La veille urbaine du 27 janvier 2020

L’inauguration du siège de la Région IDF reportée, Perial AM qui acquiert le Tryalis à Montreuil, Icade qui lance une plateforme expérimentale 5G… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 27 janvier 2020.

L’inauguration du siège de la Région IDF reportée, Perial AM qui acquiert le Tryalis à Montreuil, Icade qui lance une plateforme expérimentale 5G… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 27 janvier 2020.


L’inauguration du siège de la Région IDF reportée


L'inauguration du siège de la Région Île-de-France prévue le 28 janvier a été annulée en raison d'un dysfonctionnement technique dans la partie accueillant du public (rez-de-chaussée et mezzanine) du bâtiment Influence 2. La Région « déplore cette défaillance qui ne relève pas de sa responsabilité et qui a conduit à un avis défavorable de la commission de sécurité sur l'accueil de publics externes à l'administration dans cette partie du nouveau siège ». Les travaux de conformité sont engagés pour « remédier à ce dysfonctionnement et pouvoir accueillir dans les meilleurs délais de grandes manifestations publiques dans ce deuxième bâtiment ». Une nouvelle inauguration sera programmée.

 

Perial AM acquiert le Tryalis à Montreuil


Perial Asset Management a renforcé sa présence en première couronne Est de Paris avec l’acquisition de l’immeuble Tryalis pour le compte de sa SCPI PF Grand Paris auprès d’Amundi Immobilier. L’immeuble de bureaux, construit en 2010, a été acquis pour un montant de 31,5 M€. Situé au centre-ville de Montreuil, il se situe à proximité de la station de métro « Mairie de Montreuil » sur la ligne 9. L’actif développe une surface de 5 490 m² sur deux bâtiments en R+5 et comprend 115 places de parking. Entièrement loué à 5 locataires, il héberge le siège social de deux caisses de retraite (CAVIMAC et CAMIEG). L’ensemble immobilier est par ailleurs doté d’une identité architecturale signée Paul Chemetov. Dans cette transaction, Perial Asset Management était conseillé par Lexfair Notaires pour les aspects légaux et Artelia pour les aspects techniques. La transaction a fait l’objet d’un financement bancaire par la Banque Postale. Le vendeur, Amundi Immobilier, était conseillé par Cushman & Wakefield et Allez & Associés.

 

Le niveau des mesures d’accompagnement progresse de 1,5 point au T4 2019 en IDF


Le niveau moyen des mesures d’accompagnement des transactions locatives de bureaux de plus de 1 000 m² en Ile-de-France enregistre une progression au cours du T4 2019 pour atteindre 20,8 % (+1,5 point par rapport au T3 2019) selon le GIE ImmoStat. Les transactions de bureaux supérieures à 5 000 m² continuent à bénéficier d’un accompagnement plus important par rapport aux autres avec un différentiel de +6 points au T4 2019. Dans le même temps, la durée ferme d’engagement des transactions de plus 5 000 m² atteint en moyenne 8,5 ans (- 8 % en un an) au T4 2019 et 6,4 ans (+11 % en un an) pour celles de 1 000 à 5 000 m². Le taux moyen des mesures d’accompagnement varie d’un secteur de marché à l’autre, de 9,2 % dans Paris Centre Ouest (Hors QCA) à 25,2 % à La Défense. Parmi les évolutions les plus importantes du trimestre, le GIE observe une hausse des accompagnements de +6,2 points dans Paris Nord Est.

 

Icade lance une plateforme expérimentale 5G


Icade a annoncé la mise en place d’une plateforme ouverte permettant des expérimentations sur la 5G au sein de son siège Open à Issy-les-Moulineaux, ainsi que sur certains de ses actifs (Saint-Denis, La Défense), et sur son parc d’affaires Paris Orly-Rungis. Icade a demandé et obtenu de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) l’autorisation d’utiliser une bande de fréquences de 200 MHz de la bande 26 GHz afin de mener jusqu’en 2022 des expérimentations portant sur la 5G en milieu tertiaire. « L’objectif de cette plateforme expérimentale est de concevoir de nouveaux immeubles de bureaux dotés de systèmes de communication innovants, capables de fournir une connectivité mobile indoor exceptionnelle, ainsi que des services 5G (gestion de flottes d’objets connectés massifs pour améliorer la gestion des bâtiments, des services de télé-médecine pour les cliniques, des services haut de gamme pour des salles de réunion VIP...) », précise un communiqué de presse. Un appel à manifestation d’intérêt pour solliciter des entreprises à venir tester le réseau expérimental 5G et proposer des services « innovants » en milieu tertiaire sera lancé courant 2020. « Avec cette expérimentation, Icade fait preuve d’esprit pionnier en matière de connectivité dans les immeubles de bureaux. La data et les services clients sont les priorités innovation de notre plan stratégique 2019-2022, explique Olivier Wigniolle, directeur général d’Icade. La 5G va générer de nouveaux usages que cette expérimentation va nous permettre de mieux les identifier, pour proposer demain à nos clients de nouveaux services sur-mesure dans nos immeubles. ».

 

Près de 24 000 logements en cours de rénovation dans le cadre du plan « Initiative Copropriétés »


Julien Denormandie a réuni l’ensemble des partenaires de la stratégie nationale d’intervention sur les copropriétés. Soit un peu plus d’un an après le lancement du plan national « Initiative Copropriétés ». Il prévoit de réhabiliter les copropriétés ou de les reconstruire dans les cas les plus lourds, tout en apportant des solutions de prévention et d’accompagnement aux copropriétés fragiles risquant de se dégrader. Au côté des collectivités, l’État a mobilisé un financement de près de 3 Mds€ sur 10 ans dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah), l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU), Action Logement, la Banque des Territoires via sa filiale CDC Habitat et le réseau Procivis. Cette stratégie s’appuie aussi sur les établissements publics fonciers de l’Etat. Un an après, l’Anah a assuré le financement des travaux de près de 23 000 logements dans 324 copropriétés sur les 56 000 logements identifiés comme ayant besoin de travaux de redressement. Procivis a décaissé pour sa part 33 M€ au 2e semestre 2019 pour offrir des prêts aux copropriétaires et copropriétés. Près de 80 M€ sont d’ores et déjà engagés pour 2020, dont près de la moitié sur les sites identifiés par le plan Initiative Copropriétés. CDC Habitat a signé ou s’apprête à signer 9 conventions d’urgence portant sur l’achat de 637 logements pour un montant global d’acquisition de 35 M€, afin de les rénover et puis les transformer dans certains cas en logement social.  En 2020, ce sont 500 logements supplémentaires qui seront concernés. CDC Habitat a également signé une convention d’assistance à maitrise d’ouvrage avec plusieurs copropriétés de Grigny pour les accompagner dans la réalisation d’importants travaux d’urgence. Action Logement a lancé de son côté un dispositif pour aider les propriétaires à financer les travaux nécessaires dans les parties communes ou privatives. En 2020, ses filiales auront également la possibilité d’investir dans des copropriétés pour racheter des lots de logements ou des immeubles afin de les réhabiliter. Les modalités de financement opérationnel seront mises en place en début d’année. En parallèle, 90 % des copropriétés inscrite dans le plan se situent dans les quartiers où l’ANRU mène un Nouveau Programme National de Renouvellement urbain (NPNRU) et vont profiter de la rénovation urbaine des territoires. Enfin, une nouvelle opération de requalification d’intérêt national (ORCOD-IN) a été lancée à Mantes-la-Jolie en décembre 2019, portant à 3 le nombre de ces structures existantes au niveau national pour traiter les cas les plus lourds déclarés « d’intérêt national ». Cette opération doit permettre d’intervenir sur tous les facteurs de dégradation des 13 copropriétés et 1200 logements identifiés.

 

La Région IDF reprend Benjamin Griveaux de volée sur le sujet de la Gare de l’Est


La proposition de Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, de délocaliser la Gare de l'Est en périphérie fait couler beaucoup d’encre. Le Conseil régional d’Île-de-France a ainsi sévèrement taclé l’ancien porte-parole du gouvernement : « transférer la Gare de l'Est en banlieue serait un non-sens économique, une aberration pour des milliers de voyageurs, et une vraie faute politique tant elle irait à l'encontre d'échanges facilités avec nos voisins. Quel mépris par ailleurs pour les habitants de banlieue et ceux de l'Est qui n'auraient plus d'accès direct au cœur de Paris. » Le communiqué ajoute : « Mais ce qui est d'autant plus frappant réside en l'absence totale de réflexion et de préparation face à un projet extrêmement complexe et onéreux. Une opération d'une telle ampleur coûterait des milliards d'euros d'investissement. Elle nécessiterait entre 10 et 15 ans pour être réalisée compte-tenu des procédures, avec des travaux titanesques, à mener principalement de nuit, sachant que SNCF Réseau n'arrive déjà pas à faire face à l'ampleur des programmes de rénovation d'un réseau ferroviaire francilien victime de 30 années de sous-investissement. Et on ne peut qu'être dubitatif face aux annonces de Benjamin Griveaux qui espère faire financer un tel projet pharaonique, qu'il estime à seulement 1,5 milliard d'euros, par du mécénat privé. » La collectivité enfonce le clou : « La Gare de l'Est mérite, au regard de son potentiel encore sous exploité, d'être développée, pour en faire un hub français et européen de première importance. Paris mérite mieux qu'une partie de Monopoly où les Gares seraient des enjeux électoraux. […] Non, Monsieur Griveaux, Paris ne vaut pas de sacrifier la Gare de l'Est ! » Le principal intéressé appréciera.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le commerce spécialisé toujours en souffrance

Le commerce spécialisé toujours en souffrance

Le mois de septembre a marqué la fin du rebond pour le secteur du commerce spécialisé. Les métropoles, en particulier Paris, font face à de grandes di...

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pouvait devenir une faiblesse"

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pou...

Accélération digitale, 5G, effets de la crise sanitaire ou encore place de la data dans l’industrie, la présidente de Schneider Electric pour la Franc...

La veille urbaine du 22 octobre 2020

La veille urbaine du 22 octobre 2020

Foncière Atland qui acquiert Les Maisons de Marianne, Hortense Monnier qui rejoint Colliers Global Investors, Habitat en Région qui renforce sa présen...

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Avec une vingtaine de villes remportées et plus de 2 millions d’administrés, la déferlante verte a atteint tous les rivages de l’Hexagone en 2020. Dis...

La veille urbaine du 21 octobre 2020

La veille urbaine du 21 octobre 2020

Eiffage qui va réaliser le nouveau siège social de Lidl à Châtenay-Malabry, l'augmentation de capital de Quartus, Bruxelles qui aide l’Île-de-France à...

Le Master 2 GESIIC invité au SIATI

Le Master 2 GESIIC invité au SIATI

Un partenariat a été noué cette année entre le master GESIIC et le SIATI. Retour sur les tenants et les aboutissants de cette coopération.

N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

L’édition 2020 du marché international de l’implantation commerciale et de la distribution se fera entièrement en ligne via une nouvelle plateforme di...

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte