La veille urbaine du 22 octobre 2020

Foncière Atland qui acquiert Les Maisons de Marianne, Hortense Monnier qui rejoint Colliers Global Investors, Habitat en Région qui renforce sa présence dans les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Sud-Est de la France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 22 octobre 2020.

Foncière Atland qui acquiert Les Maisons de Marianne, Hortense Monnier qui rejoint Colliers Global Investors, Habitat en Région qui renforce sa présence dans les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Sud-Est de la France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 22 octobre 2020.

L’EPF de Lorraine étend son périmètre et change de nom

Un décret, publié ce 18 octobre, étend le périmètre d’intervention de l’Etablissement public foncier de Lorraine aux quatre départements de l’ancienne région Champagne – Ardenne jusqu’ici non couverts par un EPF : l’Aube, la Marne, la Haute-Marne et les Ardennes. L’EPF de Lorraine devient ainsi l’EPF du Grand-Est. Il bénéficiera à plus de 3,6 millions d’habitants (2,3 millions d’habitants auparavant) soit les 2/3 de la population régionale et couvrira plus de 85 % de l’espace foncier régional. L’étude d’opportunité lancée à la suite de la création de la nouvelle région Grand-Est a permis d’identifier de forts enjeux tels que la production de logements dans les secteurs tendus, la réhabilitation de nombreuses friches (industrielles, minières, hospitalières ou encore militaires), la revitalisation de centre-bourgs ou centres-villes sur les territoires régionaux non couverts par un EPF, La mission de préfiguration menée en 2019 a permis de préciser le périmètre de l’extension envisagée de l’EPF et les conditions de sa mise en œuvre, après une large concertation avec les collectivités concernées, qui dans leur grande majorité ont manifesté leur intérêt pour le projet d’extension. « Aujourd’hui, dans notre pays, 20 à 30 000 hectares d’espaces naturels ou agricoles disparaissent chaque année. Pour protéger notre biodiversité et revitaliser les centres villes, notre objectif est clair : diviser par deux le rythme de l’artificialisation nette des sols d’ici la fin de la décennie. C’est ambitieux, mais nous nous donnons les moyens d’y parvenir, notamment avec le plan France Relance qui mobilise 300 millions d’euros pour faciliter et accélérer la réhabilitation des friches. L’extension de la couverture géographique des EPF, essentiels pour aider les élus à adopter une sobriété foncière et à trouver des terrains avec un potentiel de réaménagement, s’inscrit pleinement dans cette dynamique. » s’est félicitée Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

L’opinion des entrepreneurs du bâtiment sur leur activité se stabilise

En octobre 2020, les entrepreneurs du bâtiment sont plus nombreux que le mois précédent à signaler une hausse de leur activité passée au cours des trois derniers mois selon l’INSEE : le solde correspondant croît de nouveau nettement et reste au-dessus de la moyenne de longue période. Pour les trois mois à venir, les chefs d’entreprises restent assez confiants sur leur propre activité : le solde d’opinion correspondant est quasi stable, au-dessus de sa moyenne. Cependant, leur opinion sur les perspectives générales du secteur, mesurée trimestriellement, se dégrade par rapport à juillet : en octobre, ce solde se replie tout en restant au-dessus de sa moyenne de long terme. Par ailleurs, les entrepreneurs du bâtiment sont légèrement plus nombreux à juger que le niveau de leurs carnets de commandes est inférieur à la normale : le solde correspondant, en très légère baisse, se situe juste au-dessous de sa moyenne de longue période. Cependant, compte tenu de leurs effectifs, les entrepreneurs estiment que les commandes assurent 8,2 mois de travail, durée la plus élevée depuis la création de la série en 1975.

Argan et Auchan inaugurent un nouvel entrepôt à Tours

(©Argan)
Un mois après la livraison de son site frais de Strasbourg, Auchan réceptionne une nouvelle plateforme frigorifique à Tours (37). Livré par Argan, cet entrepôt développe 17 200 m², dont 1 000 m² de bureaux, ce site est comme celui de Strasbourg dédié aux produits frais. L’ensemble de l’assortiment est traité sur cette plateforme qui comprend une cellule réfrigérée à -25°C, ainsi que des zones de froid positif (2-4°C) et de température dirigée (8-10°C). Localisé à Chanceaux-sur-Choisille, à 5 kilomètres au nord de Tours, ce site est directement connecté aux autoroutes A28 et A10. Il regroupera, à terme, les activités aujourd’hui reparties sur deux sites de la région. Auchan et Argan se sont engagées sur un bail long terme de neuf ans fermes. Cette plateforme est équipée d’une centrale photovoltaïque d’une puissance de 800 kWc installée en toiture et destinée à l’autoconsommation de l’exploitant. Cette installation participera à la certification de cette plateforme qui vise une certification BREEAM Good en phase d’exploitation.

Foncière Magellan signe les immeubles Rafale & Concorde à Nantes

Foncière Magellan vient d’acquérir, auprès d’un fonds représenté par ISM France, deux immeubles de bureaux implantés à Bouguenais (44), au pied de l’aéroport de Nantes-Atlantique. Au sein d’un ensemble immobilier tertiaire « Aéropôle », composé de 3 bâtiments tertiaires indépendants, Rafale & Concorde développent au total 5 641 m² en R+3 et disposent de places de parking. Edifiés dans les années 90, ces immeubles ont été partiellement rénovés en 2018 « et feront l’objet d’une restructuration importante afin de les positionner aux dernières normes environnementales ». Ces deux immeubles de bureaux sont actuellement occupés par 25 locataires. Foncière Magellan et ISM France étaient accompagnés dans cette cession par BNP Paribas Real Estate, Fontaine Roussel & Associes Notaires (acquéreur) et l’étude Lasaygues (vendeur).

Immovalor Gestion signe l’immeuble Phare des Alizés à Nantes

Immovalor Gestion a acquis, pour le compte de la SCI Allianz Value Pierre et auprès du groupe Batipart, le « Phare des Alizés », un immeuble de bureaux situé à Nantes (44), ZAC du Pré Gauchet, 4 rue Marcel Paul / rue de l’Indre. Il s’agit d’un volume de bureaux comprenant 3 199 m² SUL allant du R+1 au R+5 et 66 places de stationnement en infrastructure. L’immeuble est loué dans son intégralité à 4 locataires. Cet immeuble fera l’objet d’une labélisation Wired Score et BREEAM in Use conformément à la stratégie du fonds. Dans le cadre de cette transaction, l’étude notariale Cheuvreux a conseillé le vendeur. L’acquéreur, de son côté, a été conseillé par l’étude notariale Dein-Ricard. La transaction a été réalisée de gré à gré dans le cadre d’un asset deal.

Foncière Atland acquiert Les Maisons de Marianne


Georges Rocchietta (©D.R.)
Foncière Atland a annoncé l'acquisition de 60 % de la société Les Maisons de Marianne. Eric Vialatel, son dirigeant-fondateur, conserve 40 % du capital ainsi que la direction opérationnelle de la société. Les Maisons de Marianne compte à ce jour 21 résidences intergénérationnelles en exploitation sur toute la France avec plus de 5 000 résidents. La société Les Maisons de Marianne conçoit et réalise ses opérations en partenariat avec des promoteurs et des opérateurs sociaux. Afin de faciliter le lien social entre les seniors, handicapés, et familles qui s'y côtoient, l'animation des résidences est assurée par sa filiale Maisons de Marianne Services, avec la participation « active » des locataires. La société a 45 résidences en développement représentant 4 300 logements. L'objectif pour Foncière Atland est « d'accompagner le développement de la société tout en préservant son autonomie. » Georges Rocchietta, PDG de Foncière Atland, détaille : « Dans un environnement où l'entraide et le bien vivre ensemble sont plus que jamais des enjeux essentiels pour la cohésion sociale, Foncière Atland se dote d'un nouveau relais de croissance dans un marché où la demande d'habitat social et solidaire est en plein essor. En s'appuyant sur l'expertise reconnue des équipes des Maisons de Marianne et en collaboration avec les collectivités locales et les bailleurs sociaux, nous allons pouvoir élargir notre champ de compétences et être force de proposition pour l'habitat et la ville de demain, en plaçant le lien intergénérationnel au cœur de nos réflexions. »

Le consortium d’investisseurs mené par Léon Bressler et Xavier Niel franchit le seuil de 5 % du capital d’URW

Le consortium d’investisseurs dans Unibail-Rodamco-Westfield mené par Léon Bressler d’Aermont Capital et Xavier Niel de NJJ Holding a déclaré à l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) que la participation du consortium dans URW a franchi en hausse le seuil de 5 % du capital social de la société. Les actions ont été acquises par Flagship Retail Investment SARL, un véhicule d’investissement d’Aermont Capital Real Estate Fund IV SCSp géré par Aermont Capital Management SARL, et par des filiales intégralement détenues par NJJ Holding, le véhicule d’investissement personnel de Xavier Niel.

Norma Capital et Homunity concluent un partenariat

Norma Capital, société de gestion de portefeuille, et Homunity, plateforme spécialisée dans l'investissement immobilier, ont signé un partenariat destiné à proposer au grand public une offre de SCPI 100 % digitalisée. Désormais, en plus des canaux traditionnels, les SCPI Vendôme Régions & Fair Invest de Norma Capital seront distribuées sur la plateforme Homunity. « Les SCPI sont l’un des principaux produits financiers recommandés par les conseillers en gestion de patrimoine, indique Quentin Romet, président d’Homunity. Notre démarche consiste à étendre cette base à l'ensemble de la clientèle potentielle et particulièrement au grand public. » Il faudra compter un ticket d’entrée de 200 € pour une part de la SCPI Fair Invest et 655 € pour une part de la SCPI Vendôme Région.

Real I.S. franchit la barre des 10 Mds€ d'actifs sous gestion.

Real I.S. franchit la barre des 10 Mds€ d'actifs sous gestion. Avec des actifs immobiliers en Allemagne, aux Pays-Bas, en France, au Luxembourg, en Espagne ainsi qu'en Australie, Real I.S. gère actuellement des investissements pour le compte de plus de 290 investisseurs institutionnels (banques, caisses d'épargne, compagnies d'assurance, fonds de pension, fondations et entreprises) ainsi que pour environ 60 000 investisseurs privés. « Pour les années à venir, nous nous sommes fixés pour objectif de développer de manière très significative notre volume d'actifs sous gestion, notamment grâce à notre fonds immobilier Realisinvest Europa dédié aux particuliers », précise Jochen Schenk, PDG de Real I.S. AG.

Bird Office lance une solution clé en main pour un télétravail hors domicile

Bird Office lance une nouvelle offre dédiée au télétravail. Cette nouvelle solution s’adapte à la demande des clients et permet de réserver des espaces de travail (bureaux partagés ou fermés). La société met à disposition des espaces professionnels qui permettent de travailler de manière individuelle avec postes de travail ou bureaux fermés, ou collective (bureaux, réunions, formations, etc.). « Notre objectif est d’offrir un cadre adapté aux collaborateurs qui télétravaillent de manière ponctuelle ou récurrente, dans des lieux professionnels de type espaces de coworking ou centres d’affaires (plus de 8 000 établissements en France et Europe francophone), précise le communiqué de presse. Les bénéfices apportés par notre solution sont nombreux : mise à disposition d’un cadre de travail adapté, valorisation de la marque employeur, centralisation des commandes et de la facturation, etc. » L’offre entend répondre à trois grands besoins : le besoin de gérer les demandes des équipes, le besoin de maintenir le lien social entre les équipes et le besoin d’apporter de la sérénité aux salariés en télétravail. « Notre mission est de proposer une alternative au télétravail à domicile qui soit égalitaire pour tous, conclut Arnaud Katz, président fondateur (CEO) de Bird Office. Nous sommes conscients que cette transformation des modes de travail implique une remise en cause à la fois des entreprises mais aussi des salariés. Nous œuvrons au quotidien pour mettre en place des process d’organisation fluides pour toutes les parties prenantes afin de généraliser et d’accompagner cette pratique qui va continuer à prendre de l’ampleur dans les prochaines années. »

Hortense Monnier rejoint Colliers Global Investors

Colliers Global Investors France renforce son département investment & asset management avec l’arrivée d’Hortense Monnier en qualité d’associate director investment & asset manager retail. Après son alternance chez Gecina en tant que chargée d’investissement, Hortense Monnier, 34 ans, a passé 9 ans au sein du département capital markets de JLL dont 7 ans spécialement dédiée au retail au poste de lead analyst. A ce titre, elle intervenait sur l’ensemble des typologies d’actifs retail, sur des missions de cessions ou d’acquisitions. Hortense Monnier rejoint la structure Colliers Global Investors France sous la responsabilité d’Olivier Belis, head of investment and asset management au sein du département retail. Elle aura en charge le sourcing et l’exécution de dossiers d’investissement et la gestion d’actifs en centres commerciaux, boutiques en pied d’immeuble et retail parks. Hortense Monnier est titulaire d’un master management de l’immobilier de l’université Paris-Dauphine.

Sylvie Lamballe nommée directrice de l’agence de design Citti

Architecte d’intérieur diplômée de l’ENSAAMA (Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art Ecole Oliver De Serres), Sylvie Lamballe a réalisé l’essentiel de sa carrière en agences (Dragon Rouge, Interbrand, Minale Design Stratégie, Aco Design) en tant que directrice du design, développant des projets créatifs et ce dans différents secteurs d’activité comme le tertiaire, l’hôtellerie, la restauration, la santé ou encore le retail. Sa mission consistera à accompagner les marques dans leurs projets d’aménagement d’espaces « en créant des positionnements et des marqueurs singuliers pour transformer ces espaces en des lieux d’exception. »

Habitat en Région renforce sa présence dans les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Sud-Est de la France

Habitat en Région franchit une nouvelle étape en constituant d’ici la fin de l’année trois sociétés anonymes de coordination (SAC) territoriales dans ses secteurs historiques d’implantation : les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Sud-Est de la France. « Chacune d’entre elles devient ainsi le premier organisme HLM sur son territoire », précise le communiqué de presse. Habitat en Région Sud-Est comptabilisera plus de 100 000 logements et réunira les bailleurs sociaux de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes-Auvergne : Erilia et Logirem, à Marseille, Famille et Provence à Aix-en-Provence, Habitations Haute-Provence à Digne-les-Bains et SDH Constructeur à Valence. Dans les Hauts de France, Petram rassemblera Sia Habitat à Douai, SIGH à Valenciennes, et la SA de l’Oise à Beauvais totalisant ainsi 84 000 logements. Habitat en Région Occitanie sera constituée des trois bailleurs Un toit pour tous à Nîmes, Altéal à Colomiers et Alogéa à Carcassonne, soit plus de 27 500 logements. « En mettant en place un modèle territorialisé, nous renforçons la gouvernance au niveau du territoire pour mieux répondre à la spécificité des problématiques logement et apporter des solutions encore plus efficaces et plus pertinentes », déclare Fabrice Gourgeonnet, président de la holding Habitat en Région Participations. Cette dernière, filiale des Caisses d’Epargne, reste l’actionnaire de référence des organismes fondateurs de ces sociétés de coordination.

Lionel Rouillon nommé directeur du développement de Voies navigables de France

Lionel Rouillon a pris ses fonctions de directeur du développement au sein de Voies navigables de France (VNF). « Je suis honoré et heureux de rejoindre les équipes de Voies navigables de France. Un secteur à fort potentiel de développement en France, mais qui pèse déjà 15 % à 20 % des transports de fret en Allemagne, Hollande ou Belgique, sans parler du potentiel touristique des voies fluviales françaises, dont certaines classées au patrimoine mondial de l’UNESCO », indique Lionel Rouillon. Après des débuts en 2004 dans les ressources humaines au ministère de la Fonction Publique, il rejoint le groupe Thales comme DRH d’une entité franco-néerlandaise en pleine fusion et internationalisation. A compter de 2011, Lionel Rouillon occupe successivement les fonctions de directeur stratégie et politique produits au sein de l’entreprise Thales Electrical systems, puis de directeur du développement du marché des entreprises au sein de l’AFPA. En 2016, il s’oriente vers le conseil et l’appui à la transformation publique d’abord au sein du ministère de la Transition écologique et solidaire, avant de rejoindre la direction interministérielle à la transformation publique, qu’il quitte en septembre 2020 pour rejoindre VNF. Lionel Rouillon est ancien élève de l’ENA (2004), diplômé de Sciences Po Paris (1997/1999) et dispose d’un DESS en prospective internationale (université Paris V 2001) ainsi que d’une maîtrise en droit (université Paris V 1997).

La RATP et Free Now signent un partenariat

(©RATP – Bruno Marguerite)
Pour les trois prochains mois, la RATP et Free Now, plateforme de mobilité multimodale, expérimentent la mise à disposition de 6 bornes de recharge électrique sur un site de maintenance RATP à destination des VTC électriques partenaires Free Now. Ce sont ainsi plus de 800 chauffeurs de VTC électriques partenaires Free Now qui peuvent recharger en exclusivité leur véhicule au hub de recharge électrique RATP situé à l’atelier de maintenance RATP Michelet à Saint-Ouen. Dans le cadre de cette expérimentation, la RATP met à leur disposition 6 bornes de recharge, accessibles 6j/7, ainsi que le stationnement temporaire sécurisé pour bénéficier du rechargement électrique et de la fourniture d’électricité d’une puissance de 22kW. « A travers cette expérimentation, nous valorisons nos espaces, mettons à profit notre expertise de la mobilité électrique et contribuons à une meilleure qualité de vie en ville, avec un impact positif sur l’environnement », explique Stéphanie Bourgeais responsable des nouvelles activités de croissance de la RATP. Antoine Lieutaud, directeur général France de Free Now, ajoute : « En Île-de-France, nous avons la plus grande flotte de chauffeurs partenaires roulant en voiture électriques, c’est pourquoi nous voulons faciliter leur quotidien en nous alliant à la RATP pour leur mettre à disposition des stations de recharges leur étant exclusivement dédiées. Notre objectif est d’atteindre 1 200 véhicules électriques en France d’ici fin 2020. »

Vinci va réaliser un complexe de recyclage dans le nord de Londres

Vinci Construction, au travers de sa filiale britannique Taylor Woodrow, a signé avec la North London Waste Authority (NLWA), le contrat pour la construction d’un centre de recyclage. La construction débutera fin janvier 2021, après une phase « Early Contractor Involvement » dédiée à la conception et aux travaux préliminaires. D’un montant de 78,9 millions de livres sterling (87,4 millions d’euros), les travaux s’achèveront en octobre 2022 et comprendront un centre de réception et de tri d’une capacité de 135 000 tonnes de déchets par an, un centre de recyclage accessible aux particuliers et aux professionnels, et l’« EcoPark House », un lieu d’accueil du public à vocation pédagogique. Le volet ingénierie des sols sera mené en synergies avec Bachy Soletanche et Vibro Menard, toutes deux filiales de Vinci Construction, qui réaliseront des fondations complexes pour soutenir le hall de traitement d’une portée de 74 mètres. Au niveau environnemental, le projet comportera un système de récupération des eaux de pluie ainsi qu’un circuit énergétique propre, alimenté par des panneaux photovoltaïques et de la géothermie. La possibilité d’installer des turbines dans le fleuve adjacent, la Lee, est par ailleurs en cours d’étude.

Storengy et Gazel’Energie vont reconvertir une centrale charbon à l’hydrogène

(© Uniper)
Ce mardi 20 octobre, Storengy, filiale d’Engie spécialiste du stockage de gaz et du développement des gaz renouvelables, et Gazel’Energie, producteur d’électricité et fournisseur de gaz naturel et d’électricité, ont signé un accord de partenariat pour développer un territoire hydrogène au sein de la Communauté d’Agglomération de Saint-Avold Synergie (CASAS), à partir du site de la Centrale à charbon Emile Huchet (en photo). Cette reconversion s’effectuera en deux phases : la première, qui débutera dès 2023, permettra de répondre à des besoins en mobilité et notamment d’alimenter les 15 bus de la CASAS grâce à une capacitée de production jusqu’à 5 MW. Puis, à partir de 2025, la production d’électrolyse estimée entre 50 et 100 MW afin d’alimenter davantage de besoins en mobilité, mais aussi l’industrie, tandis que des capacités de stockage devraient également être créées sur place. A terme, l’objectif affiché est de « projeter le territoire dans la transition énergétique et décarboner l’industrie et la mobilité locales par la consommation d’un hydrogène vert produit localement ». Ce projet est pleinement intégré au Pacte de territoire signé avec l’Etat et au programme France Relance.

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 30 novembre 2020

La veille urbaine du 30 novembre 2020

La CRPN qui signe en VEFA Le Galion à Puteaux, les premiers labels ISR appliqués à l’immobilier délivrés, le soutien du gouvernement et de la Région I...

J-C. Dardelet : "Toulouse offre l’écosystème le plus vertueux d’Europe pour rebondir vite et mieux grâce à l’innovation"

J-C. Dardelet : "Toulouse offre l’écosystème le plus vertueux d’Europe pour rebondir vite et mieux g...

La crise sanitaire va-t-elle casser la dynamique de Toulouse ? Non selon Jean-Claude Dardelet. Le PDG de l'agence d'attractivité de Toulouse Métropole...

La veille urbaine du 27 novembre 2020

La veille urbaine du 27 novembre 2020

La convention de partenariat entre la Banque des Territoires et la Métropole Aix-Marseille-Provence, Stéphan de Faÿ nommé DG de Grand Paris Aménagemen...

Katayoune Panahi nommée directrice de l'immobilier de la SNCF

Katayoune Panahi nommée directrice de l'immobilier de la SNCF

La SNCF a une nouvelle directrice de l'immobilier en la personne de Katayoune Panahi. Retour sur son parcours.

La veille urbaine du 26 novembre 2020

La veille urbaine du 26 novembre 2020

Amundi Immobilier qui acquiert l’immeuble Curve à Saint-Denis, AXA IM - Real Assets qui entre dans l’immobilier des sciences de la vie en Europe, Unib...

La veille urbaine du 25 novembre 2020

La veille urbaine du 25 novembre 2020

Ardian qui loue à Sanofi l’ensemble du 46-48 avenue de la Grande Armée à Paris 17e, Sébastien Nida qui rejoint Savills France, la SGP qui investira pl...

La France a trois mois pour attester de l’efficacité de sa stratégie climatique

La France a trois mois pour attester de l’efficacité de sa stratégie climatique

En acceptant de se saisir du cas de la commune de Grande-Synthe, le Conseil d’Etat est pour la première fois contraint de trancher dans une affaire po...

M. Magnifico : "L’incubateur Prop3rty constitue l’occasion d’attirer de nouveaux profils pour EuraTechnologies"

M. Magnifico : "L’incubateur Prop3rty constitue l’occasion d’attirer de nouveaux profils pour EuraTe...

EuraTechnologies vient de lancer un nouveau programme d’incubation de startups destiné à accompagner les porteurs de projets novateurs dans l’industri...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte