La veille urbaine du 21 janvier 2021

Bordeaux Euratlantique qui revisite le projet de la « Rue Bordelaise » porté par Apsys, Interparfums en passe d’acquérir l’ancien siège du PS pour 125 M€, la nouvelle organisation d'Arthur Loyd Investissement… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 21 janvier 2021.

Bordeaux Euratlantique qui revisite le projet de la « Rue Bordelaise » porté par Apsys, Interparfums en passe d’acquérir l’ancien siège du PS pour 125 M€, la nouvelle organisation d'Arthur Loyd Investissement… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 21 janvier 2021.

Bordeaux Euratlantique revisite le projet de la « Rue Bordelaise » porté par Apsys

(©Apsys – Maison Edouard François – Metrochrome)
Le conseil d’administration de l’Etablissement public d’aménagement Bordeaux Euratlantique présidé par Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, a voté à l’unanimité une nouvelle trajectoire pour le projet Saget, également connu sous le nom de « Rue Bordelaise ». « Le directeur général de l’EPA dispose maintenant d’un mandat précis et cadré pour modifier le protocole qui le lie au promoteur Apsys », précise le communiqué de presse. Et d’ajouter : « Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, président du conseil d’administration de l’Etablissement Public d’Aménagement Bordeaux – Euratlantique depuis le 16 octobre dernier, a eu le souci d’étudier les marges de manœuvre existantes pour remettre à plat de ce projet », ajoute le communiqué de presse. Le projet étant en phase 3, le coût total d’arrêt du projet serait désormais d’environ 100 M€. Dans ces conditions, le projet va donc se poursuivre mais avec des évolutions dont le remplacement de 1 000 à 2 000 m² de commerces par des locaux dédiés à l’économie sociale et solidaire (E.S.S) avec un choix d’attribution des locaux par les collectivités ; 50% de logements en plus dont 35% de logements sociaux ; la diminution par deux du nombre de places de stationnement (500 places contre 1 000 initiales), avec 250 places en moins dès le démarrage du projet et 250 autres places transformées à terme en 8 000 m² de logistique urbaine. Par ailleurs, un comité des enseignes associant les collectivités, la CCI, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, sera créé en amont et pendant toute la durée de vie du projet. « Apsys sera engagé contractuellement à produire régulièrement des études de positionnement et d’impact sur le tissu commercial existant, qui permettront d’orienter la programmation commerciale du projet », complète le communiqué de presse. Les locaux commerciaux seront par ailleurs construits avec une structure poteaux/poutres « offrant la souplesse nécessaire à des changements de destination en fonction de l’évolution des modes de consommation. » Enfin, une enquête publique sur le permis de construire sera organisée à l’été 2021. Le projet doit être livré à l’horizon 2028.

L’opinion des entrepreneurs du bâtiment sur leur activité pour les trois prochains mois s’améliore de nouveau

En janvier 2021, les entrepreneurs du bâtiment sont plus nombreux que le mois précédent à signaler une hausse de leur activité prévue pour les trois prochains mois selon l’Insee : le solde correspondant croît de nouveau et passe au-dessus de sa moyenne de longue période. Cependant, l’opinion des entrepreneurs sur leur activité des trois derniers mois continue de se dégrader : le solde d’opinion correspondant baisse pour le troisième mois consécutif. Leur opinion sur les perspectives générales d’activité du secteur, mesurée trimestriellement, est pratiquement inchangée par rapport à octobre 2020 : en janvier 2021, ce solde est quasi stable au-dessus de sa moyenne. Concernant les carnets de commandes, les entrepreneurs du bâtiment sont plus nombreux que le mois dernier à juger que le niveau est supérieur à la normale : le solde correspondant se redresse et repasse un peu au-dessus de sa moyenne de longue période. Par ailleurs, compte tenu de leurs effectifs, les entrepreneurs estiment que les commandes assurent 7,9 mois de travail, une durée qui demeure nettement au-dessus de la moyenne de longue période (5,8 mois).

Unibail-Rodamco-Westfield finalise la vente de l'immeuble SHiFT

Unibail-Rodamco-Westfield a finalisé la cession de l'immeuble de bureaux SHiFT, situé à Issy-les-Moulineaux (92), à ​​un consortium réunissant Primonial REIM, La Française et EDF Invest. Le montant de l’opération s’élève à 620 M€. L’immeuble, d’une surface totale de 47 000 m², bénéficie d’une double certification, BREEAM « Excellent » et HQE « Exceptionnel » et est intégralement loué au groupe Nestlé dans le cadre d’un bail de 12 ans. URW a été conseillé par Ginisty & Associés et Lacourte Raquin Tatar. Les acquéreurs ont été accompagnés par Fairway, Allez & Associés, Kramer Levin pour les aspects fiscaux et Essor pour l'audit technique.

Interparfums en passe d’acquérir l’ancien siège du PS pour 125 M€

(©Apsys)
La société Interparfums, fondée par Philippe Benacin et Jean Madar en 1982, a annoncé le 11 janvier avoir signé une promesse sous conditions suspensives en vue de l’acquisition de son futur siège social situé en plein cœur de Paris. Selon les informations de CFNEWS Immo & Infra confirmées par nos sources, l’actif n’est autre que le 10 rue de Solferino à Paris 7e, ancien siège du Parti Socialiste acquis par Apsys pour 45,55 M€ en 2017. L’opération engagée par Interparfums devrait être finalisée au printemps 2021 pour une installation prévue à la fin de l’année ou début 2020. Le montant de la transaction s’élève à 125 M€, hors taxes et frais annexes. Il sera financé à 90 % environ par un prêt bancaire.

UBS Asset Management s'offre Union Square à Rueil-Malmaison

UBS Asset Management (UBS AM) Real Estate & Private Markets (REPM) a conclu l’acquisition d’un immeuble de bureaux auprès d’AEW à Rueil-Malmaison (92). L’opération a été financée par une facilité de prêt octroyée par la BayernLB (Bayerische Landesbank). Union Square est un complexe de bureaux de 7977 m² comprenant un rez-de-chaussée, sept étages et deux sous-sols. L’immeuble est certifié BREEAM In-Use et inclut 182 places de parking et 750 m² de jardins privatifs ainsi qu’un restaurant et un café réservés aux locataires. Le bâtiment est loué à plus des deux tiers. Ses locataires principaux sont le groupe international de peinture et de matériaux PPG Industries, le spécialiste des emballages pharmaceutiques Sofrigam et le fournisseur de matériaux d’isolation de bâtiments James Hardie. « Nous venons de signer un bail avec un nouveau locataire, Midas, pour la moitié des surfaces vacantes, explique Gijsbert van Riemsdijk, head of transactions EMEA chez UBS AM Real Estate & Private Market. Comme l’intérêt des prospects reste soutenu, nous avons toute confiance en notre capacité à louer rapidement les surfaces restantes. »

Perial AM signe l’immeuble Totem à Marseille

Perial Asset Management a acquis l’immeuble « Totem » à Marseille (13), dans le quartier d’affaires Euroméditerranée, auprès de Primonial REIM pour le compte de PFO2. L’immeuble situé au 40 boulevard de Dunkerque développe une surface locative de 14 476 m² répartis en R+10 sur 3 niveaux de sous-sols et comprend 283 emplacements de parking en sous-sol. Les plateaux de bureaux offrent des surfaces d’environ 1 300 m² et sont divisibles. Des récents travaux ont permis la modernisation du hall, du RIE, de l’espace VIP et des espaces extérieurs. Cet immeuble est entièrement loué auprès d’une quinzaine de locataires. Il est certifié BREEAM In-Use niveau Very Good sur les Part 1 (Asset Performance) et Part 2 (Building Management). L’actif se situe à proximité de deux lignes de tramway (T2 et T3) et à 100 mètres de la station de métro Joliette reliant la Gare Saint-Charles en moins de 10 minutes. « Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie ISR de PFO2, l’actif ayant été noté selon notre grille ESG de 60 critères, et s’inscrivant dans une trajectoire d’amélioration vers un impact positif sur le climat, sur la qualité de vie des utilisateurs, et sur le territoire », déclare Stéphane Collange, Directeur des Investissements de Perial Asset Management. Cette transaction a été réalisée par les équipes investissement région et l’équipe bureaux de Marseille de Nexity Conseil et Transaction dans le cadre d’un mandat co-exclusif de vente avec CBRE. Perial Asset Management était conseillé dans cette opération par l’étude Oudot & Associés et le cabinet Arshurst. Primonial REIM était conseillée par l’étude Lexfair.

Sofidy réalise sa deuxième acquisition à Londres

(©Cushman & Wakefield - cube-design)
Sofidy, a acquis un nouvel actif immobilier au cœur de Londres. Cette opération a été réalisée conjointement pour le compte des épargnants des SCPI Immorente et Efimmo. Situé en bordure Nord de la City de Londres, l’immeuble est localisé au 2 – 14 Bunhill Row. Construit en 1990, il déploie une surface de 7 231 m², répartie sur 5 étages et profite d’une vue dégagée sur le parc de la Honourable Artillery Company. Le bâtiment est loué à l’University of Law Ltd. L’actif offre une sécurité locative de très longue durée (plus de 14 ans restant), « un upside important sur le loyer actuel et un mécanisme avantageux d’indexation assurant une hausse minimum du loyer de plus de 10 % tous les 5 ans. » Sofidy a été conseillé par Savills et Gibson Dunn.

Vinci Immobilier finalise l’acquisition d’Urbat Promotion

Vinci Immobilier annonce l’acquisition de 50,1 % du capital d’Urbat Promotion, promoteur immobilier spécialisé dans la construction de logements dans le sud de la France, portant ainsi sa participation au capital de la société à 100 % (Vinci Immobilier était entré au capital d’Urbat Promotion, à hauteur de 49,9 %, en janvier 2019). Urbat Promotion, promoteur immobilier indépendant, créé par Alain Clausel en 1975 à Montpellier est un acteur de la construction de logements dans le sud de la France grâce à ses cinq agences situées à Toulouse (31), Montpellier (34), Lyon (69), Marseille (13) et Toulon (83). Urbat Promotion compte 146 collaborateurs et a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 144 M€.

Création de Merrylim, nouvelle société de promotion immobilière

De gauche à droite : Olivier Sudrot, Marie-Amélie Cornil et Jonathan Zeitoun
Après avoir pris part pendant plus de 10 ans au développement de la société Pierre Etoile, dont ils étaient les directeurs généraux adjoints, Jonathan Zeitoun et Olivier Sudrot se sont associés à Marie-Amélie Cornil, issue du Groupe 3F, pour créer une nouvelle société de promotion immobilière baptisée Merrylim. Cette société interviendra principalement sur le résidentiel francilien, notamment le Grand Paris, avec l’objectif d’atteindre un chiffre d’affaires de 35 M€ à horizon cinq ans. Merrylim assurera également la gestion des opérations en cours et à venir de Pierre Etoile. Afin de faire face à son développement et à sa mission de prestation de services, Merrylim s’est dotée de moyens humains avec l’intégration de cinq nouveaux collaborateurs à partir du 1er janvier 2021. « Merrylim inscrit sa raison d’être autour des trois fondamentaux que sont l’écoute, la fiabilité de la collaboration et la qualité des réalisations », précise le communiqué de presse.

Nouvelle organisation pour Arthur Loyd Investissement

Thierry Juteau a pris la direction du département investissement d’Arthur Loyd avec Pierre-Antoine Matrand, directeur général d’Arthur Loyd Ile de France. Anaïs Broutté, qui était responsable du pôle analyste, devient consultante investissement. Elle travaillera en équipe avec Pierre Rochard et Jean-Baptiste Rochmann. Le pôle analyste évolue, avec le recrutement de Virginie Letrange, ex-analyste DTZ Investors puis Cushman & Wakefield, au poste de responsable accompagnée de Thibault Cornillat et d’Alexis Faisant. Dans cette nouvelle organisation, l’accent est mis sur la data et l’analyse de marché avec Stephen Bouazza et Marine Lamari, respectivement business data analyst et chargée d’études et recherche. Cette équipe experte sur les trois classes d’actifs (bureaux, commerces, parcs d’activités) couvrira l’ensemble du territoire national, sur les actifs unitaires et les portefeuilles, en collaboration avec les agences du réseau.

Cushman & Wakefield ouvre deux nouvelles agences au Havre et à Rouen

Cushman & Wakefield développe sa présence en région avec l’ouverture de deux nouvelles agences partenaires au Havre (76) et à Rouen (76), qui viennent compléter un réseau de 13 bureaux en région. L’équipe dirigeante des deux structures est composée de Gérard et Sophie Codeluppi ainsi que d’Antoine Binard, associé-investisseur. Au Havre, Gérard Codeluppi sera secondé par deux collaborateurs commerciaux et de Mélanie Lecaude, assistante. L’activité de l’agence couvrira également la ville de Caen (14) avec un collaborateur commercial spécifiquement dédié à ce marché. Sophie Codeluppi couvrira le marché de Rouen, assistée d’un collaborateur commercial. L’équipe prend en charge la commercialisation de toutes les typologies d’actifs : bureaux, commerces, activités et logistique. Elle ambitionne d’ouvrir une nouvelle implantation à Caen d’ici à 2022 et de se développer sur les territoires de l’Eure, de l’Oise et de la Manche, avec au total une dizaine de collaborateurs.

Nicolas de Bucy nommé directeur général adjoint de Perl

(©Benoit Soualle)
Perl a nommé Nicolas de Bucy directeur général adjoint. Membre du comité de direction, il sera amené à développer les activités de Perl en renforçant les relations avec les acteurs institutionnels du logement, les promoteurs et les bailleurs sociaux. Il aura également pour mission d’accompagner l’entreprise, devenue officiellement société à mission en janvier 2021, dans la réalisation de ses objectifs sociétaux et environnementaux, répondant à sa raison d’être : créer du logement abordable pour les ménages sous plafond de ressources là où les besoins sont les plus forts. Diplômé en tant qu’expert en gestion financière à l’ISEG de Paris en 1997, Nicolas de Bucy, 45 ans, débute sa carrière à la RIVP en qualité de directeur d’agence adjoint pendant deux ans. En 2001, il rejoint le groupe Foncia en tant que directeur de gestion locative, puis directeur d’agence. De 2005 à 2011, il devient directeur du développement au service investisseurs afin de développer les partenariats entre promoteurs et prescripteurs. Enfin, Nicolas de Bucy intègre le Crédit Foncier Immobilier en tant que directeur du département patrimonial en 2011, puis du département résidentiel en 2013.

Luc Boschmans rejoint Tristan Capital Partners 

Tristan Capital Partners a présenté sa stratégie visant à amplifier ses investissements dans l’hôtellerie. Dans ce cadre, la société a nommé Luc Boschmans directeur général des investissements hôteliers en Europe. Il rejoint l’équipe hospitality de Tristan, sous la direction d’Ali Otmar aux côtés de Kristian Smyth, directeur exécutif de l’équipe des investissements et de Chris Kusuma, qui a rejoint Tristan en janvier 2021 en tant que directeur associé. Luc Boschmans travaillait précédemment chez Archer Hotel Capital (anciennement Host Hotels & Resorts), où il a passé une décennie à gérer un portefeuille d'hôtels de luxe paneuropéen. « Notre plan est de nous concentrer sur les opportunités découlant de la crise du Covid-19 cette année alors que nous travaillons à faire de Tristan un acteur de long terme dans l'hôtellerie », précise Ali Otmar.

Schroders recrute Natalie Howard à la tête de sa nouvelle plateforme de dette immobilière

(©Nick Youngson - Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])
Schroders a recruté Nathalie Howard en tant que head of real estate debt. Basée à Londres, elle sera en charge de la création d’une plateforme complète de services dédiée à la dette immobilière. Cette plateforme comprendra l’origination des prêts, la souscription et la gestion d’actif dans tout le Royaume-Uni et l’Europe continentale, couvrant tout type de prêts : seniors, à haut rendement et mezzanine. Nathalie Howard, qui reportera directement à Sophie van Oosterom, global head of real estate de Schroders, peut se prévaloir d’une expérience des marchés de la dette, des prêts et de la gestion de fonds, acquise au travers des postes de responsabilités qu’elle a occupés au sein d’organisations telles que DRC Capital, AgFe, Lehman Brothers, Barclays Capital et Morgan Stanley.

Paris Habitat vote un budget qui fait la part belle à la réhabilitation

Paris Habitat a adopté un budget 2021 de 1,132 Md€, soit un niveau proche de celui de 2019. Le budget d’investissements s’élève à 424,5 M€. Et, pour la première fois, les investissements au bénéfice de la réhabilitation sont supérieurs à ceux dévolus à la construction. Des sites tels que Contenot Decaen (12e), Frédéric Lemaître, Salamandre (20e), Limeil (94), le 107 Reuilly (12e), Château des Rentiers (13e) ou encore Armand Carrel (19e) sont intégrés dans les dépenses budgétaires de 2021 et ceux de Faucheur Envierges (20e), Alsace Prévoyance (19e) ou encore Docteur Potain (19e), Boissy (94) vont les rejoindre. Dans le cadre du Plan stratégique du patrimoine (2019-2028) ce sont près de 27 000 logements HBM qui seront améliorés dont plus de 13 500 pour des travaux lourds. Stéphane Dauphin, directeur général de Paris Habitat, signera par ailleurs une lettre d’intention avec la Caisse des dépôts (CDC) le 22 janvier prévoyant l’émission de titres participatifs à hauteur de 50 M€ afin d’accélérer les opérations de réhabilitation ou acheter du foncier.

CDC Habitat et La Poste s’associent pour renforcer l’offre de logement des « travailleurs clés »

CDC Habitat et La Poste ont mis en place un espace partenaire dédié sur le site du bailleur, donnant la possibilité aux postiers de consulter l’offre disponible et de déposer leurs dossiers, qui seront désormais traités en priorité. La première opération sera livrée en mars 2021 à Clamart (92), où une douzaine de logements abordables contractualisés seront réservés aux postiers. La Poste disposera ainsi d’une exclusivité de dix ans pour proposer ces logements aux conditions avantageuses à ses postiers. « Lorsque l’ensemble des conditions de mises en œuvre seront réunies, ce dispositif pourra être étendu à l’ensemble des logements locatifs intermédiaires et logements abordables contractualisés commercialisés par CDC Habitat, avec une part significative de réservations au bénéfice des postiers », souligne Vincent Mahé, directeur général de CDC Habitat et président d’Ampère Gestion.

La Banque des Territoires souscrit pour 20 M€ de titres participatifs auprès de GrandLyon Habitat

Avec la souscription de 20 M€ de titres participatifs auprès de GrandLyon Habitat, la Banque des Territoires a renforcé son soutien au secteur de l’habitat dans le cadre du plan de relance de la Caisse des Dépôts. Avec ces moyens supplémentaires, GrandLyon Habitat peut intensifier la mise en œuvre de son programme d’investissements. Le plan moyen terme à 10 ans prévoit des réhabilitations, notamment des rénovations thermiques et le déploiement du NPNRU sur quatre sites, ainsi qu’une programmation de constructions neuves. Cette souscription de titres participatifs doit permettre de programmer la construction de l’équivalent de 650 logements supplémentaires.

Square Habitat rejoint la FNAIM

Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, et David Chouraqui, DGA de Crédit Agricole Immobilier en charge de Square Habitat et des services aux particuliers (©D.R.)
Square Habitat, le réseau immobilier du Crédit Agricole, rejoint la FNAIM. Square Habitat compte 510 agences et 3 200 collaborateurs. « Les valeurs du réseau Square Habitat Crédit Agricole et la force de son ancrage territorial constitueront un atout supplémentaire pour porter nos propositions et conforter la voix des professionnels de l’immobilier », se félicite Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

Une liaison de fret aérien à bas carbone entre la France et les États-Unis

Bolloré Logistics a rejoint le programme de carburant aéronautique éco-responsable (SAF) d’Air France KLM Martinair Cargo (AFKLMP Cargo) dans le cadre des vols cargo opérés entre les aéroports Paris Charles de Gaulle et New York JFK pour l’année 2021. Ce carburant aéronautique innovant doit permettea de réduire « d’au moins 50 % » les émissions de CO2 liées au transport de fret aérien de Bolloré Logistics sur cette liaison commerciale. Air France KLM Martinair Cargo et Bolloré Logistics se sont fixés l’objectif de renforcer cette collaboration et d’élargir l’utilisation de ce carburant aéronautique éco-responsable à d’autres liaisons, en s’associant notamment avec d’autres grands clients internationaux.

Nominations en série chez Egis

(©Egis)
Plusieurs nominations ont eu lieu au sein du groupe Egis. Régis Dumay est nommé directeur général adjoint du groupe, en charge de la coordination opérationnelle et du développement commercial. Acteur du développement d’Egis à travers le monde et de la transformation d’entreprises, il est directeur exécutif de la BU grands ouvrages, eau, environnement, energie depuis 2017. Il conserve ses fonctions en parallèle de son rôle de DGA. Par ailleurs, Christian Laugier est nommé directeur commercial groupe. Cédric Barbier, directeur exécutif de la BU Aviation est nommé directeur intégration groupe, mais conserve ses responsabilités à la BU Aviation. Enfin, Olivier Gouirand rejoint Egis en qualité de directeur financier et intègre à ce titre le comité exécutif. Il accompagnera le développement d’Egis en assurant notamment le pilotage des fonctions de fusions & acquisitions et d’intégration, en complément de celles de comptabilité, trésorerie, contrôle de gestion, fiscalité et systèmes de gestion financière.

François PerrigaultBoris Beltran et Clémentine Locastro

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 12 mai 2021

La veille urbaine du 12 mai 2021

Groupama Gan REIM acquiert une plateforme logistique à Garons, Kaufman & Broad remporte le projet de la rue Malbec à Bordeaux, Réalités se dote d’...

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, nous dévoile la politique de l’entreprise en matière de gaz renouvelables ainsi que sur les projets affér...

La veille urbaine du 11 mai 2021

La veille urbaine du 11 mai 2021

Legendre Immobilier livre le nouveau site du Groupe Valeo à Créteil, première acquisition dans l’immobilier d’éducation aux Pays-Bas pour la SCPI Prim...

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Le projet de modification de l’article 1 de la Constitution issu des 149 propositions des 150 citoyens de la Convention climat a été adopté sans encom...

La veille urbaine du 10 mai 2021

La veille urbaine du 10 mai 2021

Novaxia Investissement développe 4 projets d’urbanisme transitoire à Clichy, Edgar Suites annonce une augmentation de capital de 104 M€ auprès de BC P...

La veille urbaine du 7 mai 2021

La veille urbaine du 7 mai 2021

Hemisphere et Bain Capital Credit acquièrent un projet de bureaux à Bagneux auprès de Coffim, le Groupe GDG pré-loue l’intégralité de son immeuble “H2...

La veille urbaine du 6 mai 2021

La veille urbaine du 6 mai 2021

6e Sens Entreprises acquiert un ensemble immobilier de 18 000 m² à Lyon 9, Pictet Alternative Advisors et Immobel acquièrent un immeuble de bureaux au...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte