La veille urbaine du 2 juillet 2020

Les autorisations de logements à la construction et les mises en chantier qui s’effondrent, Thierry Lajoie qui va quitter son poste de DG de Grand Paris Aménagement, Engie qui cède 49 % d’un portefeuille d’énergies renouvelables aux Etats-Unis… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 2 juillet 2020.

Les autorisations de logements à la construction et les mises en chantier qui s’effondrent, Thierry Lajoie qui va quitter son poste de DG de Grand Paris Aménagement, Engie qui cède 49 % d’un portefeuille d’énergies renouvelables aux Etats-Unis… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 2 juillet 2020.

Friches franciliennes : les premiers lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt sont connus

(©D.R.)
Dix-sept projets de mobilisation de friches, représentant près de 400 hectares à requalifier ont été retenus dans le cadre de la première session de l’appel à manifestation d'intérêt pour la reconquête des friches urbaines lancé par la Région Île-de-France. Pas moins de huit projets (celui sur la friche industrielle « Film Argent » à Montereau-Fault-Yonne ; un ancien lycée à Champagne-sur-Seine ; la reconversion d’une ancienne halle industrielle à Bagneaux-sur-Loing ; celui dans la ZAC Port Chemin Vert à Aubervilliers ; une opération urbaine à Epinay-sur-Seine ; un projet paysager à Mennecy ; un projet dans la plaine agricole de Chambourcy ; un autre sur la plaine agricole d’Argenteuil) bénéficient dès à présent d'une aide financière de la Région, pour un financement global de plus d'1 M€. Les porteurs de projet sont des collectivités, et les subventions régionales proposées oscillent entre 27 000 et 200 000 € selon les projets. Trois grands objectifs ont été retenus dans leur sélection : pérenniser ou renouveler des espaces naturels pour recréer un cadre de vie agréable, le renouvellement de l'espace urbain dans une trajectoire de « zéro artificialisation nette », et remettre en culture des friches agricoles.

Eiffage Construction réalisera l’ensemble tertiaire Joya à Fontenay-sous-Bois

(©ECDM)
Eiffage Construction vient d’être désigné lauréat pour le marché de construction du projet tertiaire Joya de 49 000 m2 situé à Fontenay-sous-Bois attribué dans le cadre d’un appel d’offres mené par les promoteurs Europequipements et Quartus. « Nos équipes respectives ont âprement travaillé pendant toute la période de confinement afin de parvenir à la signature de cet important marché de travaux, intégrant les conséquences de la crise sanitaire et de son éventuelle reprise, et les demandes particulières de notre investisseur Ivanhoé Cambridge », commentent Thierry Dourdet, directeur général de Quartus Ensemblier Urbain & Quartus Tertiaire et François Brival, directeur de la promotion immobilière d’Europequipements. L’ensemble immobilier en R+7 disposera à sa livraison d’un peu plus de 4 000 postes de travail, d’un auditorium de 127 places ainsi que de 7 000 m² de services : restauration dont deux restaurants VIP, salle de fitness et conciergerie. L’agence d’architecture ECDM a imaginé une rue intérieure formée par un hall double hauteur de plus de 7 mètres et une façade minérale de 130 mètres de long alliant verre et béton fibré « à ultra-hautes performances, qui font la particularité de ce projet ». Les extérieurs disposeront de trois patios végétalisés et de zones arborées bordant le boulevard Carnot, totalisant près de 4 500 m² d’espaces verts. D’un point de vue environnemental, l’ensemble immobilier vise une double certification HQE Excellent et BREEAM Excellent, et l’obtention du label Effinergie +. L’opération, confiée aux équipes grands projets d’Eiffage Construction, sera livrée dans le courant du 3e trimestre 2022.

Les autorisations de logements à la construction et les mises en chantier s’effondrent

De mars à mai 2020, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables, les autorisations de logements à la construction et les mises en chantier ont fortement diminué (dans des proportions identiques de - 45,8 % pour les deux) par rapport aux trois mois précédents, du fait du confinement et des contraintes liées à la crise sanitaire. Cela représente 56 000 logements autorisés en moins, et 47 800 logements commencés en moins, par rapport aux trois mois précédents. « Alors que la dynamique des autorisations et des mises en chantiers de logements était stable sur un an avant la crise (+0,2 % d’autorisations sur un an en février 2020), avec une forte augmentation de l’activité juste avant la crise (près de 10 % de logements autorisés en plus les trois mois avant le confinement par rapport aux trois mois précédents), le Covid-19 a marqué un fort coup d’arrêt (-8,8 % d’autorisations sur un an en mai 2020), analyse Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement. Le déconfinement progressif a permis une légère reprise au mois de mai par rapport au mois d’avril. Cette reprise est plus forte sur les permis de construire délivrés que sur les lancements de chantiers. » Il ajoute : « Le gouvernement s’est attaché à permettre la plus grande reprise d’activité des entreprises possible. Plus de 95% des chantiers ont réouverts et 4 sur 5 fonctionnent normalement. Notre priorité est désormais d’éviter un trou d’air à l’automne. Pour cela, des premières mesures de soutien au carnet de commande sont examinées en ce moment même dans le PLFR3. Des travaux supplémentaires sont en cours notamment pour accélérer les procédures, par exemple, en accélérant la dématérialisation des autorisations d’urbanisme, et favoriser de nouveaux projets. »

Quartus lance les travaux de l’opération « L’Avant-Scène » à Nice

Quartus a lancé les travaux de l’opération « L’Avant-Scène », dans le nouveau quartier du Grand Arénas, au cœur de l’Eco-Vallée à Nice. Anciennement baptisé « Grand Central », ce projet présenté en 2018 par le maire de Nice, Christian Estrosi, a été repris par Quartus en décembre dernier. Sa livraison est prévue pour le 2e trimestre 2023. Conçu par l’architecte catalan Josep Lluis Mateo, également initiateur de ce nouveau quartier en cours de développement sur les 49 hectares de la ZAC du Grand Arénas, l’ensemble de 36 000 m² en R+6/10 jouxtera le futur Palais des Expositions et des Congrès et le futur pôle d’échanges multimodal. L’Avant-Scène se positionne au niveau « excellent » du label « Écovallée Qualité », Le programme permettra l’accueil des premiers habitants et usagers dans ce nouveau quartier dès 2023. Du 2 au 4 pièces, l’offre résidentielle comprend 218 logements étudiants, une résidence pour seniors de 148 logements, une résidence de tourisme de 128 appartements, 97 logements en accession libre et 52 logements locatifs sociaux. L’ensemble sera complété par un immeuble de bureaux et 17 commerces et services de proximité. La multiplicité des usages se traduit par un traitement architectural spécifique pour chacun d’entre eux, limitant la demande en énergie. Par ailleurs, le recours à des énergies durables a été favorisé, par notamment une isolation performante et une récupération des eaux.

AIG prend à bail près de 4 000 m² dans la tour CBX à La Défense

Hines France a annoncé la prise à bail de 3 918 m² dans l'immeuble CBX, par AIG. Le siège social d’AIG France s’installera sur une surface de près de 4 000 m² répartie sur les étages 28, 29, et la moitié du 30 de la tour de 38 500 m², dès le 1er mars 2021, « avec une longue durée d’engagement ». Cette prise à bail a été rendue possible dans un immeuble intégralement loué grâce à la réduction du périmètre occupé par le locataire principal de l'immeuble. C’est la deuxième transaction impliquant la tour CBX en 6 mois. L’actif a entièrement été rénovée en 2017 et offre à ses occupants une approche hôtelière dans son panel de services. « Cette prise à bail témoigne de l'attractivité et de la dynamique de cet immeuble actuellement occupé dans son intégralité, et ce malgré le contexte économique que l'on connaît, qui contribue sans doute à différer certaines prises de décisions, précise Xavier Musseau, directeur général exécutif France. De nouvelles opportunités locatives devraient d'ailleurs voir le jour prochainement : des discussions sont déjà en cours. » Hines a été conseillé par BNP Paribas Real Estate et AIG France par le pôle Occupier Solutions de Kardham. Quant aux cabinets d'avocats, Hines a recouru à Lacourte Raquin Tatar et AIG France à Dentons. AIG a confié l'aménagement des espaces de travail au Ggoupe Kardham.

Valor Real Estate Partners signe plusieurs transactions locatives en France

Valor Real Estate Partners a signé plusieurs baux au sein de trois actifs situés à Paris et à Lyon. Le premier actif, situé à Emerainville, dans l'Est de Paris, a été entièrement rénové en 2018 après son acquisition. La dernière cellule disponible d’une surface de 7 300 m² a été louée au groupe Distritec, un spécialiste français de la logistique et du transport, au travers d’un bail de 6 ans ferme pour accompagner le développement de son activité. L'actif est maintenant loué à 100 %. Le deuxième actif est situé à Limeil-Brévannes, dans le sud-est de Paris. Il s'agit d'une messagerie de 5 900 m² qui a été entièrement louée avant l’achèvement du projet de rénovation lourde actuellement en cours. Le locataire, Chronopost, s’est engagé sur une durée ferme de 6 ans. Le dernier actif est un parc d’activités composé de deux bâtiments, situé à Genas, au sud-est de Lyon. Le deuxième bâtiment, d'une superficie totale de 2 370 m², est désormais entièrement louée à Eovolt. L’ensemble du site est maintenant loué en intégralité après son acquisition en mars de cette année. « Le confinement dans de nombreux pays européens a entrainé une demande accrue pour les centres de distribution permettant d’assurer la logistique du dernier kilomètre, précise Victor Massias, Principal chez Valor. Cette tendance à la hausse de la demande devrait se poursuivre même si les restrictions s'assouplissent. Nous sommes bien placés pour tirer parti de cette tendance à l'avenir. » Les agents étaient Arevale pour Emerainville, LogInFrance pour Limeil-Brévannes, et Brice Robert et JLL pour Genas.

Primonial REIM signe 6 futurs établissements pour seniors en Italie

 (©Wikipedia - Les Martres-de-Veyre [CC BY-SA 4.0])
Primonial REIM a finalisé, pour le compte de sa SCPI Primovie, un accord en vue de l’acquisition d’un portefeuille à construire de 6 futurs établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes en Italie du nord pour un montant de près de 110 M€ DI auprès de Numeria SGR, société de gestion de portefeuille immobilier italienne. Le portefeuille, réparti sur 4 régions du nord de l’Italie (Toscane, Piémont, Vénétie, Lombardie), sera entièrement livré d’ici 2022 et représentera une surface totale de près de 44 000 m², avec une offre globale de plus de 900 lits. Les actifs seront intégralement exploités dans le cadre de baux long terme par Gruppo Gheron. La branche italienne du groupe Primonial gèrera localement ce portefeuille d’actifs pour le compte de Primonial REIM. Cette dernière a été conseillé dans le cadre de cette acquisition par DLA Pipper pour la partie juridique, MIEL Capital et eRE pour la partie commerciale et REEAS pour la partie technique. Numeria SGR a été conseillé par le cabinet de Andre pour la partie juridique.

La Poste et la Banque des Territoires cherchent à accélérer le développement d’Urby

La Poste et la Banque des Territoires ont procédé à une augmentation du capital de la société Urby, filiale du groupe postal dédiée à la logistique urbaine. Cette opération sera réalisée via un investissement conjoint de La Poste et la Banque des Territoires de 34 M€. A l’issue de cette opération, La Poste et la Banque des Territoires détiendront respectivement 60 % et 40 % de la société (précédemment détenue à 100% par le Groupe La Poste). Urby vise à créer des centres de mutualisation des marchandises en périphérie des villes et à assurer les livraisons du dernier kilomètre au moyen de véhicules à faible émission. Déjà présente dans 16 métropoles françaises, Urby achemine tout type de marchandise de + de 30 kg qui entre et sort des villes. Dans le cadre de son déploiement, Urby vient d’ouvrir 4 nouvelles plateformes à Strasbourg, Lille, Rennes et Paris Blanc-Mesnil. La Poste et la Banque des Territoires souhaitent accélérer le développement d’Urby « pour accompagner rapidement l’ensemble des 22 métropoles de France et répondre au besoin émergent des collectivités ». La Poste et la Banque des Territoires se donnent pour objectif « de travailler avec toutes les métropoles de France dès 2021 et de développer des services de proximité, de réassort, stockage et livraisons pour les enseignes, les collectivités, les citoyens afin de dynamiser l’économie locale. »

Réalités lance une augmentation de capital de 15 M€

Réalités a lancé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription pour un montant brut d’environ 15 M€ pouvant être porté à environ 17 M€ par exercice de la clause d'extension. « Actuellement, avec le management, nous bâtissons l’entreprise des dix prochaines années en investissant dans notre outil de production d’une part ainsi que dans le développement de notre business d’autre part, explique Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe. Cette période nécessite évidement des ressources financières nouvelles et permanentes. Nous lançons donc une augmentation de capital de taille raisonnable mais suffisante pour accompagner cette transformation. Les fondateurs participent largement à cette opération. »

Aestiam revisite la dénomination de ses SCPI

Aestiam (ex Foncia Pierre Gestion) a procédé au changement de dénomination de ses SCPI détenues par 19 000 associés investies dans près de 500 actifs immobiliers. Placement Pierre est renommée Aestiam Placement ; Pierre Foncia Pierre Rendement devient Aestiam Pierre Rendement ; Foncia Cap’Hébergimmo est renommée Aestiam Cap’Hébergimmo. Le Patrimoine Foncier conserve sa dénomination, tout comme Pierrevenus.

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes signe un partenariat de distribution avec AMDG

Hyperia Finance, banque privée de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, a souhaité initier une collaboration avec AMDG. Hyperia Finance accompagne plus de 700 familles (dirigeants ou familles fortunées). Elle gère 1 Md€ d’encours de collecte et 320 M€ de crédits. « Grâce à ce partenariat, Hyperia Finance poursuit l’enrichissement de sa gamme de produits et services en architecture totalement ouverte », précise le communiqué de presse. AMDG affiche un volume d’investissement en immeubles résidentiels et tertiaires d’environ 250 M€ par an. En 2020, la société a lancé le fonds AMDG Remploi, de type marchand de biens, destiné aux chefs d’entreprise relevant du dispositif fiscal « apport-cession ».

Thierry Lajoie va quitter son poste de DG de Grand Paris Aménagement

(©D.R.)
« Cela fait 7 années que j’ai l’honneur et le plaisir de diriger notre établissement public, devenu grâce à vous le 1er aménageur de France. Vient toujours un moment où il faut passer la main »
. Dans un e-mail envoyé aux salariés de Grand Paris Aménagement, Thierry Lajoie a annoncé son départ de Grand Paris Aménagement le 1er septembre prochain. « La situation de l’établissement, solide et prometteuse, n’est pas menacée par mon envie de relever un nouveau défi professionnel, indique l’actuel directeur général de l’établissement public. Je continuerai ailleurs et autrement à défendre ce à quoi nous croyons en commun pour fabriquer la ville. »

Sopic s’implante dans l’Ouest de la France

Dans le cadre de son développement, Sopic a décidé d'ouvrir un nouvel établissement, Sopic Ouest, qui couvrira les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire, Normandie et Centre Val de Loire. Xavier Hébert est nommé à la direction générale de ce nouvel établissement. Il aura pour mission de développer et structurer l'activité de promotion immobilière de Sopic sur ce nouveau territoire, en ouvrant dans un premier temps des bureaux à Rennes et Nantes. Âgé de 44 ans, diplômé d'HEC, Xavier Hébert dispose de plus de 20 ans d'expérience dans l'immobilier. Après avoir exercé différentes fonctions en conseil et asset management, il avait rejoint en 2006 Linkcity, filiale de promotion immobilière de Bouygues Construction. Depuis mars 2010 il était le directeur général du promoteur Giboire.

BMO Real Estate Partners promeut Assia Amore

BMO Real Estate Partners a annoncé la nomination d'Assia Amore au poste de european fund manager, en charge des fonds de la série Best Value Europe. Investis en « prime high-street retail », ces fonds ont atteint un volume sous gestion supérieur à 1 M€ depuis leur lancement fin 2015 et disposent d’une capacité d'acquisition immédiate supérieure à 150 M€. Basée à Paris, Assia Amore a rejoint BMO REP en janvier 2016 en tant que european transactions manager et a contribué à la croissance des fonds en réalisant plus de 470 M€ d'acquisitions à travers l’Europe et en levant des capitaux auprès de nouveaux clients institutionnels. Dans ses nouvelles fonctions, elle conduira les acquisitions en Europe avec le soutien de deux transactions managers, et elle coordonnera également les activités de structuration, de financement, de gestion de portefeuille et de levée de fonds. Assia Amore était auparavant responsable de la recherche et de la stratégie chez CBRE Global Investors. Elle a également travaillé au sein des équipes recherche de BNP Paribas Real Estate et CBRE. Elle est titulaire d'un master 2 en sciences économiques de l'Université de Caen.

Consultim renforce ses équipes dirigeantes

Jean-Luc Guitard
Jean-Luc Guitard a été nommé directeur général groupe Consultim. Directeur de Dexia, président de 2A2P Courtage, directeur général d’Action Logement (service et immobilier), il rejoint le groupe comme directeur général pour accompagner sa transformation. Céline Breuvart-Nollet est nommée pour sa part directrice générale de iPLUS by Consultim. Diplômée de SKEMA Business School (ESC LILLE), elle a passé neuf ans chez Bouygues Immobilier et a rejoint PERL en 2010 en tant que directrice territoriale pour les régions Est, Nord-Ouest, Pays de la Loire, Bretagne, Centre et Midi-Pyrénées.  En qualité de Directrice Générale, elle mettra à profit sa connaissance du démembrement de propriété pour accompagner la croissance de iPLUS, en s’appuyant sur l’expertise commerciale du groupe. Enfin, Isabelle Lallemand est nommée directrice de Consultim Courtage by Credifinn. Après une première expérience comme conseillère itinérante au sein de Groupama, Isabelle Lallemand crée, à 23 ans, son entreprise de commercialisation de biens dits de « défiscalisation ». La même année, en 2001, elle développe une activité de courtage en prêts immobiliers et assurances. En 2015, après 14 ans d’entreprenariat, elle rejoint la Mutuelle Générale de l’Hérault pour former les collaborateurs aux contrats santé et prévoyance dédiés aux professionnels dans le cadre de la mise en place de l’ANI, avant de prendre la direction régionale Sud-Est des contrats collectifs pour Malakoff Médéric. Isabelle Lalleman pilote l’activité de courtage en crédits et étoffe l’offre de Consultim Courtage by Credifinn.

Jean-Christophe Repon prend les rênes de la Capeb

Le nouveau conseil d’administration de la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, renouvelé d’un tiers de ses membres, a élu Jean-Christophe Repon à la présidence de l’organisation. Il en était le 1er vice-président depuis 2019. Il succède ainsi au président Patrick Liébus. Maître artisan électricien à la tête d’une entreprise employant deux salariés à Toulon dans le Var, Jean-Christophe Repon devient donc à 53 ans le 7e président de la Capeb depuis sa création en 1946.

Nicolas Regnier nommé ambassadeur de la SBA auprès de la French Tech

De gauche à droite : Nicolas Regnier (ambassadeur SBA), Cédric O (secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances et du ministre de l'Action et des comptes publics, chargé du Numérique) et Simon VALADOU (incubateur HEC (mentor))
Dans l’optique de renforcer son lien avec l’écosystème entrepreneurial français et européen, la Smart Buildings Alliance for Smart Cities (SBA) a nommé Nicolas Regnier ambassadeur auprès de la French Tech, le mouvement entrepreneurial français piloté par le Secrétariat d'État au Numérique. Nicolas Régnier est le PDG de Data Soluce et membre du bureau de la SBA depuis juin 2018. Sa mission, en tant qu’ambassadeur de la SBA, sera « d’initier et de pérenniser les échanges entre les membres de la SBA et l’ensemble des organisations impliquées dans le développement des startups innovantes participant à la construction de la Ville de Demain ; et ce depuis leur incubation, leur développement jusqu’à leur financement, y compris pour les projets d’entrepreneuriat et d’open innovation mis en place par les PME/ETI et grands groupes. » Il sera également en lien avec les instances publiques dédiées au développement de l’écosystème start-up (FrenchTech Central, secrétariat d'État au numérique etc.).

Léo Attias réélu président de FIABCI France

Le conseil d’administration de Fiabci France a réélu, à l’unanimité, Léo Attias président de FIABCI France. Léo Attias est également vice-président de FIABCI Europe et membre du board de FIABCI Monde. Il aura pour missions de poursuivre le pilotage de la stratégie de développement de FIABI France et le travail engagé pour faire du congrès FIABCI 2021 « un événement majeur. »

La certification NF Habitat HQE évolue

Cerqual Qualitel Certification a annoncé faire évoluer son offre de certification NF Habitat – NF Habitat HQE. Ce changement passe par la création de quatre profils « permettant aux acteurs d’atteindre des performances supérieures sur des thèmes spécifiques » : économie circulaire, air intérieur, biodiversité et bas carbone. Ceux qui le souhaitent pourront ainsi « valoriser davantage leur réponse aux enjeux de société, environnement, confort et santé ». L’autre évolution annoncée réside dans l’ajustement des exigences en rénovation, pour le collectif comme pour la maison individuelle, afin de « rendre la certification plus accessible et permettre ainsi à un plus grand nombre d’acteurs d’engager leurs projets et activité dans la voie de la qualité ». « Au-delà, l’enjeu est aussi de continuer à contribuer à la transformation numérique : ce nouveau référentiel permettra ainsi à court terme d’intégrer pleinement les processus collaboratifs (BIM) dans la certification », a précisé Antoine Desbarrières, président de Cerqual Qualitel Certification.

Elisabeth Borne confirme la création d'une dizaine de nouvelles zones à faible émissions d'ici 2021

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a rencontré les membres du Conseil national de l’air pour leur présenter le décret sur les zones à faibles émissions mobilité qui sera publié dans les prochains jours. La mise en place de ces zones doit permettre de limiter la circulation des véhicules les plus polluants dans les agglomérations denses. Le but du décret est la création d'une dizaine de zones à faibles émissions en 2021 dans les territoires qui dépassent régulièrement les valeurs limites de qualité de l’air. L'objectif est que toutes les zones qui dépassent actuellement les seuils d’émissions prennent les dispositions nécessaires pour respecter d'ici fin 2023 les concentrations annuelles moyennes autorisées en particules et oxydes d’azote. Pour soutenir cet effort, l'Etat pourra participer à l'augmentation de la prime de reprise des véhicules les plus anciens (jusqu’à 2 000 €). La ministre a également rappelé que les associations agréées jouent un rôle important dans l'évaluation de la qualité de l’air et a annoncé une subvention exceptionnelle de 2,8 M€ qui devrait être accompagnée d’un nouvel indice ATMO en 2021. Enfin, la campagne nationale exploratoire sur les résidus de pesticides dans l’air a permis d'établir un état des lieux harmonisé des niveaux de concentration en résidus de pesticides dans l’air ambiant.

Pas d’étude d’impact pour la 5G

(©D.R.)
Aucune évaluation environnementale préalable ne sera menée à la demande du gouvernement avant le lancement des enchères 5G prévu fin septembre. Selon les propos de Mathieu Weill, de la direction générale des entreprises du ministère de l’économie, la mission lancée la semaine passée par le gouvernement et qui rendra ses conclusions début septembre visera en réalité à accompagner le développement de la 5G à l’aune des bonnes pratiques internationales. Pour Hervé Maurey, président de la commission sénatoriale qui organisait hier une table ronde sur les impacts sanitaires et environnementaux de la 5G, « il s’agit en quelque sorte d’un quatrième joker brandi par l’exécutif aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat, qui avait demandé un moratoire sur la 5G en attendant qu’une évaluation environnementale et sanitaire soit menée ! ». La réalisation d’une étude d’impact environnemental de la 5G est pourtant réclamée depuis des mois par de nombreux acteurs, à l’instar du président de l’Ademe ou des sénateurs membres de la mission d’information sur l’empreinte environnementale du numérique, selon qui la 5G pourrait conduire à une augmentation des consommations énergétiques des opérateurs.

Engie cède 49 % d’un portefeuille d’énergies renouvelables aux Etats-Unis

Engie a signé un accord avec Hannon Armstrong pour la vente de 49 % de participations d’un portefeuille de 2,3 GW d’énergies renouvelables. Le groupe français gardera le contrôle d’une partie du portefeuille et continuera d'assurer la gestion des actifs. « Une fois en service, ce portefeuille de 2,3 gigawatts (GW), qui comprend 1,8 GW de projets éoliens terrestres et 0,5 GW de projets solaires photovoltaïques (PV), marquera une avancée majeure pour ENGIE, qui ambitionne de mettre en service 9 GW de capacité renouvelable supplémentaires d’ici 2021 », précise le communiqué de presse. « Les États-Unis sont un marché de croissance clé pour nos activités d’énergies renouvelables, où nous disposons d'un solide portefeuille de projets et d'une robuste plateforme pour nous développer », souligne Gwenaëlle Avice-Huet, directrice générale adjointe d’Engie en charge des énergies renouvelables et de l’Amérique du Nord. Dans le cadre de cet accord, Hannon Armstrong deviendra propriétaire de 49 % des projets éoliens en service, qui représentent au total 663 mégawatts (MW). Les projets restants (1,6 GW), qui sont en cours de construction, seront intégrés au partenariat dès leur mise en service. Le portefeuille concerné comprend 13 projets (neuf projets éoliens terrestres et quatre solaires) situés notamment dans les régions couvertes par l’ְElectric Reliability Council of Texas (ERCOT), le Midcontinent Independent System Operator (MISO), le PJM Interconnection (PJM) et le Southwest Power Pool (SPP).

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 31 juillet 2020

La veille urbaine du 31 juillet 2020

Tristan qui acquiert une cinquantaine de sites logistiques en France, LaSalle qui cède l’immeuble Sainte-Cécile à Paris 9e, Engie qui va se recentrer...

La veille urbaine du 30 juillet 2020

La veille urbaine du 30 juillet 2020

In’li et Axa IM – Real Assets qui créent une foncière de développement, BNP Paribas REIM qui lève le voile sur sa feuille de route RSE pour 2024, Infr...

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra de créer de la valeur"

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra...

DTZ Investors France anime régulièrement le marché de l’investissement immobilier. Alban Liss, son président, partage ses convictions au regard de la...

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse correspond à 60 % de la consommation d’EnR en Europe, soit plus que les énergies solaire et éolienne combinées, selon Eurostat. Pourtant,...

D. Maixandeau (Groupe Maixandeau) : "Nous espérons doubler la taille de notre patrimoine d’ici trois ans"

D. Maixandeau (Groupe Maixandeau) : "Nous espérons doubler la taille de notre patrimoine d’ici trois...

Le Groupe Maixandeau s’est distingué ces dernières semaines avec l’acquisition de quatre galeries commerciales avec De Watou et la signature d’un entr...

La veille urbaine du 29 juillet 2020

La veille urbaine du 29 juillet 2020

La Française REM qui acquiert un immeuble de 20 000 m² à Malakoff, STAM Europe qui lance la JV Highlands II, France Mobilités qui fait 7 propositions...

A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours des 12 prochains mois"

A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours...

Trois ans après sa création, OFI Pierre entame une nouvelle phase de développement avec l’arrivée d’Aymeric Thibord à sa tête. Ce dernier livre à Déci...

La veille urbaine du 28 juillet 2020

La veille urbaine du 28 juillet 2020

Unibail-Rodamco-Westfield qui va installer son siège dans la tour Trinity, Procivis Nord en passe d’acquérir Nacarat, Nexity qui met en place un nouve...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message