La veille urbaine du 2 mars 2021

Paris qui dévoile son nouveau pacte pour la construction, Aviva Investors qui loue 42 000 m² à ID Logistics à Nanteuil-le-Haudouin, les expérimentations de navettes autonomes à Paris et à Toulouse… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 2 mars 2021.

Paris qui dévoile son nouveau pacte pour la construction, Aviva Investors qui loue 42 000 m² à ID Logistics à Nanteuil-le-Haudouin, les expérimentations de navettes autonomes à Paris et à Toulouse… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 2 mars 2021.

L’Urban Lab de Paris&Co et la Ville de Paris annoncent les lauréats de la 3e édition des quartiers d'innovation urbaine

L'Urban Lab de Paris&Co et ses 15 partenaires publics et privés ont dévoilé les solutions qui seront déployées dans le quartier d'innovation urbaine « Paris Rive Gauche » (13e). Accompagnés pendant 18 mois, ces projets pilotes seront testés par les habitants et usagers du quartier. Cette troisième édition met à l'honneur trois nouvelles thématiques : « produire, consommer et transformer à l'échelle locale », « végétaliser et rafraîchir la ville » et « renforcer l'accessibilité du territoire et ses mobilités ». « Le 13e est le Paris de l'avenir !, s’enthousiasme Jérome Coumet, maire du 13e arrondissement. Depuis plus de 10 ans, l'Urban Lab a accompagné plus de 300 projets d'expérimentations en région parisienne. En transformant la ville en véritable laboratoire à ciel ouvert, les quartiers d'innovation urbaine ouvrent depuis 2018 un nouveau champ des possibles, aussi bien pour les structures qui innovent (entreprises, associations, groupements de recherche), que pour les concepteurs et décideurs de la ville, organismes publics comme entreprises privées. »

Paris dévoile son nouveau pacte pour la construction

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris en charge de l'urbanisme, de l'architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements, a présenté « le Pacte pour la construction parisienne ». Il s'agit d'une première étape avant la révision, en cours, du PLU bioclimatique. « Il construit un référentiel commun pour toutes les parties prenantes de l'immobilier en les incitant à une approche plus vertueuse et citoyenne, précise le communiqué de presse. Le Pacte pour la construction parisienne définit une nouvelle façon de bâtir le Paris de demain autour de 10 grands objectifs : promouvoir la mixité dans les projets ; éviter l'imperméabilisation des sols et enrichir la biodiversité ; protéger la végétalisation, la développer et créer des ilots de fraicheur ; protéger le patrimoine, insérer le projet dans son environnement immédiat ; restructurer plutôt que démolir, réemployer plutôt que jeter ; sobriété énergétique et bas carbone ; favoriser un chantier optimal, qualitatif, à faible impact sur son environnement et créateur d'opportunités économiques ; dimension collective du projet : urbanisme de transition et participation citoyenne ; création de « communs », mixité des usages, mutualisation et démocratisation des bâtiments ; réversibilité, évolutivité et modularité. »

Biltoki va s’implanter dans quartier de la Maillerie à Villeneuve d’Ascq

Nhood et Linkcity, développeurs du quartier de la Maillerie à Villeneuve d’Ascq (59), vont installer Biltoki pour gérer et animer la halle alimentaire du futur quartier. Le groupe fera ses premiers pas dans le Nord après 5 marchés implantés dans le sud-ouest, et 2 ouvertures imminentes côté sud-est. Ce nouveau lieu de vie regroupera 25 commerces de bouche indépendants de la région lilloise et ouvrira ses portes fin 2021 sur plus de 1 100 m². « Commerçants, artisans traditionnels indépendants, traiteurs, restaurateurs, producteurs sont invités à rejoindre l’aventure », précise le communiqué de presse. Romain Alaman, co-fondateur de Biltoki, ajoute : « Nous cherchons aussi à dénicher des porteurs de projets culinaires qui souhaiteraient se lancer en solo, mais bien accompagnés. »

Aviva Investors loue 42 000 m² à ID Logistics à Nanteuil-le-Haudouin

Aviva Investors a finalisé la location de 42 000 m² d'espaces logistiques, gérés pour le compte de l'un de ses clients et situés à Nanteuil-le-Haudouin (60), à ID Logistics. Dans le cadre de cet accord, le preneur a signé un contrat de location commerciale d'une durée de six ans au nom de son client, Leroy Merlin. L'actif comprend 11 unités qui représentent ensemble une surface locative totale d'environ 72 000 m². Il est actuellement occupé par Neomarché, qui quittera l'immeuble au premier trimestre 2021. ID Logistics occupera plus de 50 % de l'entrepôt. Cinq autres unités, qui représentent ensemble environ 30 000 m² d'espace logistique, restent à commercialiser. Aviva Investors a été conseillé par Reinhart Marville Torre et Arthur Lloyd Logistique.

Soludis prend à bail 5 632 m² sur le parc P3 Eragny

P3 Logistic Parks a signé un bail avec le prestataire logistique Soludis, pour 5 632 m² sur le parc P3 Eragny (95). « Spécialiste de la livraison sur mesure du dernier kilomètre, Soludis cherchait un site lui permettant d’anticiper la venue de nouveaux clients et d’étendre son activité », précise le communiqué de presse. Christophe Chauvard, directeur général France, P3 Logistic Parks, ajoute : « Dans ce contexte particuliers, l’équipe de P3 France a su mettre en place une solution sur mesure avec Soludis, pour l’accompagner dans sa croissance. Elle démontre ainsi sa grande capacité et son approche maitrisée du clé-en-main, à traduire un besoin d’utilisateur en une solution immobilière en totale adéquation avec son business, transaction coordonnée par notre partenaire EOL. »

Gecina commercialise plus de 4 000 m² à Neuilly-sur-Seine

Gecina va accueillir « un expert en immobilier » dans son immeuble situé au 96-104 avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine, avec la signature d’un bail de 6 ans ferme portant sur plus de 4 000 m². Cette surface actuellement occupée, sera relouée dès le 1er juillet 2021, au lendemain du départ du locataire actuel. L’immeuble 96-104 a fait l’objet d’une restructuration achevée en 2012. Conçu par le cabinet d’architectes Lobjoy-Bouvier-Boisseau, il est constitué de trois bâtiments, reliés par une galerie et un bâtiment de liaison en structure bois pour distribuer l’ensemble des services communs - salles de réunion, cafétéria, restaurant – ouverts sur un patio agrémenté d’un jardin intérieur. Dans cette opération, Gecina était conseillée par BNP Paribas Real Estate.

Spirit REIM Services finalise la structuration de son premier fonds d’investissement

Agréée par l’Autorité des marchés financiers en octobre 2020, Spirit REIM Services a achevé la structuration de son premier fonds d’investissement. Le véhicule Esprit Pierre Plus investira principalement dans des parcs d’activités en France, existants ou en VEFA. Le fonds est porté par deux investisseurs long terme : La France Mutualiste et Spirit REIM Services. Sa typologie d’actifs cible est maîtrisée par le groupe Spirit, spécialiste des parcs d’activités en Île-de-France, à travers sa filiale Spirit Entreprises. Le fonds devrait réaliser ses premières acquisitions à la fin du 1er semestre 2021, démarrant ainsi son programme d’investissement avec une cible d’actifs sous gestion d’une valeur de 150 M€ à l’horizon 2023 – 2024. « La vocation d’Esprit Pierre Plus sera d’acquérir des bâtiments avec une localisation de premier choix, tout en intégrant une certification environnementale », commente Benjamin Stutzmann, directeur général de Spirit REIM. La société de gestion a été accompagnée dans la structuration du fonds par le cabinet Herbert Smith Freehills.

Sofidy obtient le label ISR pour son fonds S.YTIC

Sofidy, filiale de Tikehau Capital, a obtenu le label ISR pour son fonds action européennes S.YTIC. Le véhicule vise à investir dans les actions de sociétés européennes cotées que l’équipe de gestion considère comme capables de tirer parti des opportunités offertes par l’écosystème particulier des grandes villes dans le monde développé et qui, selon son analyse, offrent une performance financière solide à long terme. Le FCP S.YTIC a été créé en 2018. Il est accessible dans le cadre des contrats d’assurance-vie, du PEA, du PEE et des compte-titres.

Paris La Défense se dote d'un pôle promotion territoriale et internationale

Paris La Défense crée, au sein de sa direction de l'attractivité, un pôle promotion territoriale et internationale, dont la responsabilité est confiée à Aude Laurent. « Cette entité vise à mieux accompagner les entreprises installées ou souhaitant s'installer dans le quartier d'affaires et entend, plus globalement, renforcer les liens avec les différents partenaires économiques du territoire », précise le communiqué de presse. Le champ de compétences du pôle promotion territoriale et internationale intègre la relation avec les entités publiques et privées institutionnelles, les acteurs économiques (dont les professionnels de l'immobilier : investisseurs, propriétaires, asset et property managers) ainsi que l'accompagnement des entreprises en amont et en aval de leur implantation sur le territoire. Le nouveau pôle cible également les riverains, les commerçants, les acteurs de l'hôtellerie et de l'événementiel. L'équipe pilotera les salons, événements internationaux et les missions promotionnelles transfrontalières auxquels participe le quartier d'affaires, ainsi que ses activités en tant que membre du GBD Innovation Club. Aude Laurent était, jusqu'à présent, responsable de l'accueil des entreprises et des relations internationales de Paris La Défense. Elle est spécialisée en marketing international, territorial et relations avec les acteurs privés et publics. « Dans le contexte actuel, il est essentiel de renforcer notre offre de services à destination des professionnels et simplifier leur rapport au quartier d'affaires », conclut Pierre-Yves Guice, DG de Paris La Défense.

Marjolaine Meynier-Millefert élue présidente de l’association HQE-GBC

(©D.R.)
Le conseil d’administration de l’Alliance HQE-GBC a élu Marjolaine Meynier-Millefert comme présidente. Elle succède à Philippe Van de Maele qui occupait ce poste depuis 2017. « L’Alliance sera pleinement engagée auprès du gouvernement pour contribuer à développer une approche encore plus globale et multicritères et pour compléter la prise en compte indispensable de la sobriété énergétique et la réduction de l’empreinte carbone du secteur, explique la nouvelle présidente. L’Alliance s’efforcera d’être un trait d’union entre les échelles locales, nationales et internationales, en faisant vivre les partenariats et les discussions entre tous les acteurs. Enfin, dans une période où les sujets se complexifient, l’expertise technique et scientifique doivent continuer de nous guider dans la manière d’inscrire nos ambitions dans la réalité, avec toujours le soin de rendre la démarche la plus démocratique possible. » Marjolaine Meynier-Millefert est députée de la 10e circonscription de l'Isère. Elle est vice-présidente de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Elle a été rapporteure de la Commission d’enquête sur l’impact économique, industriel et environnemental des énergies renouvelables, sur la transparence des financements et sur l’acceptabilité sociale des politiques de transition énergétique. 

L’Autorité environnementale rend son avis sur l’aménagement du pôle-gare de Val-de-Fontenay

(©Wikipedia / Chabe01 [CC BY-SA 4.0])
L’aménagement du pôle-gare de Val-de-Fontenay, situé sur la commune de Fontenay-sous-Bois (94) et porté par Île-de-France mobilités, a fait l’objet d’un avis de l’Autorité environnementale. « Déjà très fréquenté aujourd’hui avec 115 000 voyageurs/jour avec deux lignes ferrées en correspondance, le RER A (branche RATP Marne-la-Vallée / Chessy) et le RER E (ligne SNCF Tournan – Haussmann Saint-Lazare), ce pôle est appelé à accueillir de nouvelles lignes avec l’arrivée du tramway T1 (Bobigny - Val de Fontenay), du projet de bus à haut niveau de service Bords de Marne, de la ligne 15 Est du réseau du Grand-Paris Express (Saint-Denis Pleyel – Champigny Centre) et le prolongement de la ligne 1 du métro venant de La Défense », rappelle l’organisme. L’aménagement du pôle-gare vise à améliorer le fonctionnement de la gare actuelle et à accompagner l’augmentation prévisible du trafic. Les principales recommandations de l’Ae portent sur l’inscription du projet d’aménagement du pôle-gare dans un projet urbain d’ensemble, en lien avec les quartiers en développement, prévoyant la réduction à la source des nuisances et l’évolution vers un cadre de vie plus attractif et plus sain pour les habitants vivant à proximité ; la consolidation de l’analyse des incidences d’un risque de remontée de nappes sur le pôle-gare ; l’explicitation des conséquences fonctionnelles des choix d’aménagement retenus ; la rectification de l’analyse socio-économique pour prendre en compte un paramètre de confort et de sécurité des usagers.

La navette autonome au Bois de Vincennes entre dans la ville

(©RATP – Hamdi Chref)
La Ville de Paris, la Ville de Vincennes et le groupe RATP ont inauguré une nouvelle phase de l’expérimentation de la navette autonome du Bois de Vincennes : l’extension du parcours de la Porte Jaune à la mairie de Vincennes, en circulation sur route ouverte au cœur de la ville de Vincennes (94). Cette expérimentation s’inscrit dans le cadre du consortium projet SAM, lauréat de l’appel à projet EVRA (Expérimentation de véhicules routiers autonomes) financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et l’ADEME en lien avec la stratégie nationale et le programme national France Véhicules Autonomes. En novembre 2017, l’expérimentation de la navette autonome de Vincennes débutait entre la station Château de Vincennes (Ligne 1) et le Parc Floral (Paris 12e). L’extension du trajet ajoute 6 kilomètres et 8 arrêts. La navette traversera un carrefour fréquenté, l’avenue de Paris à Vincennes, et circulera sur route ouverte, en environnement urbain dense, sur le cours Marigny et le cours des Maréchaux.

Une navette complètement autonome sur le site campus Santé du futur-Oncopole à Toulouse en 2021

Après deux expérimentations des navettes autonomes EasyMile menées à Pibrac (juin-septembre 2017) et sur les allées Jules Guesde (décembre 2017-mai 2018) pour tester les technologies et l'accueil du public, Toulouse Métropole (31) et ses partenaires EasyMile Alstom et l’IUCT-Oncopole franchissent une nouvelle étape « dans le déploiement de la mobilité durable et innovante », cette fois sur le site campus santé du futur-Oncopole. « Ce service permettra le rabattement entre le parking déporté et l’IUCT-Oncopole en cohérence avec l'usage des « premier et dernier kilomètres », en complément du service actuel de navettes thermiques, et dans une perspective intermodale sur un campus dynamique accueillant des modes doux, différentes lignes de bus ainsi que le Téléo », précise le communiqué de presse. Cette opération est notamment réalisée avec le concours des investissements d’avenir de l’Etat confiés à l’ADEME dans le cadre de l'appel à projets EVRA (Expérimentation du véhicule routier autonome) qui porte treize expérimentations sur le plan national.

Viapost passe au vert avec Engie Solutions à Chelles

(©Engie Solutions)
Viapost et Engie Solutions à travers son offre de mobilité durable gaz GNVERT, ont inauguré une station d'avitaillement au GNV située en bordure de la plateforme logistique de Chelles (77). D'une surface de 1 500 m², la station est équipée de deux bornes. L'une fournit du GNL, consacré aux longues distances, l'autre du GNC, privilégié pour les trajets de courte durée. L'infrastructure accueille 24h/24 et 7j/7 tous types de véhicules, légers et poids lourds, munis d'une carte de paiement fournie par Engie Solutions. En vertu de ce partenariat, des tarifs « préférentiels » seront proposés aux transporteurs de Viapost. Construite et exploitée par ENGIE Solutions, la station de Chelles vient renforcer le maillage des stations publiques de GNVERT sur le territoire, composé à ce jour d'une soixantaine d'infrastructures. Viapost envisage d'installer d'autres stations sur des sites de La Poste ou de Viapost en France.

Les lauréats de l’AMI Ateliers Cleantech de Lyon Vallée de la Chimie désignés

Lyon Vallée de la Chimie, projet intégrant la politique de développement économique et industriel porté par la Métropole de Lyon, vient de choisir les dix lauréats de son appel à manifestation d’intérêt « Les Ateliers Cleantech », lancé en octobre dernier. Objectif : favoriser l’implantation « clé en main » de nouvelles activités cleantech sur des sites industriels existants au sein de la plateforme industrielle. Pas moins de six projets (Separative, Fairbrics, Ictyos, Mecaware, Pili, Condorchem Envitech) ont été retenus pour l’offre XL Dev. Ils pourront être accueillis sur le site de Solvay RICL à Saint-Fons (69). Avec sa surface de 5 000 m², ce projet de halle industrielle doit permettre l’installation d’ateliers pour du prototypage ou de l’installation de pilotes / démonstrateurs, avec une offre de services R&D dédiée. Les études de programmation de ce futur bâtiment sont en cours, pour une livraison d’ici fin 2023. Par ailleurs, 4 projets (Tanaga Energies, Ginger Burgeap, Engie, Polypoop) ont été retenus pour l’offre XL Prod, en vue d’une implantation sur des fonciers industriels des sites SEVESO de la Vallée de la Chimie. « Chaque projet entre maintenant dans une phase de développement, et va bénéficier de la part des partenaires publics et privés d’un dispositif d’accompagnement personnalisé pour faciliter l’ingénierie technique, règlementaire et financière », précise le communiqué de presse.

François Perrigault et Clémentine Locastro

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 21 avril 2021

La veille urbaine du 21 avril 2021

DTZ Investors vend l’immeuble “Equinox” à Clichy à un fonds d’investissement conseillé par HW Capital, Espaces Ferroviaires retient GA Smart Building...

La veille urbaine du 20 avril 2021

La veille urbaine du 20 avril 2021

La Française REM acquiert, auprès d’AG2R La Mondiale, un immeuble de bureaux à Montreuil, le Groupe Duval annonce le lancement des travaux du nouveau...

La veille urbaine du 19 avril 2021

La veille urbaine du 19 avril 2021

Kaufman & Broad livre un immeuble de bureaux de 10 000 m² à Arcueil, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Immobilier signent un partenari...

La veille urbaine du 16 avril 2021

La veille urbaine du 16 avril 2021

Barings acquiert un immeuble de bureaux à Paris 11 auprès du Groupe Financière JL, Bouygues Immobilier et Linkcity démarrent les travaux du projet “Le...

S. Vondière, J. Chavry :  "Refonder la ville sur la ville"

S. Vondière, J. Chavry : "Refonder la ville sur la ville"

Dans un contexte impacté par la crise sanitaire et soumis à un changement de municipalité, Lyon veut faire figure de chef de file en matière de réflex...

La veille urbaine du 15 avril 2021

La veille urbaine du 15 avril 2021

BlackRock Real Assets annonce la signature d’un bail de 5 500 m² avec la société Energies France à Gennevilliers, Poste Immo, la Banque des Territoire...

La veille urbaine du 14 avril 2021

La veille urbaine du 14 avril 2021

Copper and Co acquiert un parc de locaux d’activités de 4 323 m² à Chambly (60), Gecina se dote d’un Comité d’Orientation et de Prospective, l'agence...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte