur de l’hôtellerie, Eternam lance le FPCI Alcyon. Ce fonds d’investissement, destiné aux investisseurs privés, fera l’acquisition d’hôtels, principalement en France. Au cours des dernières années, Eternam a déployé plus de 300 M€ en hôtellerie aux côtés d’acteurs du secteur. La stratégie du FPCI Alcyon est de permettre aux investisseurs de se positionner sur des projets « créateurs de valeur ». Il s’agira d’une part de reprise d’hôtels existants, avec un business plan jouant sur les leviers opérationnels et financiers, et d’autre part de développement d’établissements sur des localisations « hautement pertinentes ». Ces investissements dans des fonds de commerce hôteliers, le plus souvent associés aux murs, seront réalisés avec des opérateurs hôteliers co-investissant en capital. Le FPCI Alcyon vise une levée de 40 M€ sur les prochains mois, investis sur une demi-douzaine de projets. Accessoirement, le FPCI Alcyon sera susceptible de répondre aux attentes des investisseurs en recherche de remploi. « Le fonds intégrera une approche RSE très forte, non seulement pour contribuer à porter l’effort de notre industrie sur ce sujet, mais aussi avec une vraie conviction sur le fait qu’environnement et création de valeur vont de pair, précise José Zaraya, président d’Eternam. La phase de déploiement de ce nouveau fonds s’inscrit dans un contexte de marché, permettant aux équipes d’Eternam de se positionner au moment opportun sur des projets porteurs, avec des partenaires agiles, jusqu’à la période de reprise que nous anticipons à moyen terme. »

SFL émet un emprunt obligataire de 500 M€

SFL a émis un emprunt obligataire de 500 M€ à 7 ans, échéance 5 juin 2027, assorti d’un coupon de 1,5 %. Cet emprunt, a été placé auprès d’investisseurs européens répartis entre la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne pour l’essentiel. Cette nouvelle émission servira à refinancer les besoins généraux de SFL, tout en allongeant la maturité moyenne de son endettement. SFL est notée BBB+, perspective stable, par Standard & Poor’s.

David Atkins va quitter ses fonctions de CEO d’Hammerson

 (©D.R.)
Avec l'accord du conseil d'administration, David Atkins a décidé de quitter ses fonctions de directeur général d’Hammerson. Il restera en fonction jusqu'au printemps 2021 au plus tard, tandis que le conseil procèdera à la recherche de son successeur. « Cela a été un privilège de diriger Hammerson pendant plus de dix ans, explique David Atkins. L'environnement actuel, exacerbé par l'impact de Covid 19, est sans aucun doute le plus difficile que nous ayons rencontré en tant qu'entreprise. Je pense que c'est le bon moment pour rechercher un nouveau PDG, une personne qui peut non seulement diriger l'entreprise à la sortie de cette période, mais aussi dans son prochain chapitre ». David Atkins est un chartered surveyor qui a rejoint Hammerson en 1998. Sa carrière au sein du groupe a commencé avec la responsabilité de la stratégie et des performances d'investissement, travaillant sur un certain nombre de transactions à l'étranger, en particulier en France. En 2002, il a pris la responsabilité du portefeuille de retail parks au Royaume-Uni et, en 2006, du portefeuille britannique plus large. Il a été nommé directeur général d’Hammerson le 1er octobre 2009.

Aviva Investors nomme Grégoire Bailly-Salins directeur des investissements pour l’Europe continentale

Aviva Investors a nommé Grégoire Bailly-Salins au poste de directeur des investissements pour l’Europe continentale, venant renforcer les activités immobilières du groupe en Europe continentale. Basé à Paris, il reportera à Daniel McHugh, global head of real estate d’Aviva Investors. Il sera en charge de superviser les activités d'acquisitions dans toutes les classes d'actifs immobiliers à travers l’Europe continentale. Conformément à la stratégie d’Aviva Investors visant des emplacements « clés » en Europe, il ciblera en particulier des actifs situés en France, Allemagne, Benelux, Espagne et dans les pays nordiques. Grégoire rejoint Aviva Investors après avoir travaillé pendant 6 ans chez Union Investment où il occupait récemment le poste de senior investissement manager entre Paris et Hambourg. Grégoire Bailly-Salins est titulaire du Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA) du barreau de Paris, diplômé de l’ESSEC Business School (MsC) ainsi que titulaire d’une double maîtrise en droit français et allemand délivrée par les universités de Cologne et de Paris I Panthéon Sorbonne. « La nomination de Grégoire reflète les ambitions que nous avons pour l’investissement en immobilier en Europe continentale, précise Daniel McHugh. Elle fait suite à une année 2019 riche en activités avec près d’1 milliard d’euros investis pour le compte de nos clients. Nous sommes convaincus que Grégoire nous permettra d’accroitre notre plan d’acquisition d’actifs, notamment grâce à sa connaissance des villes européennes que nous avons identifiées comme étant d’importance stratégique. »

Marie-Claire Marques, nouvelle directrice du développement de Perial AM

Perial AM renforce ses équipes commerciales avec la nomination de Marie-Claire Marques au poste de directrice du développement. Elle devient membre du comité de direction et a notamment pour mission de définir et mettre en œuvre la stratégie commerciale en lien avec les objectifs de l’entreprise et d’accompagner ses équipes et les partenaires commerciaux dans le développement de leurs activités. Diplômée de l’Ecole supérieure de commerce et du DESS de gestion de patrimoine de Clermont-Ferrand, elle a démarré sa carrière chez Carmignac Gestion puis au développement de la distribution d’Edmond de Rothschild AM entre 1997 et 2009. Depuis 2009, elle était directrice du développement de la distribution de Mandarine Gestion. « Notre objectif est d’offrir à nos partenaires conseillers et institutionnels une offre immobilière solide et performante qui devrait répondre aux exigences du futur label ISR », explique Marie-Claire Marques.

Johnny Huat rejoint Plurial Novilia

Plurial Novilia, Entreprise Sociale pour l’Habitat (ESH) filiale du groupe Action Logement, a nommé Johnny Huat au poste de directeur de l’activité promotion, aménagement et CMI (Construction de maisons individuelles). Il remplace à ce poste Michel Ferro, parti en retraite en avril 2020. Johnny Huat aura pour missions, sur les trois activités, de manager une équipe d’environ 35 personnes ; d’élaborer et piloter une stratégie globale « en cohérence avec chacun des territoires et centrée sur la satisfaction des clients » ; de proposer une diversification de produits et de services permettant un parcours résidentiel sur l’ensemble du territoire ; de poursuivre l’amélioration « continue des produits, des services et innover pour répondre aux besoins des clients de Plurial Novilia » ; de rechercher la performance collective. Johnny Huat est diplômé d’un titre d’ingénieur de l’Ecole spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie (ESTP Paris). L’essentiel de sa carrière s’est fait au sein de Bouygues Immobilier. Responsable technique exécution entre 2010 et 2013, il devient ensuite responsable puis manager de projets, pendant près de 3 ans, où il pilote la gestion d’un portefeuille d’opérations immobilières. Il est enfin promu responsable de l’Agence Champagne-Ardenne au sein du groupe de 2016 à 2020.

MACADDAM Architecture, rejoint le groupe Franc Architectures

Le groupe Franc Architectures poursuit son déploiement national avec l’acquisition d’une nouvelle agence à Toulouse, MACADDAM Architecture. Ce nouvel ancrage au sein de la Ville rose confirme, après les villes du Havre, Caen, Bordeaux, Mérignac, la volonté du groupe de développer un maillage en régions. MACADDAM est dirigée par Mathilde Caillaud, Aurélie Ades et Marianne Dorde. L’agence déploie ses compétences dans différents domaines, notamment en réhabilitation et en équipements publics, mais également en logements et dans le domaine de l’enseignement. Avec un chiffre d’affaires en constante progression l’agence a conçu et accompagné des projets tels la résidence « Le Carré des Pionniers », la réhabilitation de l’ancien CHIC (Centre Hospitalier) de Castres, la « Tour Radio » et l’extension de l’ENSSEIHT (Ecole nationale supérieure d’electrotechnique d’electronique, d’informatique, d’hydrolique et des télécomunications). « La typologie des clients de MACADDAM est celle des marchés publics, enseignement, hospitalier et logement et nous offre une belle complémentarité de compétences, explique Gabriel Franc, directeur général du groupe. Le dynamisme de la région de Toulouse fait sens avec l’objectif du Groupe Franc Architectures d’être présent dans des villes à forte croissance ce qui correspond à notre spécialité d’immobilier d’entreprise. »

KKR lance une plateforme pour créer et opérer des data centers en Europe

KKR et Franek Sodzawiczny, un entrepreneur dans le domaine des data centers, ont annoncé la création de Global Technical Realty, une plateforme destinée à construire et opérer des data centers en Europe. KKR investira 1 Md$ de fonds propres dans un premier temps par le biais de son troisième fonds dédié aux infrastructures. Avec le financement par la dette, ce sont plus de 2,5 Mds$ qui pourront être déployées pour investir et gérer les actifs. GTR a signé un partenariat avec Mercury Engineering pour concevoir et développer un concept de data centers adapté aux besoins des fournisseurs de services cloud hyperscale. KKR était conseillé par Simpson Thacher & Bartlett. Global Technical Realty a été conseillé par Charles Russell Speechlys.

468 MW de nouvelles installations raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains au T1

La puissance totale du parc électrique EnR – éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies – s’élève, fin mars 2020, à 54 234 MW selon le Syndicat des énergies renouvelables. Cela représente une hausse annuelle de 2 574 MW. Sur le premier trimestre de 2020, 468 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 277 MW et pour 173 MW. Les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 25 % à la couverture de la consommation d’électricité de France métropolitaine au cours des douze derniers mois, un chiffre en hausse par rapport aux douze mois précédents, notamment du fait d’une forte production éolienne qui couvre 8,3 % de la consommation électrique en année glissante (et 13,8 % en février). Durant le premier trimestre 2020, 37,6 TWh d’électricité renouvelable ont été produits, ce qui constitue un nouveau record trimestriel dépassant de plus de 10 % le précédent record observé au premier trimestre 2018 (33,7 TWh).

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

Emmanuel François, président de la Smart Building Alliance, nous donne son approche concernant l’évolution des bâtiments suite à la crise, tant du poi...

La veille urbaine du 11 juin 2021

La veille urbaine du 11 juin 2021

Argan poursuit ses investissements dans l’Orléanais avec la livraison d’un nouvel entrepôt de 22 000 m², IDEC remet les clés à AREFIM d’un entrepôt de...

La veille urbaine du 10 juin 2021

La veille urbaine du 10 juin 2021

Gecina pré-commercialise l’immeuble “Biopark” à Paris 13, Serris Reim acquiert un ensemble de 5 345 m² à Aurillac pour 2,5 M€, Cogedim prend 10 engage...

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

La réduction de l'empreinte immobilière des entreprises semble convaincre une majorité de dirigeants de l'intérêt du télétravail. Anciennement réfract...

La veille urbaine du 9 juin 2021

La veille urbaine du 9 juin 2021

Eurazeo signe une promesse de vente avec l'AESN pour l’immeuble “Côté Jardin” à Courbevoie, GSE construit le nouveau centre européen de distribution d...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

La veille urbaine du 8 juin 2021

La veille urbaine du 8 juin 2021

Foncière Atland et PGGM lancent la restructuration de l’immeuble “Air” à Levallois-Perret, Covivio livre le campus d’Orange au sein du Parc “Majoria”...

La veille urbaine du 7 juin 2021

La veille urbaine du 7 juin 2021

Kermarrec Promotion construit 4 résidences “Rivages” avec vue imprenable sur la Rade de Brest, Aviva Investors acquiert un entrepôt logistique à Eindh...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte