La veille urbaine du 20 février 2020

InfraRed et Hemisphere qui vendent Konect, Redman qui nomme Rosine Vanwalscappel DG des activités en IDF, la stratégie du gouvernement pour les petites lignes ferroviaires… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 20 février 2020.

InfraRed et Hemisphere qui vendent Konect, Redman qui nomme Rosine Vanwalscappel DG des activités en IDF, la stratégie du gouvernement pour les petites lignes ferroviaires… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 20 février 2020.


InfraRed et Hemisphere vendent Konect


InfraRed Capital Partners et Hemisphere ont cédé les 11 500 m² de l'immeuble de bureaux Konect, situé à Saint-Ouen, à une structure gérée par Macifimo. Acquis en VEFA auprès d'Eiffage Immobilier en 2016, Konect est un ensemble qui se déploie sur sept étages, en façade du boulevard périphérique, porte de Saint-Ouen, avec une adresse parisienne. Livré en 2018, Konect est entièrement loué auprès de deux sociétés : Believe (pour 9 900 m²), une société de services digitaux aux artistes musicaux indépendants, et Staffmatch (pour 1 500 m²), une société d'intérim. Konect est triplement certifié HQE (passeport Excellent), BREEAM (niveau Very Good) et WiredScore (niveau Gold). Pour cet arbitrage, InfraRed et Hemisphere étaient conseillés par l'étude notariale Lebreton et le cabinet d'avocats Gide Loyrette Nouel. Macifimo était conseillé par l'étude notariale Cheuvreux. Les agents mandatés pour la vente étaient Savills et Strategies and Corp.

 

Norma Capital acquiert un portefeuille de 3 immeubles de bureaux en régions


Norma Capital a acquis, pour le compte de la SCPI Vendôme Régions, un portefeuille de 3 immeubles de bureaux, situés à Montpellier, Poitiers et Nantes. Les actifs développent une superficie totale d’environ 12 300 m². L’ensemble est entièrement loué à une quinzaine de locataires. L’investissement global s’élève à environ 23,5 M€ acte-en-mains. Cette transaction a été réalisée par Arthur Loyd Investissement dans le cadre d’un mandat exclusif.  L’acquéreur a été conseillé par l’étude Notaire du Louvre et le vendeur par l’étude Philippe Groeninck.

 

CRIM acquiert une résidence étudiante à Évry


Catella Residential Investment Management (CRIM) a élargi le portefeuille de son fonds européen dédié au logement étudiant (CESHF II) avec trois acquisitions de résidences étudiantes en Autriche, en France et en Espagne pour un total de 55 M€. En France, le véhicule a acquis un bien de 4 757 m² à Évry pour environ 20 M€ auprès d'Imodev. Le bâtiment comprend un total de 242 appartements étudiants, principalement des studios. Le complexe compte plusieurs salles communes, une cafétéria, des salles d'entraînement cardio, des espaces de coworking et une réception avec un salon. De plus, la propriété dispose d'une terrasse de 143 m², d'un jardin communautaire de 500 m², d'une cour intérieure et de 87 places de parking. L’ensemble sera développé et géré par Sergic Residences.

 

Pontoise va accueillir la première résidence services seniors Cazam


Eiffage Immobilier et Sergic Résidences Services ont signé la première vente en état futur d’achèvement (VEFA) avec Swiss Life pour leur nouvelle offre de résidence sénior Cazam. Elle sera située au sein du nouveau quartier Cour des Marchandises à Pontoise. Les travaux d’aménagement et d’infrastructure ont déjà été lancés. Conçue par le cabinet d’artitecte Arcas, la RSS sera composée de 95 logements équipés meublés allant du T1 au T3 et comprendra des locaux communs de services en rez-de-chaussée : conciergerie, salons privatisables, espace de restauration, salle polyvalente modulable équipée d’un home-cinéma, terrasse aménagée avec des espaces verts, boulodrome, places de parking en sous-sol. Les parties communes ont été pensées par l’agence Saguez et Partners. Le début de l’exploitation est prévu courant 1er trimestre 2022. Eiffage Immobilier et Sergic Résidences Services ont pour objectif de développer 25 résidences Cazam en France sur les prochaines années à raison de 5 résidences par an.

 

La SCC signes trois nouveaux mandats de gestion avec AEW-Ciloger, Redevco et Emerige


La SCC a signé 3 nouveaux mandats à compter du 1er janvier 2020. Le premier concerne la gestion locative et technique du centre commercial 14e Avenue à Herblay. Ouvert au public en 2002, ce retail-park est installé au cœur de la zone commerciale de la Patte-d’oie d’Herblay. Situé à proximité immédiate d’un magasin Alinéa, le centre accueille sept enseignes avec deux grandes surfaces spécialisées (Animalis et Maisons du Monde) et cinq moyennes surfaces (Aubert, Besson Chaussures, Maxi Bazar, Maxitoys et Nike Factory). La mission a été confiée par AEW-Ciloger. La SCC a également récupéré la gestion immobilière, la stratégie marketing et la direction du centre commercial Les Allées à Aix-en- Provence. Détenues par Redevco, Les Allées ont été inaugurées en 2007 et comptent plus de 50 boutiques et restaurants (dont Zara, H&M, Fnac, Maison de Monde, Monoprix...). Ce cœur de ville mixte compte des logements, des commerces et bureaux, des espaces de parkings privés ainsi qu'un parc de stationnement public de 2 300 places. En 2008, le centre s’est vu attribuer le prix Procos et le trophée du CNCC (Conseil national des centres commerciaux) du meilleur centre commercial réalisé en 2007. Enfin, SCC assure désormais la gestion locative et immobilière, la stratégie marketing et la direction de l’espace commercial Beaupassage à Paris 7e. Situé au croisement du boulevard Raspail, des rues de Grenelle et du Bac, Beaupassage est un ensemble immobilier composé de 59 logements et de 8 commerces en pied d’immeuble, réunissant chefs étoilés et meilleurs ouvriers de France. Réinventé par le Groupe Emerige et AOG avec Franklin Azzi Architecture, B&B Architectes et Michel Desvigne Paysagiste, cet espace propose une balade à travers les œuvres immersives de Romain Bernini, Fabrice Hyber, Eva Jospin, Stefan Rinck, Marc Vellay. La mission a été confiée par Emerige.

 

Redman nomme Rosine Vanwalscappel DG des activités en Île-de-France


Rosine Vanwalscappel rejoint Redman en tant que directrice générale des activités en Île-de-France. Elle sera directement rattachée aux fondateurs Matthias Navarro et Nicolas Ponson et pilotera l’ensemble du développement, en collaboration avec Mathilde Vinet et l’ensemble de l’opérationnel en collaboration avec Olivier Tardieu. Rosine Vanwalscappel a travaillé chez Quartus en qualité de directrice ensemblier urbain IDF et chez Novaxia où elle était en charge des équipes opérationnelles tertiaires, logements et hôtels et des concours (Hotel Dieu de Paris/ APHP, Hotel Canopy à Paris, Wonderbuilding à Bagnolet..). Préalablement, elle a occupé le poste de directrice de programmes au sein de Covivio, Ogic et ING Real Estate Development où elle a fait ses débuts.

 

Décès de Jean-Pierre Raynal

Jean-Pierre Raynal est décédé le 19 février 2020 à Saint-Jean-de-Luz. « Il était une sommité et un expert reconnu par tous les pairs de la profession, précise la communication d’Etche, société qu’il a fondée en 2010. Jean-Pierre Raynal était un entrepreneur, un bâtisseur et un visionnaire mais aussi un formateur qui a su transmettre sa passion et ses connaissances à tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer. Cette perte est inestimable pour tous et notamment sa famille et ses proches collaborateurs. Poursuivre son projet est la meilleure façon de lui rendre hommage et de perpétuer sa mémoire. » Jean-Pierre Raynal a été président de la filiale française de King Sturge et de Proudreed (2000-2008). Il a également été président de la RICS France et de la RICS Europe. « Jean-Pierre est à l'origine du groupe Proudreed et l'a construit de 1998 à 2008 avec toute sa vision et son énergie, déclare Christophe Le Corre, président de Proudreed. Ceux qui l'ont connu garderont le souvenir de quelqu'un de profondément épicurien, enthousiaste et passionné. Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches. » 

 

4 dirigeants d’Altixia Reim acquiert la majorité du capital de la société


Sonia Fendler, présidente d’Altixia Reim, Frédéric Atthar, directeur général, Benoit Girardon, directeur de la relation client, et Luc Bricaud, directeur du fund management, sont entrés au capital d’Altixia Reim de façon majoritaire. Prévue dès l’arrivée de Sonia Fendler fin 2018, l’entrée au capital des 4 dirigeants d’Altixia Reim de façon majoritaire, en accord avec l’actionnaire historique Heraclès Investissement et son fondateur Xavier Alvarez Roman, concrétise la volonté « d’associer plus étroitement au développement de l’entreprise les salariés dirigeants ayant contribué au lancement de son offre d’épargne immobilière auprès du grand public ». « C’est aussi la première action d’une démarche ESG plus globale qui impliquera l’ensemble des parties prenantes de notre écosystème : le client, les distributeurs, les locataires », commente Sonia Fendler, présidente d’Altixia Reim.

 

Bon en avant du financement participatif en 2019


Le crowdfunding a réalisé une année 2019 record en collectant 629 M€, soit + 56 % de fonds levés selon le baromètre Mazars / Financement Participatif France. Le secteur économique est prédominant et représente la grande majorité des fonds collectés en 2019 (576 M€), et plus particulièrement les secteurs de l’immobilier (57 % avec 328,3 M€), suivi par l’environnement et les énergies renouvelables (16 % avec 92,2 M€), puis les commerces et services (10 % avec 57,6 M€).

 

Elisabeth Borne et Jean-Baptiste Lemoyne fait des annonces sur l’adaptation au changement climatique des stations de montagne


Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ont réuni les représentants des professionnels et des élus concernés par l’adaptation des stations de montagne aux effets du dérèglement climatique. Le gouvernement s’engage à mettre en place dans les 6 prochains mois une offre de service et d’accompagnement des stations de montagne concernées sous la forme d’un programme spécifique «Montagne» au sein de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), qui s’appuiera sur l’expérimentation menée depuis 18 mois dans le cadre de « France Tourisme Ingénierie » mobilisant Atout France et la Banque des territoires. Plus globalement, le gouvernement a engagé une réflexion pour doter la France d’une stratégie en matière de tourisme durable, sur la base d’une mission d’expertise pilotée par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) et des travaux conduits avec l’ensemble des professionnels et représentants du secteur au sein d’une commission dédiée du comité de filière tourisme présidé par Jean-Baptiste Lemoyne.

 

Le marché de la maison neuve se redresse en 2019


Après avoir dévissé de près de 11 % en 2018, le marché de la maison neuve en secteur diffus s’est redressé de 5 % en 2019, à la faveur des conditions de crédit immobilier (taux, durée et apport personnel). Avec 125 600 ventes, l’exercice 2019 présente un niveau légèrement en-deçà de la moyenne annuelle de long terme (126 400 ventes), mais toujours inférieur aux performances de 2016 et 2017 (134 000 ventes). LCA-FFB note également que la part de marché des constructeurs de maisons individuelles dans le secteur diffus continue de progresser pour atteindre désormais 65 %. Pour 2020, LCA-FFB prévoit « au mieux une stabilité du marché de la maison individuelle en secteur diffus autour de 125 000 ventes, en raison du maintien du PTZ neuf en zones B2 et C, contrebalancé par les incertitudes liées d’une part aux recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) en matière de resserrement des conditions d’octroi des crédits immobiliers et d’autre part aux traductions locales consécutives à l’instruction du gouvernement sur l’objectif de zéro artificialisation nette ».

 

Le gouvernement présente sa stratégie pour les petites lignes ferroviaires


« Le devenir des lignes de desserte fine du territoire exige la construction d’une vision partagée entre l’État, les régions et SNCF Réseau, inscrite dans le long terme et rapprochant la définition des objectifs de service de l’analyse du potentiel et des contraintes de l’infrastructure ». En écho au rapport du préfet François Philizot, le gouvernement a dévoilé son plan d’action pour l’avenir des petites lignes ferroviaires. Ou plutôt des plans d’actions régionaux. Certaines lignes seront intégrées au réseau structurant. Leur régénération sera prise en charge à 100 % par SNCF Réseau après finition des travaux programmés au CPER actuel. D’autres lignes feront l’objet d’une poursuite du financement par contractualisation État-Région-SNCF Réseau. Troisième cas de figure : les lignes seront prises en charge à 100 % par les Régions. Dans chaque région, les protocoles d’accord seront suivis d’accords de financement « précis » lorsque seront détaillées les modalités de gestion des lignes dont les charges seront assumées à 100 % par la Région, les textes d’application de l’article 172 de la loi d’orientation des mobilités devant encore être rédigés. L’État prend l’engagement d’élaborer ces textes en concertation poussée avec les Régions. Ensuite, les coûts des travaux nécessaires seront précisés dans des conventions de financement, qui seront signées pour chaque ligne avant chaque chantier. Pour les lignes relevant d’une contractualisation État-Région-SNCF Réseau, les financements seront identifiés dans le cadre des contrats de plan État-Région 2015-2020, dont le volet mobilités est prolongé jusqu’en 2022, puis au travers d’un nouveau contrat qui déclinera l’ensemble des priorités identifiées et financées dans la loi d’orientation des mobilités.

 

APRR et Eiffarie refinancent leurs facilités bancaires en y associant des critères sociaux et environnementaux


APRR et Eiffarie ont refinancé leurs lignes de crédit contractées en 2015, venant à échéance en février 2022. L’opération sursouscrite à plus de 50 % par un syndicat de 18 banques porte sur montant total de 3,07 Mds€ et comprend deux lignes de crédit. La première, renouvelable, est destinée aux besoins généraux d’APRR pour 2 Mds€. Elle vient se substituer à la ligne de crédit existante non utilisée de 1,8 Md€. « Cette facilité permet d’allonger l’horizon des moyens financiers d’APRR et d’en assurer la liquidité avec des conditions améliorées et un montant en croissance de plus de 10 % », précise le communiqué de presse. La deuxième ligne de crédit à terme chez Eiffarie couvre un montant initial de 1,07 Md€. Elle vient se substituer à la ligne de crédit existante du même montant. Cette ligne de crédit, aux conditions améliorées, sera progressivement amortie suivant un échéancier de remboursement croissant commençant en 2023 avec un solde qui sera remboursé à terme. Ces deux lignes ont une durée de 5 ans, avec deux extensions possibles d’un an chacune. Afin de traduire les engagements d’APRR et Eiffarie en matière sociale et environnementale, la marge de ces facilités de crédit dépendra pour partie de la performance d’APRR dans deux domaines extra financiers : la sécurité au travail et la réduction de son empreinte carbone. Ainsi, une amélioration dans l’un ou l’autre de ces domaines se traduira par une baisse de la marge de crédit. Une dégradation donnera lieu à des mesures compensatoires au profit d’associations ou d’une fondation œuvrant à l’intérêt général. Les 18 établissements financiers internationaux présents sont Banco Sabadell, BBVA, BNP Paribas, CaixaBank, CIC, Groupe Crédit Agricole, Intesa, Mediobanca, Mizuho, MUFG, Natixis – Groupe BPCE, Santander, Société Générale et UniCredit (arrangeurs mandatés et teneurs de livres) et Commerzbank, HSBC, La Banque Postale, et SMBC (arrangeurs mandatés).

 

Le groupe ADP acquiert 49 % de GMR Airports


Le Groupe ADP a signé un accord portant sur le rachat, sous certaines conditions, d'une participation de 49 % de GMR Airports. L'opération se déroulera en deux étapes : une première étape sera réalisée dans les prochains jours pour une participation de 24,99 %. La seconde étape, pour 24,01 %, est soumise à certaines conditions règlementaires, notamment l'obtention des autorisations administratives habituelles dans ce type de projet en particulier de la part de la Reserve Bank of India. Elle se conclura dans les prochains mois. A l'issue de cette opération, GMR Airports sera détenue conjointement avec GMR Infrastructure Limited, entité cotée du Groupe GMR, qui conservera 51 % et le contrôle de la société. GMR Airports, groupe aéroportuaire indien, dispose d'un portefeuille d'actifs comportant sept aéroports dans trois pays (Inde, Philippines et Grèce) ainsi qu'une filiale de management de projets (GADL). Trois des sept aéroports sont opérés par GMR Airports : il s'agit des aéroports internationaux de Delhi et Hyderabad en Inde (consolidés par intégration globale dans les comptes de GMR Airports) et de l'aéroport de Mactan Cebu aux Philippines (consolidé par mise en équivalence dans les comptes de GMR Airports). Ils ont accueilli 102 millions de passagers en 2019 soit une hausse de + 8,4 % par rapport à l'année fiscale précédente. Les quatre autres aéroports qui ont accueilli 22 millions de passagers en 2019, sont soit en cours de développement (Goa, Heraklion) soit gagnés aux enchères (Nagpur, Boghapuram). Ils seront exploités par GMR Airports une fois les travaux terminés. Lors de l'exercice fiscal 2019, conclu le 31 mars 2019, GMR Airports a enregistré un chiffre d'affaires global de 715 M€ et un EBITDA de 205 M€. Le prix d'acquisition des 49 % a été arrêté à environ 1,36 Md€. Le taux de rentabilité interne (TRI) prévisionnel en roupie indienne est supérieur à 10 %. L'opération financière s'accompagne de la conclusion d'un partenariat industriel stratégique avec GMR sur le développement des activités aéronautiques, les commerces, les services informatiques, l'hospitalité, l'innovation et l'ingénierie. « Cette opération prépare également la croissance future du Groupe ADP tant avec les actifs existants, par la croissance de trafic attendue, l'horizon long terme de leurs concessions et les importantes réserves de capacité dont ils disposent, que pour les opérations de développement à venir, conclut le communiqué de presse. Avec trois plateformes de développement de premier plan - Groupe ADP, TAV Airports et GMR Airports - cette opération conduit à créer le premier réseau mondial d'aéroports. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 6 avril 2020

La veille urbaine du 6 avril 2020

Le marché du résidentiel ancien en mode pause, les fournisseurs d'énergie alternatifs qui attaquent le régulateur, Alexandre Claudet qui rejoint Fonci...

Les énergies renouvelables impriment une dynamique soutenue dans le monde

Les énergies renouvelables impriment une dynamique soutenue dans le monde

D'après l'Irena, les énergies renouvelables ont représenté les trois quarts des ajouts de capacités énergétiques dans le monde en 2019. Eolien et sol...

Y. Choin-Joubert : "Réalités a imaginé un nouveau contrat social pour les 12 à 18 prochains mois"

Y. Choin-Joubert : "Réalités a imaginé un nouveau contrat social pour les 12 à 18 prochains mois"

Le développeur Réalités a pris des mesures fortes pour faire face à la crise sanitaire. Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe, les détaille et explique à...

La veille urbaine du 3 avril 2020

La veille urbaine du 3 avril 2020

Amundi qui serait sur le point de signer le Tangram à Malakoff, Carmila et MRM qui reportent leurs assemblées générales… Décideurs vous propose une sy...

P. Duval (Groupe Duval) : "Cette crise appelle une solidarité unanime et une responsabilisation de tous"

P. Duval (Groupe Duval) : "Cette crise appelle une solidarité unanime et une responsabilisation de t...

Acteur ayant intégré l’ensemble de la chaîne de valeur des métiers de l’immobilier, le Groupe Duval a de nombreux sujets à gérer en cette période de c...

C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs"

C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs"

Le sujet de la dette est crucial pour l’industrie immobilière dans cette période de confinement et de crise sanitaire. Christophe Murciani, directeur...

La veille urbaine du 2 avril 2020

La veille urbaine du 2 avril 2020

Le guide sanitaire du BTP disponible, Accor qui met en place des mesures drastiques, La Française REM qui acquiert le siège social de Rexel, les diffi...

R. Garrigoux (Bluebird Immobilier) : "Cet arrêt sur image forcé va ramener de la sérénité au sein des acteurs immobiliers"

R. Garrigoux (Bluebird Immobilier) : "Cet arrêt sur image forcé va ramener de la sérénité au sein de...

Conseil dédié aux utilisateurs, Bluebird Immobilier est particulièrement sollicité par ses clients en cette période. Raphaële Garrigoux, associée fond...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message