La veille urbaine du 26 novembre 2020

Amundi Immobilier qui acquiert l’immeuble Curve à Saint-Denis, AXA IM - Real Assets qui entre dans l’immobilier des sciences de la vie en Europe, Unibail-Rodamco-Westfield qui place 2 Mds€ d’obligations, Maxie Laube promue chez Union Investment Real Estate France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 26 novembre 2020.

Amundi Immobilier qui acquiert l’immeuble Curve à Saint-Denis, AXA IM - Real Assets qui entre dans l’immobilier des sciences de la vie en Europe, Unibail-Rodamco-Westfield qui place 2 Mds€ d’obligations, Maxie Laube promue chez Union Investment Real Estate France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 26 novembre 2020.

Ouverture d’un hôtel Eklo à Roissy en 2022

(©L’Atelier d’Architecture Delannoy et Associés)
Malgré la crise sanitaire qui pénalise le secteur de l’hôtellerie, le groupe Eklo poursuit son développement. Après l’ouverture prévue de deux hôtels en 2021, à Marne la Vallée (77) et Toulouse (31), et d’un hôtel à Lyon (69) en 2022, Eklo vient de signer un projet à Roissy (95) pour une livraison prévue dans deux ans. Cette future adresse s’inscrit dans le cadre du développement de la ZAC Roissy Sud, développée par la SEMAVO, dernier secteur urbanisable de la commune de Roissy. L’aménagement prévoit près de 75 000 m2 de constructions : hôtels, commerces, activités tertiaires dont l’hôtel Eklo de 150 chambres. Conçu par l’Atelier d’Architecture Delannoy et Associés (AADA), ce projet sera développé par les équipes des promoteurs PM3C et Auriel. L’établissement de 330 lits, répartis sur 3 étages, proposera différentes typologies d’hébergements. Un bar ainsi qu’un restaurant avec terrasse seront ouverts à tous, habitants du quartier et voyageurs de passage. Un parking sera également à disposition de la clientèle. L’hôtel de Roissy sera le troisième projet, après Marne-la-Vallée (2021) et Lyon (2022) à être financé par la foncière Ekom Invest dans le cadre du partenariat entre Eklo, Omnes Capital et la Banque des Territoires. Deux partenaires financiers, la BPI et la Banque Populaire Val de France, soutiennent également le projet.

Virtuo signe avec Sealogis sur le port de Marseille Fos

Virtuo a signé un bail en état futur d’achèvement avec le prestataire logistique XPLOG, filiale de Sealogis, pour la construction d’une plateforme logistique portuaire de 24 000 m² sur le Grand Port Maritime de Marseille Fos, plus précisément sur la commune de Port-Saint-Louis-du-Rhône (13). « Nous sommes très heureux de pouvoir continuer nos développements en région PACA et d’accueillir Sealogis, filiale de Geodis, qui après une très belle croissance au Havre, a fait le choix de s’implanter sur le plus grand port Français », souligne Grégory Blouin, président de Virtuo. Christophe Buisson, président de Sealogis, ajoute : « A ce jour, Sealogis, via sa filiale XPLOG est le premier opérateur de logistique portuaire sur la place havraise avec plus de 180 000 m² d’entrepôts exploités. Nous voulons dupliquer cette réussite à Marseille et devenir le premier logisticien portuaire en France. » Cette signature annonce donc le lancement de la seconde phase du projet baptisé V. Park Fos-sur-Mer. Les travaux ont d’ores et déjà démarré et ils s’achèveront dans onze mois avec la livraison du bâtiment, prévue pour le troisième trimestre 2021.

Vinci Immobilier inaugure le programme résidentiel Le Marsiho à Marseille

Érigé sur les anciennes friches portuaires de la cité phocéenne, Le Marsiho comprend 143 logements dont 27 sociaux, répartis sur trois immeubles de 11 à 18 étages, et 200 m² de commerce en rez-de-chaussée. Labellisée EcoCité, il s’intègre dans une opération de renouvellement urbain. Imaginée par le cabinet d’architectures Brenac & Gonzalez, l’architecture du Marsiho s'inspire des « cabanons marseillais ». Dans le cadre de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre », l’artiste sculpteur Pauline Ohrel a imaginé « L’appel du large », 4 œuvres représentant des oiseaux marins. Vinci Immobilier propose également aux résidents du Marsiho une e-conciergerie et des casiers connectés. Le programme est certifié NF Habitat, NF Habitat HQE et labellisé Bâtiment Durable Méditerranéen. Il a obtenu la réglementation thermique RT 2012 -10%. Le Marsiho a reçu en 2019 le grand prix régional des Pyramides d’Argent et le prix de l’innovation industrielle par la Fédération de la promotion immobilière (FPI) régionale.

Amundi Immobilier acquiert l’immeuble Curve à Saint-Denis

Amundi Immobilier, pour le compte des fonds qu’elle gère, a acquis l’immeuble « Curve », l’un des plus grands bâtiments en structure bois en Europe, à Saint-Denis (93).  Livré en octobre 2020, l’immeuble se compose de 24 000 m² de bureaux répartis sur 7 étages. Curve est intégralement loué à l’Agence régionale de santé Ile-de-France et le courtier en assurances Verspieren, dans le cadre de baux de long terme. Signé Chartier Dalix Architectes, le bâtiment dispose d’espaces de restauration, d’une salle de sport, de 375m² de local vélos et de plus de 250 places de parking réparties sur 4 niveaux de sous-sol. L’immeuble vise le niveau « exceptionnel » de la certification HQE, le label Effinergie+ ainsi que le label E+/C-. « Nous sommes ravis de participer, avec l’acquisition de Curve au dynamisme de la Plaine Saint Denis, précise Marc Bertrand, directeur général d'Amundi Immobilier. Ce territoire devrait connaitre un développement exceptionnel, dans les prochaines années, soutenu par les Jeux Olympiques en 2024 et les travaux du Grand Paris. Cette acquisition emblématique du fait de la taille de sa structure en bois s’inscrit naturellement dans notre stratégie d’investissement Core/Core+ et illustre notre démarche ESG dans le choix de nos actifs. » Dans le cadre de cette transaction, Amundi Immobilier a été conseillée par l’étude Cheuvreux en qualité de notaire, Lacourte Raquin Tatar en tant qu’avocat, Theop comme auditeur technique et E&Y comme auditeur financier.

Prologis réalise quatre acquisitions en 2020 dans le Grand Paris

Prologis a acquis cette année quatre immeubles de logistique urbaine dans le Grand Paris. En février, la foncière a signé une première acquisition : l’entrepôt de Rosny DC1, situé à Rosny-sous-Bois (93), dans l’Est parisien. Le projet vise à rénover complètement le bâtiment sans modifier son emprise totale (12 163 m²). La fin des travaux est prévue en mai 2021. En octobre, deux autres bâtiments ont rejoint le giron de Prologis. Vitry DC1 (Vitry-sur-Seine (94), d’une surface de 8 543 m², est entièrement loué au publicitaire urbain JCDecaux. Quant à Paris La Défense DC2, situé à Nanterre (92), il abrite sur ses 19 486 m² Parcours, filiale d’ALD Automotive (groupe Société Générale). Enfin, Prologis a accueilli début novembre un deuxième bâtiment dans le même quartier : Paris la Défense DC1 (6 104 m²). Le projet prévoit la rénovation complète de l’actif. « Nous avons sélectionné ces actifs pour leur emplacement idéal, entre le périphérique parisien et l’A86, bénéficiant d’un accès aisé aux bassins de consommation, précise Salvi Cals, directeur des investissements France de Prologis. D’une taille minimum de 6 000 m² mais également aisément divisibles, ils correspondent à des profils de prospects souhaitant se rapprocher de leurs clients finaux, comme d’un côté les e-commerçants ou les spécialistes de la distribution de colis, mais également les opérateurs de l’économie de proximité. Pour 2021, nous restons à l’affût de nouvelles opportunités d’investissement pour nous adapter à la demande, sans pour autant viser une logique d’expansion à tout prix. »

Atland Voisin signe le siège de Colas Nord-Est à Nancy…

Atland Voisin acquiert le siège de Colas Nord-Est pour 14 M€, pour le compte des SCPI Epargne Pierre et Mysharescpi. Cet immeuble de bureaux est situé au cœur de la ZAC Rives de Meurthe, créée en 1993 sur le site des anciens abattoirs de la ville de Nancy (54). L’opération est un sale and leaseback. Colas Nord-Est, qui reste locataire de la totalité du bâtiment, s'est engagé à travers un bail ferme de 12 ans courant jusqu'en 2032. Le rendement acte en mains ressort à 5,69 %. « Le site dispose d'une réserve foncière d'environ 1 400 m² qui pourra être un levier de création de valeur à moyen terme, soit pour répondre aux besoins futurs de Colas Nord-Est, soit pour contribuer à la mixité de la zone via la création de logements/commerces/résidences gérées », explique Jean-Christophe Antoine, président d'Atland Voisin. Les conseils de l’acquéreur sont l’étude Panhard et Associés, Aegilim et Apave pour la partie technique. Celui du vendeur est l’étude KL Conseil. Colliers International France est intervenu comme agent dans cette transaction.

… et le 7 avenue Charles Tillon à Rennes

Atland Voisin, agissant pour le compte des SCPI Epargne Pierre et MyShareSCPI, vient d’acquérir un ensemble immobilier à usage de bureaux situé au 7 avenue Charles Tillon à Rennes (35). Composé de deux bâtiments et développant environ 3 000 m² en R+2, cet ensemble est loué par Société Générale, In Extenso, Deloitte et le groupement d’intérêt public SIB. Cette acquisition correspond à la stratégie d’investissement conduite pour ces SCPI : un actif d’un montant de 7 M€, situé dans une métropole régionale, loué à plusieurs locataires. Dans cette transaction, Atland Voisin et les vendeurs (investisseurs privés) ont été accompagnés par Condate.

AXA IM - Real Assets entre dans l’immobilier des sciences de la vie en Europe

AXA Investment Managers - Real Assets (AXA IM - Real Assets) acquiert, pour le compte de clients, Kadans Science Partner (Kadans) auprès de fonds conseillés par Oaktree Capital Management. Kadans est un développeur, propriétaire et exploitant entièrement intégré de parcs scientifiques et de bureaux de laboratoire qui occupe une position forte sur le marché européen. « L'acquisition offre à AXA IM - Real Assets une opportunité unique d'entrer et de développer une taille critique dans le secteur des sciences de la vie et des bureaux de laboratoire qui, bien que déjà établi aux États-Unis, est une classe d'actifs émergente mais à forte croissance en Europe », précise le communiqué de presse. Kadans possède un portefeuille qui s'étend sur des sites de recherche aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Allemagne et comprend 150 000 m² d'espace opérationnel sur 20 actifs et sept autres développements qui fourniront environ 70 000 m² au cours des trois prochaines années. 65 % du portefeuille a une notation ESG de Grade A, avec un plan de rénovation des actifs restants pour atteindre cette note. AXA IM - Real Assets travaillera avec l'équipe de direction déjà en place pour accélérer la croissance de la plateforme en Europe. L'acquisition est conditionnée à l'approbation de la commission de fusion allemande.

Unibail-Rodamco-Westfield place 2 Mds€ d’obligations

Unibail-Rodamco-Westfield a placé une émission obligataire senior à deux tranches de 2 Mds € : une obligation d’1 Md € avec une maturité de 6 ans et 5 mois à un coupon fixe de 0,625 % ; et une obligation de 1 Md€ avec une maturité de 11 ans et un coupon fixe de 1,375 %. Cette émission a été sursouscrite plus de trois fois, attirant plus de 6,5 Mds€ de demande. Le groupe a également lancé une offre publique d'achat simultanée pour un montant global allant jusqu'à 1 Md€ sur cinq obligations existantes.

« Air Quality Challenge » : les lauréats sont connus

En juin dernier, Covivio et EDF, partenaires immobiliers de long terme, s’associaient au spécialiste de l’innovation, Impulse Partners, pour lancer l’appel à projets européen « Air Quality Challenge » auprès de start-up, PME ou grandes entreprises qui proposent des solutions nouvelles et innovantes répondant à ces enjeux de la qualité de l’air intérieur et d’efficacité énergétique. « Près de 70 candidatures en provenance d’une dizaine de pays » auraient été reçues. Après 4 mois de consultation, Covivio et EDF dévoilent les solutions lauréates : Octopus Lab, qui développe Indalo Supervision, solution logicielle « qui prévoit les prochains pics de pollution de l’air intérieur et les évite en optimisant et en pilotant intelligemment la ventilation tout en améliorant les performances énergétiques du bâtiment » ; et Enerbrain, qui propose un contrôle optimisé du chauffage afin de « réduire l'empreinte carbone, tout en diminuant la consommation d'énergie et en offrant une meilleure qualité de l'air et un meilleur confort aux utilisateurs dans les bâtiments ». L’expérimentation de ces solutions innovantes lauréates sur des immeubles du patrimoine Covivio et EDF est prévue sur l’année 2021.

Veolia, le Cerema et Villes de France présentent des solutions pour un air intérieur de qualité

Veolia, le Cerema et Villes de France viennent de publier un Cahier des solutions locales « Gagner le combat de l’air intérieur dans les Villes de France, clés de la réussite sur un mandat ». Ce document a pour objectif de donner aux élus les solutions pour agir et améliorer durablement la qualité de l’air de leurs bâtiments. Il révèle les enjeux et propose d’élaborer une véritable politique locale pour la qualité de l’air intérieur. Les trois partenaires ont mis en commun leur expertise, ainsi que leur connaissance des politiques publiques et des acteurs locaux, pour élaborer cette publication. Elle présente aux élus les moyens d’action à leur disposition pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments et donne des exemples de communes qui ont mis en place des actions dans les crèches et les écoles, les piscines ou encore les hôpitaux. 

Philippe Alpy élu président de l'Association nationale des établissements publics fonciers locaux

Les membres de l’Association nationale des établissements publics fonciers locaux (EPFL) ont élu pour la troisième fois depuis 2008 (année de création de l’association) leurs représentants au conseil d’administration pour la mandature 2020-2026. Le conseil d’administration a ensuite procédé à l’élection des membres du bureau. Il a élu Philippe Alpy au poste de président de l’association, Arnaud Portier au poste de secrétaire général et Sylvaine Vedere au poste de trésorière. Philippe Alpy est président de l’EPFL Doubs Bourgogne-Franche-Comté depuis 2015 et administrateur de l’association depuis 2017. Il est également maire de la commune de Frasne (Doubs) depuis 12 ans ainsi que vice-président du Département du Doubs et ancien conseiller régional de Franche-Comté. Dans le cadre de sa vie professionnelle, Philippe Alpy est chef d’exploitation agricole en GAEC. Il succède à Alphonse Bellonte, président de l’association de 2015 à 2020 et à Joseph Tyrode, président de l’association de 2008 à 2015.

Emilie Bajolet rejoint AREP

Emilie Bajolet rejoint AREP en tant que responsable des activités de programmation. Au sein de la direction conseil et programmation, Emilie Bajolet a pour mission de décliner les objectifs stratégiques et opérationnels du groupe, notamment en termes d'environnement, et de piloter le développement commercial de l’entité programmation, en coordination avec les directions clients et métiers. Diplômée en sciences sociales (DEA d'ethno-anthropologie de l'EHESS) et en urbanisme (cycle d'urbanisme de Sciences Po Paris), Emilie Bajolet s'appuie depuis 15 ans sur cette double compétence pour conseiller et accompagner les maîtres d'ouvrages dans la définition de leurs besoins, la connaissance des tendances sociétales, la projection des finalités des projets et la structuration de leur mise en œuvre. Spécialiste de la programmation urbaine, elle a exercé pendant 10 ans dans les agences Alphaville et attitudes urbaines. Au sein du cabinet Algoé, spécialisé en management de projets complexes, elle a dirigé des missions de pilotage et d’animation de démarches territoriales et urbaines. Collaboratrice de l'Ecole urbaine de Sciences Po Paris depuis 2011, elle y enseigne la programmation urbaine et y a assuré le tutorat de groupes de travail collectifs.

Maxie Laube promue secrétaire générale d'Union Investment Real Estate France

(©Studio Ledroit-Perrin)
Maxie Laube (Université Paris Dauphine-PSL Montpellier Business School et University of Applied Sciences de Stralsund en Allemagne) intègre la direction générale française d'Union Investment Real Estate. Dès la fin de ses études en 2005, Maxie avait intégré la filiale française du groupe allemand en tant que chargée de mission puis évolué pour, y exercer les fonctions de responsable des opérations en 2014. Titulaire d'un executive master expert conformité de Paris Dauphine depuis janvier dernier, Maxie Laube vient renforcer le management France d'Union Investment en qualité de secrétaire générale. Elle aura en charge de veiller à la conformité des orientations stratégiques adoptées par le groupe aux différents standards réglementaires. Elle devra également améliorer le déploiement des procédures de gestion administrative et financière tout en s'assurant des indicateurs de suivi de l'activité, et elle apportera son expertise quant à la gestion des ressources humaines. Elle coordonnera enfin les services supports et interviendra sur les sujets juridiques et les fonctions financières de la société de gestion. « Professionnelle aguerrie, sa solide expertise et sa parfaite connaissance de notre bureau parisien, complétées par sa spécialisation dans la conformité, vont être, grâce à cette création de poste, de précieux atouts sur lesquels nous pourrons désormais capitaliser, souligne Tania Bontemps, présidente d'Union Investment Real Estate France. Ces fonctions sont essentielles pour notre société qui, agréée par l'AMF, gère, en France, un patrimoine immobilier d'une valeur supérieure à trois milliards d'euros et entend étoffer ce portefeuille. »

Grégoire Peureux nommé chief operating officer d’Hammerson

Hammerson a nommé Grégoire Peureux au poste nouvellement créé de chief operating officer. Elle rejoint le comité exécutif du groupe et se concentrera sur la livraison d'initiatives stratégiques au niveau du groupe. Grégoire Peureux rejoint Hammerson après avoir quitté Rove Capital Partners. Il avait auparavant travaillé chez Ivanhoé Cambridge pendant plus de 13 ans, initialement en tant que directeur financier pour l'Europe, puis directeur par intérim de l'Europe, responsable des activités d'investissement, de gestion d'actifs, d'opérations et de financement pour un portefeuille diversifié de 5 Mds€ à travers le Royaume-Uni et le continent européen. Grégoire a débuté sa carrière chez KPMG et est titulaire d'un MSc d'HEC Paris avec une spécialisation en finance. Il a été diplômé de l'Insead en 2019.

La hausse des prix des logements anciens s’atténue

Au troisième trimestre 2020, la hausse des prix des logements anciens en France (hors Mayotte) s’atténue selon les indices Notaires-Insee : +0,5 % par rapport au deuxième trimestre, après +1,4 % et +1,9 % aux trimestres précédents. Sur un an, la hausse des prix se poursuit : +5,2 %, après +5,6 % et +4,9 %. Les prix des logements anciens en Île-de-France augmentent une nouvelle fois, mais à un rythme plus faible qu’aux trimestres précédents : +0,5 % par rapport au deuxième trimestre 2020, après +1,8 % et +2,0 %. Sur un an, les prix sont toujours en nette hausse : +6 % entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, après +6,6 % au deuxième trimestre et +5,4 % au premier. En province, les prix des logements anciens en province ralentissent également au troisième trimestre : +0,5 %, après +1,3 % et +1,8 %. A contrario, sur un an, la hausse des prix continue : +4,8 % entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, après +5,3 % et +4,7 %. Le volume annuel de transactions poursuit quant à lui sa décrue entamée au premier trimestre : en septembre, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 990 000, après 1 008 000 fin juin. Si l’on rapporte ce nombre de transactions au stock de logements disponibles, qui augmente d’environ 1 % par an, la proportion de ventes est revenue à un niveau comparable au niveau élevé observé au début des années 2000, après avoir connu un pic à la fin de l’année 2019.

Renault va transformer son site de Flins en usine européenne dédiée à l’économie circulaire de la mobilité

Le groupe Renault a annoncé la transformation de son site de Flins (78) pour créer la RE-Factory, « première usine européenne d’économie circulaire dédiée à la mobilité, avec un objectif de bilan CO2 négatif à 2030. La RE-Factory accueillera les activités de rénovation de Choisy-le-Roi (94). Renault prévoit des dispositifs d’accompagnement et de formation des salariés de Flins et Choisy-Le-Roi pour développer les compétences et a pour objectif d’employer plus de 3 000 personnes sur le site d’ici à 2030. Déployée entre 2021 et 2024, la RE-Factory reposera sur un réseau de partenaires multisectoriels (start-ups, partenaires académiques, grands groupes, collectivités locales…) et s’articulera autour de quatre pôles d’activités, dont les expertises devront permettre d’accompagner toute la vie du véhicule, en agissant sur les principales composantes de l’économie circulaire (approvisionnement, écoconception, économie de la fonctionnalité, maintenance, réemploi, durabilité des batteries, remanufacturing ou encore recyclage).

Le Cerema et GRDF établissent un plan d'actions commun pour accompagner la transition écologique des territoires

Le Cerema et GRDF, partenaires depuis 2019, ont annoncé s’engager dans un plan d’actions commun pour accompagner la transition écologique des territoires en intégrant des solutions gaz. Les travaux réalisés conjointement porteront principalement sur l'efficacité énergétique des bâtiments, l’essor des mobilités durables, et une meilleure intégration du gaz dans les projets de transition des territoires. Ils reposeront sur des expérimentations, un partage d'expertise, de la formation professionnelle ou encore le développement d'outils et de méthodologies, les deux acteurs souhaitant mettre à profit leur ancrage territorial afin de mener des actions coordonnées à la fois au niveau local et national.

Amarenco et Total Quadran poursuivent leur développement dans le solaire sur toitures

(© Amarenco)
Energie Développement, joint-venture formée à parts égales par Amarenco et Total Quadran, a annoncé la mise en place d’un revolving credit facility d’un montant de 40 millions, affichant l’ambition de « rester le leader dans le secteur du solaire sur bâtiments ». Cette opération, mise en place pour une durée de trois ans, permettra de donner de la liquidité et de la flexibilité dans la construction des nombreuses centrales lauréates aux derniers appels d’offres sur bâtiments, serres, hangars agricoles et ombrières de parking, pour une puissance globale de 40 MWc.

Ardian conclut un accord avec A2A afin de promouvoir des initiatives en faveur de l'hydrogène vert

Ardian, par le biais de sa plate-forme italienne dédiée aux sources d'énergie renouvelables et innovantes EMS-Energy Management Services, et la société italienne de services publics de l’énergie A2A ont annoncé la signature d'un protocole d'entente visant à collaborer autour du développement d'initiatives en matière d'hydrogène vert. Le partenariat aura pour objectif d’identifier les domaines dans lesquels ces acteurs peuvent potentiellement coopérer et travailler ensemble à la production d'hydrogène vert à partir de sources renouvelables. « Nous sommes résolument engagés à investir de manière durable dans l'énergie verte, et l'hydrogène vert, conformément aux objectifs de l'Union européenne en matière de changement climatique, précise Mathias Burghardt, responsable d’Ardian Infrastructure. Ardian a l'ambition de devenir un gestionnaire de fonds de référence dans le domaine de l'hydrogène vert et continuera à contribuer, avec l'électricité renouvelable, à la réalisation d'une économie mondiale sans émission de carbone d'ici 2050. » Avec cet accord, Ardian et A2A entendent identifier les sites les plus appropriés pour intégrer les centrales électriques renouvelables et les unités de production d'hydrogène existantes ou prévues. En outre, diverses configurations de centrales seront évaluées et testées pour sélectionner un site pilote. Une fois identifiée, la centrale sera ensuite développée par les deux parties lors de la prochaine phase du partenariat.

Orange lance son réseau 5G

Orange a annoncé le lancement de son réseau 5G dans 15 communes françaises à compter du 3 décembre 2020, dont Nice (06), Marseille (13), Le Mans (72), Angers (49) et Clermont Ferrand (63). D’ici la fin de l’année, plus de 160 communes seront couvertes en 5G. Ce lancement 5G en 3,5 GHz doit apporter des débits jusqu’à 3 à 4 fois plus rapides que la 4G. « Le déploiement se fera de manière progressive et dans un dialogue constructif avec l’ensemble des collectivités locales, en parallèle de nos efforts pour élargir la couverture du territoire français en 4G », explique Stéphane Richard, PDG du groupe. Le 1er octobre dernier, Orange avait obtenu, lors des enchères, la plus grande part des blocs de fréquences en jeu, avec 90 MHz de spectre. Ce déploiement se concentre majoritairement sur ces nouvelles fréquences 3,5GHz et pourra être complété par l’utilisation de fréquences 2,1 GHz. L’opérateur a choisi « de couvrir dans un premier temps les zones déjà fortement sollicitées afin d’éviter tout risque de saturation. »

François PerrigaultBoris Beltran et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 22 janvier 2021

La veille urbaine du 22 janvier 2021

Perial AM qui confie le property management de 300 000 m² à Nexity PM, la Banque des Territoires qui souscrit pour près de 200 M€ de titres participat...

Luc Bordereau rejoint Groupama Gan REIM au poste de head of fund management

Luc Bordereau rejoint Groupama Gan REIM au poste de head of fund management

Groupama Gan REIM parachève la constitution de son équipe de dirigeants avec le recrutement de Luc Bordereau. Gros plan sur son parcours et sa nouvell...

La veille urbaine du 21 janvier 2021

La veille urbaine du 21 janvier 2021

Bordeaux Euratlantique qui revisite le projet de la « Rue Bordelaise » porté par Apsys, Interparfums en passe d’acquérir l’ancien siège du PS pour 125...

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

Après deux ans de travail, le label ISR immobilier est entré en vigueur fin octobre 2020. Pierre Chabrol, chef du bureau épargne et marché financier à...

La veille urbaine du 20 janvier 2021

La veille urbaine du 20 janvier 2021

Luc Bordereau qui rejoint Groupama Gan REIM au poste de head of fund management, le lancement des mesures de France Relance pour la rénovation des log...

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte